Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

GambitOrient : Idée des primaires dans la 2ème partie de l’entretien de Mr Larbi Houari

jeudi 4 août 2011
par Said Arif
popularité : 1%

Le site gambitorient.com vient de publier la 2ème partie de l’entretien accordé par Mr Larbi Houari à Mr Zouheir Sellami arbitre international et président du Club des Amateurs d’Oujda lors de la 10ème édition du festival international de Chefchaouen.

Les questions de cette 2ème partie ont touché plusieurs points importants de la vie échiquéenne nationale dont le manque de moyens financiers et matériels chez les clubs, le classement élo des joueurs marocains, la nomination par le ministère de tutelle d’un comité provisoire pour diriger la fédération, et les activités qui pourront être organisées à Marrakech dans l’avenir.

L’un des points évoqués dans cet entretien et qui a attitré notre attention est lié à l’idée d’organiser des élections primaires avant l’organisation de l’Assemblée Générale de la frme. Ces primaires pourront dégager un président fort par son équipe, et qui réjouit d’une crédibilité et d’une majorité confortable.

Sans trop détailler ce point, je vous présente ci-après la partie de l’entretien qui a abordé cette proposition des primaires, et je vous invite à lire l’intégralité de l’interview sur le site gambitorient.com :

"... si nous devions nous impliquer dans le nouveau bureau fédéral, ce sera évidemment en proposant une liste propre qui comprendrait naturellement d’autres compétences provenant de différentes villes marocaines.

A ce titre il convient de bien méditer sur les erreurs passées et leurs conséquences politiques. Je n’ai personnellement aucune confiance dans la mémoire collective dès qu’il s’agit de pouvoir… Il ne faut pas non plus tirer trop rapidement un trait sur les frustrations accumulées toutes ces années. Certains ont défendu corps et âme l’ex-présidence jusqu’au bout, d’autres se sont retirés pour demeurer neutres, d’autres ont rejoint une opposition elle-même relativement disparate.

La seule garantie me semble-t-il, pour ne pas revivre une instabilité chronique de la Fédération, est d’organiser chaque « tendance », ou chaque « groupe » comme des partis politiques. Il ne faut pas se faire d’illusion, la démocratie n’est pas un groupe de gens qui s’apprécient bien au contraire ! Seulement, ils ont tous un point commun, celui de respecter un certain nombre de règles du jeu.

Celui qui décide brutalement de sortir de ces règles est immédiatement discrédité. Là, en dehors des nouveaux statuts et règlements de clubs, il y a une vie politique qui traque toutes les failles du système.

Pour contourner cela, il existe un moyen fiable : les primaires.

Si l’on considère que le risque majeur d’un clan est la division, les candidatures de dernière minute, l’absence de soutien lors du vote etc. pourquoi ne pas organiser des primaires ?

Prenons un exemple : imaginons que nous ayons deux grands groupes, les rouges et les bleus (pour ne pas dire les méchants et les gentils comme on peut lire parfois…).

Chaque « famille » organise, deux ou trois semaines avant l’élection proprement dite SA primaire de façon très officielle.

Disons que chez les bleus, il y a 3 personnalités susceptibles de prétendre à la présidence. Chacune est invitée à montrer également l’équipe fédérale qu’elle propose en cas de victoire. Nous aurions donc une grande transparence lors du vote où les présidents de clubs afficheraient leur préférence non pour un candidat, mais aussi pour les membres de bureau à venir.

Après le vote, il y a deux possibilités :

1. soit le candidat ayant dégagé une majorité relative devient candidat officiel à la Présidence avec son équipe.

2. soit ladite équipe est réduite au pourcentage de voix obtenues laissant aux autres candidats le droit de placer dans ledit bureau leur pourcentage de voix à différents postes.

Nous avons donc au terme des primaires une liste définitive pour laquelle tous les présidents de la famille en question s’engagent à voter !

Transparence, positionnement et discipline. Les sous-marins et autres girouettes n’en seront que mieux isolés !..."


Annonce de la 1ère partie de l’entretien publiée le 17 juillet 2011

En marge du dixième festival de la ville de Chefchaouen qui s’est déroulé du 3 au 7 juillet 2011, Mr Larbi Houari PDG de la société Callson et organisateur des deux tournois internationaux d’échecs à Marrakech a accordé un entretien à Mr Zouheir Sellami arbitre international et président du Club des Amateurs d’Oujda dont la première partie vient d’être publiée sur les colonnes du site gambitorient.com

Sans dévoiler les différents points qui ont été soulevés dans cet interview, je vous laisse le soin de les découvrir sur le site de nos amis d’Oujda tout en remerciant Mr Zouheir pour cette initiative qui visent à rapprocher les lecteurs du site gambitorient de la personne de Mr Larbi, sa détermination à participer activement dans le développement des échecs marocains, et sa vision du modèle économique qui favorisera l’épanouissement des échecs loin de la dépendance vis-àvis du sponsoring ou des donations.



Commentaires

Logo de lotfi atoubi
dimanche 17 juillet 2011 à 05h18, par  lotfi atoubi

Merci Si ARIF de nous avoir fait partager ce lien, L’entretien de mon Ami Zouheir est très intéressant :

On peut connaitre l’homme à travers ses idées, en l’occurrence M HOUARI LARBI que je découvre.

Cela me rappelle un certain Président de l’ASS de Salé durant deux année, et je cite M ZNIBER un homme d’affaire mordu des échecs, il avait les mêmes idées, il n’a pas pu terminer son œuvre, mais il a été l’initiateur du partenariat avec les écoles Privé DESCARTES et autres, et il nous léguée la première école d’échecs de salé qui survit toujours bon gré malgré, il a aussi fait un tournoi d’échecs avec la cérémonie de vernissage d’un peintre, ainsi qu’un tournoi exhibition avec un Diner Gala regroupant des hommes d’affaires, il y a de cela plus de 10 ans.

Il y’avait un temps ou les échecs se jouaient dans des grands palaces et que les hommes autour des échecs étaient des dignitaires, et est venu un temps ou les échecs sont tombés à un niveau trop bas.

C’est ce genre d’initiative loin des rouages fédérale qui peuvent reclasser les échecs et leur faire regagner leur entourage et leur renommée.

Clin d’œil à Abdelaziz, point de critique, construisons nous pouvons si nous voulons et ceux qui sont sur la rive et persistent à y rester n’auront que du sable.

Amicalement

Brèves

5 septembre 2011 - وفاة عبد العزيز نافري

توفي صباح الإثنين 5 شتنبر 2011 بمدينة الرباط المرحوم عبد العزيز نافري، هاوي الشطرنج المعروف ووالد اللاعب خليل (...)

5 novembre 2010 - Le FUS vend des échiquiers muraux

Le club FUS section échecs de Rabat vend des échiquiers muraux solides et bonne qualité.. Pour (...)

9 juin 2010 -  تعزية

Nous avons appris avec tristesse et chagrin le décès de la mère de notre frère Mohammed Faik (...)

3 avril 2010 - LA FAMILLE ARIF EN DEUIL.

La mère de l’épouse de Monsieur Saïd Arif est décédé. C’est avec tristesse que nous avons appris (...)

30 mars 2010 - CONDOLEANCES A LA FAMILLE SBAI DE TETOUAN.

C’est avec une grande tristesse que nous venons d’apprendre le décès de la sœur de notre cher ami (...)

Navigation