Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

Coopération Franco-Marocaine

Charles-Henry Rouah à Casablanca
dimanche 27 juillet 2008
par Boujemâ Kariouch
popularité : 1%

JPEG - 1 ko JPEG - 1 ko On ne le dira jamais assez, la coopération échiquéenne entre pays amis du Maroc restera toujours nécessaire si l’on veut se donner un coup de pouce pour évoluer durablement sur des bases porteuses.

Par ce « C’était il y a…15 ans », je voudrais montrer, un tant soit peu, que la FRME peut toujours compter sur le soutien de la Fédération Française des Echecs dans le cadre d’une coopération entre les deux fédérations visant le développement des échecs au Maroc. En 1993, déjà, suite à une réunion à Auxerre entre les présidents de la FRME et de la FFE, cette dernière a répondu favorablement à l’appel du président Jaafari qui sollicitait un encadrement français en matière d’arbitrage et de classement Elo, entre autres points soulevés notamment. La FFE envoya son plus éminent cadre en la personne de l’Arbitre International Charles-Henry Rouah pour diriger un stage de perfectionnement et de formation d’arbitres formateurs.

Les personnes qui y assistèrent en garderont toujours un souvenir mémorable.

Ceci pour en (re)venir à la question de nos meilleurs joueurs délaissés à eux mêmes et ne fournissant des exploits qu’a leurs initiatives personnelles. Voir Ismaïl Karim et Mokhliss Adnani pour ne citer que les dernières performances hautement significatives.

Quel sera l’avenir des Mokhliss Adnani, Ali Sebbar, Khalil Nafri… ? La nouvelle vague montante tels Adel Choukri, Khalil Laghmari pour ne citer que ces joueurs ? Il y en a tant ! Pourtant, pourtant des Fédérations comme celles de France, d’Espagne, d’Italie notamment pourraient apporter une immense contribution dans le cadre d’une coopération (il y a tant de possibilités à explorer et à exploiter…) pour que nos meilleurs joueurs s’épanouissent, enfin, dans des tournois de ces pays.

A méditer avec l’exemple suivant !

GIF - 12.4 ko

Journal Al Bayane – Page « spécial Echecs -, le 16/11/1993 par Boujemâ Kariouch

JPEG - 2.7 ko

« La coopération franco-marocaine » Stage de perfectionnement et de formation d’arbitres formateurs

JPEG - 923 octets Jamais au cours de l’histoire des Echecs marocains, l’arbitrage n’a bénéficié de l’intérêt qu’un secteur aussi sensible mérite.

Livré à lui-même depuis de nombreuses années, le corps arbitral national vivotait tant bien que mal dans un espace léthargique étroit. Cette situation empirique, le bureau fédéral, présidé par M. Ahmed Jaâfari, issu de l’assemblée générale d’avril 1993, l’hérita avec ses nombreux problèmes, les uns plus contraignants que les autres.

Ne désarmant pas, la Fédération prit le taureau par les cornes et fit le tour de la question en toute lucidité, relevant les lacunes incontournables et urgentes du moment pour déclencher, ensuite le début d’une restructuration réaliste et qui a démarré par :

1) La création d’une Commission nationale préparatoire de l’arbitrage avec pour objectif préparer un livre marocain des règlements de jeu et de compétition, et un projet de restructuration organique du corps arbitral marocain. Sur le premier point, et suite à la tenue de plusieurs réunions à Casablanca, la Commission a remis les documents à la Fédération qui éditera ce précieux outil réglementaire au cours de décembre prochain ; le deuxième objectif est toujours à l’étude et aboutira, sans doute, avant la fin de cette année.

2) Le dépôt du dossier de candidature au titre d’arbitre international auprès de la FIDE (Fédération International des Echecs).

3. Revalorisation des indemnités d’arbitrage.

Voilà grosso-modo pour l’arbitrage au moment où la FRME prit l’initiative louable, confirmant, s’il y a toujours un doute, de son intérêt pour favoriser l’épanouissement de l’arbitrage national qui reste, à notre sens, la clé salutaire de tout décollage échiquéen, d’organiser dans le cadre de la coopération franco-marocaine, nouvellement établie en mai dernier à Auxerre par le président fédéral, un stage national de perfectionnement et de formation d’arbitre formateur.

Ce stage qui s’est déroulé du 27 au 31 septembre 1993 au Centre Sportif de Bourgogne à Casablanca a réuni une vingtaine d’arbitres représentant diverses régions du Maroc.

JPEG - 2 ko Un riche programme contenant des exposés liés de pratique et de théorie fut mis sur pied par le Maître de stage M. Charles-Henry ROUAH, arbitre international, directeur du classement français et membre de la Direction nationale française d’arbitrage, chargé de la formation.

Cet éminent haut cadre français a déjà arbitré 400 tournois et formé plus de 600 arbitres dans de nombreux pays dont la France bien sûr, c’est dire que le succès de ce stage était assuré depuis le début.

M. Rouah, rompu au métier d’arbitre, depuis 20 ans, fut d’autant plus écouté et respecté qu’il savait faire preuve à la fois d’autorité et de psychologie. Il savait si bien se pencher paternellement sur les stagiaires qu’ils obtenaient des résultats même s’ils ne furent pas toujours couronnés de succès.

Ceci dit au programme du stage, figurait une réactualisation des connaissances acquises par nos arbitres dans ls précédents stages nationaux…, notamment un approfondissement des questions d’appariements du nouveau système suisse — qui soit dit en passant se complique un peu plus ! —, des règles de la FIDE en relation avec d’éventuels problèmes d’arbitrage rencontrés au cours des Tournois, et un perfectionnement des savoir-faire. En somme, c’est l’ensemble des connaissances que devrait posséder tout arbitre exerçant sur le territoire national.

Afin d’éclairer un peu plus la lanterne de nos arbitres, nous leur présentons le programme tel qu’il fut appliqué.

Plan de stage de Casablanca (27 – 31 octobre 1993)

JPEG - 194.8 ko

NOUVEAU CLASSEMENT ELO NATIONAL : ENFIN !

Toujours dans le cadre de la coopération franco-marocaine, le directeur du classement national français M. Charles-Henry Rouah a préparé et remis à la FRME un programme informatique du classement ELO des joueurs marocains. Sur la base des rencontres des deux précédents championnats nationaux masculins d’El Jadida (91-92) et de Casablanca (92-93) un premier classement vient d’être attribué aux participants de ces deux compétitions nationales. E attendant de donner de plus amples informations concernant ce nouvel ELO national dans notre prochain spécial-Echecs. Voici la liste des classés ELO marocains au 29-10-93 : (Classement alphabétique)

Noms et prénoms – Code – Elo

Oulad Sidi Abdeslam Rédouane – A25 – 1840
Aït Hmidou Abdellah – A13 – 2040
Anibar Ahmed – A9 – 1980
Belarbi Najib – A20 – 1710
Benaino samir – A8 – 2010
Benchrifa Nabil – A19 – 1930
Bennis Zakaria – A3 – 2280
Bentafrit Samir – A16 – 2170
Bettioui Noureddine – A23 – 2000
Bouaga Omar – A27 – 1970
Bousfiha Amine – A17 – 2230
Cherkaoui Saïd – A22 – 1950
Chorfi Khalid – A5 – 2140
Dafarllah Assim – A26 – 1750
Elbilia Jacques – A2 – 2220
Fellil Khalil – A14 – 2100
Felloussi Abdelaziz – A21 – 1710
Hamdouchi Hicham – A1 – 2440
Houari Abdelouahed – A24 – 1880
Lahmiti Abdelhak – A15 – 1900
Maâla Abdessadek – A12 – 1870
Mounib Abdelaziz – A6 – 2140
Onkoud Abdelaziz – A18 – 2180
Rian Moubarak – A10 – 1980
Sbiaa Bachir – A11 – 1980
Slami Zouheir – A7 – 2080

GIF - 10.9 ko



Commentaires

Brèves

21 septembre 2006 - Historique des matchs pour le titre mondial

A deux jours du match de réunification que nous attendons tous, qui opposera le champion du (...)

Navigation