Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

"A nos Jeunes" continue

Le Jardin de l’avenir
mardi 22 juillet 2008
par Boujemâ Kariouch
popularité : 1%

GIF - 6.3 ko Et revoilà notre rubrique « A nos jeunes ». Elle s’est endormie tellement qu’elle a failli en mourir. Non pas qu’elle s’est laissée endormir parce qu’elle était fatiguée de publication – elle en était seulement à sa deuxième parution –, mais plutôt qu’on la (je l’ai) contrainte à cet état. Obnubilés que nous étions par les « problèmes » des grands ou de ceux qui se croient grands. Des problèmes inextricables qui n’en finissent toujours pas alors que j’écris ces lignes de renaissance de « À nos jeunes ».

Nous y pensons très souvent, mais disions nous en temps, la mère des échecs marocains, entendez par là, la FRME, devait être sauvée de la noyade. Sauvée pour qui, pour quoi finalement ? Mea culpa ? Naturellement.

Alors, reprenons ce beau « bâton de pélerin », reprenons aussi à pleines mains notre intérêt pour les jeunes, quoi qu’il ne nous ait jamais quitté car enraciné au plus profond de notre être. Poursuivons la belle aventure, offrons toujours plus pour nos jeunes. Innovons pour aiguiser leur intérêt et élargir toujours plus leur savoir échiquéen. En avant. Et qu’on ne nous y reprenne plus à laisser les rubriques dormir comme ça tout ce temps. En voilà des façons !

GIF - 3.7 ko

Avant de commencer, allumons le ventilateur, question de rester frais pour la suite :

GIF - 13.2 ko

JPEG - 9.2 ko

JPEG - 12.4 ko Une partie d’Echecs est tout à fait comparable à un match de football où l’équipe gagnante serait la première à marquer un but. Pour inscrire ce but décisif, il faudrait bien sûr, sauf grossière faute adverse, démontrer une meilleure stratégie : occupation du terrain, placement des pièces, mobilité…

Mais une domination « écrasante » ne suffira pas : il faudra aussi tirer…marquer ! De même, aux échecs il faut savoir gagner une partie.

GIF - 7.7 ko N’espérez jamais que votre adversaire se suicide. Ca arrive rarement, même quand sa situation est fort compromise. Et rien n’est plus irritant que d’entendre celui qui vient de perdre une partie invectiver son adversaire par des « Mais cette partie était archi gagnée ! » Sans faire attention à la réponse du gagnant « Ah oui ? Qui te l’a dit ? » Si c’était réellement le cas, ce qui n’est pas toujours vrai, c’est alors à lui-même que le joueur malheureux devait s’en prendre. Mais sans s’arracher les cheveux ; il n’a pas trouvé « le coup qui tue ».

Et généralement, c’est quand les commentateurs terminent leur analyse par un « et les Blancs ont un net avantage »… qu’il faut commencer à bien jouer !

Voyons cela avec cette partie modèle :

JPEG - 93.2 ko JPEG - 81.8 ko JPEG - 84.4 ko

GIF - 2.5 ko

« A nos jeunes » numéro 4

GIF - 2.1 ko GIF - 5.7 ko

GIF - 9.3 ko



Commentaires

Navigation