Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

Amazzal contre l’union de Marrakech

jeudi 19 avril 2012
par Maroc-echecs
popularité : 2%

Nous apprenons par des sources sûres qu’Amazzal tente depuis plusieurs semaines de briser l’union des clubs de Marrakech.

Par le biais de l’un des joueurs qui ont bien profité ces dernières années de la crise fédérale et de l’absence des meilleurs joueurs des compétitions nationales, il a réussi à rencontrer un premier club à Marrakech, puis un second puis... jusqu’à ce qu’il est parvenu à rassembler 5 clubs réunis le 24 mars dernier pour la première fois en essayant d’utiliser la carte “Hassan Marzougui“ pour susciter la haine au sein de ces clubs.

Actuellement il essaie de leur faire signer deux documents : Le 1er demande une AG sans délai et sans report au Ministre, et le 2ème atteste que ledit club déclare être un club créé juste pour les élections. Et en compagnie de Takieddine, son allié dans la malfaisance depuis longtemps, il tente l’impossible pour parvenir à obtenir ces documents.

Nous apprenons par la même occasion que certaines Maisons de jeunes ont subi des pressions de certains responsables du Ministère pour éloigner leur club du Royal, signalant par la même occasion qu’Amazzal étant des leurs et que c’est un type bien !

Nous reviendrons plus en détail sur cette nouvelle comédie qu’Amazzal et sa compagnie essayent encore de jouer, et qui montre jusqu’à quel niveau ce monsieur n’a pas honte de se présenter et essayer de justifier l’injustifiable (Suspension, corruption, Abus de confiance…)."



Commentaires

Logo de Hajaj Mohamed
vendredi 20 avril 2012 à 20h02, par  Hajaj Mohamed

Notre Cher Ami Larbi Houari, vient de nous démonter le Gambit de Marrakech contre DON ZAZAL !

Tout simplement BRAVO !!! En plus des Chèques de plus de 300.000,00 DH et 60.000,00 DH, DON ZAZAL a encore fait su sien en usant du CACHET de la FRME qu’il avait volé ainsi que les Pendules les Echiquiers et surtout du MOULE (Fabriqué en Espagne par l’ancien Président de la FRME Feu Mostafa Bakkali dans les années 70).

Lisez bien le conte rendu de notre Cadre Larbi Houari, et Constatez vous-même tous ce que nous vous avions déjà dit auparavent !!!

DON ZAZAL ment toujours, il ne veut pas lâcher la FRME parce qu’elle représente la VACHE LAITIERE EN CENTAINES DE MILLIERS DE DIRHAMS !!!

Pour un Changement Meilleur de la FRME, Votez Notre Cadre ABDESLAM MOUISSOU de Chefchaouen !

C’est du beau Travail Cher Larbi Houari, Continu nous sommes avec toi !

HAJAJ MOHAMED

Président du Club IRT-TANGER

Logo de L.H.
vendredi 20 avril 2012 à 10h18, par  L.H.

Manifestement, Amazzal n’est pas le "Sergent Garcia" !

Je dis ça parce qu’après avoir attendu quelques semaines que Zorro vienne sauver les pauvres clubs du grand méchant Don Zazal, rien.

Du coup, il a fallu improviser.

Enfin, improviser... Nous avons pris tout de même une certaine habitude des parties blitz avec lui.

Donc, Don Zazal, courageux et solitaire (il ne circule jamais seul pour des raisons de sécurité évidentes) s’est mis en tête d’obtenir des pauvres gringos de San Marrakech, la signature d’un document qui signifie tout simplement leur arrêt de mort !

Quand on sait qu’ils sont nés à la demande expresse du Délégué de la Jeunesse et Sports de Marrakech, qu’ils ont bénéficié de la distribution des échiquiers cartonnés dans les écoles, qu’ils ont participé à un championnat local, qu’ils disposent de matériel etc., bref...

Don Zazal, manifestement mal informé, a imaginé qu’en totale discrétion il allait obtenir ces précieux documents qui, soyons clairs, sont destinés à me déstabiliser moi-même, personnellement.

Ce genre d’intrusion de horde sauvage pose d’emblée un cruel dilemme : doit-on empêcher ce genre de rencontre « lavage de cerveau » ou laisser faire ?

La réponse est simple : les clubs sont libres !

Laisser faire présente en outre un avantage indéniable. C’est la façon la plus efficace de savoir exactement ce qui se pratique, les éléments utilisés, la stratégie en somme.

Et là, j’avoue que ce qui en est sorti dépasse tout ce que j’avais imaginé auparavant !

Voici donc la sombre histoire d’une Fédération prise en otage, théâtre d’enjeux et d’intox qui remet totalement en question les interprétations partielles que nous avions.


Pour revenir au processus d’influence sur les clubs de San Marrakech à proprement parler, oui, c’est vrai. C’est un certain Raoul Hernandez (comme « ressource humaine », ne gardez que les initiales), qui a préparé le terrain.

Ce Raoul Hernandez, qui a tenté l’an passé de prendre toute la place à San Marrakech, a une véritable haine désormais pour son ancien ami Hassan Marzougui. Oui, comme beaucoup, il estime qu’il a trop de privilèges, qu’il a pu se marier, avoir une fille, un foyer stable…

Je sais, c’est strictement sans intérêt pour le lecteur. Mais il ne faut pas s’endormir, le meilleur arrive.

Raoul Hernandez, disais-je, s’est mis en tête de devenir le futur Directeur Technique de la Fédération. Ayant constaté qu’il aurait peu de chances d’y parvenir par quelqu’un d’autre que son Ami Don Zazal, il s’est donc politisé. Au pire des cas, il pourra ainsi négocier pendant les élections. Première étape de la politisation (Août-Septembre 2011), il crée et fait créer des clubs, promet d’y offrir ses services en tant que formateur, distribue quelques échiquiers de son ami (oui, ceux de la défunte Fédération) et fait savoir qu’il est désormais un interlocuteur politique de poids.

Le premier décor est planté.

Maintenant, nous arrivons au plus croustillant de l’histoire.

Août 2011. La Commission Provisoire, en service depuis un mois, est approchée par Don Zazal. A la clé, une offre de bons et loyaux services en contrepartie d’une protection (comme il est malin, il souhaite simplement ne pas être exclu des candidatures dans un premier temps).

Il faut savoir que Don Zazal ne fait absolument pas confiance à ses collègues du Comité pour le défendre, fut-ce parce qu’il est un des leurs, non.

Il lui fallait un appât bien concret.

Cet appât, que je ne vais pas pouvoir détailler pour des raisons désormais judiciaires, concerne l’équipement des Maisons de Jeunes en matériel d’échecs […].

Cela donne en gros : la Fédération dispose d’un moule, le prix de revient par échiquier est de 52/53 dhs, le Ministère en veut XXXX (en milliers…) on propose un prix à 70/80 […] Je vous laisse finir l’opération mathématique et, bien sûr, les soustractions...

Alors, qui d’entre eux, me demanderez-vous ? Un certain Hermano Khan. Frêre Khan (traduction littérale), est la clé de voûte de l’édifice, puisqu’il occupe un poste déterminant pour la suite des événements. Il bénéficie au début de la confiance affichée de M. El Boukhari, possède une réputation de travailleur acharné etc. Seulement voilà. Il s’est vu attacher un adjoint un peu trop proche du Directeur des Sports, et il ne fait aucun doute, dans son esprit en tout cas, que cet adjoint a un rôle de contrôle direct du Ministre. Quand on sait que le Ministre d’alors souhaite surement le candidat du FUS, il faut prendre le secrétaire, en fils de bonne famille qu’il est, par les sentiments.

D’un autre coté, le chef de la commission est un collègue de longue date, qui lui laisse à peu près tout le travail pour peu qu’il le tienne informé.

Second décor planté.

Septembre 2011. Une demande de devis se prépare pour Afriquia Plastique, la société qui détient le fameux moule, pour costing (c’est-à-dire, vérification de l’offre de Don Zazal chiffrée avec le prix par échiquier). Don Zazal, qui a toujours un coup d’avance, avait aussi préparé une demande de 1000 échiquiers (pour ses besoins personnels) déposée à Hermano Khan, qu’il contacte et voit régulièrement.

Malheureusement, un certain Larbi HOUARI s’est présenté devant la commission provisoire, en présence de M. El Boukhari, pour mettre en garde contre l’usage des échiquiers à des fins électorales… Stupéfaction du Chef de la commission qui demande : « Ce moule est dans le rapport moral et financier » ? Hermano Khan : (d’une petite voix) « Non, mais je suis au courant et l’échiquier coute environ 50 dhs et... ». Puis il se reprend d’un ton sévère en me regardant droit dans les yeux « C’est la commission qui décidera ! »

Hermano Khan va enterrer ce dossier 2 mois, le temps qu’il soit oublié, pour le déposer auprès de M. El Boukhari.

Octobre 2011. Nous apprenons que l’objet réel de la circulaire relative aux activités des clubs est destiné à évaluer le Chiffre d’Affaire de ce sport… En gros, « est-ce qu’il y a quelque chose à manger là dedans ». C’est à peu près la seule initiative indépendante des vieux singes du ministère, qui sort du champ de manipulation de Don Zazal. Seulement voilà, peu de clubs y ont répondu. Le Royal Echecs, dont le budget explose littéralement, a retiré son dossier 24 heures avant la date limite, en signe de protestation contre l’absence de communication écrite s’agissant de ses demandes.

Grosse colère, et nouvelle idée lumineuse. En Septembre, cinq acteurs échiquéens se sont réunis à Rabat pour créer ce qu’ils ont nommé la « troisième voie ». Don Zazal interprète ce collectif comme une façon détournée de San Marrakech, de s’emparer de la Fédération. Enfin, de M. HOUARI plutôt.

Qu’à cela ne tienne, commence l’opération « isolement du Royal ».

Pour cela, rien de mieux que des commissions bidons, composées de tous les acteurs hors Royal, de façon à briser dans l’œuf ce projet, et particulièrement celui qui l’a, toujours selon eux, rendu possible. Seulement, il faut faire croire, y compris à ses adjoints, que tout ceci entre dans le cadre d’une nouvelle stratégie, où les activités des clubs constituent pour partie l’activité fédérale. Et l’invraisemblable se produit : ils y croient !

Novembre 2011.

- « NON, hors de question ». Cette réponse sur la demande des 1000 échiquiers, ainsi que l’attitude de ce Directeur des sports vis-à-vis de Don Zazal et du tournoi Sekkat va provoquer une fracture définitive.

Une décision sournoise va alors être prise. Boycott des réunions de commission, puis leur abandon. Rejet des présidents de clubs qui ont protesté contre le Tournoi Sekkat (qui à ce jour est le seul qui ait bénéficié, en un temps éclair, d’une double autorisation écrite). Le tout, enrobé du chantage affectif qui est : « Si vous nous avez nommés dans cette commission provisoire, c’est pas pour faire les marionnettes ». Comprenez, maintenant on fait ce qu’on veut.

En lieu et place, se met en branle un autre système bien connu des services fiscaux : organiser des manifestations bidons pour justifier les frais et retarder le mandat de la Commission Provisoire. C’est ainsi que nous avons tous assisté à l’éclosion de championnats régionaux payés une misère aux joueurs et arbitres, mais dont les frais d’organisation qui seront connus bientôt, vont donner la nausée (les retraits en espèces depuis le compte fédéral ayant connu une accélération sans précédent entre Janvier et Février 2012) !

Mars 2012. La haine vis-à-vis de San Marrakech est à son comble. En Janvier et Février, les clubs ont tenté à maintes reprises de contacter ces gens de la commission, en vain. Naïfs que nous étions de croire en leur neutralité (même si nous avions des doutes), nous étions même prêts à repartir à 0.

Seulement voilà, la machine s’est affolée. La haine, perceptible au téléphone, a donné lieu à une paranoïa démesurée. Don Zazal a utilisé une vielle méthode pour éviter tout contact entre la commission et ses adversaires : il leur glisse doucement à l’oreille de se méfier des enregistrements téléphoniques dont sont habitués les gens de San Marrakech en particulier. Et encore une fois, ça marche !

Plus de contact, surtout pas d’écrit, le système est verrouillé. Ceux qui se méfiaient des clubs ne réalisent pas que Don Zazal a juste trouvé le moyen de les isoler eux-mêmes !

Alors bien sûr nous nous sommes énervés.

Mais nous avons gardé notre sang froid lorsqu’il s’est agi de communiquer aux médias, à ne jamais remettre en question l’honnêteté de cette commission provisoire, autrement que par interrogation.

Don Zazal a rencontré exactement 4 clubs de Marrakech. C’était deux jours avant la conférence de presse.

Il a parlé, beaucoup, trop, beaucoup trop, de façon d’ailleurs très étonnante. Nos informateurs sont clairs sur un point : la stratégie consiste à dire aux clubs que le Ministère le soutient puisqu’il lui autorise la candidature, et au Ministère que les clubs sont majoritairement désireux de l’avoir comme Président. Le reste n’est qu’une affaire de papiers signés de gré ou de force.

« Une simple demande d’AG urgente, dit-il à qui veut l’entendre, comme si le but innocent était de rendre la Fédération aux Clubs. Certains ont signé, oui. Il espère obtenir le quota nécessaire pour exiger ladite assemblée de façon légale.

Le second document, qui lui est plus du registre de l’orgueil, est un poison destiné à convaincre les plus résistants (au Ministère) qu’en fait, seul le Royal s’oppose à lui. Les autres ne sont que de pauvres clubs fantoches. Pour appuyer les arguments, il utilisera même le cachet soi-disant disparu lors de l’AG du 19 Juin (et déclaré à la police) pour « offrir » des attestations antidatées…

Seulement voilà. San Marrakech est bâtie sur du sable mouvant. C’est une toile d’araignée dont on ne sort jamais tout à fait indemne. Et ce pseudo document compromettant que nous détenons, a fait place à un autre. Son antidote.

5,4 combien de clubs emportés par la vague Zazal ? Il le sait au fond de lui aujourd’hui mieux que quiconque. Aucun.


Tout ceci pour vous dire que, puisque tous les coups sont manifestement permis, j’en ai pris acte comme vous j’imagine. Don Zazal nous a donné, par précipitation, de précieuses informations.

Les attestations avec noms et déclarations sont entre de bonnes mains.

Logo de Hajaj Mohamed
jeudi 19 avril 2012 à 19h18, par  Hajaj Mohamed

C’est vraiment honteux et scandaleux !

Que des Clubs à Marrakech, possède dans leur entourage un Grand Cadre en la Personne de Monsieur Larbi Houari, et tourne la tête vers un NEANT qui s’appelle Mostafa Amazal.

Est-que Mostafa Amazal a organisé jamais en son nom personnel un seul Tournois des Echecs ?

Bien sur que non !!!
- Il a organisé les Tournois de Feu Sekkat avec l’argent de cette famille !
- Il a organisé les Championnats de FRME avec l’argent de la FRME !
- Il a voyagé dans tout le Maroc avec Argent de la FRME !

Cela veut dire qu’il utilise la FRME comme la Vache Laitière qui lui procure chaque année entre 300.000,00 dirhams et 500.000,00 dirhams de Gain Annuel !

Voilà pourquoi Mostafa Amazal ne veut pas lâcher Notre cher FRME, car il a peur de l’AUDIT !

En réalité Mostafa Amazal n’aime que lui-même, et n’a plus d’amie. Il te vendra au plus offrant. Tous ces Anciens Amis l’on quitter.

Vous pouvez constater que tous les Cadres qui ont étés à ces cotés ne le sont plus, car ils l’ont abandonnés !

La Machination du Comité Provisoire, qui sur Proposition de Mostafa Amazal, n’ont voulu admettre que les Clubs qui ont une domiciliation dans les Maisons de Jeunes. De cette façon la Commission Provisoire peut faire une pression sur les Clubs déjà cité afin qu’ils suivent Mostafa Amazal, sinon ils n’auront plus de domiciliation dans les Maisons de Jeunes du Ministère de la Jeunesse et des Sports. C’est du pure Chantage !

Réveillez- vous Messieurs les Présidents de Clubs. Les Maisons de Jeunes sont Vos Maisons, et personne n’a le droit de vous faire sortir. Ecrivez au Walis ou aux Gouverneurs tous vous soucis, et soyer sur que le Délégué de la Jeunesse qui veut vous blaisser deviendra PETIT.

Soyer tous Solidaires avec Nos Joueurs d’Elites ainsi qu’avec les Vrais Cadres de l’Opposition, car c’est par eux que les Vrais Tournois s’organisent aux Maroc !

HAJAJ MOHAMED

Président du Club IRT-Tanger

Logo de Zoheir SLAMI
jeudi 19 avril 2012 à 16h53, par  Zoheir SLAMI

Rien ne m’étonnera jamais de la part d’Amazzal, c’est le champion de tous les coups bas et toutes le mesquineries !

Ce qui est révoltant, c’est de voir certains membres de la commission provisoire chargée de la gestion de FRME soutenir becs et ongles ce pauvre personnage.

Je ne comprends pas non plus comment, au moment où le Maroc connait un grand changement, où la corruption et la mauvaise gouvernance sont dénoncées par tous, certains fonctionnaires du ministère continuent, sans hésitation à vouloir remettre à la tête de la FRME un type que tout accuse, en usant de ruses périmées et en commettant délits d’initiés sur délits d’initié, et adoptant la politique de l’autruche, la tête enfouie dans la terre et le c... en l’air, croyant qu’ils sont cachés alors que....

L’abus de pouvoir est un délit.

La malversation en est un encore plus grave.

Jusqu’où vont aller ces gens, sans craindre d’être pris un jour dans l’engrenage de la machine judiciaire ?

Je ne voudrais pour rien au monde être à leur place !

Brèves

8 mars 2012 - Conférence de Presse Lundi 26 Mars 2012

Tous à vos agendas. « Lundi 26 Mars 2012 », Hôtel « Hyatt Regency » à Casablanca, 20 à 30 (...)

18 juin 2011 - La ligue Nord Ouest soutient la candidature de Mr Ahmed Yacoubi à la Présidence de la FRME

Réunis le Vendredi 17 juin 2011 , le comité de la ligue nord ouest et après un débat fructifié (...)

6 novembre 2008 - لا تجتمع أمتي على ضلال — حديث شريف

الإجماع الذي حصل يوم 02 نونبر 2008 له دلالات كثيرة أهمها أن مسؤولو الأندية الوطنية على قدر كبير من الوعي (...)

28 juillet 2008 - Championnat Arabe junior

On vient enfin d’annoncer sur le site www.frme.org la liste officielle de nos jeunes (...)

11 juin 2008 - حلة جديدة لموقع الجامعة الملكية المغربية لشطرنج Le site fédéral revient avec un new look

الموقع الجديد لل ج.م.م.ش و في حلة جديدة جاء لينفي الأنباء التي تحدثت عن وضع الجامعة لموقعها الرسمي في المزاد (...)

Navigation