Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

EDITO #10 (Avril 2009) : Entre rires et pleurs

samedi 25 avril 2009
par Mourad Métioui
popularité : 1%

Hier, le Secrétaire général du Comité National Olympique Marocain (CNOM) est intervenu personnellement auprès de M. AZZOUZI pour lui demander d’annuler l’AGE de demain. D’aucuns en ont ri, d’autres pleuré, d’autres encore en sont restés coi. Déroutant !

Ceux qui ont ri vous diront que le CNOM, juge suprême du Sport au pays, a fini par saisir le dossier « FRME » et vient en quelque sorte à notre rescousse dans notre souhait d’organiser une assemblée générale unique et définitive, avec la présence de tous les clubs légaux et en présence des représentants du comité olympique, du Ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), du bon de la brute et du truand.

Parmi ceux qui en pleurent, il y a sans doute certains fonctionnaires du MJS. L’intervention potentielle du CNOM ne fait certainement pas plaisir ni à la Direction des Sports ni à son protégé, celui dont on ne prononce plus le nom, ni à tous ceux qui jusque-là n’ont fait que frauder, sanctionner, ruiner, piller, saccager… A cet égard, l’intervention du CNOM va de pair avec l’appel à candidatures récemment lancé par le cabinet de la ministre pour le poste de Directeur des Sports. Or, les larmes que certains risquent de verser ne leur seront d’aucune utilité. Des plaintes tous azimuts n’ont-elles d’ailleurs pas été déposées contre cette Direction, et pas seulement en provenance de notre fédération ?

Plus que des larmes, les membres de l’ex-bureau de mercenaires ont certainement essuyé des sueurs froides. Tel un agonisant, le bureau mercenaire moribond fait ses derniers râles, rend son dernier souffle. La lettre que vient de recevoir M. AZZOUZI n’en est-elle pas la preuve vivante ? Peut-être qu’ils en rient, nerveusement, mais riront-ils longtemps encore avant que le couperet du CNOM ne leur tombe sur la tête.

Une partie non négligeable de la communauté échiquéenne marocaine est par contre très perplexe. Et je dois avouer que j’en fais partie. Non pas que la nouvelle nous indiffère, mais il faut dire que nous sommes devenus un peu plus prudents, lassés que nous sommes d’une situation confuse qui dure depuis trop longtemps ainsi que des nombreux rebondissements qui nous ont émotionnellement refroidis. Nous ne savons pas s’il nous faut en rire ou en pleurer. Pour bien rire, nous voudrions être les derniers à le faire. Mais comme nous n’avons rien à nous reprocher et que nous gardons quand-même espoir, nous refusons de baisser les bras, de pleurer.

La suspension « enviable » de « Sidhoum » El Mekki ne ferait que réconforter le soutien inconditionnel et inflexible que lui apporte toute la famille échiquéenne. Elle ne fait que nous renforcer. Et nous continuerons jusqu’au bout notre combat pour nettoyer la gangrène qui ronge notre fédération.

Et rira bien qui rira le dernier !

Dr. Mourad Métioui
Rédacteur en chef

JPEG - 122.2 ko page2 JPEG - 66.4 ko



Commentaires

Logo de <FONT COLOR="#884444"><B>Mourad Métioui</B></FONT >
vendredi 1er mai 2009 à 15h40, par  Mourad Métioui

Merci si Youssef pour cette parenthèse.

Concernant chaawada, mois aussi j’ai entendu parler de ça par plusieurs échéphiles marocains.

Il est fort probable que amazzal se défend par tous les moyens y compris shour ou n’importe quoi.

A mon avis, il n’y a pas de fumée sans feu !!!

Logo de Youssef BOUKDEIR
vendredi 1er mai 2009 à 02h29, par  Youssef BOUKDEIR

عضو سابق بالمكتب الجامعي لا يستبعد أن يكون هؤلاء الإخوة ضحية لأفعال السحر و الشعودة و العياذ بالله حيث بعض أعظاء المكتب أنفسهم لم يسلموا من هذه الأفعال الشيطانية ، قضية 10 مليون يرى هذا العضو، و العهدة عليه،أن النائب الثاني ربما مورس عليه سحر السماوي نجانا و إياكم الله .نفس المصدر ينصح بإطلاق البخورالمضادة للسحر في قاعة سيدي معروف قبل الجمع و قراءة المعوذتين بشكل جماعي . أنا أمزح فقط ، و مع ذلك أظن أن بعض صغار العقول و منعدمي الضمير و الأخلاق يسلكون جميع السبل لبلوغ أهذافهم و الحفاظ على كراسيهم خصوصا إذا كانوا في حالة يأس

Logo de <FONT COLOR="#884444"><B>Mourad Métioui</B></FONT >
jeudi 30 avril 2009 à 18h36, par  Mourad Métioui

Sûrement vous vous dîtes que je commence à radoter ou que je raconte un de ces films des cinémas de seconde zone des années 60 où on allait voir un film et qu’il était tellement charcuté qu’on ne comprenait rien. Mais non, soyez sans crainte, le puzzle va se reconstituer.

Donc le téléphone sonne à l’approche de Casablanca. Ces bidules avec les nouvelles technologies : vous savez qui vous appelle avant de répondre. C’est pratique, mais parfois gênant.

Il regarde l’écran et d’un air surpris :

Mais que me veut celui là encore ?

Qui c’est ? Demandai-je à mon tour feignant la surprise.

C’est AMZZAL.

Il parle au téléphone en répondant seulement par des oui ou des non.

Il veut que j’aille le voir dit-il.

Mais bien sûr, tu peux y aller.

Il est presque 16 heures, l’heure d’El Asr. Nous passons devant une mosquée.

Tiens voilà une mosquée, dépose moi là je rejoindrais le complexe en taxi il n’est qu’à quelques minutes.

Vous commencez à comprendre.

Premièrement, le revirement spectaculaire de M AITHMIDO.

Deuxièmement, l’arrivée en retard des trois membres. Ils allaient s’abreuver aux seins de leur mère nourricière avant d’arriver à la réunion. Le coordonnateur ayant le biberon toujours à la bouche.

Troisièmement, le hasard qui fait bien les choses m’a fait sortir du complexe pour surprendre les 2 compères en voiture de retour de chez qui vous savez.

Donc la proposition de M. AITHMIDO de faire le voyage ensemble n’était pas innocente, elle avait un but bien déterminé. Mais ce que je vais vous livrer n’est seulement qu’une hypothèse qui reste à confirmer. Mais avec une forte probabilité de vérité.

M. AITHMIDO a été envoyé pour me demander de faire partie de son camp qui estime que M AMZZAL a été victime d’une machination diabolique (vous allez remarquer que j’utilise des termes qui n’ont aucune connotation malveillante parce que je suis dans les hypothèses je ne parle pas de corrompre ou soudoyer etc… j’ai dit "faire partie"). Mais comme j’avais les blancs et que j’ai parlé en premier avec passion des malheurs de la fédération plus qu’à mon habitude à la commission puisqu’en commission il fallait parler avec sagesse plutôt qu’avec passion pour prouver notre bonne foi (malgré cela j’ai été accusé de complicité et de connivence). M. AITHMIDO qui est tout même en homme intelligent (mais intelligence ne rime pas avec raison) a vite déchanté comprenant que c’était mission impossible.

Il a compris que j’étais une maison des "habouss", vous savez ces maisons de la vieille médina qu’on ne pouvait ni vendre ni acheter qu’un de nos grands parents avait mis en bien "habouss" pour permettre à tous ses enfants et petits enfants d’y vivre sans qu’aucun d’eux ne puisse ni la vendre ni l’acheter pour leur assurer un abri après sa mort. Ces maisons existent toujours, elles tombent en ruine, mais elles sont là, majestueuses, fières et hautaines narguant les promoteurs immobiliers qui voient là des affaires juteuses mais aucune personne ne peut les toucher, puisse t-elle verser des sommes astronomiques. Et bien M. AITHMIDO a compris que j’étais l’une d’elles.

Logo de <FONT COLOR="#884444"><B>Mourad Métioui</B></FONT >
mercredi 29 avril 2009 à 19h30, par  Mourad Métioui

Nous avons laissé le téléphone sonner, nous allons le laisser sonner et entrer au siège de la FRME lieu de la réunion. Seuls MM LAGHMARI et MOUNIB sont là. J’en profite pour aller chercher une bouteille d’eau (jamais le coordonnateur n’a eu l’idée de nous offrir un verre d’eau, contrairement à la réunion de Rabat au club des cheminots où boissons et gâteaux à profusion ont été offerts aux membres aux frais de la princesse) Heureux hasard je rencontre MM AITHMIDO et MEJJATI qui descendent de voiture. La réunion commence avec plus d’1 h de retard comme d’habitude. Et coup de théâtre M AITHMIDO que j’ai comparé pendant la scène 1 acte 1 comme un des hommes de l’opposition est devenu subitement un pur produit amazzalien, à y perdre son latin !

En voiture on discutait amicalement en ayant le même objectif de sauver les échecs du gouffre dans lequel ils sont entraînés et voilà que maintenant on est diamétralement opposé au point ou lorsque je dis blanc il dit noir. En voiture Il disait que toutes les personnes qui étaient impliquées dans la gestion de la fédération devait partir, y compris l’ex Président parce qu’il savait pertinemment qu’il tirait les ficelles des marionnettes derrière le rideau ainsi que SEMLALI, maintenant c’est la thése du complot contre AMZZAL qui est défendue passionnément

Que c’était-il passé entre temps ? Toutes mes interventions ou celles de M LAGHMARI étaient attaquer par M AITHMIDO d’une manière virulente ce qui en faisant le big boss de la commission (mais à son actif il se calmait à la sortie comme si de rien n’était) A mon avis il devait remplir son rôle d’acteur la pièce terminée il redevenait lui-même.

Revenons à ma sortie pour chercher ma bouteille d’eau, quel hasard a fait rencontrer M AITHMIDO et MEJJATI pour qu’ils viennent ensemble dans la même voiture ? Pourquoi les trois membres de la commission viennent -ils toujours en retard (M LAGHMARI de TAZA est toujours ponctuel) ? Pourquoi M AITHMIDO m’a-t-il demandé de l’accompagner ? La réponse à ces questions vous les saurez lorsque le téléphone cessera de sonner au cours de l’acte 3 prochainement.

Logo de <FONT COLOR="#884444"><B>Mourad Métioui</B></FONT >
mercredi 29 avril 2009 à 09h08, par  Mourad Métioui

Salut à Tous.

Je remercie le Dr Mourad Metioui pour cet exposé qui en dit très long.

Mais la chose qui ne se comprend pas c’est pourquoi le Directeur des Sports (par intérim) du Ministère de tutelle MJS appui avec les yeux bandés Amazal et sa Clique de Mercenaires ? On a le droit de se poser quelques questions sur ce sujet :
- Est-que Amazal détient une irrégularité Flagrante sur la Direction des Sports du MJS et que sa leur fait peur qu’elle soit dévoilée ?
- Comment se fait-il que la Direction des Sports du MJS appuie Amazal même si ce Monsieur est un Hors la Loi du Sport avec le Témoignage International de la FIDE et National de 49 Clubs ( 81,6 % ), signataires de la Pétition de l’AGE ?
- Pourquoi la Direction des Sports du MJS appuie-t-elle Amazal alors qu’il a présenté le Rapport Financier 2006-2007 totalement erroné, laissant des dettes dont le montant dépassait 600.000,00 Dirhams ?
- Pourquoi la Direction des Sports du MJS appuie-t-elle Amazal alors qu’il nous a volé tous le matériel de la FRME (150 Pendules et 500 Echiquiers) ?
- L’élite des Joueurs Marocains est la première qui a crié au scandale !
- Nous parlions Beaucoup en internet sur Skype : GMI Hicham Hamdouchi, IM Onkoud Abdelaziz, IM Tissir Mohamed, Metioui Mourad, Abdelaali Idrissi Nakib et Hajaj Mohamed ; de tous les problèmes des Echecs Marocains !
- De ces réunions sur Skype est née l’idée de la Rencontre à Tanger proposé par IM Onkoud Abdelaziz IM Tissir Mohamed et Mourad Métioui pour une Opposotion contre le Régime dictatorial de Amazal & Cie en Septembre 2006 !
- Des 5 Présidents de Ligues présents à Tanger 3 ont étés suspendus : Sirine Ahmes (à vie), Toumer Tadlaoui (10 ans) et Hajaj Mohamed qui avait en ce moment 60 ans (4 ans)
- Pour les Joueurs d’Elite Marocains : IM Onkoud Abdelaziz (5 ans), IM Tissir Mohamed (la FRME de Amazal n’aura plus aucun contact avec lui) comme s’il était d’une Nation autre que le Maroc !
- Je voudrais poser une question aux Honorables Présidents de Clubs Marocains : Quel " C. V. " Echiquéen possèdent les Mercenaires d’Amazal ? Réfléchissez bien sur ma question vous trouverez qu’il sont des ignorants dans notre Sport.
- Maintenant c’est le Tour de Mekki El Azzouzi !
- Le Cadre National Mekki El Azzouzi est plus fort et plus important que Amazal et sa Clique de Mercenaires !
- Soyons solidaires les Uns envers les Autres, nous vaincrons bien cette clique de Mercenaires car nous avons le Droit avec Nous !!!
- Nous devons nommer Chacun par son vrai NOM : Les Hommes Respectables Restent des Hommes Respectables et les Voleurs de Biens restent des Voleurs !!!

Au revoir et à bientôt.

HAJAJ MOHAMED DE TANGER

Logo de Boujemâ Kariouch
mardi 28 avril 2009 à 11h10, par  Boujemâ Kariouch

La suite M.El Mekki... Vous nous laissez sur notre faim !

Je suis impatient de connaitre la suite...

Boujemâ Kariouch

mardi 28 avril 2009 à 11h06

Oui, effectivement : "Et puis quoi encore".

Tant que le ridicule ne tue plus !

Il vaut mieux en rire !

Boujemâ Kariouch

Logo de <FONT COLOR="#884444"><B>Mourad Métioui</B></FONT >
mardi 28 avril 2009 à 10h24, par  Mourad Métioui

Maroc Echecs est cité à plusieurs reprises dans la lettre d’avertissement du Bourreau-fait-des-râles-fantoche. Je rappelle au monde entier que nous lutterons jusqu’au bout pour que les vrais coupables soient tôt ou tard mis hors d’état de nuire. Pour rappel, voici les articles dont question dans la lettre. Je me réjouis de voir que nous dérangeons :

4 mai 2008 : الجمع العام الاستثنائي لعصبة الغرب للشطرنج يسحب الثقة من الرئيس عبد الله آيت حميدو ويشكل لجنة مؤقتة Par Abdelhafid Elamri

19 mai 2008 : Assemblée Générale Extraordinaire de la Ligue du Gharb. M. Mekki Azzouzi, nouveau président Par Boujemâ Kariouch

6 mars 2009 : Compte rendu de la réunion du 5 mars 2009 Par Mekki Azzouzi

Le combat continue malgré eux ! Nous serons contents de recevoir une petite lettre d’avertissement, une petite sanction sympatique, pour quelques années ou à vie, et tant qu’ on y est pourquoi pas une petite plainte au premier ministre pour lui demander de fermer le site !

Et puis quoi encore ?

Logo de <FONT COLOR="#884444"><B>Mourad Métioui</B></FONT >
mardi 28 avril 2009 à 07h00, par  Mourad Métioui

La page 2 a été ajoutée. Merci à M. Azzouzi.

dimanche 26 avril 2009 à 21h36

Je me régale chaque fois de lire l’éditorial de Mourad,qui se poursuit par un forum élevé.

Nous venons de franchir un grand pas,définissons le :

Quand nous parlons de droit,il faut bien saisir que notre bon sens se heurte à la pratique amazzalienne qui proclame formellement ce qui l’arrange,en produisant ses propres décisions en passant par la Direction des Sports, qui lui sert de chambre d’enregistrement.

Ce système a permis à AMAZZAL de piller,de condamner "à vie",de radier,de détourner,de supprimer toute vie sportive nationale et internationale et de tenir au chaud son siège de Président avec des hommes de paille,pendant qu’il purge sa peine de trois ans.

Ce système a pu perdurer harmonieusement jusqu’à l’autodissolution de la Commission provisoire,chacune de nos tentatives ne faisant que renforcer le monstre.


Aprés quoi,les axes de notre combat ont changé.

D’abord la presse,mais pas pour faire des conférences et des communiqués,mais pour que des hommes de presse qui pésent , s’attachent à notre cause,nous fassent rentrer dans le monde du Sport,puis dénoncent notre martyre.

Puis nous avons engagé la phase d’encerclement de la Direction des Sports,auprés du Secrétariat Général du MJS et du Chef de Cabinet de la Ministre,qui n’avaient jamais connu aucun homme d’échecs. Nous y avons compris les logiques et la "plomberie interne" de ces haut-lieux.

Puis,pour finir,l’arme secréte,le CNOM. Là,le chef de service chargé des Fédérations à la Direction des Sports ,a dû maladroitement expliquer,alors qu’il recevait les hommes de paille d’AMAZZAL,comment il sélectionnait les clubs d’échecs ayant droit de vote.

"Tiens donc ! Comme c’est intéressant ! C’est vous qui faites ça ? C’est une initiative personnelle ? Qui vous a chargé de cette démarche ?".

En effet,rien n’autorise ce fonctionnaire de la Direction des Sports, à valider les actes de la vie associative d’une Fédération sportive. Flagrant délit du médecin assassinant son malade.

La bombe venait de tomber en plein milieu du poulailler.

Les hommes de paille d’AMAZZAL, n’ont pas dû comprendre immédiatement ce qu’il venait de se passer.

" LE CNOM C’EST QUOI ? ET QU’EST-CE QUE CA CHANGE ?".

Pierre BEISO.

Logo de Mekki
dimanche 26 avril 2009 à 20h53, par  Mekki

Bonsoir Dr MOURAD

Il manque la 2éme page à ce brouillon du soi disant BF. Elle comporte une phrase qui m’a beaucoup peinée plus que toutes les âneries que l’on y débite. c’est une plainte déposée par M AITHMIDO contre moi auprès de ce fameux BF datant du 8/5/2008. En plus que c’est une plainte qui doit être antidatée d’où un nouveau délit de falsification (mais nous nous sommes habituées) mais provenant d’une personne que je respectais à cause de son passé échiquéen m’a profondément fait mal, même si nous n’étions pas du même bord et qu’il y avait de vives tensions entre nous lors des réunions de la non moins fameuse commission d’enquête le respect était de mise. Toujours par respect je n’ai jamais révélé une aventure que j’ai eu avec ce Monsieur. Maintenant que la hâche de guerre est déterrée je la livre sur ME, dont ces messieurs sont de fervents lecteurs.

A l’occasion de l’un de nos déplacements à Casa pour les réunions de ladite commission M AITHMIDO m’a contacté pour faire le voyage ensemble. J’ai trouvé l’occasion excellente pour essayer de comprendre le point de vue de celui-ci au sujet que nous traitons. En venant me chercher dans sa voiture il m’est apparu bizarre que M MEJJATI le fidèle lieutenant qui ne quitte jamais M AITHMIDO ne soit pas là. J’ai demandé, on m’a répondu qu’il était déjà à CASA. Le long du trajet menant à Casa on a parlé de la crise de la FRME, des normes d’arbitrage falsifiées, des possiblités pour reprendre les activités sportives ect... j’étais devant un homme qui épousait complétement les causes de l’opposition, je me suis dis que le plan de,... (je ne vais pas le nommer pour ne pas heurter notre cher MOURAD) était tombé à l’eau AH naïveté lorsque tu nous tiens !

On est à l’entrée de la ville de CASA le téléphone sonne ......la suite à demain je vais dormir il est déjà presque 1 h

Logo de <FONT COLOR="#884444"><B>Mourad Métioui</B></FONT >
dimanche 26 avril 2009 à 14h53, par  Mourad Métioui

Je salue Mourad pour son dixième éditorial qui est d’une rare justesse qui est en plus emprunt d’humour, permettant de sentir qu’après chaque obstacle la flamme qui nous anime jaillit encore plus haut.

Cet éditorial suscite deux réactions intéressantes :

1. Le BF "révolu" mais reconnu par le "MJS ?" parce qu’il se conforme au langage administratif de l’administration, on comprend ce qu’il disent au MJS, car ils sont conformistes et c’est tout, avec une petite introduction d’un fonctionnaire banal en la personne d’Amazzal qui fait la différence : faites comme-ci comme-ca et cela passe.

2. Le mur qu’il dresse depuis deux ans est sans fondement. C’est vrai dans le fond, mais il donne l’impression d’être vrai en apparence : il est bien peint.

Et personne n’a pensé qu’il suffit de le pousser pour qu’il s’écroule.

La lettre d’explication adressée est une aubaine à bien y penser, à tête reposée. Elle est signée par le Président par intérim et bien cachetée. C’est tout ce que voit le MJS.

Voyons voir ! Et si Mekki répondait à ce soi-disant "Président", que soi-disant personne ne peut toucher ? C’est à quoi ils s’attendent le moins. Cela serait mal vu par certains, hué par d’autres... On vous dira qu’il ne faudrait pas leur répondre, qu’ils ne représentent qu’eux-mêmes, que cela serait vu comme si on les reconnaissait, etc.

Non messieurs, pas du tout, je ne reconnais que l’acte administratif et je ne réponds qu’à la lettre, "administrativement", pour me conformer et être compris par le MJS dont copie doit leur être adressée. D’un autre côté, le cachet et la signature, ne sont-elles pas usurpation de personnalité et usage de faux ?

Une lettre d’explication doit leur être adressée en retour au nom de la majorité des Clubs où chacun de son côté, les Présidents, leur donnant un délai pour répondre et à défaut, des sanctions tomberont sur leur têtes, copie conforme à adressée au MJS pour information et suite à donner. Qu’ils s’expliquent eux-mêmes !

N’est-il pas vrai que Semlali et Mekki ont reçu des lettres du MJS ? Si, si !

Des lettres d’explications sont à transmettre au BF fédéral pour qu’il s’explique. N’est-il pas vrai que le MJS a été trompé par des informations émanant de personnes qui se sont intronisées à la tête de la Fédération en usant de moyens non légaux ? Et il est facile d’ajouter des articles du règlement de la fédération comme il est d’usage de le faire, en leur demandant de s’expliquer dans un délai bien déterminé, faute de quoi les sanctions tomberaient.... Une copie au MJS pour information et suivi, et à l’AG du 10 mai on peut les sanctionner pour un tas de raisons. Et le tour est joué !

Il y a aussi des explications à leur demander pour faute grave concernant les années sportives qui sont passées sans activité, et les nuisances portées aux joueurs nationaux internationaux et aux équipes de ère et deuxième divisions, les programmes qui ne sont pas établis conformément à la réglementation et aucune note n’a été adressée ni aux clubs ni aux ligues pour se réunir et en discuter au moins, faute de quoi des sanctions doivent tomber.

Celui qui monte ou qui ose monter sur le Trône n’a pas que des droits et des prérogatives il a aussi des comptes à rendre et des explications à fournir et des sanctions peuvent tomber d’un Club, d’une ligue de la Majorité, en l’absence d’organes conformes à la réglementation !

Tiens, tiens, encore... comment se fait-il que ce Président, cela me plait de le nommer ainsi, gouverne tout seul ? avec qui ? Que dit le Réglement là-dessus ?

Demandons lui des explications.... envoyons au MJS, administrativement parlant, une copie pour information et suivi, c’est le langage qu’ils comprennent, c’est Beau le conformisme Messieurs les Présidents, vous avez devant vous un groupe de personnes qui vous gouverne, et si vous les Présidents avec vos cachets et vos papiers à en-tête demandiez à votre tour des explications à ce groupe de personnes, quels effets cela ferait-il !?

Lotfi Atoubi

Logo de Youssef BOUKDEIR
dimanche 26 avril 2009 à 14h18, par  Youssef BOUKDEIR

Il n’ y a pas que le DHJ et le WAC qui ont des dossiers périmés, il y en plein d’autres clubs qui se trouvent dans une situation plus flagrante. Avant de citer quelques clubs à titre d’exemple, je voudrais rappeler que ces clubs qu’ils soient dans une situation administrative ou juridique illégale ou qu’ils soient simplement des clubs fictifs ; ces clubs n’attendent rien des collectivités locales (subventions) ils n’ont pas droit puisque leurs bureaux administratifs ne sont pas à jour, leurs subventions proviennent de l’ex président : affiliation gratuite – participation aux compétitions gratuite – quelques jeux gratuits…en contrepartie de leur présence aux assemblées générales et leur vote positif sur toutes les mesures que décide l’ex président ( donnant –donnant ) . Passons aux clubs fictifs, le plus flagrant exemple au niveau de Casablanca c’est le club Rachad Bernoussi de pétanque et échecs ??? Messieurs les présidents des clubs Casablancais connaissez vous un dirigeant, ou un joueur quelque soit son niveau appartenant à ce club ? Le seul club Rachad Bernoussi qu’on connaît est celui présidé par Mohammed Sebbar cadre et arbitre national de longue durée, et pourtant il est considéré par l’ex président club inactif alors qu’il est en situation administrative saine, il règle régulièrement ses droits d’affiliation, et il participe aux compétitions officielles et également amicales et il dispose en plus d’une école bien encadrée.

Logo de <FONT COLOR="#884444"><B>Mourad Métioui</B></FONT >
dimanche 26 avril 2009 à 13h07, par  Mourad Métioui

A relire : l’article d’Abu Wassil du 6 novembre 2008 : الاستراتيجية الوطنية للرياضة

Message de Sa Majesté :

PDF - 2.8 Mo
Logo de <FONT COLOR="#884444"><B>Mourad Métioui</B></FONT >
dimanche 26 avril 2009 à 10h07, par  Mourad Métioui

Je crois que si nous préparions un rapport bien ficelé avec les faits de ces dernières années, forts des nombreuses preuves indiscutables de fraude caractérisée, de vol éhonté, d’abus flagrants, d’injustice criante, etc., notre cause ne peut être qu’entendue par le Cabinet Royal qui pourra, s’il le souhaite, confronter notre rapport avec ceux que lui remettrait le Ministère et pourra ainsi "voir" plus clair dans cette affaire.

Je pense que nous saisirions là l’opportunité unique que nous offre la récente Lettre Royale adressée aux Assises Nationales du Sport qui se sont tenues à Skhirat les 24 et 25 octobre 2008 et dont le maître mot fut l’assainissement et la modernisation du sport et des instances sportives dans notre pays.

La lettre Royale dénonçait notamment
“l’improvisation”, “l’intrusion”, voire “le mercenariat” dont a été victime le champ sportif, utilisé comme rampe de lancement pour des objectifs strictement personnels.

Nous ne perdons rien d’essayer en tout cas.

Lecture : Le creux de la vague

Logo de <FONT COLOR="#884444"><B>Mourad Métioui</B></FONT >
dimanche 26 avril 2009 à 09h15, par  Mourad Métioui

Les deux signataires de cette lettre ridicule "présidents" deux clubs le D.H.J et le WAC, les dossiers administratifs de ces clubs sont périmés de longue date :

Le dossier de DHJ contient :

1) le statut qui indique que le renouvellement de comité doit se faire tous les 3 ans
2) Un PV (une page) daté du 26 février 2000 légalisé le 10 mai 2000
3) Une attestation du tribunal d’El Jadida concernant le dépôt de dossier datée du 26 juin 2000
4) Un récépissé des autorités relatif au renouvellement de comité de DHJ / échecs daté du 27 avril 2000

Selon le statut qui stipule que le renouvellement doit se faire tous les 3 ans, et selon l’article 5 du dahir de droit d’association ; le club DHJ / échecs est HORS LA LOI

Le dossier du WAC ne comporte que le récépissé des autorités daté du 31 mars 2003 et un PV écrit à la main daté du 08 mars 2002 , de ce PV il ressort que Ahmed Jaafari est président de cette association . Même chose pour ce club aussi considéré HORS LA LOI car à chaque modification survenue sur la composition de bureau doit être signalée aux autorités conformément à l’article 5 de dahir .

On comprend maintenant de quelle manière l’ex président organisait ses assemblées, on comprend pourquoi le 2é vice président qui se fait appeler président par intérim de la fédération s’attache aux listes héritées de l’ancien président ; il est impératif que la prochaine assemblée ne se tienne que par les clubs en situation régulière vis-à-vis de la loi en particulier l’article 5 du dahir et de l’article 5 du statut de la fédération. C’est l’objet de l’intervention très intéressante et très instructive de Mr Lameti qui a compris très vite les visées de Mounib et ses compagnons qui voulaient nous faire le même coup du 20 mai 2007 et ce qui se passait durant huit ans lors des ‘ assemblées générales ‘ truquées .

On doit se battre pour appliquer la loi quitte à les dénoncer devant les tribunaux du royaume, quitte à organiser des sit-in devant le MJS brandissant les drapeaux et les portraits de SM, et pourquoi pas solliciter une audience auprès du directeur du cabinet Royal.

La tricherie ne passera pas cette fois.

Logo de Boujemâ Kariouch
samedi 25 avril 2009 à 19h31, par  Boujemâ Kariouch

La lettre de demande « d’explications » adressée par ceux qui se se prétendent, encore et ridiculement, bureau fédéral, organe de gestion, d’exécution, de légitimité (pourquoi multipliez-vous ces sortes de qualificatifs et références aux statuts de la FRME... Vous oublier de lier votre rôle à celui de l’AG en plus) à M.El Mekki El Azzouzi suscite en moi quelques réactions malgré le fait que ce soit disant bureau ne représente plus rien.

1. Tout d’abord concernant la Ligue du Gharb, M.El Mekki El Azzouzi n’était pas seul. Il y avait la majorité des clubs de la Ligue. Il y a des documents signés par eux demandant une AGE. (Comme pour votre cas.) El Mekki n’a fait que suivre la volonté de la majorité. Donc vous devez envoyer d’autres demandes d’explications à ces clubs. Moi aussi j’y étais (soit dit en passant). Quelle a été la procédure qui vous a amené à vous penchez sur les affaires de la Ligue du gharb... ?

2. A un autre niveau, celui de l’AG du 2/11/2008 à Salé. Même chose, El Mekki El Azzouzzi n’était pas seul. Il y avait une quarantaine de Clubs, la majorité écrasante !!! Donc vous devez leur envoyer aussi une demande d’explication. Quelle a été la procédure qui vous a amené à vous penchez sur cette AG... ?

3. Dans les commissions où M.El Mekki a été élu come vous le reconnaissez, je ne vois pas ou est le problème, puisque là aussi il y avait d’autres membres élus que, vous aussi, vous appeler « des personnes » qui s’occupait de la même chose qu’El Mekki et qui doivent logiquement, eux aussi, recevoir une demande d’explication. Quelle a été la procédure qui vous a amené à vous penchez sur ces commissions.

4. En ce qui concerne la commission d’enquête, vous ne pouvez plus attaquer quiconque ni traiter quiconque d’accusation. Votre manège est maintenant éventé et il est inutile d’y revenir puisque la justice s’en est saisie. Quelle a été la procédure qui vous a amené à vous penchez sur un question dans laquelle votre position est intenable.... ?

5. Comment pouvez-vous vous focaliser uniquement sur la seule personne d’El Mekki alors qu’il est un acteur parmi les acteurs qui œuvre pour le changement. C’est trop gros comme navet. Vous faites une énième grosse erreur. Mais au point ou vous en êtes on vous comprend. Quelle a été la procédure qui vous a amené à la seule personne de M.El Mekki El Azouzzi.

6. Je vous rappelle que vous ne représentez rien du tout à l’heure actuelle. Seule l’AG (les clubs) à une présence physique légale en ce moment. Donc arrêter vos coquilles et concentrez-vous sur l’entrée en lice du CNOM. Ca c’est du solide. Et n’oublier pas que tôt ou tard vous aurez des comptes à rendre...

Enfin il est clair que cette lettre ne démontre qu’une seule chose : la faiblesse grandissante d’un groupe de personnes qui ose se dire "bureau fédéral" et qui se prend pour ce qu’il n’est pas.

Des demandes d’explications farfelues et des sanctions, éventuellement, qui n’ont aucune base juridique dans les circonstances actuelles.

Boujemâ Kariouch

Brèves

31 juillet 2008 - Maroc-Echecs en Vacances

Chers lecteurs, L’été est l’occasion pour plusieurs d’entre nous de prendre un petit repos bien (...)

26 mai 2008 - Les blancs jouent et gagnent !

Les blanc jouent et gagnent ! Y.Fareh

23 mars 2008 - Situation administrative des clubs et ligues

La FRME vient d’annoncer sur son site www.frme.net qu’elle a accordé aux clubs un délai (...)

2 février 2008 - PRESSE : Commission d’enquête

L’hebdomadaire AL WATAN revient sur la commission d’enquête créée lors de la dernière AGE et la (...)

27 avril 2007 - ..." الإبـرة والهشيم"

تحية شطرنجية طيبة ستتوقف المقالات الأسبوعية التي دأبت على نشرها ، كل جمعة، في إطار سلسلة "الإبــرة (...)

Navigation