Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

« Des sous ! des sous ! »

Ou comment obtenir des subventions
mercredi 17 décembre 2008
par Boujemâ Kariouch
popularité : 1%

GIF - 8.9 ko Voilà un refrain que vous avez probablement déjà entendu. Effectivement, les problèmes financiers sont capitaux (oui !) pour les clubs d’échecs. L’achat de matériel, l’organisation de compétitions, les frais administratifs, les frais de déplacement des équipes (qui ne doivent pas incomber au transporteur sous peine de voir se raréfier les bonnes volontés), une location éventuelle de salles…représentent une somme qui ne peut généralement pas être compensée par le montant de cotisations accessibles à tous.

GIF - 5.8 ko Alors il faut solliciter des subventions, des aides ou des dons. Si vous disposer de mécènes, alors tant mieux !

Mais sachez que vous avez le droit de faire appel à des organismes publics en demandant une subvention.

DEMANDER UNE SUBVENTION N’EST ABSOLUMENT PAS MENDIER

Les organismes auxquels vous devez vous adresser disposent de fonds spéciaux pour les subventions aux associations et ils seront (en principe) content de vous en faire profiter, car leur but est de favoriser la vie associative (et pas autres choses) et vous représentez à leur yeux une association active de plus.

Pour solliciter une subvention, vous devez cependant être déclaré auprès des autorités locales (Pachalik ou collectivité rurale –Caïd-)

Vous pouvez alors solliciter une subvention de votre municipalité (ou commune urbaine ou rurale), de votre Conseil provincial ou régional ou de la Préfecture ou Province. Il ne faut plus compter, malheureusement sur la Jeunesse et Sports pourtant le premier concerné par les associations sportives…

MUNICIPALITE (OU COMMUNE URBAINE OU RURALE)

Trois types de subventions :

1. Celles de fonctionnement ;

2. Les subventions exceptionnelles (organisation de compétition par exemple) ;

3. Les aides de lancement.

1. SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT :

Vous pouvez en solliciter une chaque année. Vous envoyez à votre président de Conseil : un bilan d’activité et un rapport financier succinct de l’année (ou de la saison) écoulée, un projet d’activité et un projet prévisionnel (les besoins que vous aurez ) pour l’année en cours.

Vous inclurez dans votre prévision d’exercice le montant de la subvention que vous demanderez pour réaliser l’équilibre entre les recettes et les dépenses.

Selon l’importance de votre ville et des effectifs de votre club votre demande peut aller de quelques 10 000 dh. (Les subventions accordées ne sont jamais supérieures au montant de la demande, alors… Et souvent, bien souvent, le montant accordé est réduit de quelque 25 à 50% du montant initial demandé, alors…)

2. SUBVENTIONS EXCEPTIONNELLES :

Elle peuvent être accordées pour l’organisation de grande réunion nationale ou internationale, de compétitions nationales ou internationales, de réalisation hors du commun…

Il faut joindre à votre demande un exposé clair (avec fiches technique et financière de la manifestation) de ce que vous désirez organiser en faisant ressortir l’intérêt probable du grand public et le rayonnement que cela représente pour votre ville.

3. LES AIDES DE LANCEMENT :

Vous pouvez également solliciter pour une nouvelle création de club une aide spéciale de lancement permettant un achat important de matériel.

CONSEIL PROVINCIAL OU REGIONAL :

Même chose que pour la Municipalité en ce qui concerne la subvention exceptionnelle et l’aide au lancement.

PREFECTURE OU PROVINCE :

Même chose que pour la Municipalité en ce qui concerne la subvention exceptionnelle et l’aide au lancement.

Il arrive souvent, en certaine occasion, que le Wali ou le Gouverneur octroi des subventions spéciales aux clubs sportifs de leur Wilaya ou de leur province sans que ces derniers le demande.

On peut solliciter également des aides pour l’organisation de compétitions à certaines personnalités de votre ville, d’organismes publiques ou privés.

Mais ça c’est une autre histoire qui fera l’objet d’un prochain article.

P.S. : C’est les mêmes procédures pour les ligues d’échecs qui sont considérées comme « associations » sportives.

GIF - 9.5 ko



Commentaires

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Boujemâ Kariouch</FONT >
mercredi 17 décembre 2008 à 14h25, par  Boujemâ Kariouch

Bonsoir Monsieur Arif,

C’est un plaisir de vous lire. J’espère que votre santé s’est amélioré.

Vous avez tout à fait raison : Plus un dossier est bien "ficelé", plus son aboutissement est grandement facilité.

Cela dépend aussi dans un grande mesure de la compétence et du savoir faire de la personne qui monte le dossier.

Très respectueusemnt.

Boujemâ Kariouch

Logo de Said Arif
mercredi 17 décembre 2008 à 12h09, par  Said Arif

Merci notre cher ami Si Boujemaa pour cet article fort intéressant. En plus de ce qui vient d’être dit, et pour augmenter vos chances d’avoir des réponses à vos demandes, il faut éviter de présenter de simples demandes d’aide ou de subventions. Il faut préparer des dossiers bien ficelés où il y a un ou des projets bien expliqués, des objectifs bien définis dans le temps et dans l’espace, des programmes et des plans d’action bien tracés qui répondent aux questions : qui fait, quoi, quand, comment, où, pour qui, pourquoi, etc ?....

Merci encore une fois notre cher ami Boujemaa.

Said Arif

Membre T.S.C - Casablanca

Brèves

29 octobre 2008 - تعزية

تعزية ببالغ الحزن والأسى تلقينا نبأ وفاة والد صديقنا ياسين فقير عضو جمعية برج المهدية للشطرنج بالقنيطرة (...)

23 septembre 2008 - Problèmes sur le serveur

Une nuit agitée nous attendait , un problème a perturbé les sites hébergés par le serveur . Maroc (...)

21 juillet 2008 - الجمع العام العادي لجمعية اولمبيك الدشيرة فرع الشطرنج

تعتزم الجمعية الرياضية اولمبيك الدشيرة فرع الشطرنج عقد جمعها العام العادي لموسم 2007/2008 يوم الجمعة 25 (...)

13 juillet 2008 - La section échecs du FUS tient son AGO le 17 juillet courant

Le Fath Union Sport section échecs tiendra son assemblée générale ordinaire pour la saison (...)

4 juin 2008 - Le père de Hassan Elhaimar n’est plus.

Le père de Hassan Elhaimar n’est plus. Nous avons appris avec tristesse la douleureuse nouvelle (...)

Navigation