Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

EDITO #5 (Octobre 2008) : A moins que...

dimanche 19 octobre 2008
par Mourad Métioui
popularité : 1%

Après un long silence qui dure depuis l’arrivée du PPI à la tête d’une fédération naufragée, ruinée, saccagée par le célèbre traiteur bidaoui, bien des mois après que le ministère de tutelle eût gelé les préparatifs d’une tentative précédente d’assemblée, après des mois d’interrogations et d’inquiétude, nous apprenions il y a quelques jours sur le site de la FRME ainsi que sur nos colonnes la tenue prochaine d’une Assemblée Générale, contre toute attente, ordinaire !

Alors que tout le monde attendait un signe fort du celui qui ne parle que quand cela l’arrange et espérait vraiment un redressement réel de la situation et un changement de cap du navire fédéral, nous voilà invités à une AG dite « ordinaire élective » qui ne promet rien de particulier, rien de bon. Une AG tout à fait « normale », une AG dont l’annonce semble en dehors du temps et du contexte actuel, une AG qui ne répondrait à priori en rien aux expectatives de ce qui reste encore des forces, jadis vives et aujourd’hui presque éteintes, des échecs nationaux. L’annonce de cette AG ordinaire avec un ordre du jour honteusement banal, avec élection du président et renouvellement d’un tiers non précisé du BF, semble faire fi de tout ce qui s’est passé le long de cette année, de la gravité de la situation actuelle : de la sanction de la FIDE jusqu’à l’intervention peu claire du ministère et le gel des activités fédérales qui s’en suivit, rien de tout cela ne semble avoir dicté des mesures spéciales, une AG spéciale. De fait, le caractère scandaleusement ordinaire de cette AG se moque royalement de la souffrance et minimise honteusement le déchirement de la communauté échiquéenne.

D’ordinaire, une AG ordinaire se réunit suite à une activité normale, d’un bureau fédéral normalement élu et par conséquent responsable d’une certaine activité, de la gestion d’un certain budget et qui est donc amené à rendre des comptes, faire le bilan, etc. On se demande quel sera ce 2 novembre, jour du 45ème anniversaire de notre fédération, le sens de la lecture des rapports moral et financier !? En fait, de quels rapports s’agira-t-il ? De quelle activité ? De qui ?

On se demande bien comment l’élection d’un nouveau président, quel qu’il soit, et qui va sans doute devoir composer pendant 4 ans (1 an selon TEL) avec un tiers de l’héritage pourri du système Voldemortien, pourrait espérer sortir la FRME des ténèbres dans lesquels elle a plongé depuis des années !

Nous espérions tous un véritable changement. Une nouvelle fédération transparente et assainie, après audit approprié, et un patrimoine protégé. Je me demande si nous ne rêvions pas. Nous voilà, semble t-il, ramenés à la triste réalité. Nous n’en avons peut-être tout simplement pas les moyens, pas les hommes pour… Jusqu’à quand allons-nous continuer de la sorte, à bricoler au lieu de construire, à colmater les brèches au lieu de refaire le mur… ? Nous n’avons comme seul remède que des apprentis infirmiers pour poser des pansements sur nos blessures, pas de médecins pour soigner un mal clairement diagnostiqué depuis longtemps !

Une AG bien ordinaire ne peut être qu’illusoire comme nous le fait remarquer, à juste titre, maître Moubarak.

A moins que... !

A moins que lors de cette AG ordinaire, les choses ne se passent pas nécessairement de façon ordinaire.

A moins que contrairement à leur habitude et suite à la lecture par quidam des rapports "immoral" et "afinancier" légués par l’ère Amazal, les vaillants clubs ne s’indignent et crient haro ! Haro sur tant de malversations et tant de fourberies. Haro sur la commission illégale et son rapport fabriqué, plus que probablement écrit par le maître déchu lui-même, dans le but de s’auto-innocenter !

A moins que l’on considère que, pour préserver la légalité, cette AG ne pouvait être qu’ordinaire par peur de représailles et d’un énième coup d’état par les reliquats pro-amazzal du bureau hybride.

A moins que l’on puisse utiliser la légalité même de cette AG pour montrer qu’elle ne peut se dérouler "ordinairement" par manque d’approbation des fameux rapports.

A mois que des gens jusque-là pro-amazaliens, voire neutres, ne réalisent subitement l’ampleur des dégâts qu’il(s) a (ont) causés aux échecs nationaux et qu’ils se repentissent au bon moment et rejoignent le chemin de la raison.

Cela fait peut-être trop de suppositions et d’ "à moins que..". En tout cas, le sentiment personnel que j’ai à la lecture de l’annonce de la tenue imminente de cette AG et des quelques commentaires qui l’ont suivie est très mitigé. J’espère sincèrement que ce ne sera pas une énième occasion manquée et que des clubs forts, avisés et bien préparés pourraient éventuellement renverser la vapeur. Ils ont deux semaines pour cela. Sinon, on ne sera toujours pas sorti de l’auberge.

Réveillez-moi si je rêve toujours et rendez-vous dans deux semaines !

Dr. Mourad Métioui
Rédacteur en chef



Commentaires

Logo de HAJAJ MOHAMED DE TANGER
jeudi 6 novembre 2008 à 16h49, par  HAJAJ MOHAMED DE TANGER

 

SALUT DOCTEUR MORAD METTIOUI.

NOUS SOMMES TRES FIERS DE TES ANALYSES SUR LA FRME ET SON TRAITEUR NUISIBLES.

IL N’EST PAS SEULEMNT TAITEUR OU TRAITRE, MAIS AUSSI FACTEUR, VOLEUR, MENTEUR, MAITRE-CHANTEUR, MERCENAIRE, FALCIFICATEUR, EN GENERAL N’IMPORTE QU’ELLE DIFINITION NEGATIF SUR CETTE VIE LUI APPARTIEN DE DROIT.

NOUS AVONS UNE ESPERANCE TOTAL DANS LES 11 HOMMES CHOISIS PAR L’ASSEMBLEE GENERALE.

CE CHANGEMENT EST NE EN MAROC-ECHECS PREMIEREMENT, SUIVIE PAR LE RASSEMBLEMENT QUI A EU LIEU A TANGER OU 5 PRESIDENTS DE LIGUES PLUS IM TISSIR MOHAMMED, PLUS PLUSIEURS CADRES NATIONAUX DE PLUSIEURS ENDROITS DU MAROC ONT ENVOYE UN ARRETE AU PREMIER MINISTRE ET PAR LA MEME OCCASION AU SECRETAIRE GENERAL D’ETAT CONTRE L’ANCIEN PRESIDENT DE LA FRME , POUR SE TERMINER LE 2 NOVEMBRE 2008 A SALE.

AVEC LE REFUS DES RAPPORTS MORAL ET FINANCIER ; LA CLIQUE DES MERCENAIRES NEGATIFS QUI SIEGAIENT AU BUREAU DE LA FRME EST AUTOMATIQUEMENT ELEMINEE ET ATTEND LE JUGEMENT DES PRESIDENTS DE CLUBS EN JANVIER 2008.

PERSONNE NE VAT LEUR PARDONNER !!!

C’EST UN EFFORT CONSTENT DE MAROC-ECHECS AVEC SON STAF TECHNIQUE, DE L’ELITE DES JOUEURS , DES CADRES, DES HONORABLES PRESIDENTS, DES ARBITRES ET DES JOUEURS DE CLUBS. ILS ONT TOUS OPTE POUR UN JOUR MEILLEUR DES ECHECS MAROCAIN.

AU REVOIR ET A BIENTOT

HAJAJ MOHAMED DE TANGER. 

 

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Mohamed Moubarak Ryan</FONT >
lundi 20 octobre 2008 à 08h09, par  Mohamed Moubarak Ryan

Cher Mourad,

Je viens de « relire » ton éditorial qui fut scruté avec des mots forts, que je n’arrivais pas moi-même à trouver pareils, lors de mon dernier article, écrit sur le vif… 

Après tant d’attentisme, et d’espoirs animés par certaines interventions trop enthousiastes, la montagne s’est accouchée d’une souris. Les choix tactiques ont eu raison d’une stratégie saine susceptible de couper les « racines du mal » (selon notre ami Youness Fareh) et restructurer notre fédération sur des bases solides. Monsieur Semlali qui assume la présidence de la FRME par intérim depuis déjà une année, a choisi la voie de la peur, en convoquant une Assemblée Générale « Ordinaire » et « Elective », en déphasage avec la gravité de la situation, et suivant des modalités contestables, dont certaines sont en contradiction avec l’esprit et la forme du propre statut de la fédération, qui nécessite lui même- on ne le répéterait jamais assez - une refonte en profondeur.

Maroc-Echecs demeure, souvent malgré ses administrateurs, le miroir de la situation des échecs dans notre pays ; Notre site rapporte l’information, analyse avec une certaine dose de critique les péripéties fédérales, mais ne peut en aucun cas s’ériger en acteur du changement souhaitable. C’est la responsabilité de dirigeants des clubs qui forment le « corps électoral » de la fédération, et les échéphiles qui constituent l’opinion publique échiquéen, et qui pourront influer sur le cours des événements. Il y’a eu trop de rendez-vous gâchés, J’espère -sans illusion toutefois – que cette date « historique » du 2 novembre – marquera un tournant positif dans cette série noire ! et à Bientôt.

 

 

Logo de youness FAREH
dimanche 19 octobre 2008 à 21h49, par  youness FAREH

salam Mourad ..

ton Édito résume bien l’avis des amoureux de notre portail qui sont .. sans soute .. les funs des échecs au Maroc ..

L’AG a des unités de calcul .. qui sont les présidents des clubs .. on sait bien que les pro-Amzal vont faire une tournée de propagande contre les fidèles de ce sport .. Je saisie ce message pour lancer un appel à ces cadres pour sauver notre sport ..

Chers présidents des clubs .. Soyez sur que tous les joueurs internationnaux ne vont pas s’aligner à un nouveau président pro-Amzal .. idem des cadres qui se manifestent sur M-E depuis 2005 ! Donc en choisissant Amzal ou l’un de ses pions .. vous mettrez le dernier clou dans cercueil de cette fédération ..

Logo de BEISO Pierre.
dimanche 19 octobre 2008 à 17h31, par  BEISO Pierre.

Excellent éditorial,Mon Cher Mourad,ça c’est du journalisme qui nous rattache tous à MAROC ECHECS.

Bien fraternellement.

Pierre BEISO.

Brèves

31 juillet 2008 - Maroc-Echecs en Vacances

Chers lecteurs, L’été est l’occasion pour plusieurs d’entre nous de prendre un petit repos bien (...)

26 mai 2008 - Les blancs jouent et gagnent !

Les blanc jouent et gagnent ! Y.Fareh

23 mars 2008 - Situation administrative des clubs et ligues

La FRME vient d’annoncer sur son site www.frme.net qu’elle a accordé aux clubs un délai (...)

2 février 2008 - PRESSE : Commission d’enquête

L’hebdomadaire AL WATAN revient sur la commission d’enquête créée lors de la dernière AGE et la (...)

27 avril 2007 - ..." الإبـرة والهشيم"

تحية شطرنجية طيبة ستتوقف المقالات الأسبوعية التي دأبت على نشرها ، كل جمعة، في إطار سلسلة "الإبــرة (...)

Navigation