Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

EDITO #4 (Septembre 2008) : Le bout du tunnel ?

mardi 30 septembre 2008
par Mourad Métioui
popularité : 1%

Après un été riche en distinctions de tout genre, le mois de la reprise nous a replongés, têtes baissées, dans une actualité on ne peut plus inquiétante, celle de l’avenir de notre fédération qui va devoir se décider avant la date couperet du 15 octobre.

Un actualité que nos lecteurs ont suivi avec enthousiasme et intérêt. J’en veux pour preuve une moyenne de 1.000 visites par article. Nous avons en effet battu ce mois-ci tous les records : 41 articles, 43.931 visites et un pic à 2.660 ce 30 septembre.

Une actualité largement dominée par des interrogations répétées sur la situation critique de la fédération, le mutisme souvent décrié du président par intérim, l’approche d’une assemblée générale hypothétique, les pratiques honteusement obscures et illégales de la fameuse « commission d’enquête » formée au lendemain du jugement historique de l’honorable Commission d’éthique de la FIDE et, last but not least, une inquiétude certaine par rapport à la participation marocaine à l’olympiade de Dresde...

Plusieurs articles sont revenus avec force sur ces différentes problématiques en commençant par un article éclaireur sur les membres de l’ancien bureau fédéral, des disciples désignés par l’ex maître absolu sans qu’aucun descriptif précis de leur fonction et de leur rôle n’ait jamais été clairement communiqué à l’opinion publique. Il faut dire que pour la plupart des ces honorables membres dont on a récemment découvert le CV et la contribution plus ou moins active, plus ou mois volontaire, à la débâcle fédérale, nous connaissions à peine leurs noms, quand le maître le voulait bien.

Dans une interview en trois temps, Maître Onkoud nous a livré tout le long du mois une analyse clairvoyante et une vision qui se veut réconciliatrice mais très professionnelle du fonctionnement souhaité de la FRME.

Maître Moubarak nous a dernièrement replongés dans un nouveau « aiguille et botte de foin » dans lequel il nous incite à la prudence par rapport à l’optimisme régulièrement exprimé par certains, un peu hâtif et démesuré à son goût, en vue d’une réconciliation à laquelle certains semblent appeller de tous leurs vœux. Maître Rian nous rappelle que la réconciliation ne doit pas se faire aux dépens de la vérité et que des comptes doivent d’abord être rendus.

A plusieurs reprises, avec Youssef Boukdeir, Maître Abdelhafid Elamri et Moubarak ensuite, la lumière a été mise sur les dérives continuelles des « hommes du président ». Des dérives qui vont de la tentative putschiste échouée d’El Jadida avec l’organisation d’un tournoi sous le nom de la FRME, jusqu’aux manigances d’une commission d’enquête on ne peut plus partiale dont le seul but est d’innocenter Amazzal à tout prix au lieu d’enquêter plutôt sur la gestion calamiteuse et les malversations qui ont caractérisé l’ère amazzalienne maudite.

A travers son « il faut réagir maintenant », emboîtant le pas au cri de Pierre du 26 juillet sur Amadeus-Echecs "Comment irons-nous à Dresde ?", Maître Boujemâ nous alertait, le 5 septembre, de l’approche à grand pas de la 38ème olympiade de Dresde. Entre autres, il invitait la FRME à annoncer publiquement les sélections des équipes masculine et féminine afin que les joueurs puissent prendre leurs dispositions techniques et administratives à temps.

Dans son dernier article sur le sujet, Boujemâ nous rappelle, à notre grand regret, que nous n’avons pas avancé d’une semelle dans ce dossier et que nous ne savons toujours rien à ce sujet. TEL, la nouvelle tribune des échecs de Pierre, nous annonce ce weekend que nos féminines seraient enfin inscrites. Sur le site de la fédération par contre, aucune information à ce sujet, c’est le vide depuis longtemps !

Avec le retour de l’Elo marocain grâce aux sacrifices du président solitaire et la complicité de notre grand-maître, il s’agit certainement de prémices tangibles de redressement de la FRME, en attendant la levée définitive par la FIDE de la douleureuse sanction qui a frappé notre fédération depuis il y a à peu près un an.

Retrouvailles à Bruxelles autour d'une rupture du jeûn (13/09/2008).

HH et MM : Retrouvailles à Bruxelles autour d’une rupture du jeûn, septembre 2008

A travers cette inquiétude qui a eu le mérite de relancer le débat autour de l’épineux dossier de l’avenir immédiat de la FRME, il ressort clairement des différentes discussions autour de cette actualité qui a marqué le mois de Ramadan, qu’au-delà de la nécessité d’appeler à une AGE avant la date fatidique du 15 octobre, le doute persiste quant à l’issue de cette énième assemblée. Sera t-elle l’occasion de faire le ménage de façon défiitive et repartir sur de nouvelles bases ou bien la continuité d’un système nébuleux, opaque et contre-productif ? Si tel devait être le cas, Moubarak va jusqu’à nous proposer un traitement radical consistant à créer une structure alternative et abandonner définitivement notre patrimoine fédéral irréversiblement gangréné. Ce serait bien dommage d’en arriver là !

Sortirons-nous enfin de l’impasse ou bien continuerons-nous à patauger ad vitam eternam dans la gadoue ? Verrons-nous enfin le bout du tunnel ? L’avenir proche nous le dira.

D’ici là, je vous souahite d’ores et déjà une joyeuse fête de "aid-el-fitr" et un excellent mois d’octobre !

Dr. Mourad Métioui
Rédacteur en chef



Commentaires

Logo de Pierre Beiso
dimanche 28 septembre 2008 à 20h59, par  Pierre Beiso

Mourad,

Je tiens à intervenir sur ta conclusion.

- Analyse de la position du Ministère.

En fait,il faut distinguer deux groupes distincts,le Cabinet et les Directeurs.Le premier suit le Ministre dans sa carrière,les seconds sont les fonctionnaires permanents du Ministère,dans lequel ils restent à demeure.

La démission forcée d’AMAZZAL,c’est le Cabinet.La passation musclée des consignes,début janvier 2008 et le freinage de notre liste électorale,ce sont les Directeurs.

La nomination d’un administrateur,pour régler le sort des fédérations à problèmes,c’est le Cabinet.Laisser se noyer le poisson,partout oû l’on est engagé avec les collègues,ce sont les Directeurs.

Le Cabinet domine lorsque le scandale arrive et suit la charrue des Directeurs le reste du temps.

Les contacts que quelques uns d’entre nous possèdent sont avec les Directeurs,qui les écoutent poliment.En dehors du scandale,comme la condamnation de la FIDE, rien ne les dérange.La plupart des fédérations sportives ayant leurs sièges à Casablanca, ont des rapports financiers faux,ou ne les remettent pas.Qu’est-ce que la date butoir du 15 octobre,qui n’est respectée par personne,par rapport à une année blanche ?

Je ne distingue pas,ce qui dans la position de notre toute petite discipline,pourrait faire changer de position nos Directeurs et lâcher leur collègue.

La solution qui consiste à reprendre notre liberté,en animant une fédération bis, reprend de la force ,surtout lorsqu’on ne joue plus.J’ai évoqué cette solution voici plus d’un an,en signalant que nous devions en étudier les modalités,avant d’être contraint de s’y résoudre.

Mon option,était de commencer par créer une "Union Sportive",ou une Fédération "Non Royale",tel que nous l’autorise l’article 14,de la loi n° 75-00,cela pourrait nous permettre d’attendre activement la fin de la décomposition de la FRME,pour la reprendre en temps utile.Mais avant d’en arriver là,il faudra dévoiler à notre communauté sportive,tous les ressorts d’un mécanisme délicat,tous les contacts préalables à conclure,avant de s’y engager.

Merci,pour tes éditoriaux,que je suis avec intérêt.

Pierre BEISO.

Logo de M.M.RIAN
dimanche 28 septembre 2008 à 19h49, par  M.M.RIAN

Bonsoir à tous,

Un titre interrogatif qui résume parfaitement la situation délicate de la FRME à l’approche d’une hypothétique Assemblée générale (élective…dit-on !) ; Comme l’a souligné Dr. Mourad, je suis plutôt pessimiste ; L’enchaînement des événements ou des « fais divers » relatifs à cette fédération depuis l’Assemblée générale mascarade du 26 févier 2006 (deux ans et demi déjà !), ne pourra laisser une graine d’espoir à tous ceux qui essaient d’analyser objectivement la crise actuelle.

J’ai l’impression que la FRME s’est transformée en cité interdite, sous la mainmise d’une junte d’irréductibles, sans état d’âme, instaurant un régime de corruption et de favoritisme, avec une armée de petits clubs " majoritaires", et de « dirigeants » sans scrupule, défendant bec et ongles leurs privilèges, minces soit-ils, jusqu’à ruiner tout l’édifice, en cas de menace sérieuse…La comparaison est frappante avec certaines castes syndicales, chez nous au Maroc, qui ont résisté à toute tentative de changement, forçant – en fin de compte – des scissions douloureuses.

Si j’ai évoqué cette possibilité ultime de création d’une instance fédérale alternative, c’est pour mettre l’accent sur la gravité de la situation ; Le retour de la l’Elo International marocain, la participation souhaitable de nos équipes, féminine et masculin, à la 38éme Olympiade de Dresde, pourront soulager certains ; Mais n’auront pas beaucoup de répercussion sur l’essentiel : la faillite d’une fédération malmenée durant tant d’années par une clique d’incompétents et de falsificateurs, et les difficultés objectives pour imposer un changement en profondeur, de l’intérieur même de cette instance.

J’ai exprimé simplement des craintes légitimes... proposé une approche douloureuse en cas de persistance du mal ; Je ne demande pas aux autres de partager mon pessimisme ! Car un peu d’optimisme est nécessaire pour agir, comme l’a si bien dit, un jour, le souverain défunt Hassan II

Brèves

31 juillet 2008 - Maroc-Echecs en Vacances

Chers lecteurs, L’été est l’occasion pour plusieurs d’entre nous de prendre un petit repos bien (...)

26 mai 2008 - Les blancs jouent et gagnent !

Les blanc jouent et gagnent ! Y.Fareh

23 mars 2008 - Situation administrative des clubs et ligues

La FRME vient d’annoncer sur son site www.frme.net qu’elle a accordé aux clubs un délai (...)

2 février 2008 - PRESSE : Commission d’enquête

L’hebdomadaire AL WATAN revient sur la commission d’enquête créée lors de la dernière AGE et la (...)

27 avril 2007 - ..." الإبـرة والهشيم"

تحية شطرنجية طيبة ستتوقف المقالات الأسبوعية التي دأبت على نشرها ، كل جمعة، في إطار سلسلة "الإبــرة (...)