Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

Ahmed Bennis le néoromantique ?

mardi 10 novembre 2009
par Abdelaziz Onkoud
popularité : 2%

L’école Néoromantique ou Hypermoderne est un courant de pensée autour d’imminents grands joueurs tels Nimozovitch , Réti ou Tartakover , c’est ce dernier qui était à l’origine de cette appellation : Hypermoderne .

Dans son livre paru en 1924 « Die Hypermoderne Schachpartie », Tartakover a qualifié le jeu d’Alekhine et autre joueurs d’hypermoderne. Cette école développa une nouvelle théorie qui remet en cause la théorie des classiques et à leur tête le champion du monde Steinitz.

Les classiques prônaient la nécessité de la prise du centre par son occupation alors que les néoromantiques ou Hypermodernes préféraient le contrôle du centre et non son occupation immédiate. Cela a permit le développement de nombreuses défenses : comme la Grunfeld , l’Est-Idienne et autres.

Le jeune Ahmed Bennis ,dans les années 30 avait rencontré le champion du monde Alexandre Alekhine lors de ces deux visites à Meknès et à Fès. Cette histoire a été rapportée par Feu Kamal Skalli dans un article publié dans les colonnes De "Al Bayane".

En 1966 ,aux olympiades de la Havane à Cuba , Ahmed Bennis débutait ces parties par é4 et avec les noirs , il répondait d5 après d4 et é5 après é4.

Comment Ahmed bennis a refait son répertoire et joua exclusivement des débuts hypermodernes dans la deuxième phase de sa carrière couronnée par deux titres nationaux , est-ce un retour aux sources ou l’évolution de son style qui l’a amené à adopter des idées des hypermodernes, est ce l’influence des écrits en français de Tartakover « Le bréviaire des Echecs » 1933 ou « Tartakover vous parle » 1953 ?

Ceux qui l’ont côtoyé répondront peut-être à ces questions.

J’ai connu Ahmed Bennis et l’avait rencontrée lors d’une simultanée à Marrakech le 15 février 1992. Fidèle à lui même , Ahmed bennis ouvra sa partie par 1.g3 suivi de 2.Fg2 , puis 3.b3 suivi de 4.Fb2. Voici un fragment de cette partie.

- Simultanée Marrakech
- Date 1992.02.15
- Bennis Ahmed - Onkoud Abdelaziz

- 1. g3 e5 2. Bg2 d5 3. b3 c5 4. Bb2 Nc6 5. d3 g6 6. Nf3 Bg7 7. Nbd2 Nge7 8. e4 d4 9. Nc4 b5 10. Na3 O-O 11. h4 f5 12. exf5 gxf5 13. Qd2 e4 14. dxe4 Rb8

Abdelaziz Onkoud
Bennis
Ahmed Bennis
Position après 14...Tb8


Portfolio

Bennis

Commentaires

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Abdelaziz Onkoud</FONT >
jeudi 12 novembre 2009 à 19h25, par  Abdelaziz Onkoud

Bonsoir youness,

La ligne étudié dans le lien s’agit de l’hippopotame. Dans ce cas là , la réaction noire frontale ou latérale est très compliquée et dépend de plusieurs éléments liés au développement choisi par les blancs . Je l’ai utilisé avec bonheur lors de la dernière ronde du championnat de France accession 2005 face un jeune Romain Edouard , promu depuis au titre de GMI ( la partie est introuvable dans les bases , la dernière ronde n’étant pas annotée)

Abdelaziz

Logo de <FONT COLOR="#888888">Youness Fareh</FONT >
jeudi 12 novembre 2009 à 15h12, par  Youness Fareh

Merci abdelaziz pour cet article sur ce champion allah yrahmou

j’étais un newbie débuts 90s .. et j’avais du plaisir de suivre les parties du feu Azizi .. ses structures de pions et surtout le double fianchetto qu’il appliquait sans changement .. Je conseille les joueurs jeunes et débutants qui craignent être matés dès l’ouverture d’essayer ce schéma qui reste théorique malgré les critiques des joueurs d’attaques et des systèmes ouverts ..

je vous laisse ce lien :

http://www.chessnation.com/fian-op.html

Son auteur donne l’appellation : The Stormline Technique à ce superbe système.

bonne chance

Navigation