Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

FEU HADJ BOUSSELHAM MANSOURI

C’était l’hommage des 27 et 28/11/1993. Au fondateur des Echecs Slaouis
dimanche 21 septembre 2008
par Boujemâ Kariouch
popularité : 1%

A LA MEMOIRE D’UN GRAND HOMME DE NOTRE HISTOIRE (1907-1993)

JPEG - 18.5 ko En mettant ma main sur mon visage, me revient à l’esprit une chanson du sulfureux Michel Polnareff « On ira tous au paradis » qui a fait bien jaser des âmes sensibles en son temps. Mais au-delà de cette chanson, je me dis que cet homme objet de mon article du 27/12/1993 et du présent « C’était il y a... » mérite plus que tout de sortir de l’oubli, ne fut ce que le temps d’une lecture d’un article. Du paradis où Hadj Bousselham nous observe, sûrement, de temps en temps il doit se dire « Qu’ils sont bien ingrats, pas une petite pensée pour notre âme depuis 1993 ! »

Et bien non Si L’Hadj ! Vous êtes toujours dans nos esprits, en particulier et immanquablement à Salé. Vous avez percé des rêves de plusieurs générations. En dépit de nos soucis quotidiens, nos rares joies et tout ce qui caractérise la souffrance de la vie en 2008, vous avez tout de même, avec bien d’autres personnes inoubliables qui ont marqué en particulier notre sport comme vous l’avez si bien fait, une grande place dans nos cœurs. Nous ne le montrons peut-être pas sur le terrain, mais cet article vous le montrera car bien de vos anciens amis, compagnons et peut-être de la famille ainsi que ceux qui vous ont connu ne manqueront pas de vous évoquer, ici, chacun selon l’expérience et le privilège qu’ils ont eus avec vous.

Pour que les générations présentes connaissent LES GRANDS HOMMES de leur histoire échiquéenne nationale,

En ce saint mois de Ramadan nous prions Dieu de vous avoir en Sa sainte Miséricorde. Paix à votre âme !

Al Bayane du 27/12/1993 « Spécial Echecs », page 11, par Boujemâ Kariouch

JPEG - 2.4 ko

1er Championnat Open de semi-rapide de Salé COUPE A LA MEMOIRE DE FEU HADJ BOUSSELHAM MANSOURI

L’initiative de l’A. S. Salé d’organiser le 1er Championnat Open de Salé de parties semi-rapides (30 minutes pour chaque joueur), les 27 et 28 novembre 1993, en hommage à la mémoire du fondateur des Echecs Slaouis, Feu Hadj Bousselham MANSOURI, mérite plus d’un éloge dans une époque où l’on oublie facilement nos sportifs émérites.

Pour ce qui est du 1er championnat Open de Salé, que nous souhaitons annuel pour la circonstance, pas moins de 58 compétiteurs de différentes villes du royaume, participaient dans les catégories seniors et jeunes.

Au terme de 9 rondes, la victoire est revenue à Samir BENTEFRIT du Club Ibn Battouta de Rabat (7.5 pts) suivi de Lotfi ATOUBI de l’A. S. Salé (7.5 pts), Abdelaziz MOUNHIB du Cavalier d’Or de Casablanca (7 pts), Abdelouahed HOUARI de l’Atlas de Mohammedia (6.5 pts), Abdessadak MAALA du Cavalier d’Or de Casablanca (6.5 pts)…

Dans les autres catégories des jeunes, les vainqueurs sont : junior garçon : Mokhliss ADNANI (A. S. Taza), junior dame : Nawal El AMRI (A. S. Salé). Cadet : Rabie DAOUD (Chourouk Tanger), cadette : Sanae El AMRI (A. S. Salé).

JPEG - 2.4 ko Il est certain que cet hommage au niveau de l’A.S.Salé, honore un homme respectable et un dirigeant apprécié pour ses qualités humaines qui a consacré toute sa vie au service des intérêts vitaux de la patrie, participant activement à la promotion du sport par le canal d’associations sportives et en s’investissant pleinement dans ce domaine par différentes actions concrètes.

JPEG - 2.4 ko Né le 15 octobre 1907 à Salé, Feu Hadj Bousselham Mansouri a entamé ses études primaires et secondaires dans la ville des corsaires, avant de travailler dans la menuiserie.

Dans les années vingt, il s’engage dans le mouvement national pour l’indépendance du Maroc et s’érige au côté de la résistance, contre le Dahir Berbère imposé par le protectorat français, sa demeure devint le lieu secret des rendez-vous des membres de la résistance marocaine.

JPEG - 2.4 ko C’est à cette époque que Feu Hadj Bousselham fut l’un des fondateurs de la première équipe de football à salé. Juste après l’indépendance, et délaissant tout autre occupation, il s’adonne tout entier au jeu d’échecs en jouant, en tant que professionnel parmi les clubs d’échecs européens de l’époque.

Durant cette époque créa le premier Club d’Echecs de Salé : le club des Amateurs. Son amour pour notre sport, le mena à créer, également, le cercle d’Echecs de Rabat, semant ainsi les graines qui donnèrent aujourd’hui de Rabat-Salé : Dr. Nejjar, Abdelfatah Bouabid, Abbou Mohammed, etc.

JPEG - 2.4 ko Ne restant pas là, Feu Hadj Bousselham contribua, bien évidement, à la création de la Fédération marocaine des Echecs.

Pourtant le public sportif marocain avide d’information, ne savait pas que cette « référence humaine » pratiquait toujours notre sport à l’âge de 65 ans !

Avec des résultats exceptionnels pour son âge.

Tel fut le parcours prestigieux de cet homme qui a consacré sa vie au domaine enchanté des 64 cases. Son influence et son rayonnement ont joué un rôle de tout premier plan dans le développement de la pratique des échecs à Salé en particulier et au Maroc en général. Oui vraiment c’était un professionnel.

JPEG - 2.4 ko Hadj Bousselham Mansouri nous a quitté le 11 octobre 1993. Il restera présent dans nos esprits et sur nos échiquiers.

C’est pourquoi, au risque de nous répéter, l’initiative de l’Association Sportive de Salé mérite tant d’éloge.

Pour illustrer le style solide et tenace de Feu Hadj Bousselham, son fils Otman a choisi une partie intéressante. Qu’il en soit remercié. JPEG - 71.9 ko

Une belle partie d’attaque ! Bien dans le style de Feu Hadj Bousselham lui qui n’avait pas arrêté « d’attaquer » le protectorat en son temps. Il le montre bien dans cette partie ou il « attaque » l’adversaire » et ne le ménage pas !

JPEG - 118 ko



Commentaires

Logo de العمري
samedi 18 octobre 2008 à 19h31, par  العمري

فعلا كان ذاك زمنا جميلا، مع رجال في مرتبة آبائنا وفي نفس الوقت ينافسوننا بندية لا تعترف بالعمر ولا باختلاف الأجيال، كان هناك احترام، وكان هناك تقدير للكفاءات، ولم يكن للضعيف، مهما كثرت أمواله، أن يرفع عينيه في القوي، لأننا في الشطرنج كنا نحتكم إلى "إن أفضلكم عند الجمع أقواكم"، على وزن الآية الكريمة، وكان عدد من كبار الأغنياء يصرفون أموالا طائلة لتنظيم "نزاهات" أو مأدبات يكون نجومها أبطال في الشطرنج

نعم، أخي العزيز الأستاذ عثمان المنصوري، لنحي ذكريات الزمن الجميل، عساها تكون غذاء روحيا لبعضنا، وقدوة للبعض الآخر ممن لا يعرف أن الشطرنج المغربي عرف مرور رجالات من أعلى مستوى اجتماعي وثقافي وحضاري، وأن باستطاعة "لعبة الملوك وملكة الألعاب" أن تجلب أطرا جديدة بل تستعيد عشرات الشخصيات القوية في المجتمع التي ما زالت تمارس الشطرنج في منتديات مغلقة، بعدما أفسد المتطفلون من ضعاف النفوس ومحدودي الموهبة، الوسط الشطرنجي

مع خالص تحياتي

Logo de عثمان المنصوري
samedi 18 octobre 2008 à 07h10, par  عثمان المنصوري

اطلعت على ما جاء في كلمة الأخ الكريم السي عبد الحفيظ العمري ،وأعادتني إلى زمن جميل يحتل في الذاكرة حيزا لا يستهان به ، لقد اكتشفت هذا الموقع بمحض الصدفة عندما أخبرت أن مقالا نشر عن والدي رحمه الله ، وأحسست من قراءة بعض عناوينه وفقراته وكأنني عاشق تاه عن محبوبته لسنوات عديدة ثم التقاها فجأة وسط الزحام ، فانهالت علية الذكريات . بخصوص ما ذكرته عن البطولة المجهضة إياها ، لا شك أنك تذكر أننا تربينا وأنت معنا في مدرسة قبل أن نتربى في ناد للشطرنج ، فحين كنا نأتي إلى النادي لنجد والدنا يلعب ، ونجد أجيالا من السادسة عشرة إلى السبعين سنة تمارس هوايتها في تناغم وانسجام، كنا نحس أننا في معبد أو على الأقل في مكان لا نطيق مفارقته ، وسط أفذاذ في اللعب وفي التواصل والحميمية وكأننا أسرة واحدة ، وهذه أشياء نفتقدها الآن أتمنى من كل الذين يقرأون مواد هذا الموقع أن لا يبخلوا على قرائه بما يختزنونه من ذكريات وصور وأحداث لهذه الفترة . في نادي سلا للشطرنج مئات الذكريات الجميلة والطيبة التي تدل على البساطة والألفة تحضرني منها صور معبرة جدا : صورة سيدي أحمد الجعيدي رحمه الله وكان يشتغل في سوق الجملة للخضر وهو قادم إلى النادي ينوء بثقل " دلاحة كبيرة" على الرغم من سنه المتقدم آنذاك ويدخل النادي ويقدم لنا هديته تلك لنتهافت على تذوقها والتهامها وكأنه أب يحضر فاكهة شهية إلى أولاده ، وأين نحن من السي أحمد البهلول الذي كان رحمه الله يلعب لعبا أنيقا جميلا ممتعا ويستدرج منافسه بالكلام الطيب والمعسول إلى أن يمسك بخناقه ويكرر بصوت مسموع كيس كيس كيس أي شاه شاه شاه إلى أن ينهي المقابلة في جو من النكت والبهجة التي قلما نتمتع بها الآن المثال الذي ذكرته يؤكد أن المال والجاه والنفوذ لا يصنع الأبطال ، وحين أراد صاحبنا الذي كانت له مع ذلك جهود مشكورة للنهوض باللعبة ، أن يوجه الأمور ليحتل مقعدا متقدما في البطولة أو البطولة نفسها ، أو لربما ساهم بعض اللاعبين في ذلك ، وجد شابا مهووسا باللعبة ، ومتمسكا ببعض المبادئ التي تربى عليها في النادي، ولم تفلح المساومة في ثنيه عن موقفه ، وقد حاول بعد فشل هذه المحاولة أن يدخل من جديد عن طريق تغيير نمط البطولة بحيث يضاف المحتلان للصف الثاني مع المحتلين للصف الأول فنتج عن ذلك احتجاج الأندية وانتقالها من جديد إلى تطوان ولإقامة بطولة جديدة لقد ذكرتني بذركيات مهمة وبالمناسبة نحن نشترك في القرب من بطل عزيز ومقتدر وفذ هو المرحوم سيدي المختار القادري وحبذا لو جعلنا من هذا المنتدى فرصة لتداول صور أبطالنا وذكرياتنا وتثبيت ما هو معرض للضياع من ثراتنا الشطرنجي ، أما أنا فسأبحث في أوراقي القديمة عن صور وذكريات ليشاطرني زوار هذا الموقع بعض الذكريات وأهيب بكل الشطرنجيين أن يساهموا في الحفاظ على ذكرى أبطال أفذاذ قلما يجود الزمان بذكرهم تحياتي لك وأنا أتابعك وأتابع ما زرعته من بذور لتنشئة بناتك وإعدادهن شطرنجيات لامعات بارك الله فيك وفيهن وإلى لقاء أرجوه قريبا إن شاء الله عثمان المنصوري

Logo de Elamri
dimanche 12 octobre 2008 à 07h03, par  Elamri

Quel bonheur de lire Otmane El Mansouri, un des rares jeunes joueurs des débuts des années 70 du siècle dernier ! Il a représenté le fameux club ASS dans sa première version avec ses grands joueurs de l’époque, en leur tête le docteur ABDERRAHMAN NEJJAR, champion du Maroc en 1970 !

Je me souviens encore lors des éliminatoires du championnat du Maroc individuel de 1974, à l’hôtel MAJASTIC de Casablanca, ou tous les joueurs étaient logés, Otmane qui était étudiant à l’université à l’époque, affronta au premier tour (huitième de finale) un joueur que le titre du championnat devrait se couper pour sa taille, pour qu’il se consacre à servir la FRME pour les années d’après grâce aux grandes moyennes qu’il avait, après qu’il aie réalisé le rêve de sa vie de devenir champion du Maroc des échecs ! Bien sur, ce grand homme de l’époque avait à passer d’autres obstacles pour arriver à la finale, et rencontrer dans un mach final, dans un grand hôtel comme c’était le cas en 1973 entre AHMED BENNIS et MOUSTAPHA BAKKALI, je disais, devait rencontrer ce dernier qui remporta le premier et dernier duel au échecs Marocains, mais parait t-il, quelques grands joueurs de Casa de l’époque étaient prêts à faire ce sacrifice pour gagner un dirigeant de haut niveau pour la pauvre fédération !

Au milieu de la partie, la position était en faveur du jeune talent Slaoui ! Le grand homme ne put digérer le rêve de sa vie s’évaporer ! L’entourage craint le pire : la perte de la grande personnalité qui promet beaucoup pour les échecs Marocains, les contactes commencent, les enchères arrivent à 500 Dirhams…

Le jeune Otmane, appartenant à une famille ou l’honneur compte plus que l’argent, étudiant, devant ce gros chiffre de l’époque, répondit : NIET ! je gagne ! Et il a gagné ! et ce championnat de 1974 n’a jamais eu lieu jusqu’à nos jours !!!!!!

Mais Otmane resta toujours grand pour moi, et cette histoire me revient de temps à autre quand je vois ce que amazzal a fait, pour son club le RAJA, à la coupe du trône en 2005 et 2006, et au play-off en 2007 !! Les marchandages dans les tournois…. Une peste à couper du corps des échecs Marocains

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Boujemâ Kariouch</FONT >
lundi 22 septembre 2008 à 19h52, par  Boujemâ Kariouch

Quel bonheur de vous lire Othman.

Je vous suis également profondément reconnaissant. Effectivement , il est "primordial" de ne pas oublier LES GRANDS HOMMES DES ECHECS MAROCAINS comme le fut Feu Bousselham, que Dieu le Couvre de Sa Bénédiction.

Je cherche et recherche sans arrêt des documents, info et photos sur ces GRANDS HOMMES. C’est mon grand souci de les rappeller à notre communauté.

A nos générations présentes et celles à venir. C’est très important. Et croyez bien que j’y veillerais sans ménager mes efforts.

Que Dieu Vous Garde ainsi que votre grande et honorable famille !

Boujemâ Kariouch

Logo de Mansouri Otmane
lundi 22 septembre 2008 à 19h12, par  Mansouri Otmane

Au nom de la famille, et tous les passionnés d’echecs , je vous remercie , je me souvien de cet article , le matche joué en 1971 , alors que mon pére était agé de 65 ans environ , et les connaisseurs peuvent constater que notre pere gardait ses capacités , et il était capable aussi de s’adapter avec les generations , car nous étions au club de differents ages ( 20 ans - 30 ans - 40 - 50- 60 ans et plus . je prie Dieu en ce mois de ramadan pour ses joueurs talentieux qui ont marqué leurs époque par leurs bonne conduite , et leurs savoir faire , ils meritent tous qu’on se souvien d’eux : S Ahmed el Bahloul, Ahmed Jaaidi , Omar lahrache, abderrahim el fassi , abbou marrakechi etc ... et aussi Mokhtar el Kadiri , Bennis bakkali , benaboud , soussi belarbi de casablanca etc ... je propose que tous qui les connaissent participent à memoriser ce qu’ils ont comme souvenirs et photos . merci cher monsieur ,et veuillez excuser mon français Otmane Mansouri

Logo de Boujemâ Kariouch
dimanche 21 septembre 2008 à 18h16, par  Boujemâ Kariouch

C’est enregistré, cher Youness.

Il me reste à rassembler les infos concernant ces "titants" de notre sport.

Pour les défunts je prie Dieu de Les couvrir de Sa Bénédiction !

Boujemâ Kariouch

Logo de youness fareh
dimanche 21 septembre 2008 à 13h18, par  youness fareh

Allah Yrahmou ..

Une belle idée de donner aux nouvelles générations des informations sur les pionniers d’échecs au Maroc ..

Je propose quelques noms pour les programmer dans vos prochains articles .. Mr. Boujemâ :

Ahmed Bennis (3zizi selon les joueurs de Fès), Mohamed Abbou r’bati (allah yrahmou), Elamri Abdelhafid (malgré qu’il devrait être une biographie-livre signée par Mr. Abdelhafid, mais on aimerait voir la vision objective de Boujemâ )

Bonne chance notre historien boujemâ

Brèves

21 septembre 2006 - Historique des matchs pour le titre mondial

A deux jours du match de réunification que nous attendons tous, qui opposera le champion du (...)

Navigation