Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

8-Les dons Grec et Arabe.

jeudi 5 avril 2012
par Abdelaziz Onkoud
popularité : 1%

Un échange privé avec mon ami Moubarak sur l’idée du problème de Herbert Grasemann m’a amené à revoir quelques articles et vous faire part de mes recherches sur l’idée de Grasemann qui n’est que le prolongement d’une vieille histoire.

Bonjour Abdelaziz,
Ton problème d’aujourd’hui de (Herbert GRASEMANN), joint a l’article consacré aux stages animés par Hifad me rappelle un autre beau problème que tu connais certainement. Celui de A.Johandl, publié en 1969 avec un mat en 7 coups ( au lieu de 6), Voir position n°2.   Ce dernier a la particularité de sacrifier (en aller-retour) trois pièces sur la case critique b5, avant d’administrer le mat avec la dame blanche en d3.   Alors que celui de Grasemann (plus ancien c’est vrai) effectue la même manœuvre deux fois sur la case f1, (avec aller et retour) avant d’administrer le mat avec le cavalier en g3, profitant de la libération de la case f5 !   C’est le point beau commun des deux problèmes !   Très cordialement et à Bientôt !

Le 17 Avril 2005 ,j’ai édité un article sur Maroc Echecs intitulé : Un double sacrifice de tours légendaires. Voici les extraits de ce texte.


L’une des plus belles combinaisons des échecs a une histoire unique en ce genre, elle prend ses sources à l’âge d’or des échecs arabes ; Un joueur d’échecs arabe qui a tout perdu , dans ces paris répétés face à un adversaire coriace, n’ a plus que sa femme à parier.

Une version plus soignée se trouve dans « le guide des échecs » page 336 , elle-même tirée du livre de François le lyonnais « Dictionnaire des échecs »  Sa femme consciente que son mari ne doit pas perdre cette ultime partie, lui souffla une combinaison qui restera dans les annales « Sacrifies les deux tours et sauves moi ».

 On a peu écrit sur la justesse des analyses anciennes arabes, pourtant des livres très intéressants existent mais ils sont rares, le monde arabe actuel vit dans l’ignorance complète de son passé, une coupure grave et intense qui n’ augure rien de bien.Des auteurs européens ont essayé de rassembler avec succès des anciens livres arabes.

 Dans le livre de Muray, « A history of Chess » (Oxford 1913), l’auteur a collecté 553 compositions des échecs arabes et musulmanes, bien sur avec les règles anciennes expliquées par Nabil Hasbi dans un récent article.  Plusieurs auteurs arabes se distinguent dans ce livre historique, d’abord Al Adli (originaire d Anatolie mais a résidé à Bagdad) qu’on peut considérer comme le père des échecs arabes, en raison de son ouvrage « le livre du chatrandj », il est aussi le plus reconnu des anciens champions arabes du IX siècle.

 « dans le guide des échecs , Abu Naam semble détenir la plus ancienne composition qui remonte à 840 environs. »  Selon le guide des échecs , au IX siècle, Haroun Al Rachid qu était très ouvert à la culture et aux arts, offrit en 847 aux joueurs d échecs le premier match de l’histoire pour désigner le champion de l époque . Al Adli était aux prises avec Al Razi, la victoire de ce dernier ouvrit un nouveau chapitre.  Mais selon les éditions Atlas ; le match est organisé en 850 sous l’œil du Khalifa Al Moutawakil , va t-on qui croire ? Au moins ils sont d’accord que Al Razi a battu Al Adli.

 Al Razi a écrit lui aussi un livre d’échecs qui il a titré « l’élégance du Chatranj »  Vint l’époque d’un grand champion Al Souli (880-946) qui domina ses paires (durant le règne du khalifa Al Mouktafi), issu d une famille turque, il était un modèle, dans son temps, un bon joueur, on le qualifie : « il joue comme Al Souli ».

 Al Souli a acquis son titre après qu il défait Al Mawardi, il resta au sommet jusqu’à 940,cependant un différent avec le nouveau khalifa l’obligea à s’exiler à Bassorah, laissant à son élève Al Lajlaj la prédominance.  Al Laljaj (900 -970) a rédigé un livre qui il a titré « Mansoubah »  A l’épque de Al Lajalj , les échecs arabes commencèrent peut être à décliner. Al Souli a laissé aussi plusieurs compositions « Mansoubah », et a corrigé des anciennes compositions de Al Arazi.

Muray s’est fait une bonne opinion, après des recherches dans une vingtaine de manuscrits arabes, cette opinion est très favorable quant à l’adresse des joueurs et analystes arabes. Toutes les « mansoubahs » avec des finales : Roi, tour et cavaliers restent actuelles.

 Par exemple une « mansoubah » de Rabrab se trouve dans les livres d’instructions sur les finales.


Après la publication de cet article en 2005 ,j’ai composé de nombreux problèmes qui présentent des sacrifices de tours et quand en février dernier , j’étais invité par l’association des problemistes Suisses à assister à leur réunion qui s’est déroulé à Sissach . Dans le programme , je devais présenter une sélection de mes problèmes et parler des thèmes Onkoud. J’ai décidé de présenter plusieurs problèmes multicoups qui montrent des sacrifices de tours blanches , composé entre 2005 et 2010.

Et pour finir , voici une sélection de 8 problèmes qui montrent des sacrifices de pièces blanches. Le n°1 a propose deux sacrifices sur la même case f1 , le n°2 propose deux sacrifices sur la même case é5, le n°3 propose trois sacrifices sur la même case b5. Le n°4 présente quatre sacrifices sur la même case g4 : deux tours blanches (don arabe) et deux cavaliers blancs (donc Grec) . Un record !

Le n° 5 présente deux sacrifices de tours blanches sur la case é4 et un sacrifice de cavalier en ç4. Le n°6 propose deux sacrifices de tours blanches sur la case é6. Le n°7 propose deux sacrifices de tours blanches sur deux cases différentes comme le n °8.

1-Herbert GRASEMANN 2-Aloïs JOHANDL 3-Aloïs JOHANDL
dédié à K. Richter pour ses 50 ans . .
Deutsche Schachblätter 1950 Probleemblad 1992 Kölnische Rundschau 1969 (v)
2° Prix 4° Mention d’Honneur 1° Prix
Mat en 6 coups Mat en 7 coups Mat en 7 coups
1.Dh3+ ! Ré2 2.Df1+ R×f1 3.Fh3+ Ré2 4.Ff1+ R×f1 5.Cf5 [6.Cg3‡] Ré2 6.Cg3‡ 1.Té5 ! [2.Cd7‡] R×é5 2.Td5+ Rf6 3.Té5 [4.Cd7‡] R×é5 4.Céd3+ Rf6 5.Fd4+ T×d4 6.Cf2 [7.C×g4‡] 1.Cb5 ! [2.Cç7‡] R×b5 2.Cd4+ Ra6 3.Cb5 [4.Cç7‡] R×b5 4.Fd7+ Ra6 5.Fb5+ R×b5 6.Dd7+ Ra6 7.Dd3‡
4-Abdelaziz ONKOUD 5-Abdelaziz ONKOUD 6-Abdelaziz ONKOUD
diagrammes 2009 Phénix 2008 Springaren 2010
Mat en 9 coups Mat en 7 coups Mat en 7 coups
1.Cg4 ! [2.Cf2‡]R×g4 2.Cf6+ 2…Rh3 3.Cg4 ! [4.Cf2‡]R×g4 4.Tg8+ Rh3 5.Tg4 ! [6.Th4‡]R×g4 6.Tg8+ Rh3 7.Tg4 ! [8.Th4‡] R×g4 8.Dg8+ Rh3 9.D×é6‡ 2…gxf6 3.Tg8+Rh3 4.Tg4 [5.Th4‡] R×g4 5.Tg8+ Rh3 6.Tg4 [7.Th4‡]R×g4 7.Dg8+ Rh3 8.D×é6+ f5 9.D×f5‡ 1.Td4 ! [2.T×é4‡] 1…g×f5 2.T×é4+ f×é4 3.Td4 [4.T×é4‡] d5 4.T×é4+ d×é4 5.Cd6 [6.C6×ç4‡] b5 6.C6×ç4+ b×ç4 7.Fç5‡ 1.Fé4 ! [2.Ff5+ C×f5 3.Té4‡] 1…f5 2.Td6+ Ré5 3.Té6+ R×é6 4.Td6+ Ré5 5.Té6+ R×é6 6.Fd5+ Ré5 7.d4‡
7-Abdelaziz ONKOUD 8-Abdelaziz ONKOUD
Suomen Tehtäväniekat 2010 Probleemblad 2005
. 6°-7° Recommandé
Mat en 7 coups Mat en 6 coups
1.Th3 ! [2.Té3‡] d4 2.Té3+ d×é3 3.f3+ Ré5 4.Th5+ Ré6 5.f4 [6.Té5‡] d6 6.Té5+ d×é5 7.f5‡ 1.Tç3 ! [2.Tç5‡] 1…Tç1 2.Ch5 [3.Cf6‡] T×h5 3.Td3+ é×d3 4.é4+ f×é4 5.T×d3+ é×d3 6.é4‡

6-Vladimir A. BRON
Magadansky komsomolets 1983
2° Prix
Mat en 3 coups

Solution de la position n°5 (problème) :

1.d8=C ! [2.Cç6‡] T×d8 2.é×d8=C [3.Cç6‡] C×ç8 3.b×ç8=C+ Ra8 4.C×b6+ Ra7 5.ç8=C‡



Commentaires

Brèves

31 juillet 2008 - Maroc-Echecs en Vacances

Chers lecteurs, L’été est l’occasion pour plusieurs d’entre nous de prendre un petit repos bien (...)

26 mai 2008 - Les blancs jouent et gagnent !

Les blanc jouent et gagnent ! Y.Fareh

23 mars 2008 - Situation administrative des clubs et ligues

La FRME vient d’annoncer sur son site www.frme.net qu’elle a accordé aux clubs un délai (...)

2 février 2008 - PRESSE : Commission d’enquête

L’hebdomadaire AL WATAN revient sur la commission d’enquête créée lors de la dernière AGE et la (...)

27 avril 2007 - ..." الإبـرة والهشيم"

تحية شطرنجية طيبة ستتوقف المقالات الأسبوعية التي دأبت على نشرها ، كل جمعة، في إطار سلسلة "الإبــرة (...)

Navigation