Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

Abdelaziz Onkoud en questions (III et fin)

Les jeudis ramadaniens (3)
jeudi 25 septembre 2008
par Boujemâ Kariouch
popularité : 1%

GIF - 6.1 ko Nous terminons par cette troisième et dernière partie la longue interview d’Abdelaziz Onkoud. Une interview qui aura agrémenté ce mois du Ramadan.

Beaucoup d’idées, de positions franches et des réponses directes sur divers thèmes qu’il a traités sans détour.

Mais aussi, Abdelaziz Onkoud, nous a étalé un esprit cartésien et réaliste tout au long de cette interview, première du genre.

Qu’il en soit remercié.

PNG - 3.8 ko QUESTION : Mais admettons, si tu le veux bien Abdelaziz, qu’au terme de la prochaine assemblée générale extraordinaire élective, un proche de l’ex-président, comme par exemple Abdelmajid Mounib ou une une autre personne, soit élu à la tête de la Fédération. Quels pourraient être tes sentiments profonds ? Signerais-tu un arrêt de mort, un sursis ou bien y verrais-tu encore une possibilité de décollage pour la Fédération ? Et je te retourne la question, et si c’est Semlali ou une autre personne que tu pourrais considérer apte qui était élu à la présidence de la FRME ?

JPEG - 3.7 ko Je ne comprends pas pourquoi on se focaliserait sur le cas Abdelmjid Mounib. Notre fédération mérite un meilleur sort. Ce n’est pas parce que Abdelmjid Mounib appartient à un clan d’une autre époque et qui a un pouvoir contesté, hérité de la période "noire" que nous devons le considérer.

Si j étais à la place de Mounib, j’adopterais un profil bas. Comment une personne qui a participé à toutes les machinations (Suspensions à tout va, la "dirty case" de l’arbitrage ...) peut encore prétendre à un quelconque rôle au sein de la FRME ?? Il a appartenu à un bureau qui a mené notre fédération à la ruine et au déshonneur. Il devrait abandonner toute idée de retour à un poste de responsabilité. C’est la la raison qui veut cela. Le contraire serait un suicide, de la folie.

PNG - 3.8 ko QUESTION : Il ne s’agit pas de se focaliser sur une personne ou une autre, mais de nous dire tes sentiments sur une situation donnée au terme d’une assemblée générale extraordinaire élective.

JPEG - 3.7 ko Je ne vois aucun avenir à une fédération version Mounib. Il a sa place au sein de la famille échiquéenne comme tout le monde. Je ne me sens pas avoir le droit de le bannir ou de le prier de quitter les échecs marocains. La question est la suivante : a t-il droit à une deuxième chance pour se rattraper ? Je ne le pense pas, après tout le mal qu’il a causé aux échecs marocains pendant l’ère de celui dont on ne prononce plus le nom ! Pourra-t-il répondre de toutes ses implications au processus des suspensions et à l’affaire de l’arbitrage depuis 2005 ? Aura t-il le courage de s’expliquer ? de se repentir ?

Voici un aperçu du lourd fardeau que Abdelmjid Mounib portera à jamais :

- Membre de la Commission de suspension d’Ali Sebbar (2005)
- Membre des clubs votants pour les suspensions d’Abdelhafid Elamri et de moi-même (2006)
- Président (enfin la promotion !) de la commission qui a suspendu Mohamed Hajaj (2007 ?)
- Auteur d’un faux témoignage auprès de la Fide, qui n’a d’ailleurs servi à rien (2007)
- Coordinateur de la tristement célèbre commission d’enquête a posteriori !

Ce n’est pas au poste de président de la fédération qu’il doit prétendre. Mais plutôt à un poste de bourreau ! Il a intérêt à partir et même dans ce cas, il aura toujours des comptes à rendre. D’abord envers lui-même. Son rôle a été très négatif et a fait du tort aux échecs Marocains.

Si j’étais à sa place , je crois que je ne pourrais jamais plus dormir ! Le rôle qu’il a joué dans cette période "noire" qu’ont connue les échecs marocains est celui du meurtrier dans un film policier.

PNG - 3.8 ko QUESTION : Revenons, si tu le veux bien, à la Fédération en tant que telle. A ton avis, quelle est la toute première chose ou décision que devra mettre en œuvre le prochain président de la FRME ?

JPEG - 3.7 ko Je souhaite que le nouveau président expose devant l’assemblée son projet pour redresser la FRME. Et même, il serait intéressant de le communiquer avant l’assemblée, qu’il avance des garanties pour sa faisabilité et qu’il soit questionné la-dessus le jour de l’assemblée.

Qu’elle serait sa toute première action ? Je crois qu’un geste fort s’imposera pour rendre à la FRME sa dignité et le respect de la part de tous.

Pourvu qu’il ratisse large, rassembler le plus grand nombre de compétences autour de son projet fédéral et qu’il recrute une bonne équipe de bénévoles !

PNG - 3.8 ko QUESTION : Je comprends ton souci sur la nécessité d’une réconciliation" dont tu parles dans notre entretien. Sachant qu’il y a, à ce sujet, "des points de vue fermes" et des conditions également "fermes" émises par certaines personnalités de la scène échiquéenne nationale sur ses modalités. Comment vois- tu cette "réconciliation" et à quel niveau ? On se serre la main, tous sans exception, on se jure de ne plus faire ceci et cela et on repart sur une nouvelle base ? Est-ce à ce prix Abdelaziz ?

JPEG - 3.7 ko A mon avis, les différends entre les personnes doivent être traités en dehors de la Fédération. La FRME appartient à tous les clubs et à tous les affiliés sans distinction.

Quand la FRME est enroulée dans une affaire, c’est l’avenir des échecs Marocains qui est pris au piège. La FRME est une entité au dessus des mésententes et des querelles entre les personnes. Elle ne doit pas être utilisée pour les règlements des comptes. Elle ne doit jamais être prise en otage. Elle doit être intouchable. Si certains membres de la FRME ont des problèmes particuliers entre eux, ils ne doivent pas embarquer la FRME dans ces sales affaires. Ils doivent les résoudre loin de cette honorable entité. Ce qui nous est arrivé ces dernières années est très dangereux.

Mustapha Amazzal, il faut quand même le nommer pour être clair, le président démissionnaire, a associé la FRME à tous ses problèmes. Il l’a entraînée dans la boue, l’a utilisée pour monter ses coups, asseoir sa dictature... La FRME est devenue sa propriété et du coup elle a été mêlée à toutes les machinations.

Le cas pionnier était l’affaire de transfert d’Ali Sebbar. Amazzal a utilisé son pouvoir de président de la FRME pour s’opposer à la volonté légitime de Ali de changer de club ; pire, il a fabriqué deux commissions, une en décembre 2005, une autre en Avril 2006, pour suspendre Ali Sebbar à deux reprises. Depuis 2005 ; la FRME a été associé à tous les conflits Amazzal vs le reste du pays.

Ma proposition est calire et nette :

Nos problèmes peuvent actuellement se résoudre indépendamment de la FRME.

Je m’explique. Lors de la prochaine assemblée générale, toutes les suspensions sans exception doivent être annulées immédiatement. Même si c’est trop tard car le mal est déja fait ! La FRME se lavera ainsi les mains de tous les conflits où elle a été enroulée de force par le président démissionnaire. De facto, la FRME retrouvera aussitôt sa liberté.

Cependant, Il reste à trouver les meilleurs moyens pour compenser les personnes lésées et je cite Ali Sebbar, Abdelhafid Elamri, Ahmed Sirine, Mohamed Tissir, Mohamed Hajaj, Toumer Tadlaoui, le Fus, le TSC et de nombreux autres (personnes ou clubs)...

La liberté de la FRME est très importante. La FRME est devenue avec l’ancien président un vrai tribunal militaire avec des juges, des bourreaux, des faux témoins, des rapports fabriqués, des mensonges, des lynchages, des suspensions .....

Quand la FRME retrouvera sa liberté, ce sera la meilleure des réconciliations. Quand deux personnes ont des différends, ils ont la rue et les tribunaux pour les résoudre.

Nous sommes tous remplaçables. Par contre, la FRME est censée se perpétuer de génération en génération. Alors laissons-la tranquille ! Épargnons-la de nos différends.

Pour ma part, je n’ai plus de problèmes avec Amazzal et la FRME ! Mon différend a été résolu au sein la FIDE et je suis satisfait du résultat.

La FRME d’Amazzal m’a suspendu pour 5 ans, sans crier gare, sans m’avertir, sans me donner l’occasion de me défendre, sans la possibilité de faire appel.

La FIDE m’a donné justice en suspendant Amazzal pour 3 ans et la FRME pour 2 ans. 3 et 2 font 5, le compte est bon.

En ce moment, je vis en paix. Gare à celui qui me cherchera des ennuis, il me trouvera plus méchant qu’avant !

Ceci est un avertissement pour les membres de la commission d’enquête, il est fort probable de reprendre les plaintes auprès de la FIDE si la mascarade continue.

Gare à quiconque mettra en doute nos témoignages.

PNG - 3.8 ko QUESTION : L’on voit que cette "réconciliation" reste du domaine du probable. Pour peu que la volonté de tous s’y prête. Mais il apparaît que ce n’est pas le cas. Il se trouve un "gros problème" bien épineux et surtout bien enraciné dans la vie de la FRME. Je précise :

M. Elami détient pas moins de 5 jugements contre la frme, il a déclaré qu’il irait jusqu’au bout pour avoir le dédommagement contre ce qu’il a subi comme suspensions arbitraires. Quel président pourrait garantir le règlement de ce problème sans que la frme qui a été victime aussi dans ce dossier, n’en paye les conséquences ?

JPEG - 3.7 ko La réconciliation est possible. Elle exige des personnes intelligentes. Le principe est simple : libérer la FRME de ce lourd fardeau amassé pendant presque 3 ans. Les suspensions ont empoisonné notre structure, d’où la nécessité d’une rapide annulation. C’est la fédération qui en sortira gagnante.

La FRME est très fragile. Si chacun de nous la poursuit, elle sera ruinée. Si Amazzal avait eu l’habileté de résoudre ses différends loin de la fédération, cette dernière serait aujourd’hui à l’abri. Malheureusement, c’est l’inverse qui s’est produit. Et, c’est tout à fait logique qu’Elamri Abdelhafid remporte des victoires écrasantes sur la FRME fragilisée par Amazzal. Malheureusement, l’adversaire d’Elamri n’était pas Amazzal, c’était la FRME le bouclier d’Amazzal.

Dans une phase suivante, Il serait très important de trouver un système de dédommagement des personnes lésées surtout Ali Sebbar et Abdelhafid Elamri. Que d’occasions ont été gâchées pour ces deux potentialités.

PNG - 3.8 ko QUESTIONS : Le volontariat a prouvé sa stérilité en ne répondant pas aux besoins de la FRME pour se mettre sur les rails du progrès. Quelles sont les perspectives de notre fédération pour surpasser ce blocus de gestion volontaire ? Sachant que la gestion moderne productive exige la complémentarité entre dirigeants fédéraux, techniciens et dirigeants de ligues et clubs, peux-tu expliquer un peu plus, vue que ta grande expérience en France ?

JPEG - 3.7 ko En France et dans les pays développés, le temps c’est de l’argent. Tout projet nécessite une subvention conséquente. Je n’ai jamais participé dans un projet en tant que bénévole ! c’est strictement interdit. Quand on accomplit un travail on est rémunéré aussitôt parfois même avant. Mon expérience est difficilement exportable au Maroc.

Le volontariat au Maroc est un grand mirage, on n’est jamais rémunéré pour son travail. Cette situation provoque des dérapages. Quand une personne travaille dans le cadre d’une association ou une organisation, il cherche aussitôt à profiter de sa position, il trouve les formules miracles pour capitaliser ses efforts même au profit des autres, au détriment de son association ou de la structure qu’il dirige.

Notre fédération se doit de fonctionner d’une autre manière, elle doit adopter un statut professionnel. Rien ne devra être gratuit à mon sens. C’est pourquoi la FRME doit adopter de nouvelles formules pour remplir ses caisses.

Un club qui veut organiser un tournoi homologué par la FRME doit payer (par exemple 5% des cotisations). Un affilié qui passe un diplôme (animateur, entraineur, arbitre...) doit payer. Quand un arbitre dirige un tournoi, il doit être payé. Quand un formateur dirige un stage, il doit être payé.

Les ligues doivent être indépendantes et actives. Elles doivent trouver les formules pour avoir une certaine autonomie financière ...

Les animateurs doivent trouver du travail au sein des écoles, des entreprises.

La fédération a donc intérêt à ce qui il y ait plus de clubs, plus d’affiliés, plus de tournois. Cela se répercutera sur ses revenus.

Dans cette opération win-win ; tout le monde serait gagnant.

PNG - 3.8 ko Sur cette réponse à méditer qui je l’espère ne tombera pas dans l’oreille d’un sourd, Maroc Echecs te remercie de lui avoir donné de ton temps précieux pour ses lecteurs. Bon Fête de l’Aïd et beaucoup de succès à Abdelaziz Onkoud.

MAROC ECHECS



Commentaires

Logo de HAJAJ MOHAMED DE TANGER
samedi 27 septembre 2008 à 22h01, par  HAJAJ MOHAMED DE TANGER

SALUT A TOUS

JE REMERCIE VIVEMENT BOUJEMAA KARIOUCH AINSI QUE ABDELAZIZ ONKOUD POUR CETTE INTERVIU TRES INSTRUCTIVE.

NOTRE 3ème JOUEUR, L’INTERNATIONAL MI ABDELAZIZ ONKOUD A BIEN EXPLIQUER TOUS LES THEMES DE DIVERGENCES QUI EXISTENT ACTUELLEMENT ENTRE UN " CLAN NEGATIF ET DESTRUCTEUR " QUE PRESIDE L’ANCIEN PRESIDENT DECHU, ET LE DEUXIEME CLAN QUI COMPORTE :

1 - L’ELITE DES JOUEURS MAROCAINS A LEURS TETES LE GMI HICHAM HAMDOUCHI, LE MI TISSIR MOHAMMED ET LE MI ABDELAZIZ ONKOUD, ETC ...

2 - TOUS LES VRAIS CADRES NATIONAUX QUI ONT UN HISTORIQUE

3 - TOUS LES VRAIS PRESIDENTS DE CLUBS

JE CROIS QUE TOUT A ETAIT TRES CLAIR, JE N’AI RIEN A AJOUTER DE PLUS.

HAJAJ MOHAMED DE TANGER.

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Boujemâ Kariouch</FONT >
jeudi 25 septembre 2008 à 18h26, par  Boujemâ Kariouch

Je voudrais exprimer toute ma profonde considération pour la clairvoyance et la sagesse dont a fait preuve Abdelziz Onkoud tout au long cette interview.

Il est certain que ceux qui se faisaient une autre idée sur Abdelaziz Onkoud en seront pour leur frais. En particulier les membres de la commission (encore une commission...) qui ont décidé sans fondement de le suspendre.

Avec mon affection Abdelaziz. Sans rancune !

Boujemâ Kariouch

Logo de Pierre Beiso
jeudi 25 septembre 2008 à 18h19, par  Pierre Beiso

La prise de position de Youssef,de ce jour,est importante,j’oserai presque dire qu’elle est historique.

Quel est le sujet ?

Certains,se sont faits piéger,par AMAZZAL,manipulateur suprême.

Ces hommes-là,ayant perdu leur libre-arbitre,commettent aujourd’hui d’énormes erreurs,dans la défense d’un homme sans scrupules,alors qu’ils peuvent-être intelligents et instruits.La perte de liberté de conscience,est une lobotomie. Un homme manipulé ne fonctionne plus comme un homme libre,il a perdu les marques de ce qui est juste et bon.

Ma vision des choses est la suivante :

Nous devons abattre le monstre,condamner ou faire condamner ses complices et lui faire payer en argent,ses détournements,abus de crédit,vol de matériel et les dommages aux personnes. Nous devons aller jusqu’au bout en matière de condamnation,mais pas en matière de punition. Un homme sous influence,est un aliéné,c’est-à-dire, il est un autre que lui même.

Notre discipline,dans le monde marocain du sport,aurait pu supporter tous les dictateurs positifs,le MAGZAL est d’une autre nature,il est manipulation,ses objectifs ne sont pas collectifs,ne se tournent pas vers le bien commun, mais sont la captation privée et l’abus de pouvoir.

En résumé,il faut,à toute force abattre le MAGZAL fou,le condamner et le faire condamner,le faire payer en argent.Adoucir la punition de certains,sur la base d’une juste condamnation et de leur niveau d’aliénation.

Il y a d’autres soldats MOUNIB,esclaves du MAGZAL,nous savons qu’ils souffrent,mais nous ne pourront les aider qu’aprés avoir fait le grand ménage de cette triste période.

Avant de vous quitter,un souvenir :

"C’était avant que Rachid MOHSINE,ne s’envole pour la Belgique,il m’a mis en garde contre les manipulations et m’a fait le panorama des hommes sous influence" Avec le recul du temps,tout collait,l’avant et l’aprés, de l’injection du venin chez les manipulés,comment il se sentait libre....

Pierre BEISO.

Nota:Il faut sauver le soldat RYAN,est un film de Steven SPIELBERG.

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Mohamed Moubarak Ryan</FONT >
jeudi 25 septembre 2008 à 17h59, par  Mohamed Moubarak Ryan

Bonsoir à tous,

Cette longue interview de notre ami Abdelaziz, avec la "complicité" de Boujemâ, aura permis de révéler la lucidité et la clairvoyance d’Abdelaziz, et développer plusieurs thèmes qui méritent d’être discutés avec profondeur.

Le séjour, la longue expérience de notre MI en terre française, l’autorise à avancer plusieurs propositions pour une nouvelle approche de la FRME(pourvu qu’elle soit libérée de ses chaînes actuelles) ! Certes le parcours de la FFE est difficilement transposable, chez nous au Maroc, car la gestion sportive en général y souffre d’un manque flagrant en hommes, moyens financiers et environnement institutionnel...Mais l’on se rappelle, qu’il y’a à peine trente ans, la Fédération Française des Echecs, était le parent pauvre de toute l’Europe. Et il fallait la passion, la compétence et la persévérence de cetains hommes de conviction pour aller de l’avant, et insufler un air nouveau sur le paysage français, qui a érigé le pays de Fillidor en nation échiquéenne de premier ordre.

Au Maroc...c’est toujours l’éternel recommencement...et l’émergence à chaque étape de l’histoire fédérale de gens médiocres, opportunistes qui ne laissaient après leurs départs - souvent forcés - que ruines et désolation !

Je regrette de ne pas donner,ici, des exemples et comparaisons édifiants...car celà va dépasser le cadre d’un modeste commentaire...

Avec mes sincères salutations et à Bientôt !

Logo de العمري
jeudi 25 septembre 2008 à 17h22, par  العمري

اسمحوا لي أن أتدخل باللغة العربية، رغم ان الحوار باللغة الفرنسية، لكي أكون دقيقا أكثر، ففي هذا الجزء من الحوار نطلع على جانب آخر من شخصية الأستاذ عبد العزيز عنقود، شخصية المنظّر الاستراتيجي، وأيضا الحكيم، بكل ما في الكلمة من معنى، حين يضع الإشكاليات في إطارها الذي يجمعها، حتى وهي تبدو متنافرة

هناك نقطة أساسية أتمنى أن يتذكرها الجميع دائما، كما أوردها الأستاذ عنقود : الجامعة مقيدة، وأول الحل فك قيدها، وبعد ذلك يمكن لباقي المشاكل أن تنحل

صحيح أن هناك مشكلا كبيرا ينتظر الجامعة لتصفية مشكل ما لا يقل عن خمسة أحكام قضائية نهائية تعطيني الحق في التعويض المادي عن ضرر خمسة توقيفات مجموعها 33 سنة في 3 توقيفات ومؤبدين ؟؟؟ ولكني لم أقل يوما إني أحقد على الجامعة، بل أنا غاضب على الذين أوصلوها إلى ما هي عليه الآن، بدءا من الجعفري وعصابته، وانتهاء بأمزال وعصابته، بل إنني لم ألأجأ إلى القضاء إلا لأن الأندية أقفلت علي الطريق باتخاذ قرارات انتقامية بواسطة الجمع العام

إن الجمع العام إذا تبرأ من قراراته الإقصائية ضدي، سيجعل الجامعة في حل من أي مشكل معي، لأنني سأحل مشاكلي مباشرة مع الذين أساؤوا لي !!!! وهكذا تكون الجامعة قد أنصفتني وفي نفس الوقت أعطت درسا لكل من يحلم باستغلالها لتصفية حساباته كما فعل الجعفري وأمزال، ولا تنسوا أن الجمع العام لم يعط بعد تبرئة الذمة للجعفري، وإذن ما على رؤساء الأندية إلا أن يتبرأوا من قرارات اتخذت بالضغط والحيلة

لقد تكلم الأستاذ عنقود أيضا عن برنامج عمل وعن ضمانات، هل تتذكرون حين كنا نطالب أمزال بالبرنامج بماذا كان يجيب؟ كان يقول سأنفذ ما أقدر عليه، وحسب الإمكانيات المتوفرة؟؟؟ هل هناك تحقير أكثر من هذا لجامعة وطنية؟ شخص بدون مؤهلات ولا تاريخ ولا أخلاق ومع ذلك تنجحه الأندية بأغلبية ساحقة دون أن يقدم ولو ضمانة واحدة؟ لا أريد أن أتذكر وأرجو أن لا تعيد الأندية هذه المهزلة

تكلم الأستاذ عنقود أيضا عن الاحتراف الذي يعيشه في فرنسا، وأنا متفق معه تماما، ولكن مع مراعاة شروط الشطرنج المغربي لفترة انتقالية لاغير، وأقصد فترة سنتين على الأكثر، تكون فيها تعويضات ولو رمزية ولكن عامة، لغاية أن تتجاوز الجامعة أزمتها، ويمكنها ذلك إذا وجدت الرجال المناسبين، لأن الأمر لا يتعلق برئيس فقط بل على الأقل لخمسة أشخاص منسجمين ومتفرغين للمراكز الحساسة في الجامعة

لقد تكلم الأستاذ عنقود عن توسيع الجامعة وما يعنيه ذلك من رفع عدد الممارسين ومعهم يرتفع عدد المدربين الخصوصيين، وبذلك يرتفع مستوى الشطرنج الوطني، وترتبع مداخيل الجامعة وتتقوى لدى الرأي العام...إنها معادلة متكاملة ولكنها بعيدة عن أي فكر فقير كالفكر الأمزالي وما شابه

ربما لم يركز الأستاذ عنقود على مسألة مهمة، وإن كان تحدث عن الضمانات، وأقصد المحاسبة الصارمة، فمن تقدم لرئاسة الجامعة لا يجب أن يعتبر ذلك منة منه كما كان يفعل الجعفري وأمزال، بل واجبا ومسؤولية عليه تحملها إلى نهايتها، وإلا فلينسحب، وأنا هنا أقترح أن كل مرشح لرئاسة الجامعة يترك ضمانة في حسابها بمبلغ مائة ألف درهم، يخصم منها سنويا لإمكال البرنامج السنوي، ويوم الجمع العام السنوي يكمل الرئيس مبلغ المائة ألف درهم للموسم الموالي، أما إذا كان سيدي ومولاي، فإنه بعد أربع أو ثماني سنوات سيسترجع مبلغ الكفالة، مع مرتبة الشرف، ولا أظن الأمر يحتاج إلى تعليق

شكرا للأستاذ بوجمعة قريوش على مبادرته، شكرا للأستاذ عنقود على سعة صدره وهنائا له بغيرته ونضجه، وشكرا لماروك إيشيك التي أخرجت الشطرنج المغربي من ظلمات القمع الفكري إلى نور الحوار والتعبير الحر

Logo de Boujemâ Kariouch
jeudi 25 septembre 2008 à 17h15, par  Boujemâ Kariouch

Monsieur Boukder,

Il se trouve , et c’est malheureux, que beaucoup de gens ont fait de grossières erreurs fatales. Notamment ceux qui ont délivrés des attestations comme quoi vous étiez arbitre à Mohammédia en 2004. Des attestations légalisées. D’autres aussi qui ont été plus "royaliste que le roi" avec un zèle qui frole l’absurde.

C’est regretable.Mais tout ça c’est la faute à l’assemblée générale qui a toujours couvert l’ex-président.

Boujemâ Kariouch

Logo de Youssef BOUKDEIR
jeudi 25 septembre 2008 à 15h38, par  Youssef BOUKDEIR

En raison de mes relations amicales de longue date avec Abdelaziz Mounib joueur de TSC, et suite à une expérience à la fédération avec le président déchu dont je connais le vrai visage caché ; j’ai appelé Abdelmajid Mounib le frère de Abdelaziz quelques jours seulement après l’ A G E lorsque il a été casé à la tête de la fédération pour le mettre en garde contre l’ex président et ses manœuvres malhonnêtes, je l’ai conseillé de ne lui signer aucun document à blanc et de ne pas trop se fier à ses sourires hypocrites .Malheureusement mes conseils n’ ont servi à rien , il a pensé peut être que j’ agis ainsi parce que je suis mêlé à l’ affaire de l’ arbitrage et que j’ essaie de me rapprocher de lui en tant que coordinateur de la commission d’ enquête . Le résultat de la confiance et de la loyauté aveugles envers l’ex président est que maintenant Mr Mounib doit répondre à plusieurs accusations sérieuses devant le tribunal de Rabat et devant la prochaine Assemblée Générale , aussi il doit rendre compte à la Fide au sujet de la déclaration de la commission illégale qu’ il a présidée , déclaration qui met en doute le jugement de la commission d’ éthique de la Fide ? .les bêtises de Mounib dans cette commission sont aussi grossières l’ une que l’ autre : il n’ a pas le droit de présider quoi que ce soit et pourtant il a ordonné la poursuite des travaux de la commission sans la présence de représentant du ministère et malgré l’ objection notifiée du président légitime de FRME à ce sujet , il a déclaré la clôture des travaux sans que deux membres élus par l’ A G E ne déposent leurs constats et suggestions , la meilleure est qu’ il a remis le rapport de cette commission à l’ accusé principal au lieu de le garder en secret et le remettre au temps opportun à l’ Assemblée Générale conformément aux recommandations de l’ AGE seule institution de la FRME apte à recevoir ce rapport , l’ étudier et prendre en conséquence les décisions qui s’ imposent . Le président déchu, quant à lui, il espère toujours être acquitté d’un jugement rendu par une instance internationale reconnue par l’ Etat Marocain suite à une simple pétition insignifiante signée par une poignée d’ignorants et quelques corrompus (absurdité absolue).

Brèves

30 juin 2016 - test

test test

6 août 2011 - انتكاسة صحية للأخ بوجمعة قريوش

تعرض الأخ بوجمعة قريوش لانتكاسة صحية مقلقة يوم الجمعة الماضية بمنزله بمدينة الخميسات، وفي اتصال هاتفي مع (...)

6 août 2011 - انتكاسة صحية للأخ بوجمعة قريوش

تعرض الأخ بوجمعة قريوش لانتكاسة صحية مقلقة يوم الجمعة الماضية بمنزله بمدينة الخميسات، وفي اتصال هاتفي مع (...)

18 juin 2011 - Nouvelle brève

Ecouter Radio Tanger aujourd’hui Samedi matin ….une émission sportive spéciale sur l’Assemblée (...)

17 septembre 2010 - Décès de Farah Chakroun...( fille de notre ami Mohamed)

Je viens d’apprendre avec stupeur et consternation, le décès de Farah Chakroun, à l’âge de 21 (...)

Navigation