Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

FAISONS D’ABORD LA PAIX, ENTRE LES HOMMES.

vendredi 11 septembre 2009
par Pierre Beiso
popularité : 3%

Ne confondons pas la réconciliation entre les hommes d’échecs,et la grande réconcilation nationale.

Nous voulons la réconciliation entre les hommes,cela démontre que ceux qui s’y sont engagés,ont pu briser leurs chaînes

Nous ne voulons pas d’une réconciliation nationale sans la réparation pour les victimes de l’injustice et sans la punition des dissimulateurs et des fraudeurs.

Le devoir de punir n’est pas dans l’habitude de l’homme de sport,il contrarie sa passion,mais parfois il est obligation et richesse pour le groupe,qui repart,mieux qu’auparavant.

Avant de pouvoir punir,cherchons à purifier ce qui peut l’être.

Je porte dans cet article,le débat et les réflexions que nous avons engagés à propos d’un trophée échiquéen , devant porter le nom d’un grand nom de l’histoire de notre discipline.

D’un côté , vous aviez les "chauds" qui s’invectivent copieusement sur le forum,avec un El AMRI en trés grande forme,qui attaque à grands coups de marteau JANATI et ses amis,qui n’entendent pas se laisser faire.

De l’autre côté,sortant progressivement du silence,vous aviez ceux pour qui le défunt était cher à leur coeur,qui se réjouissent qu’un bel et grand trophée puisse prendre son nom,appellent au calme et à la modération et souhaitent un éclairage sur la création de ce trophée,au patronyme porteur de grandeur et d’humanité.

Cela ne tient pas du hasard,mais du besoin que nous ressentons tous à nettoyer notre discipline,y compris pour des hommes inscrits dans des camps opposés.

La mobilisation que provoque ce trophée et la réconciliation entre d’anciens ennemis,sont les meilleurs signes de changement des esprits , que je découvre aprés la démission forcée d’AMZZAL.

Le vent de l’histoire finirait-il par se retourner ?

Les vrais hommes d’échecs,ceux qui en possèdent la mémoire,vont-ils se rappeler ce que nous étions et ce que nous sommes devenus ?

----------------------------------

Mon article ne va pas traiter de ce trophée,mais du conflit.

Notre petite communauté sportive est fracturée en deux camps bien distincts et farouchement antagonistes,traversée en son milieu par un "marais" de personnages fluctuants et voyageurs,qu’on appelle "opportunistes",mais que d’aucuns désignent sous le quolibet de "vendus",tant il est vrai que si leurs coeurs les portent vers la justice et le beau jeu,ils sont incapables de résister à la moindre distribution matérielle.

Entre ces deux camps que je qualifie de politique,le conflit est permanent et la paix introuvable.

A l’intérieur de ce grand conflit politque,nous trouvons des conflits personnels profonds et durables.

Les habitants du "marais",alias les "opportunistes",n’ont généralement de conflit avec personne,se contentant pour les meilleurs d’entre-eux,de faire parfois un tournoi ouvert à tous.

-------------------------------------

Parmi ces conflits personnels,nous trouvons celui qui oppose El AMRI à JANATI.

Tous deux officient sur la même ville et ont une longue histoire commune,avec de trés nombreuses interpénétrations,gravée dans le livre d’histoire de chacun des camps,à la rubrique des traîtrises et coups bas de l’autre.

A ce point de mon article,abandonnez l’idée que je m’engage pour l’un ,ou pour l’autre.

Je vais plutôt vous raconter une petite histoire :

" Il était une fois,à Marseille,il y a un peu moins de trente ans,un Président de club qui nous était devenu insupportable.

Un espéce de taureau furieux,qui s’était déclaré l’expert et le champion de toutes les composantes de notre jeu.

Il nous était devenu tellement insupportable,que nous lui donnions tort,alors qu’il avait raison !

Toutes nos décisions collectives,durant trois ans,pour la ville de Marseille,pour le département et dans la Ligue de Provence,témoignent de nos décisions insensées.".

----------------------------------------

Il en est de même pour Monsieur JANATI.

El AMRI lui est devenu insupportable,comprenez physiquement insupportable.

La moindre évocation de son nom,lui provoque d’affreuses migraines,sa vue lui améne des nausées,sa voix,surtout sa voix qui récite ses hauts-faits et son palmarés sportif,cette voix là l’étrangle , comme deux mains de fer.

Qui pourra me débarasser de lui ?

Je donnerai mon âme , à celui qui me l’ôtera de la vue.

-------------------------------------------

Même si Monsieur JANATI ne pensait ne prêter son âme qu’à la bonne fée des échecs,le diable,dont la chasse aux âmes en souffrance est l’activité principale,le diable en personne rôdait par là , en cette veille d’élection fédérale.

La douleur et la torture rendent invisible la frontière qui sépare la loyauté de la trahison,qui ne sont que des mots creux,lorsqu’on passe en politique.

Au lendemain des élections l’on appartient à un autre camp, le vôtre,celui dans lequel vous êtes né,celui de votre mémoire, vous a fermé sa porte.

Le souvenir est un puissant moteur dans sa version nostalgique,nul homme n’a le droit d’interdire à son prochain de réparer sa mémoire douloureuse,d’autant que cela plaît à Dieu.

---------------------------------------------

Ce qu’il y a de plus difficile dans le camp de ce diable là,qui est peu exigeant sur le travail , puisqu’il fait tout lui-même,c’est sa cruauté.

Oui,sa cruauté payante,et sa cruauté gratuite.

Lorsqu’il poursuit TISSIR,jusque dans le Golfe Persique,chez son employeur,là, c’est de la cruauté qui lui rapporte la souffrance de sa victime

Lorsqu’il se moque d’un défaut physiologique de son Premier Vice-Président en exercice,devant le parterre de sa cour qui se pâme,là,c’est de la cruauté gratuite,qui ne lui rapporte rien.

Les mots sont comme des flèches,et les mots cruels sont des flèches empoisonnées.

Les premiers mots cruels que notre diable a lancé à sa cour contre Monsieur JANATI, n’ont pas été entendus.

Les seconds ont bien été entendus,mais pas écoutés.

Les troisièmes sont écoutés et sont d’autant plus forts, que le diable a faibli et sous-traite désormais ses basses besognes auprés de ceux qu’il moque.

Figurez-vous que pour Monsieur JANATI,ces mots cruels sont insupportables.

--------------------------------------------

Vous savez tous que le seul et unique thème de campagne électorale dont se serve notre diable ,c’est El AMRI.

El AMRI,que notre diable a réussi à diaboliser dans son camp et dans le camp de l’Opposition !

Auprés du Chef de Cabinet du Ministère,partout !

Jusque dans le dernier des douars,partout ! Partout !!

----------------------------------------------

Quelque chose vient de se passer,ce truc là ne marche plus,félicitons-nous !

Félicitons-nous qu’El AMRI et AIT AMIDOU se soient réconciliés.

Nous avons là,deux hommes actifs au talents échiquéens reconnus,qui ont pu régler leur conflit personnel,contre la volonté du diable qui gère le grand conflit politique qu’il a fait naître.

Même si cela a fait moins de tapage,félicitons-nous qu’El AMRI et MEJATI se soient aussi réconciliés.

Appelons,JANATI et El AMRI à faire la paix,en donnant naissance à un trophée porteur de toutes les valeurs contraires à celle du diable qui nous habite.

Pierre BEISO.



Commentaires

Logo de Pierre Beiso
lundi 14 septembre 2009 à 09h33, par  Pierre Beiso

Excellentissime Monsieur ELBAHIRI,

Je salue en vous un pur produit de génération spontanée,un fin stratège en questions échiquéennes fédérales,inconnus de tous les hommes d’échecs !

Quelle performance unique !

Quelle patience,quelle intelligence vous avez dû déployer pour atteindre notre niveau de débat,mieux,nous livrer la solution miraculeuse d’une cellule de réfexion "choso-machin-trucmuch" , qui enfin et grâce à vous,va pouvoir éclairer notre action.

Quel pragmatisme,vous avez même réussi à nous donner le meilleur choix des compétences à rassembler,avec leurs noms !! Tout cela sans jamais rencontrer personne.

Merci encore, pour votre apport précieux à notre discipline.

Avant de vous quitter,comme je suis un peu curieux,j’imagine que dans votre carrière de sauveteur des petits sports,vous avez une grosse charge de travail,aussi je voudrais savoir si vous avez essayé le badminton,le bilboquet ,ou le cricket ?

A bientôt.

Pierre BEISO.

Logo de Halim ELBAHIRI
lundi 14 septembre 2009 à 06h59, par  Halim ELBAHIRI

Très Cher Monsieur,

Qui a mentionné de bureau fédéral, quand je disais former une sorte de cellule de réflexions, je parlais de souder et d’orienter l’opposition contre le régime actuel. (Une nouvelle vision)

Les conflits entre nos cadres nationaux existent bien avant l’arrivée de Mr Amzal, ce dernier les a fait découvrir et les utilisés.

Logo de Pierre Beiso
samedi 12 septembre 2009 à 20h52, par  Pierre Beiso

Je viens de lire votre réponse à Boujemâ , dans le forum de cet article.

Vous y affirmez votre fraternité commune avec lui,par l’amour des échecs

Là,je viens vers vous,attiré par votre formule,étonné par votre liberté de parole,surpris mais séduit par votre réconciliation avec El AMRI.


Nous observons bien votre singularité qui apparaît depuis que vous avez intégré l’actuel Bureau Fédéral,avec votre volonté d’ouverture qui retentit d’autant plus fort que ce Bureau se replit sur lui-même.

Je vous ai consacré un article : "Recommandation aux membres nouveau du Bureau Fédéral.".

J’ai écrit que "je nétais ni votre ami,ni votre allié.".


Dans une Fédération normale,il n’y a aucuns obstacles qui interdisent aux hommes d’être amis,s’ils appartiennent à des camps électoraux différents.

Ici,au Maroc,c’est impossible,d’autant que les hommes qui ont un passé d’échecs , sont tous dans l’Opposition,sauf vous.

Vous en connaissez les causes qui nous éloignent du sport et entâchent notre éthique,formant un mur infranchissable.


Nous approuvons votre volonté solitaire de relever les ruines,nous sommes prêts à travailler avec vous dans votre Ligue,dans laquelle nous possédons une large majorité,même s’il n’y a pas eu d’élections depuis presque trois ans.

Cet exercice a une limite,c’est la conciliation avec les actuels occupants de la FRME.

Si nous nous donnons le droit de participer à quelques manifestations sportives fédérales directes ,ou sous-traitées,nous n’entendons pas composer avec les actuels occupants de la FRME,ni de prés,ni de loin.


Tenez bien compte de cette limite,Monsieur AIT HAMIDOU.

Bon Ramadan.

Pierre BEISO.

Logo de Pierre Beiso
samedi 12 septembre 2009 à 13h36, par  Pierre Beiso

Trés Cher Monsieur,

Exécutons votre proposition,formons cette cellule de reflexion,laissons la travailler,voilà,c’est déjà fini.

Trés bien. Maintenant,que fait-on de leurs travaux ?

On pourrait les proposer au Bureau Fédéral,bonne idée,n’est-ce pas ?

Est-ce que vous avez déjà vu une poule se retrouver face à face avec une fourchette ?

Je pense que la poule doit penser :"A quoi cet engin peut-il servir ?".


Ce Bureau Fédéral sert à la même chose que les anciens Bueaux Fédéraux,sous influence AMAZZALIENNE.

Le précédent Bureau Fédéral fonctionnait ainsi,mais n’avait pas à redresser notre sport :

- Pourquoi ne demandent-ils pas à AMAAZAL le passif dissimulé et qu’il a promis de rembourser ?

Question interdite et considérée comme de mauvais goût___________,AMAZZAL n’a jamais rien promis,il n’y a jamais eu de comptes dissimulés et il n’y a pas de passif,tout ça c’est des inventions de MAROC ECHECS.

- Pourquoi supprimer l’Elo ?

Question de mauvais goût,mais qui n’est pas interdite____________,parce que l’Elo favorise les agents de la subversion basés à l’étranger,au Maroc l’on s’en passe trés bien.

- Pourquoi décapiter nos équpes nationales ?

Là,Cher Monsieur ELBAHIRI,je ne possède pas toute la partition......................................


Vous savez,Trés Cher Monsieur,dans un sport les hommes se reconnaissent à leur histoire .

Le joueur va reconnaître le joueur.

Le dirigeant va reconnaître le dirigeant.

Qui RYAN,El AMRI et KARIOUCHE peuvent-ils reconnaître dans ce Bureau Fédéral ?

AIT HAMIDOU qui a un palmarés sportif,qui est un organisateur,qui a un passé d’échecs avec lui.

Que voient nos trois amis dans ce Bureau Fédral ?

A part AIT HAMIDOU et HABACHI qui fait de la formation dans son club,ils ne voient que des hommes qui n’ont pas de passé échiquéen.

Mais il ne voient pas que cela,il voient de pauvres créatures ignorantes de notre discipline,choisies pour leur seule docilité.

Faites le bilan échiquéen de l’activité de tous ces hommes !

Faites mieux,interviewer ROCHDY,Premier-Vice-Président de la FRME et successeur légal de Mounib.

Là vous allez vraiment comprendre ce qu’est un Bureau Fédéral fantoche,habité par des marionnettes.


Je vais maintenant,Trés Cher Monsieur ELBAHIRI,reprendre votre dialectique à son début.

Nous ne perdons pas notre temps avec l’idée de réconciliation,puisque les réconciliations entre hommes se font toutes seules,et ce n’est pas fini.

Je vous remercie pour vos arguments et votre référence aux sages.

Revenez nous voir souvent,car nous avons grand besoin de regards neufs et perçants comme le vôtre.

Pierre BEISO.

Logo de HAJAJ MOHAMED, de Tanger
samedi 12 septembre 2009 à 12h25, par  HAJAJ MOHAMED, de Tanger

Salut à tous.

" LANE TADKHOLO JANATA 7ATA TOUMINOU, OUA LANE TOUMINOU 7ATA TATA7AABOU " . SADAKA LLAHO EL3ADIM.

Nous sommes dans les 10 derniers jours du Ramadan. Faisons honneur à ce mois sacré, et laissons les querelles de coté.

Mon Ami M. Abdelhafid Elamri est sans aucun doute un des meilleurs Techniciens durant toute l’histoire des Echecs du Maroc. Il est un peu impulsif, mais il a un Grand Cœur. Il c’est disputé avec bien des gens, mais il c’est réconcilie avec la plupart d’eux. Cela démontre que dans le fond de lui-même il veut toujours être bien avec tout le monde. Son plus grand vice, c’est qu’il écrit rapidement avant de faire des contacts ou de demander conseil à ces Amis afin de répondre à un fait qui ne lui plait pas. Il ne faut pas oublié qu’il est l’Organisateur de presque tous les Tournois qui sont organisé à Rabat.

Mon Ami Hadj Khalid Janati est un homme paisible, mais il n’aime pas qu’on lui marche sur les pieds. Lui aussi il a organisé plusieurs tournois. Le seul point négatif c’est qu’il a soutenu Mostafa Amazal pendat les 4 dernières années. C’est son choix et il est libre de faire ce qu’il veut. C’est la démocratie.

Chers Amis, essayez SVP de vous rapprocher. Celui qui fera le premier aura gagné beaucoup de choses devant Dieu.

Je voudrais aussi dire au Grand Champion AIT HMIDOU ABDELLAH, pour que les Echecs marocains avancent il faut que ces meilleurs cadres soient réunis ensembles, et je crois que tu es dans le mauvais Camp. Nous avions bien parlé à pendant la deuxième phase des Championnats Interclubs de la Ligue du Nord-Ouest organisés par Ksar Kébir.

Il faut que nous oublions le passé ou il n’y avait que les insultes dans le dos. Démarrons tous ensemble pour le Bien de ce Pays qui nous est si cher.

Au revoir et à bientôt.

HAJAJ MOHAMED, de Tanger.

Logo de Pierre Beiso
samedi 12 septembre 2009 à 00h42, par  Pierre Beiso

Quelque chose est en train de se passer.

Des hommes scellent la paix entre eux,sans rien demander à personne.

Prenez AIT HAMIDOU,il rentre au Bureau Fédéral et qu’est-ce qu’il découvre ?

Il a vite fait le bilan technique et humain et il a compris les jeux de rôles.

L’absence de personnalités échiquéennes lui saute au yeux,les Directions fédérales ne sont pas pourvues,et les gens qui sont en place,ne sont présents et en fonctions que pour une seule et unique raison,ne pas céder la FRME , de peur d’être démasqués et poursuivis.

Avouez que pour un homme d’échecs,il ya de quoi rester perplexe,surtout lorsqu’on sait comme tout le monde qu’il y a un passif vertigineux,qu’il n’y a plus d’équipes nationales et qu’il n’est pas question de payer l’Elo.

Et puis il y a cette sensation d’être minoritaire,de tenir encore le pouvoir par le miracle de la fraude,avec une Opposition majoritaire, qui cette fois,ne va plus du tout se laisser faire.


Il aura bien tenté quelques propositions de bon sens,il voit bien un Mounib qui aimerait pouvoir faire,mais semble prisonnier de cordes invisibles.

Les autres ne savent rien parce qu’ils débarquent,ou savent tout,mais ne disent rien.

La déception est à son comble lors de la réunion du Bureau Fédéral,qui s’est tenue durant LA COUPE DU TRONE et qui a fini en queue de poisson.

" Circulez,de toutes façons ce n’est pas ici que les vraies décisions se prennent !".


AIT HAMIDOU veut travailler,il organise le National Féminin,il rencontre El AMRI.

Comprenons qu’en ce qui concerne les échecs,ils ont plus de choses à se dire, qu’avec n’importe qui dans le Bureau Fédéral.

Personne,ne viendra d’ailleurs assister à la clôture !

Quel manquement officiel ! Quelle erreur psychologique.

Quel manque de reconnaissance,pour la belle organisation d’un Championnat National sous-traité.


En tant qu’homme d’échecs,AIT HAMIDOU est tout de même beaucoup plus proche d’El AMRI, que de ROCHDY.

Même s’ils appartiennent à des camps en guerre totale,aucun n’aura l’idée de défendre le bilan d’AMAZZAL.

Et puis,El AMRI c’est tout de même un phénomène dans son genre,rien n’a jamais pu le réduire et il tient ses détracteurs en justice.


En vérité,AMAZZAL n’aurait pas dû faire rentrer des hommes d’échecs dans le Bureau Fédéral.

Comment pourraient-ils accepter que d’anciens "aboyeurs",soient devenus généraux ?

Pierre BEISO.

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Boujemâ Kariouch</FONT >
samedi 12 septembre 2009 à 00h01, par  Boujemâ Kariouch

Ok Si Abdellah, je prend acte de cette clarification.

Mais quand même je voudrais t’informer moi aussi, que si j’ai répondu à la convocation de la commission c’est pour lui montrer des documents (qui n’ont pas été pris en compte) qui indiquent que j’ai arbitré des compétitions à Settat et à Rabat alors que je n’y étais pas. La seule déclaration sur l’honneur apportée avec moi, est celle attestant que je n’étais pas à Settat. On ne m’a jamais dit que je devais apporter cette fameuse déclaration sur l’honneur, je ne savais pas que l’unique intérêt de la commission tournait autour de la présence de M.Boukdeir au championnat de Mohammédia en 2005. Passons.

Ce que je retient c’est : "rappelles toi toujours qu’il y a notre amour pour les échecs et c’est un grand lien entre nous."

Boujemâ Kariouch

Logo de lion64
vendredi 11 septembre 2009 à 23h11, par  lion64

IL faut clarifier un point, JE NE T"AI JAMAIS TRAITE DE MENTEUR,ALORS ARRETTES STP

le jour de ton audition, je n’étais pas présent rappelles toi. Cependant, d’après le rapport c’est toi qui t’es contredis devant la commission et sans montrer de preuve de ta fameuse déclaration sur l’honneur, tu as cru que c’est moi qui t’ai traité ainsi mais je n’étais pas présent. Et je connais celui qui t’a rapporté ces bobards pour nous enquiquiner tous les deux et tu peux continuer à croire ce que tu voudras mon cher ; moi je ne sais pas mentir et je ne cherche pas à défendre quiconque.

La commission c’est du passé maintenant et libre à toi de penser comme bon te semble mais rappelles toi toujours qu’il y a notre amour pour les échecs et c’est un grand lien entre nous.

PS : je me rappelle de Laghmari qui a commencer à vibrer en sinuant que j’ai dis que tu as menti dés ma première question sur ce qui s’est passé lors de mon absence et cela s’est passé avant la séance, oui je me rappelle que je lui ai dis malicieusement et en souriant que lorsque l’huissier arrivera pour commencer la séance il faut bien qu’il éteigne son vibreur et qu’il se calme un peu.

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Boujemâ Kariouch</FONT >
vendredi 11 septembre 2009 à 22h53, par  Boujemâ Kariouch

Si Halim El Bahiri,

Bon Ramadan cher Monsieur.

Si vous le permettez, je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous. Mais cela ne diminue en rien la valeur de votre suggestion bien au contraire, c’est une voie à apprécier.

Quelle est l’origine des mésententes, des conflits, parfois de la haine que l’on voit entre les membres de la famille échiquéenne ? Quelle est l’origine de la fissure entre les membres de cette famille ? C’est bien un homme et un seul homme qui a réussit ce qui n’avait jamais été fait avant. M.Mustapha Amazal. Jamais aucun président n’avait réussit cette prouesse si je puis dire.

Maintenant, si nous laissons les questions se rapportant à M.Amazal de côté. C’est à dire sortons de l’enveloppe conflictuelle dans laquelle nous nous bâtons entre pro et anti-Amazal. La réconciliation direct est possible, car il faut bien le dire, toutes les personnes en conflit entre elles sur la thématique Amazal, ont, bien avant l’avènement de ce dernier, eu des moments paisibles d’amitiés entre eux. C’est un fait.

Quand Si Lhadj Khalid Janati fait le premier pas en pardonnant à Abdelhafid Elamri son attaque virulente que doit-il se passer ? Il faut que Abdelhafid fasse le deuxième pas. Comme il l’a fait pour M.Abdellah Aït Hmidou et Mohamed Mejati. ces réconciliations ne veulent pas dire que les parties concernées abandonnent leurs positions. Non. Mais la porte pour parler sera toujours ouverte.

Vos craintes sont justifiés Monsieur Halim, les griefs peuvent remonter (à tout moment) à la surface. C’est un risque à courir. Mais si l’expression de respect (de l’homme, des positions contraires) caractérise les relations entre les personnes réconciliées je ne vois pas pourquoi cette "réconciliation des hommes" que suggère bien opportunément M.Pierre Beison, susciterait du pessimisme.

Et là, le "mal" se trouvera face à des hommes réconciliés. Cela veut dire qu’il n’exploitera plus la désunion. Il aura à faire face à l’argumentaire pour vivre. Un argumentaire qui lui sera difficile de soutenir puisque cette opposition qu’il noie de qualificatifs trompeurs n’est pas aussi vilaine qu’il le dit. Pour cette opposition, les pro-Amazal ne seront pas aussi vilain qu’il le dise. Il y aura un recentrage dans la méthode relationnelle qui sera plus saine.

Bien sur les arrières pensée pourront rester en arrière fond dans les esprits, sachant que la confiance ne revient pas d’un coup de baguette magique.

Cependant, la retenue existera tout de même. Cela sera déjà une très grande victoire pour tout le monde sauf pour le "mal".

Pour ce qui est d’une cellule de réflexion, je n’y suis pas chaud. Par expérience : Cellule, commission ou autre de ce genre ont toujours fait long feu... Cela mérite un développement dans article.

Enfin, si cette "réconciliation des hommes" (je ne dit pas des idées) entre Si L’Hadj Khalid Janati et Abdelhafid Elamri venait à se réaliser, croyez moi, cela sera, principalement, grâce à Feu Abdelouahed Fassi Fihri. Et ça, c’est inestimable en ce mois de Ramadan.

Vous en conviendrez avec moi.

C’est le meilleur hommage que ces deux hommes (ayant plus de choses positives que négatives entre eux) puissent rendre au Défunt.

La haine doit-être combattu en premier lieu et seulement après lutter respectueusement et loyalement chacun pour ses idées.

Je vous présente ma haute considération Monsieur Halim.

Boujemâ Kariouch

Logo de Halim Elbahiri
vendredi 11 septembre 2009 à 20h39, par  Halim Elbahiri

Messieurs

Excusez-moi, mais je crois que vous perdez votre temps avec l’idée de réconciliation, d’ailleurs les sages disent ne vous fiez pas à l’ami réconcilié, car les bons offices n’effacent pas les anciens griefs, les vrais hommes de progrès sont ceux qui ont pour point de départ un respect profond du passé, et La plus importante et la plus négligée de toutes les conversations, c’est l’entretien avec soi-même, la franchise ne consiste pas à dire tout ce que l’on pense, mais à penser tout ce que l’on dit. On sait tous qu’il n’y aura pas de réconciliation, tant que le mal existe.

Je suggère plutôt (avis personnel) de penser à une autre solution plus réaliste et fondamentale pour sortir de l’impasse, je propose de former une sorte de cellule de réflexions et de prendre en considération comme membres ou bien les avis incontestables de Mr Abdelhafid Amri, pour le mal qu’il a subi, Mr Youssef Boukdier pour ces sacrifices de son temps et d’argent pour la FRME et Mr Moubarak Ryan pour sa sagesse.

Espérant que cette cellule réussira à fondé une sorte de base d’une vraie renaissance échiquéenne.

Mes respects

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Boujemâ Kariouch</FONT >
vendredi 11 septembre 2009 à 17h24, par  Boujemâ Kariouch

Moi aussi, je suis traité de "Menteur" dans ce fameux rapport de la commission d’enquête sur l’arbitrage. Je luterais contre cette commission qui a fait du n’importe quoi. C’est c’est pour le côté échecs. Je ne suis pas d’accord avec les positions de Si L’Hadj Khalid Janati.

Mais je le respect énormément comme c’est le cas pour Abdellah Aït Hmidou qui lui aussi m’avait traité de "menteur" en parole en plus dans une réunion de cette drôle de commission. Mais dans le dernier tournoi de Kénitra, on s’est embrassé sans complexe, serré la main, je l’ai même embrassé sur son front, ce que je fais pour les gens que je respecte beaucoup.

Sur le côté humain, la haine doit être rejeter d’urgence par la fenêtre. Opposant ou majorité, ou pro celui-là ou pro celle-la, nous devons parler entre nous dialoguer toujours, nous battre le cas échéant entre nous mais à la loyale (Comme dans la partie d’échecs de Hatim), mais toujours se maîtriser contre l’envahissement de la haine qui noircie les cœurs et aveugle les esprits.

A mon avis un rapprochement entre Si L’Hadj Janati et Elamri, (au delà de la salade épicée que nous partageons continuellement), serait digne des hommes hauts.

C’est mon humble avis. Je le voudrais tant. Et je pense que cela ne dépend que de Abdelhafid. L’Hadj Janati est réceptif, humain, et généreux, il ne fermera jamais la porte si Elamri venait à le contacter.

Boujemâ Kariouch

Logo de Pierre Beiso
vendredi 11 septembre 2009 à 15h47, par  Pierre Beiso

SUPPLIQUE, à Mon AMI Abdelhafid El AMRI :

J’ai toujours dit et écrit,"Mon Ami Abdelhafid El AMRI",sachant que tu avais toute la communauté échiquéenne contre toi,pour des raisons qui heurtent mon humanisme et ma répugnance à voir diaboliser le plus actif de nos Présidents de club.

Donc,tu me permettras,aujourd’hui de te faire une douce violence.

J’y vais.

JANATI souffre et toi aussi tu souffres.

JANATI est la victime d’une manipulation.

Tu es la victime d’une diabolisation durable et profonde,de la part de celui qui a manipulé JANATI.

VOUS AVEZ EN COMMUN LE MEME SORCIER SENEGALAIS , QUI CONTINUE DE SE JOUER ET DE SE MOQUER DE VOUS.

Ce n’est pas en posant des conditions à JANATI,que tu briseras le sortilège.

C’EST EN VOUS DELIVRANT RECIPROQUEMENT,ET EN RECONNAISSANT VOS TORTS MUTUELS,QUE VOUS SEREZ A NOUVEAU LIBRES.


Toi Hafid,tu as pêché par orgueil,le premier de tous les péchés.

Par tes prétentions,ton manque de délicatesse,ton activisme assourdissant et ton talent,tu t’es rendu insupportable à JANATI,sans t’en rendre compte,je te le concède.


JANATI a été jaloux,mais il est tout le contraire d’un traître,nous le savons.

POUR NOUS,JANATI N’EST PAS UN TRAITRE,QUE CE POINT SOIT DEFINITIVEMENT ACQUIS.

JANATI A ETE ABUSE,C’EST LA SEULE VERITE QUI DOIT SUBSISTER.


JANATI est repentant.

Dieu préfère un repentant ,à cent hommes pieux.

Pour cela,il n’a pas de comptes à rendre aux hommes,qui connaissent tous sa mésaventure.


Pour que le sortilège soit rompu,toi aussi Hafid , tu dois te repentir sincèrement et ce plus que JANATI,parce que tu as reçu de nombreux talents,pour en faire souvent un usage égoîste.

La diabolisation dont tu es la victime n’est pas gratuite,elle n’a pu prendre prise que sur ton orgueil.


"Il nous faut beaucoup de charité,pour que le pauvre nous pardonne de lui donner du pain.".

Ton affectionné.

Pierre BEISO.

Logo de El Amri
vendredi 11 septembre 2009 à 14h01, par  El Amri

Chers amis Beiso, Hajjaj et Onkoud,

Je vous remercie pour votre intervention et reconnais vos bonnes intentions

Je suis pret à collaborer mais à 2 conditions, sinon, ce n’est pas la peine de vous fatiguer :

1- Que M. Janati reconnaisse avoir fait du mal au feu Elfassi, s’il ne veut pas présenter ses excuses ça ne regarde que lui

2- Qu’il déclare son retrait de la dite Commission d’Enquette puisqu’elle est illégale et dépassée par les événements.

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Abdelaziz Onkoud</FONT >
vendredi 11 septembre 2009 à 13h25, par  Abdelaziz Onkoud

Cher Hajaj ,

Je te rejoins dans ton appel . Les querelles n’ont que trop duré. La vie est si courte pour la gaspiller de cette manière. Les échecs Marocains méritent une meilleure animation. Ils méritent qu’on s’assoie sur la table en famille et que les coups bas s’arrêtent une fois pour toute, définitivement . Le constat est terrible ! Si personne n’a été touché par cette crise , le seul perdant est les échecs marocains qui reculent de jour en jour. Le deux frères Elamri et Janati habitent dans la même ville , il est temps de se mettre à table et de régler leurs conflits. Petit à petit, cela prendra nécessairement du temps , mais s’ils ont l’intention tous les deux de s’entendre , ils arriveront surement .

Bon courage à tous.

Abdelaziz

Logo de HAJAJ MOHAMED, de Tanger
vendredi 11 septembre 2009 à 12h41, par  HAJAJ MOHAMED, de Tanger

Salut à tous.

J’espère de tout mon cœur que Mon Ami Abdelhafid Elamri appelle par téléphone Mon Ami Hajd Khalid Janati, et qu’ils terminent tous les deux cette affaire pour le bien nous tous par une réconciliation durable !!!.

Je vais raconter une affaire que peut de gens connaissent..

J’avais eu une idée avant que la période des élections 2005 commencent :

- C’est que Feu Abdelouahid Fassi Fihri et Mostafa Amazal pouvait travailler la main dans la main pour le bien des Eches marocains.

Feu Abdelouahid Fassi Fihri avait beaucoup de contacts qui seraient nécessaires et bénéfiques financièrement pour la bonne marche de la FRME

Mostafa Amazal était le véritable pivot dynamique de la FRME, il occupait :
-  Le poste de Président de la FRME
-  Le poste de Secrétaire général de la FRME
-  Le poste de Trésorier général de la FRME
-  Le poste de Directeur Sportif de la FRME
-  Le poste de Coordinateur général de la FRME

Mon idée était que Feu Abdelouahid Fassi Fihri aurait été Président de la FRME.

Mostafa Amazal serai Président Délégué de la FRME et il aurait le droit de choisir le Comité de la FRME qui travaillera avec lui ( c’est-à-dire ces hommes de confiance ).

Feu Abdelouahid Fassi Fihri avait acceptait immédiatement ma proposition.

Mostafa Amazal m’avait demandé 3 jours pour penser bien à ma proposition.

Après 5 jours Mostafa Amazal m’avait contacté pour m’expliquer qu’il aurait aimer accepter ma proposition, mais qu’il devait refuser parce qu’il n’avait pas confiance en Abdelhafid Elamri. Par contre il m’avait demandé si Feu Abdelouahid Fassi Fihri acceptait d’être Président d’honneur de la FRME.

Feu Abdelouahid Fassi Fihri avait refusé la présidence d’honneur de la FRME, et la bataille avait commancé.

Mostafa Amazal sait que je ne mens pas, et il est témoin devant dieu.

Ce petit Texte est pour l’Histoire.

J’espère de tout mon cœur en ce mois sacré du Ramadan que les Marocains oublient leurs différances et se contactent par téléphones, par des lettres ou des personnes interposés afin que la page sale de notre histoire échiquiènne soit tournée et que nous puissions avancés avec un espoir vers l’avenir.

Au revoir et à bientôt.

HAJAJ MOHAMED, de Tanger.

Navigation