Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

Avec Firdaouss Mayar El Idrissi.

Interview d’une grande passionnée des échecs sportifs !
lundi 1er février 2010
par Boujemâ Kariouch
popularité : 1%

JPEG - 32.3 ko Qui ne connait pas la joueuse nationale Firdaous Mayar El Idrissi de Casablanca.

Présente dans presque tous les tournois et championnats féminins nationaux elle reste discrète, silencieuse mais abordable quand il s’agit d’échecs. Le jeu d’échecs qui constitue pour elle plus qu’un symbole, une passion sportive qui ne la lasse jamais.

Quand on sait on sait que toute sa famille a une solide passion pour le jeu d’échecs on comprend bien cet attrait irrésistible qui porte Firdaouss pour la pratique régulière des échecs.

Firdaouss est née le 20/07/1989 à Casablanca, elle s’ intéresse à ce jeu d’échecs tout autant qu’elle adore jouer au Basket-Ball. Elle élargie maintenant sa panoplie sportive à la natation.

Étudiante en première année à la faculté elle aime bien naturellement la lecture.

Une autre passion bien calme que les combats sur les 64 cases.

Firdaouss a 11 ans quand elle apprend les bases rudimentaires du jeu d’échecs avec son père et Monsieur Zahid. Puis elle fait connaissance avec la respectueuse famille Arif.

Monsieur Saïd Arif a été son entraîneur, et il lui a donné d’ intéressantes leçons. Elle ne rate jamais l’occasion de lui transmettre ses vives salutation. Donc act ici.

Par la suite notre grand champion Ali Sebbar l’ a rejoint. A son tour il encadre Firdaouss qui en profite bien avec Mouâd et Fadoua Arif ,sa cousine Wassima Zahid.

Son palmarès : Elle a participé a plusieurs championnats, et s’est classé 3eme dans celles qui se sont déroulées à Casablanca en 2003, à Fès en 2004 à Settat en 2005 et à El Jadida en 2008. 2éme au championnat des catégories jeunes qui s’est déroulée à Khémisset.

Elle a obtenu en outre la 2éme place au classement des championnats féminins par équipes à Meknès et à Tétouan.

Elle mérite toutes les éloges pour sa persévérance dans un milieu où les catégories filles ont malheureusement peu d’attention particulière.

Personnellement j’éprouve beaucoup d’affection et de sympathie pour cette jeunes filles et pour sa famille eu égard à leurs apports non estima aux échecs nationaux.

Puisse Firdaouss connaître réussite dans ses études mais aussi de nombreux succès dans le sport des échecs qu’elle affectionne beaucoup !

Place à Firdaouss !


JPEG - 56.2 ko
Firdaouss Mayar El Idrissi


- Maroc-Echecs : Alors Firdaouss, cette première place féminine à l’Open Feu Tarik Rrhioua, le 17 juin dernier à Casablanca, c’est un honneur à la mémoire de notre regretté Tarik mais c’est aussi une grande satisfaction pour toi ?

Firdaouss Mayar El Idrissi : « Oui je suis complètement satisfaite du résultat et j’espère gagner d’autres prix dans d’autres compétitions ».


- Maroc-Echecs : As-tu connu Tarik de son vivant puisqu’il est originaire de Casablanca ?

Firdaouss Mayar El Idrissi : « Oui, je connais le défunt Tarik et je me rappelle bien du jour où on s’est chargé d’analyser une partie à Mohammadia, c’était ma première ou ma deuxième participation dans un championnat féminin.

Au cours de l’analyse, j’étais surprise par un coup fait par le défunt Tarik, à savoir au lieu de prendre pion par pion,et de reprendre le 2éme par l’autre il a levé simultanément les deux pions noir et blanc, une sorte de prise anticipée qui donne le même résultat qu’une prise pion après pion normale. Moi j’avais rien compris car c’était la première fois où je voiyais un geste pareil. J’ai passé tous les moments du championnat perturbée par ce geste. ‘’Allah yra7mo o ywassa3 3lih’’ » (Ndlr : « Que Dieu le réssucite et élargie sa bonté sur lui !)


- Maroc-Echecs : As-tu une idée sur le niveau de l’Open Tarik en général et celui des filles en particulier ?

Firdaouss Mayar El Idrissi : « La compétition était de haut niveau parce qu’elle a connu la participation des meilleurs joueurs et joueuses : 12 joueurs classés , et trois filles qui ont fait les meilleurs résultats dans le dernière championnat national féminin 2009. »


- Maroc-Echecs : On enregistre souvent, et avec un grand plaisir, ta présence dans les tournois nationaux. La compétition cela te stimule ?

Firdaouss Mayar El Idrissi : « Bien sur, toute compétition m’encourage et j’espère que le nombre de compétitions augmentera. »


- Maroc-Echecs : Tu te prépares avant chaque participation à un tournoi ? Et avec qui ?

Firdaouss Mayar El Idrissi : « Oui bien sur, un peu de préparation avec l’entraîneur Ali Sebbar . j’en profite pour le remercier infiniment pour ses efforts. »


- Maroc-Echecs : Des questions classiques : Ton meilleur et ton mauvais souvenir ?

Firdaouss Mayar El Idrissi : « Je n’oublie pas le bon souvenir à Meknès au championnat du Maroc féminin où les adorables joueuses ont fêté mon anniversaire , c’était vraiment une inoubliable surprise ! »


- Maroc-Echecs : Revenons, si tu le veux bien, à la catégorie féminine. Penses-tu qu’elle reçoit toute l’attention qu’elle mérite ?

Firdaouss Mayar El Idrissi : « Malheureusement, non. Ce n’est pas le cas. On accorde pas d’attention à la catégorie féminine. »


- Maroc-Echecs : Ton jeu, peux-tu nous en dire quelques mots ? Tes points forts, tes faiblesses et ce qui doit-être amélioré ?

Firdaouss Mayar El Idrissi : « J’aime le jeu fermé et j’ai envie d’améliorer mon niveau surtout cette année, parce que j’ai l’opportunité d’étudier la mi-journée seulement, alors j’ai le temps pour pratiquer les échecs. »


- Maroc-Echecs : Arrives-tu à concilier tes études avec les échecs sportifs ?

Firdaouss Mayar El Idrissi : « Concernant comment concilier entre les études et le sport, cela est une question de comment gérer le temps. Tout simplement il faut savoir comment s’organiser. »


- Maroc-Echecs : Tu baignes dans une famille échiquéenne. Ton Papa, M.Mayar El Idriss est président de clubs et très connu à l’échelon national. Il est très respecté des cadres et joueurs nationaux. Il fournit beaucoup d’efforts en faveur des échecs. Est-ce que tu l’encourages ?

Firdaouss Mayar El Idrissi : « Mon père est toujours à mes cotés, il m’encourage tout le temps et je le remercie beaucoup. »


- Maroc-Echecs : Quels sont tes meilleurs joueurs et joueuses aux niveaux international et national ?

Firdaouss Mayar El Idrissi : « J’ai aimé plusieurs matchs de joueurs nationaux et internationaux. Personnellement j’ai pas de joueurs ou joueuses précis. »


- Maroc-Echecs : Un mot pour la fin ?

Firdaouss Mayar El Idrissi : "Je voudrais bien que les échecs marocain aient un bien meilleur sort. Enfin je vous remercie pour cet interview, vous êtes vraiment une fierté pour les échecs marocain."


- Maroc-Echecs : Merci Firdaouss pour nous avoir accordé cette aimable interview.

FIRDAOUSS EN PHOTOS :

PÊLE MÊLE PHOTOS SOUVENIRS, NOSTALGIQUES, A BOUZNIKA A CHEFCHAOUEN...


JPEG - 112.5 ko
JPEG - 86.5 ko
Avec Papa

JPEG - 86.4 ko
JPEG - 74.8 ko
JPEG - 111.3 ko
JPEG - 84.7 ko
JPEG - 107.8 ko
JPEG - 198.7 ko
JPEG - 43.4 ko
JPEG - 136.4 ko
JPEG - 81.9 ko
JPEG - 62.3 ko
JPEG - 34.8 ko
JPEG - 100.9 ko
JPEG - 47.5 ko



Commentaires

Navigation