Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

Feu Kamal Skalli : la passion des échecs.

dimanche 7 août 2005
par Abdelaziz Onkoud
popularité : 2%

La discussion sur les mémoriaux et les jubilés, enclenchée par Mohamed Hajaj et Mohamed Moubarak Ryan coïncide avec ma réception d’une bonne documentation échiquéenne que j’ai laissé au Maroc et que ma grande soeur, sur ma demande, a eu la gentillesse de me l’amener ce samedi 6 août 2005.

Une dossier n’a pas échappé à ma curiosité, contenant les articles de Feu Kamal Skalli , dans les colonnes du journal Al Bayane (en langue Française) ; Kamal Skalli lors son mandat à la tête de la fédération a été un grand innovateur. Les Echecs Marocains ont franchit un très bon pas vers un meilleur avenir ; surtout en ce qui concerne le volet du sponsoring de la fédération et des joueurs.

Feu Kamal Skalli , brillant joueur a aussi participé activement à l’élaboration de plusieurs articles échiquéens et a ainsi marqué son époque, en relatant l’actualité et partageant ses souvenirs.

Son mandat présidentiel malgré sa brièveté a été exemplaire sur toutes les échelles. Feu Kamal Skalli a laissé une belle image, loin de chercher un pouvoir continu, il a effectué un court passage à la tête de la fédération. Sa passion des échecs a été sans faille, dans son petit sac à main, une pendule d’échecs, toujours prêt à jouer des séries de Blitz.

Voici un aperçu de quelques articles publiés à Al Bayane :

- Rubrique n°5 : Feu Kamal Skalli a dédié aux lecteurs de Albayan sa Joconde, qu il a appelé « mon enfant préféré », c est une partie qu il a joué en 1984 aux olympiades de Thessalonique dans le match opposant le Maroc aux îles vierges britanniques.

- Skalli,K - Hook,W (2235) [A02]
- Thessaloniki ol (Men) Thessaloniki (3), 21.11.1984

1.b3 Cf6 2.f4 e6 3.Cf3 b6 4.Fb2 Fb7 5.e3 c5 6.c4 Fe7 7.Fe2 d5 8.0-0 0-0 9.Ce5 Ce8 10.cxd5 exd5 11.Fd3 Cd7 12.Tf3 Cdf6 13.Th3 Fc8 14.g4 Ce4 15.Cc3 C8f6 16.Cc6 Dd6

17.Cxd5 Fxg4 18.Ccxe7+ Rh8 19.Dxg4

19...Cxg4 20.Fxe4 Ch6 21.Rh1 Tae8 22.Tg1 f6

23.Txg7 Rxg7 24.Txh6 Rxh6 25.Cf5+

25...Rh5 26.Cxd6 Te6 27.Ff3+ Rh6 28.Cf5+ Rg6 29.Cde7+ 1-0

Une partie mémorable, l’immortelle marocaine.

- Rubrique n°9 : Feu Kamal Skalli, relate une des ses défaites « Mea Culpa », face au talentueux joueur de Tétouan « Moussaoui » , c était dans un tournoi casablancais en 1991, voici l’ introduction de cet article on reproche souvent aux chroniqueurs d’échecs lorsqu ils sont aussi joueurs de se faire la belle part, de ne parler que de leurs succès ou des parties qui les valorisent appliquant en cela le conseil avisé ne dites pas du mal de vous, on vous croirait.

- En annexe de la rubrique n°10, Feu kamal Skalli relate les différents tournois du trophée national des échecs conjointement avec la fondation Wafa Bank , 7 tournois dans les villes suivantes : Casablanca( 10 qualifiés), Meknès (5 qualifiès), Rabat ( 5 qualifiés) ,Marrakech (5 qualifiés) , Agadir (5 qualifiés) , Tétouan (5 qualifiés),et Oujda (5 qualifiés).

- En annexe de la rubrique 16, feu Kamal Skalli , dans la photo, micro à la main dresse le bilan de cette compétition remportée par Hicham Hamdouchi devant Abdelhak Lahmiti , Abderahmane Mékiani (la mécanique !) et une pléiade de joueurs marocains. plus de 300 joueurs ont participé aux phases éliminatoires de ce trophée.

- Dans l’article n°21 : Feu Kamal Skalli relate une simultanée mémorable organisé à Meknès en 1930 pendant le mois de Ramadan à 21 heures au « Roi de la bière » un des grands cafés de l époque, 51 adversaires pour le légendaire Alexandre Alékhine , Abdesslam Bennis a vaincu Alekhine , le lendemain , c était au tour de Fès , cette fois avec 30 adversaires mais sans Abdeslam Bennis qui garda un score positif face à Alekhine.



Commentaires

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Mohamed Moubarak Ryan</FONT >
lundi 8 août 2005 à 01h24, par  Mohamed Moubarak Ryan

Bonsoir Abdelaziz,

Ton article ?voquant la m ?moire de notre grand ami Feu Kamal Skalli m’a poussi ? vous poster ci-joint, un t ?moignage que j’avais adress ? au journal Al Bayane, d ?s que j’ai appris la disparition pr ?coce et combien douleureuse de kamal.

C’est un t ?moignage qui fut r ?dig ? ? chaud dont je souhaite bonne lecture ? tous les amis du d ?funt, que dieu ait son ame,notamment ceux qui n’ont pas eu acc ?s ? ce document dans son int ?gralit ? ; et merci

Kamal Skalli tel que j’ai connu ;

T ?moignage

C’est avec ?motion que j’ai appris, ? travers Al Bayane du mardi 9 novembre 2004, le d ?c ?s de notre grand ami Kamal Skalli. Que son ?pouse, Fouzia, ses enfants et toute sa famille veuillent trouver ici mes sinc ?res condol ?ances et ma profonde compassion dans cette douloureuse circonstance ; Nous sommes ? Dieu et c’est ? lui que nous nous retournerons.

Je me suis li ? avec feu Kamal durant plus d’un quart de si ?cle, par une amiti ? aussi profonde que d ?sint ?ress ?e, qui me pousse aujourd’hui ? apporter ce modeste t ?moignage montrant certaines facettes de ce personnage exceptionnel et soulignant les qualit ?s humaines et sportives qui ?taient fort appr ?ci ?es par tous ceux qui ont eu le privil ?ge de le conna ?tre ou de l’approcher.

J’ai eu le plaisir de faire la connaissance du regrett ? Kamal Skalli, pour la premi ?re fois, lors du 10 ?me championnat national individuel des ?checs organis ? ? T ?touan en juillet 1976 et remport ? par Khalid Chorfi. On se trouva face ? face au cours de la troisi ?me ronde ; Il ?tait d ?j ? un joueur international confirm ? et fort redout ? parmi l’ ?lite marocaine par son style entreprenant et agressif, alors que j’entamais, personnellement, mes premiers pas dans le monde des ?checs de comp ?tition. Je finis, naturellement, par abandonner apr ?s une jolie partie ?prement disput ?e de part et autre. Quelle fut ma surprise lors de l’analyse post mortem habituelle quand Kamal me fit montrer all ?grement une jolie variante, comportant des sacrifices, que j’avais rat ?e et m’aurait assurer la victoire ! D’autres joueurs se seraient content ?s de savourer leurs exploits, estimant peut ?tre que leurs jeux furent sans failles. Je ressentis, par son geste, un r ?el encouragement et fus s ?duit par son comportement chevaleresque vis- ?-vis du jeune et timide joueur que j’ ?tais ? l’ ?poque. Ce fut le pr ?lude d’une amiti ? sinc ?re qui s’approfondira au cours des multiples championnats nationaux et au fil des nombreux voyages ? l’ ?tranger que nous avons faits ensemble. Sa bont ?, sa g ?n ?rosit ? d’esprit et sa spontan ?it ? sont des traits sp ?cifiques de son caract ?re qui ont marqu ? sa carri ?re en tant que brillant joueur d’ ?checs ; C’est sur le volet de son activit ? sportive que je puis apporter ce t ?moignage qui a n ?cessairement sa part de subjectivit ? ; Je laisse le soin ? ses coll ?gues au sein de Royal Air Maroc d’ ?voquer sa carri ?re professionnelle en tant que pilote de ligne, puis commandant de bord.

Apr ?s une absence fort prolong ?e des comp ?titions nationales ? cause de ses pr ?occupations professionnelles et familiales, Kamal Skalli fit une nouvelle apparition lors du 15 ?me championnat individuel du Maroc, disput ? en mars 1984 ? Chefchaouen, ma ville natale. Ce fut un ?v ?nement fort suivi dans ce sympathique bourgade dont le jeu d’ ?checs est tr ?s populaire. Kamal r ?ussit ? conqu ?rir les c ?urs par sa gentillesse et sa g ?n ?rosit ?, et devint en l’espace de dix jours un joueur tr ?s remarqu ? et salu ? aussi bien par le fan qui suit attentivement les p ?rip ?ties de ce championnat que par le simple artisan vacant ? ses activit ?s traditionnelles au c ?ur de la M ?dina. Il obtint une excellente deuxi ?me place devant 51 joueurs nationaux, le titre de champion revenait ? Abdellah Ait Hmidou.

Kamal aura bient ?t une belle occasion d’exercer ses talents de joueur/artiste au cours de la 26 ?me Olympiade d’Echecs tenue en octobre 1984 ? Salonique en Gr ?ce ; Il marqua au deuxi ?me ?chiquier 8 points sur 13 parties, et se distingua par de jolies prouesses comme sa partie contre HOOK, marqu ?e par un spectaculaire sacrifice de Dame et de deux Tours que les lecteurs int ?ress ?s pourront consulter dans la base de donner de Chess base.

En f ?vrier 1985 Kamal Skalli tira profit de sa participation au championnat d’Afrique, Sidi Frej dans les faubourgs d’Alger, qui est consid ?r ? comme phase pr ?liminaire au championnat du monde, pour gagner son premier titre international de Ma ?tre FIDE, ? cot ? de son co ?quipier et mon fr ?re kacem, qui s’adjugea du titre de Ma ?tre International, et en pr ?sence de Monsieur Bakali, ancien pr ?sident de la F ?d ?ration Royale Marocaine des Echecs (FRME) auquel je souhaite prompt r ?tablissement. Je me rappelle que Kamal avait quelques difficult ?s pour se lib ?rer durant cette p ?riode, j’ai du le remplacer et fis le voyage en Alg ?rie ? la derni ?re heure ; Nous fumes tous surpris par son arriv ?e ? l’improviste ? l’h ?tel abritant cette comp ?tition continentale. J’ai imm ?diatement d ?cid ? de c ?der ma place ? mon ami Kamal, lui donnant ainsi l’occasion de remporter son titre international. IL ne cessait d’appr ?cier ce geste bien logique ? monsens. Sa bont ? naturelle et sa courtoisie le rendaient sensible aux moindres gestes faits ? son ?gard.

Au cours de cette m ?me ann ?e, Il fut le seul joueur marocain ? prendre part, au sein de la S ?lection Africaine, au premier championnat du monde par ?quipes organis ? en novembre 1985 ? Lucerne, Suisse. Les r ?sultats de cette ?quipe continentale furent tr ?s modestes, occupant la dixi ?me et derni ?re place, derri ?re le gotha des joueurs d’ ?checs plan ?taires dont l’ ?quipe de la d ?funte URSS men ?e par Karpov, Yossuopov, Belyavsky, Sokolov et autres. Skalli fit un parcours honorable, luttant acharnement, sans complexe contre ces grands ma ?tres de premier plan avec, en prime, une partie nulle fort int ?ressante face au GM argentin Barbero. Ce fut une exp ?rience qui consolidera le jeu de Kamal qui gagnera en rigueur et affinera davantage son r ?pertoire d’ouverture, marqu ? jusqu’alors par des syst ?mes insolites, et souvent originaux d ?coulant de b3 ! Ou a3 !

Cette exp ?rience au plus haut niveau, enrichie par son acc ?s ? la liste internationale des joueurs d’ ?checs class ?s ( ELO) am ?nent la FRME ? le s ?lectionner parmi l’ ?quipe nationale qui devrait repr ?senter le Maroc ? la 27 ?me Olympiade d’Echecs, organis ? officiellement pour la premi ?re fois dans un pays arabe, en l’occurrence ? DUBAI aux Emirates Arabes Unis (EAU), et ce malgr ? son absence remarqu ?e du 16 ?me championnat individuel tenu en mars 1986 ? Casablanca. Kamal fera un bon r ?sultat au troisi ?me ?chiquier en obtenant 7 points sur 12 parties. Etant son compagnon au sein de l’ ?quipe nationale qui a eu l’opportunit ? de participer ? cette fantastique f ?te mondiale des ?checs durant presque un mois, je ne peux oublier sa facilit ? d ?concertante ? se lier d’amiti ? avec les joueurs et joueuses, aux horizons divers, venus des cinq continents, son esprit d’ ?quipe, sa disponibilit ? naturelle et sa g ?n ?rosit ? envers ses co ?quipiers , et enfin son aptitude ? concilier les antagonismes et les susceptibilit ?s in ?vitables dans ce genre de comp ?tition de longue dur ?e.

A la fin de 1986 la FRME change de pr ?sident, et son si ?ge est transf ?r ? ? CASA apr ?s avoir pass ? 11 ans ? T ?touan. Kamal Skalli qui y r ?side est tout naturellement sollicit ? pour faire partie du nouveau comit ? directeur ; En sa qualit ? de vice- pr ?sident il tente d’apporter des nouvelles id ?es et fut, surtout sensible ? l’ ?panouissement des jeunes talents. C’est gr ?ce ? son initiative que Hicham Hamdouchi est envoy ? en avril 1987 ? Graz, en Autriche, pour participer au championnat du monde cadet, qui a constitu ? un pr ?cieux encouragement et lui a ouvert la voie pour une carri ?re ?chiqu ?enne au palmar ?s tr ?s riche sur les plans arabe et continental, couronn ?e par le titre convoit ? de Grand Ma ?tre International (GMI), sans compter ses 11 titres de champion de Maroc.

La gestion fort contest ?e du pr ?sident de la FRME abrogea un peu pr ?matur ?ment l’exp ?rience casablancaise. Cette instance nationale fut transf ?r ? en avril 1988 ? Rabat, lieu de r ?sidence de son pr ?sident nouvellement ?lu, M. Abdelouahed El Fassi. Kamal Skalli conserve n ?anmoins ses relations amicales avec la nouvelle f ?d ?ration. Il se distingua alors par un coup de ma ?tre en organisant, en octobre 88 ? Casa, sous la houlette de son association ?chiqu ?enne fra ?chement cr ??e, l’Association du Personnel Navigant technique de la RAM, l’un des meilleurs tournois internationaux jamais tenus au Maroc, ? savoir le Tournoi de son Altesse Royale le Prince Sidi Mohamed, avec la pr ?sence de joueurs internationaux de renom, tels que le hollandais GMI Ree qui remporta la comp ?tition, Ostojic, Giffard et autres, tout en permettant ? l’ ?lite nationale d’y faire ses preuves. Son apport fut encore d ?cisif pour faciliter la participation de l’ ?quipe nationale ? la 28 ?me Olympiade ayant lieu ? Salonique en novembre 1988 , tout en prenant part en tant que joueur dont la pr ?sence inspire toujours confiance parmi ses co ?quipiers ; sa prestation y fut assez bonne dans l’ensemble, mais c’est surtout la spontan ?it ? avec laquelle il r ?ussit ? tisser son amiti ? avec les nouveaux et jeunes membres de l’ ?quipe comme Hamdouchi, Zair et Benaino qui force l’admiration, car Kamal se comporte toujours envers tous sans complexes ni arri ?re pens ?es.

En 1990 M. El Fassi quitte son poste de pr ?sident de la FRME pour des raisons personnelles. Feu Kamal est tent ? par l’exp ?rience de prendre en main directement les destin ?es des ?checs marocains ; Il est tout naturellement ?lu pr ?sident avec une large majorit ?. Et quoique qu’il ait r ?ussi ? tenir r ?guli ?rement les divers championnats nationaux, et assurer la participation de l’ ?quipe marocaine ? la 29 Olympiade d’ ?checs organis ?e en novembre 1990 ? Novi Sad en Yougoslavie , Kamal se sentait mal ? l’aise dans la gestion quotidienne des affaires f ?d ?rales ; Sa nature plut ?t candide ne supportait pas les magouilles ni les coups bas. L’assembl ?e g ?n ?rale ordinaire tenue en 1992 contestant la gestion financi ?re de la F ?d ?ration, Il pr ?f ?ra jeter l’ ?ponge et abandonner ses fonctions de pr ?sident, alors que le rapport de la commission ad hoc constitu ? ? cet ?gard, et dont je fus le rapporteur, plaidait surtout en sa faveur. Il a pass ? le flambeau ? son coll ?gue au sein de la l’Association du PNT de la RAM, M.Ahmed Jaafari, qui devrait assumer la pr ?sidence de la F ?d ?ration pendant 8 ans. De cette courte exp ?rience ? la t ?te de la FRME, Feu Kamal aura certainement gard ? un go ?t d’amertume, et un sentiment d’ingratitude. IL n’en continuait pas moins ? aimer le jeu d’ ?checs et ? le faire aimer, ? le pratiquer passionn ?ment dans le cercle restreint de ses proches amis, ? disputer certains tournois internationaux opens, notamment au Canada ou il s’est install ? an compagnie de sa petite famille ces derni ?res ann ?es. Que Dieu ait son ?me.

Sign ? :Mohamed Moubarak RIAN

PS : Monsieur Kacem RIAN et tous les membres de l’Association Alouan Fannia d’Echecs de Chefchaouen voudraient adresser par le biais de votre journal, leurs sinc ?res condol ?ances ? la Famille Skalli, ? tous les coll ?gues et amis du d ?funt, ainsi qu’ ? tous les amateurs d’ ?checs endeuill ?s par la disparition du feu Kamal .

Brèves

21 septembre 2006 - Historique des matchs pour le titre mondial

A deux jours du match de réunification que nous attendons tous, qui opposera le champion du (...)

Navigation