Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

« Ces gens de l’ex bureau fédéral » (suite et fin)

Les raisons d’une obstination ou les Indiscrétions à lire !
mardi 23 décembre 2008
par Boujemâ Kariouch
popularité : 7%

GIF - 37.5 ko Il nous plait de donner à nos lecteurs, en exclusivité, quelques indiscrétions révélatrices sur la qualité des liens qui unissent le président démissionnaire aux membres du bureau fédéral. Cela peut être révélateur (tristement parlant) dans la mesure ou ces « liens » très spéciaux, on en conviendra , constituent soit des « menottes » aux poings — et même aux pieds — soumettant la victime au bon vouloir de qui on sait, soit de complicité dans une gestion douteuse ayant, nécessité oblige, besoin d’un audit non pas révélateur mais explosif, ou encore soit des liens de proche à proche. Sans oublier ce lien vital qui consiste à ce que certains s’y agrippent pour avoir à leur façon la tête à la surface.

Il faut savoir que les membres du bureau fédéral, donc de par leur qualité d’hommes devant assurer une fonction de gestion de la chose publique conformément à un statut donné, sont de ce fait soumis à la critique populaire ou aux louanges, si cela avait été le cas ! Ce qui ne l’est pas malheureusement ou heureusement.

Ces « indiscrétions » ne touchent pas leur vie privée que nous respectons tous comme il se doit, elles donnent simplement une certaine idée sur cette obstination qui les caractérise dans leur fonction de membres du bureau fédéral à soutenir l’insoutenable, becs et ongles, un président démissionnaire qui s’est englué dans de salles « affaires » à plusieurs étages. A eux d’infirmer, de confirmer ou de poursuivre leur silence anormal. Le site leur est bien sûr ouvert pour peu qu’ils déclinent leur identité.

En tout état de cause, il restera à la famille échiquéenne nationale de méditer sur ces « indiscrétions » qui restent bien entendu vérifiables.

La première chose qu’ils observeront c’est que ces honorables membres du bureau fédéral n’ont jamais pris la peine de rectifier les « tirs douteux » de leur ex-président, ou de simplement le raisonner. Ils n’ont jamais pris l’initiative, devoir normal pour un responsable dirigeant, de tenter une méditation, une réconciliation qui auraient pu bénéficier à limiter les dégâts, tout au moins, dans la maison des échecs marocains.

Non, ils œuvrent toujours à contre-courant dans le sens contraire de l’intérêt de notre sport ( le dernier putsch manqué confirme ce que nous avançons ). Et au vu des « liens » qui les lient on comprend bien pourquoi !

===============================

Il faut que l’on sache que l’ex-président démissionnaire, avant d’ajuster le placement d’Abdelmajid Mounib à la tête de la FRME, avait emprunté une somme de 50.000 DH à Hassan Semlali. Calculant que Hassan Semlali ne revendiquerait pas son droit à la présidence de la fédération s’il voulait revoir son argent. Mounib est au courant de cette affaire ainsi que d’autres ex-membres de l’ancien bureau fédéral.

Abdelkader Takieddine, le trésorier général de la FRME, est mouillé dans le scandale des dettes non déclarées et du matériel disparu au siège de la fédération. Sa responsabilité est entièrement engagée dans cette affaire aggravée par non dénonciation de violation de règlement.

Selon les déclarations de l’ex-président à des proches, Mounib aurait empoché une partie de contributions déclarées nulle part (cette affaire d’entrées non déclarées sera traitée lors de la prochaine AGE)

Hassan Marzougui (qui a bénéficié de deux voyages en un court laps de temps aux Émirats et en Égypte) sait tout sur l’ex-président démissionnaire, il sait notamment pourquoi le Wali de Marrakech a refusé de recevoir l’ex président, mais il espère d’autres voyages dans l’avenir, aussi il craint que ses normes d’arbitre Fide détenues par l’ex-président s’évaporent, c’est le cas pour d’autres candidats (présidents de clubs et ayant effectué normes). Ils oublient que Hicham Fourane possède les copies de ces normes, et que dans tous les cas ces normes sont enregistrées à la Fide.

Abdenebi Regui de Meknès aurait signé des traites d’une valeur de 20.000 DH au profit de l’ex-président, actuellement il ne peut honorer ses dettes alors il exécute tout le sale boulot qu’on lui confie même de se planter comme videur devant le portail du centre d’accueil qui reçut la fameuse AG du 20 mai 2007.

Abdelhak Waaidi : On raconte dans son club que Waaidi aurait des liens familiaux avec l’ex-président, alors à l’enfer les principes et ceci explique cela.

Rochdy et Achtouk ont ceci de commun : leurs clubs respectifs sont vidés de joueurs qui n’acceptent plus de jouer gracieusement, alors ils s’en foutent pas mal, les miettes que leur laisse l’ex-président ainsi que le pourboire qu’il leur donne à chaque action contre Semlali, ainsi que la subvention destinée à leur clubs : pour eux c’est largement suffisant, ils ne demandent pas plus, qui les acceptera à l’avenir ? Personne ils savent qu’ils sont rien sans l’ex-président démissionnaire.

Benamar parachuté à la présidence du Cavalier d’or, il sait rien, il ne connait personne, personne d’ailleurs ne le connait. Même à l’intérieur de club de la Chaouia, Ce qu’on lui dit, il le fait automatiquement.

Sabry : Ce jeune employé ambitieux de l’ONE voulait une place au soleil, il est mal tombé.

===============================

GIF - 4.5 ko Où est l’intérêt des échecs marocains au sein de cette d’équipe plus royaliste que le roi ? Nulle part. C’est l’ex-président démissionnaire qui fait office de pot de miel. Pour notre grand malheur.

Une petite question qui chatouille : Ces honorables ex-membres du bureau fédéral, combien ont-ils de jeunes ou de filles dans leur club ? Et ça se dit œuvrer pour l’intérêt du sport des échecs !!!

Y aura maintenant intérêt pour la prochaine AG à élire, elle-même, les personnes adéquates, poste par poste, au bureau fédéral. Chat échaudé ne craint-il pas l’eau froide ? On dirait qu’ils n’ont pas tiré de leçons du passé.

Les assemblées générales, c’est-à-dire les clubs, ont donné trop de liberté à un président qui s’est gonflé au point de se croire intouchable selon la formule « Après moi ou sans moi, le déluge ». Comble de l’ironie, ses supporters acharnés et parfois larmoyants, ne jurent que par l’honnêteté de leur président et les « actions » énormes qu’il a réalisées en faveur des échecs marocains. Pour eux, il est victime de mensonges, et de personnes douteuses ayant des intérêts particuliers pour le déstabiliser. Etc, etc, etc.

Des personnes douteuses qui sont pourtant notamment : l’élite des joueurs, les dirigeants et cadres historiques. Dont le seul mal que l’on peut leur reprocher est d’avoir protesté contre les dérapages d’une gestion à l’emporte pièce d’un président touche à tout, pénalisant, sanctionnant à tout va, promettant sans lendemain.

Dis-moi qui sont les membres de ton bureau, je te dirais qui tu es !

Les échecs marocains avec n’importe quel nouveau président, soit-il transitoire, ne s’en trouveront que mieux. Mille fois mieux ! GIF - 31.3 ko



Commentaires

Logo de HAJAJ MOHAMED DE TANGER
mardi 23 décembre 2008 à 16h55, par  HAJAJ MOHAMED DE TANGER

SALUT A TOUS.

JE SUIS ENTIEREMENT D’ACCORD AVEC BOUJEMAA KARIOUCHE.

JE VAIS VOUS RACONTER UNE REALITE SURVENUE A TANGER.

PENDANT LE 7èME TOURNOI INTERNATIONAL DE TANGER, NOUS AVIONS LOGES NOS INVITES PENDANT UNE SEMAINE COMME SUIT :

1 - GMI ET IM A L’HOTEL EL MINZAH *****A

2 - IM, FM ET MAITRE NATIONAUX A L’HOTEL VELASQUEZ ***A

3 - JOUEURS INTERNATIONAUX + 2100, HOTEL VELASQUEZ ***A

4 - ARBITRES INTERNATIONAUX, NATIONAUX ET CADRES HOTEL VELASQUEZ ***A

5 - TOUT LE RESTE DES PARTICIPANTS AU CENTRE D’ACCEUILLE DE TANGER

MAIS VOILA LES SURPRISE !!! :

- FEU ABDELOUAHID EL FASSI FEHRI EST VENU NOUS VISITER, JE L’AI LOGE A L’HOTEL REMBRANT ****A ( BOULEVARD MOHAMED V ), COMME HOMAGE A SON PASSE

- L’ANCIEN PRESIDENT AMAZAL ACCOMPAGNE DE ACHTOUK ETAIT LUI AUSSI VENU A TANGER. IL AVAIT SU QUE FEU ABDELOUHID EL FASSI ETAIT LOGE DANS UN HOTEL DE 4 ETOITES A. IL EST VENU ME DEMANDER OU IL DOIT ETRE LOGE AINSI QUE SON AMI, EN ME RAPPELANT QUE SON HOTEL DOIT ETRE ASSEZ LUXUEUX COMME CELUI DE FEU ABDELOUHID EL FIHRI. COMME SI LOGER UN PRESIDENT ET SON AMI ETAIT UNE OBLIGATION POUR MOI QUI EST DIRECTEUR DU TOURNOI.

- UNE HEURE APRES, AMAZAL ET SON AMI ACHTOUK ETAIENT LOGES A L’HOTEL FLANDRIA ****A ( BOULEVARD MOHAMED V ), EN FACE DE L’HOTEL REMBRANT MAIS DONT LA PORTE SE TROUVE RUE MOUSSA BEN NOUSSAIR

- JE SUIS SUR QUE DURANT TOUTES LEURS VIES ILS N’AVAIENT DORMIS DANS UN HOTEL LUXUEUX DE 4 ETOILES A, ET NE DORMIRONT JAMAIS A L’AVENIR !

J’AI VOULU DONNER CETTE INTRODUCTION POUR VOUS RAPPELER LE GENRE D’HOMMES QUE NOUS AVIONS DANS LA FRME. C’EST A DIRE DES PROFITEURS, DES USURPATEURS ET DES MOIN QUE RIEN

JE CONNAIS L’HISTOIRE ENTIERE DES 50.000,oo DH DE M. SEMLALI HASSAN. JE SUIS SUR QUE LE REFUS DE PAIEMENT DE CETTE SOMME PAR AMAZALE A OBLIGE M. SEMLALI HASSAN A DIRE, NON ! , NON ! ET NON ! . ET IL A PRIS AUTOMATIQUEMENT LE TEMOIN DE L’AUPOSITION QUI L’A PLACE COMME LE LIDER INDUSCUTABLE.

JE SUIS SUR QUE SI L’ANCIEN PRESIDENT SAVAIT QUE SEMLALI ALLAIT LUI FAIRE TOUT CE TORD IL LUI AURA DONNE 100.000,oo DIRHAMS ET NON PS 50.000,oo DH.

TOUT LE DRAME ACTUEL CONSISTE DANS LES + DE 610.000,oo DH QUE L’ANCIEN PRESIDENT ET SON COMITE DOIVENT VERSES TOT OU TARD. S’ILS AVAIENT UN MINIMUM D’ESPERANCE QUE LES PRESIDENTS LEURS PARDONNERONT, SOYEZ SUR QU’ILS AURONT DEMANDES PARDON !!!

DE TOUTE MANIERE NOUS SOMMES TOUS POUR LA VERITE, L’AVENIR, LA LEGALITE, LA DEMOCRATIE, LE NON OUBLI DES 610.000,oo DIRMAMS QUE NOUS DEMANDONS A L’ANCIEN PRESIDENT AMAZAL AINSI QUE SON COMITE DE NOUS RESTITUE, CAR C’EST UN BIEN PUBLIC !!!

AU REVOIR ET A BIENTOT

HAJAJ MOHAMED DE TANGER

-

Site web : 
Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Boujemâ Kariouch</FONT >
mardi 23 décembre 2008 à 16h27, par  Boujemâ Kariouch

Oui, effectivement, les "gens" qui continuent à soutenir l’insoutenable on quelque chose à se reprocher. Sinon ils n’iraient pas à contre courant de l’assemblée générale.

Et de très graves choses qui justifient leurs actions à contre sens.

Moi, ce dont je suis sur c’est que le résultat d’un audit des comptes financiers de la FRME depuis 2001 à 2007,amènerai les gestionnaires de cette période, ex-président démis en tête, à rendre des comptes devant les instances concernées : premier ministre (aide de 100 000 dh pour la formation),ministère de tutelle pour les subventions et autre aides spéciales, assemblée générale pour les abus, dettes, disparitions de matériels et documents douteux... et enfin l’inévitable justice marocaine pour les abus correspondants.

Ils n’ont pas le choix, ils doivent à tout prix reprendre la fédération. Sinon, c’est tout ce qui ce cache sous l’iceberg qui va apparaître.

A-t-on remarqué comme les gens de l’ex-commission d’enquête sur l’arbitrage, une commission au 3 PV au choix et qui avait traité de menteur ceux qui disaient la vérité, on ne les voit plus et on ne les entend plus, sauf celui qui s’est mis à la solde du putschiste en chef. A vouloir en faire trop et n’importe quoi en plongeant dans le bain salle on se fait "Hchouma" (honte).

En tous les cas, aujourd’hui, ils "sont tranquille" loin de d’être entre le marteau et l’enclume.

Que Dieu leur pardonne.

Maintenant devant les preuves qui s’amassent contre leur ex-président démis qui à réalisé, selon eux beaucoup de chose pour les échecs marocains, (Effectivement on en voit aujourd’hui les résultats) ils ne peuvent plus bifurquer ni à droite ni à gauche.

Il est temps d’assainir notre sport par des règlements appropriés et sportifs même s’il doit rester que 40 ou 45 clubs d’échecs au Maroc dans un premier temps.

Des anecdotes ou indiscrétions du genre sérieux et parfois comiques il y en a beaucoup sur cet ex- bureau des plus faible, sur les comportements et autres "belles choses" édifiantes" aussi. Sans oublier les centaines de points d’interrogation du genre de ceux :  ?,  ??,  ???, (? ?), (... ?) et (?...).

Cependant souhaitons que cette page amazaliènne soit vite tourné et qu’après l’assemblée générale extraordinaire du 28 décembre à Casablanca on puisse se concentrer sur un travail fédéral des plus sérieux.

Boujemâ Kariouch

Logo de Youssef BOUKDEIR
mardi 23 décembre 2008 à 10h25, par  Youssef BOUKDEIR

Il est clair que toutes les personnes qui continuent de soutenir l’ancien dictateur ont quelque chose à se reprocher ; soit ils ont eu leur part du matériel distribué, les quatre vingt seize (96) pendules électroniques et plus de sept cents (700) échiquiers disparus de la fédération , à commencer par les membres corrompus de la sois disante commission d’enquête qui ont été bien servis ,soit ces personnes craignent d’ être cibles au chantage pour une action aussi futile soit elle ? Il y a lieu de préciser, que pour maquiller le vol du matériel (les pendules et les échiquiers) le président déchu a fait bénéficier certains clubs de quelques échiquiers et une ou deux pendules .Ces clubs, il faut le reconnaître, avaient bien besoin de ce matériel pour assurer un minimum d’activité, ils ont donc accepté de le recevoir sans être au courant qu’ils ont été piégés par le donateur .

Brèves

8 mars 2012 - Conférence de Presse Lundi 26 Mars 2012

Tous à vos agendas. « Lundi 26 Mars 2012 », Hôtel « Hyatt Regency » à Casablanca, 20 à 30 (...)

18 juin 2011 - La ligue Nord Ouest soutient la candidature de Mr Ahmed Yacoubi à la Présidence de la FRME

Réunis le Vendredi 17 juin 2011 , le comité de la ligue nord ouest et après un débat fructifié (...)

6 novembre 2008 - لا تجتمع أمتي على ضلال — حديث شريف

الإجماع الذي حصل يوم 02 نونبر 2008 له دلالات كثيرة أهمها أن مسؤولو الأندية الوطنية على قدر كبير من الوعي (...)

28 juillet 2008 - Championnat Arabe junior

On vient enfin d’annoncer sur le site www.frme.org la liste officielle de nos jeunes (...)

11 juin 2008 - حلة جديدة لموقع الجامعة الملكية المغربية لشطرنج Le site fédéral revient avec un new look

الموقع الجديد لل ج.م.م.ش و في حلة جديدة جاء لينفي الأنباء التي تحدثت عن وضع الجامعة لموقعها الرسمي في المزاد (...)

Navigation