Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

1ère info sur l’AG du 4 avril 2010.

"Echecs à la gestion fédérale !"
dimanche 4 avril 2010
par Boujemâ Kariouch
popularité : 1%

Il fallait s’en douter.

L’assemblée générale ordinaire de la Fédération Royale Marocaine des Echecs, ce dimanche 4 avril 2010 à Casablanca, a connu une très faible participation des clubs marocains.

Au moment d’écrire ces lignes, nous sommes informé que 22 clubs ( 26 selon une autre source…)( en comptant ceux représentés par les membres du bureau fédéral) ont assisté aux travaux de la réunion. Parmi ces clubs présents deux assistaient en qualité d’ « observateurs ». 11 clubs liés aux membres du bureau fédéral et 11 clubs, disons, de l’extérieurs à ce BF.

La liste des clubs « admis » à assister à l’assemblée générale donne le nombre, selon le rapport moral envoyé aux clubs par la fédération, de 43 clubs. Si on ôte les trois clubs observateurs de cette liste, nous avons le nombre 40 clubs ayant le droit de vote. Le quorum de 21 clubs n’étant donc pas atteint. Cependant cela reste à confirmer.

Nous savons aussi que le représentant du ministère de tutelle a mis en lumière la nécessité d’une réconciliation entre toutes les parties en conflit dans cette éternelle problématique fédérale sinon les échecs marocains ne pourront prétendre à se développer.

Sans doute, nous aurons plus d’éclairage dans les heures qui viennent.

A première vue, ce faible nombre des clubs présents à cette AG du 4 avril, 22 ou 26, constitue un désaveu de la politique répressive poursuivit par le BF ces dernières jours, mais aussi un échec de sa faible gestion depuis sa prise de fonction contestée en mai 2009.

Ce n’est pas avec ce groupe d’homme dont la majorité est très contesté et sans références échiquéennes notables et qui se maintient contre vents et marrées à force de répression et de manœuvres douteuse comme ce 10 mai 2009 qui les a vu remettre la main sur la destinée de la fédération que nous pouvons croire en de meilleurs jours pour notre sport et se conformer aux changements initiés par M.Moncef Belkhayat, ministre de la Jeunesse et des Sports.

Le représentant du ministère de tutelle demande une réconciliation générale. Oui, il a parfaitement raison.

Mais avec qui ?

Avec le bureau Fédéral ?

Ce dernier n’a jamais eu de geste en ce sens. Au contraire il a bien montré qu’il n’en avait aucunement la volonté. La preuve : Il poursuit les sanctions sans démesures et les avertissements à la pelle. 11 cadres, et non des moindres, ont connaissent toujours la répression fédérale. L’injustice de toutes ces sanctions fait que les personnes concernées refusent catégoriquement de livrer une lettre d’excuse demandée par la Fédération.

Cela serait un comble.

Sont dramatiques au sein de la Fédération :

- 1.Un bureau fédéral majoritairement incompétent ;

- 2.Une situation financière désastreuses qui plombe le développement des échecs marocains pour des années ;

- 3. Un aspect sportif qui n’existe plus dans les rares compétitions organisées par le BF ;

- 4. Des clubs, des joueurs et cadres de hauts niveaux, des jeunes et des parents qui s’éloignent de ce noble sport ;

- 5.Un manque de communication scandaleux pour des gens qui soit disant gèrent une instance nationale sportive dite d’intérêt publique.

La solution ne peut venir que de la reprise des affaires de la FRME par le ministère de tutelle pour une année conformément aux dispositions de l’article 22 de la loi sur l’éducation physique et le sport quitte à payer les pots cassés laissé par son fonctionnaire et ex-président démissionnaire . Seule condition pour assainir définitivement ce climat empoisonné qui couvre les échecs marocains.

Car tant que le président Abdelmajidb Mounib reste sous influence de l’ex-président démissionnaire qui est aussi fonctionnaire du ministère de tutelle, suspendu par la FIDE (Fédération Internationale des Echecs) pour falsification de norme d’arbitre international, rien ne pourra se faire de bon pour l’intérêt bien compris de notre sport.

Les rancunes et les vengeances n’ont que trop durées ! Tout ce qui arrive à la fédération aujourd’hui n’est que le résultat de la gestion de l’ex-président démissionnaire. S’il a été suspendu par la FIDE, il ne doit s’en prendre qu’à lui-même.

Dans ce monde on apprend qu’il faut écouter les gens même ceux qui critiquent les déviations.

Abdelmajid Mounib, le président fédéral n’a pas l’habitude de sanctionner les gens de la sorte pour des raisons, disons le sincèrement, ridicules, en bon homme calme et pondéré qu’il est normalement il aurait pu s’entourer de cadres compétents et réformer la fédération afin qu’elle puisse avoir un caractère sérieux, professionnelle et surtout sportif.

D’autant plus qu’il a besoin de gens sérieux, référencés, dynamiques, bref compétant pour mener la barque fédérale dans la droite ligne du contrat d’objectifs signé avec le ministère de tutelle et répondre aux attentes sportives de toutes les composantes de notre sport. Il lui faut à Mounib une bonne gouvernance administrative, financière et technique et de bons conseillers….

Sans cela la fédération ne sera pas « fédération » dans le sens le plus noble du terme.

Si la solution ne vient pas du ministère de tutelle, il y a risque d’éclatement définitif des échecs marocains en deux instances sportives.

Et la il y a urgence.

On a vu le boycott des clubs réunis à Salé dernièrement. La plupart des clubs du nord, parmi lesquels les clubs historiques, ont déjà fondé une certaine "Alliance des échéphiles marocains" et ils n’en démordent pas dans leur actions. Il y a les autres qui ont marre et qui risquent de rejoindre une nouvelle entité même si elle ne délivre pas de titre officiel mais qui produira de la "qualité".

Que dire d’autre pour finir en attendant d’autres nouvelles de cette réunion ?

352 échiquiers distribués, offert à titre d’aide, ici et là, pour ce résultat de 22 ou 26 clubs à cette assemblée générale du 4 avril !!




Commentaires

Logo de Youssef BOUKDEIR
samedi 17 avril 2010 à 14h00, par  Youssef BOUKDEIR

Juste une précision : il s’agit de Mr Ahmed Hajjaj président de la ligue du nord et non pas de Mr Mohammed Hajjaj président de l’ IRT qui a eu déjà cet honneur d’être inscrit sur la liste des suspendus de la FRME

Logo de Youssef Boukdeir
vendredi 9 avril 2010 à 04h47, par  Youssef Boukdeir

Au sujet des commissions nationales, il parait qu’on opte toujours pour désigner un membre du BF à la tète de chaque commission (à l’exception de la commission informatique) : Mr Aithmidou président de la commission technique, Mr Mouini président de la commission d’arbitrage, Mr Waiidi président de la commission disciplinaire, Mr Marzougui président de la commission des échecs féminines, Mr Habachi président de la commission des échecs scolaires, Mr Akka président de la commission de la programmation et ligues , Mr Majatti membre de la commission technique chargé de l’ ELO national et international . Une remarque s’impose : le rapport 2008/2009 ne nous apprend rien sur les travaux de ces commissions : réunions, décisions,…certains présidents de clubs que le rapport cite comme étant membres de ces commissions ne sont pas au courant de leur désignation dans ces commissions et ne comprennent pas du tout la nature de la mission dont ils sont chargés à leur insu ??

Logo de <font color=Youness " />
jeudi 8 avril 2010 à 18h12, par  Youness

salam

vous avez boycotté l’AG donc une conséquence logique c’est de boycotter les compétitions ...

je ne vois pas d’intérêt d’y participer ..

je trouve que les tournois organisés par Mr. Elamri et d’autres cadres opposants de ce bureau sont mieux représentatifs de tout le bilan de de cette ferme.

Logo de Youssef BOUKDEIR
jeudi 8 avril 2010 à 17h06, par  Youssef BOUKDEIR

Voici d’autres informations au sujet de l’AG du 04 Avril 2010 :
- A peine on a rassemblé le quorum nécessaire 22 clubs (c’était vers midi)
- M. Mustapha Ghazi a refusé de signer la feuille de présence en tant que président du club Asmir Tétouan, finalement et après une discussion qui a duré environ deux heures, Mr Ghazi a signé en sa qualité du SG de la ligue et en réponse à la lettre de la FRME.
- On a accordé à Ghazi 10 mn pour répondre aux accusations de la lettre précitée
- C’était une occasion pour Ghazi le président de ‘ L’Alliance des échéphiles marocains ‘ de défendre la légalité de cette association, et en même temps de dénoncer l’état actuel des échecs marocains
- Le représentant du MJS (un délégué de Casablanca et non dépêché par la direction centrale) déplore la situation de conflits continus au sein de la FRME
- le trop –plein des applaudissements cache une véritable angoisse au sein de la direction actuelle de la FRME (selon un président présent à cette assemblée)
- L’influence de l’ex président était très visible, c’était lui le vrai président de l’assemblée (cet aveu est général, il est même partagé par certains présidents des clubs proches de Mr Mounib et certains membres du BF)
- L’ex président a été nommé président d’honneur de la FRME (SANS COMMENTAIRE -NO COMENT)
- Deux membres ont quitté l’ancien BF (et non le tiers – c’est-à-dire quatre -comme le stipule le statut), il s’agit de Mr Drider qui a présenté sa démission (lors de son intervention il a condamné fermement la suspension du professeur Lameti) il a été remplacé par un membre de son club nommé Jdioui, l’autre partant c’est Mr Abdelwahad Achtouk de Taroudant (on a avancé que son club était illégal ??), il a été remplacé par Fahli Rachid du TAS
- La défaillance des clubs est énorme, le programme des compétitions sera perturbé en conséquence surtout dans la deuxième division, il n’en reste plus que 3 à 4 clubs dans chaque pole. En 1ére division le club de Chefchaouen a été écarté injustement alors qu’il a renouvelé son affiliation et la liste de ses adhérents conformément au statut et dans les délais prescrits (vengeance ??). J’invite Mr Mouissou s’il désire vraiment participer aux compétitions de publier sur le site ME tous les justificatifs et notamment le bulletin d’envoi Amana avec lequel il a adressé la liste des adhérents , il peut aussi saisir la direction des sports au MJS et le comité olympique ( CNOM ) , c’est son droit de défendre la participation de A.A.F de Chefchaouen , club que nous respectons tous pour son palmarès , son histoire , ses énormes services au sport d’échecs national , la gentillesse de ses membres.
- Un membre du TAS a été désigné président de la commission informatique et le suivi du site fédéral en sommeille depuis belle lurette
- On a rien décidé au sujet des candidats à la suspension MM Ghazi, Hajjaj, Mouissou. Certains parlent que leurs dossiers seront transférés à la commission disciplinaire (dont on connaît l’aboutissement par avance) d’autres avancent que tous les cas de suspension seront traités par une commission Ad Hoc

Brèves

8 mars 2012 - Conférence de Presse Lundi 26 Mars 2012

Tous à vos agendas. « Lundi 26 Mars 2012 », Hôtel « Hyatt Regency » à Casablanca, 20 à 30 (...)

18 juin 2011 - La ligue Nord Ouest soutient la candidature de Mr Ahmed Yacoubi à la Présidence de la FRME

Réunis le Vendredi 17 juin 2011 , le comité de la ligue nord ouest et après un débat fructifié (...)

6 novembre 2008 - لا تجتمع أمتي على ضلال — حديث شريف

الإجماع الذي حصل يوم 02 نونبر 2008 له دلالات كثيرة أهمها أن مسؤولو الأندية الوطنية على قدر كبير من الوعي (...)

28 juillet 2008 - Championnat Arabe junior

On vient enfin d’annoncer sur le site www.frme.org la liste officielle de nos jeunes (...)

11 juin 2008 - حلة جديدة لموقع الجامعة الملكية المغربية لشطرنج Le site fédéral revient avec un new look

الموقع الجديد لل ج.م.م.ش و في حلة جديدة جاء لينفي الأنباء التي تحدثت عن وضع الجامعة لموقعها الرسمي في المزاد (...)

Navigation