Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

Hommage à Bachir Sbia

Le tombeur de GM
vendredi 8 août 2008
par Boujemâ Kariouch
popularité : 1%

JPEG - 8.9 ko Il était encore présent à la 7ème Coupe de Chefchaouen, du 21 au 24 juillet 2008. Comme l’année dernière. Comme l’autre année encore. Il est toujours présent à longueur d’année dans les tournois organisés au Maroc. Que ce soit à Rabat, Casablanca, Chefchaouen, Bouznika ou ailleurs, tel le bourlingueur errant à la recherche de splendeurs de la nature du monde, Bachir Sbia, puisqu’il s’agit de lui, reste toujours fidèle au poste. Au poste de joueur passionné.

Que de temps passé depuis sa participation aux Olympiades de Nice en 1974. Quelle belle expérience sur la côte d’Azur ! Souvenir éternel !

Que de temps écoulés depuis ce fameux national homme à Tétouan, où, du 1 au 10 septembre 1981, il plana, dans son style et dans son look qui lui est propre, tel l’aigle scrutateur et maître du ciel, sur ses adversaires, pour prendre haut la main la première place et le titre de Maître National devant le MI Mohamed Moubarak Rian, seigneur des 64 cases marocaines à cette époque.

JPEG - 6 ko En repassant devant moi les photos de Chefchaouen 2008, je me suis longuement arrêté sur les photos de Bachir Sbia face à ses adversaires. Si Bachir, comme on aime à l’appeler, est encore là. Il prend de l’âge, certes, mais sa passion pour la pratique échiquéenne n’a jamais reculé d’un iota.

Quand je revois Si Bachir, ici ou là, dans un tournoi ou dans les photos, j’éprouve toujours les mêmes sentiments qu’il y a 20 ou 30 ans. De l’admiration. Pour son jeu, pour son palmarès peu connu de la nouvelle génération, pour aussi son style discret et sa personnalité inchangée mais toujours bienséante. C’est pour lui rendre hommage, à ma façon, que je lui consacre ce modeste « C’était il y a… ».

Une manière de lui dire mon immense respect pour sa carrière en continue et en couleurs éclatantes ». Aussi pour que nos jeunes lecteurs sachent que, Si Bachir, était, et reste toujours, la bête noire des GM. Un talentueux joueur aux références des plus fournis.

GIF - 5.3 ko

Tiré d’Europe-Echecs n°360, décembre 1988 Par Nicolas Giffard, Maître International

Les Echecs progressent au Maroc

M.I. et G.M.I. ont souffert dans

Le Tournoi de Casablanca 1988

Le Tournoi international de Son Altesse Royale le Prince Héritier Sidi Mohammed se déroula du 14 au 21 octobre 1988 dans l’hôtel Idou Anfa à Casablanca. Avec 34 joueurs dont deux grands maîtres, REE (Pays-Bas) et OSTOJIC (Yougoslavie) et plusieurs maîtres internationaux, marocains, français, égyptiens, syriens…

Le tournoi était plutôt relevé par rapport aux compétitions se disputant dans le Maghreb. Cet évènement connut un réel impact médiatique couronné par la présence, à la remise des prix, de deux ministres.

Mais depuis, aucun tournoi de cette envergure n’a malheureusement vu le jour jusqu’à présent !

L’arbitrage fut assuré par trois arbitres internationaux : Mohamed Soussi et Mokhar Baye du Maroc et le Tunisien Sellam Ferjani.

Les joueurs marocains n’ont pas démérité, sachant qu’ils étaient handicapés par le manque de pratique à l’échelon international. Pour les titrés, il ne faisait pas bon d’être apparié contre le marocain Bachir Sbia, mais s’il battait régulièrement les GMI et MI, il perdait souvent contre ses compatriotes !

L’Egyptien Afifi, pourtant expérimenté lui aussi, en fit l’expérience un peu plus tard dans le tournoi.

JPEG - 14.5 ko

Voici la défaite d’entrée du GMI Yougoslave Ostojic contre Bachir Sbia :

JPEG - 115.1 ko

Visualisez cette partie :

Classement final du tournoi :

1. Ree, gmi (PB) 6 pts sur 7

2.Abdenabi, mi (EGY), 5.5 pts

3. Giffard, mi (FRA), Hamdouchi (MAR), Abouchamala (PAL), M. Rian, m (MAR), Ostojic gmi (YOU), K. Skalli, fm (MAR), Hakki, m (SYR), Benaino (MAR) et Boudiba, m (ALG) 4.5 pts. Etc.

Voici la partie, au format pgn, Ostojic-Sbia, analysée par N. Giffard sur EE en 1988.



Documents joints

Portable Game Notation - 1.8 ko
Portable Game Notation - 1.8 ko
Zip - 1.6 ko
Zip - 1.6 ko

Commentaires

Logo de Boujemâ Kariouch
lundi 11 août 2008 à 16h18, par  Boujemâ Kariouch

Voilà qui est bien parlé M.Loulidi et cher Maître Riane.

Je suis très ému et fier d’avoir porté l’attention sur cet homme exceptionnel qu’on a eu trop tendance à oublier durant ces dernières années.

Un hommage ? sincèrement,il en mérite 10 !!!!

Bien respectueusement !

Boujemâ Kariouch

Logo de Youssef Boukdeir
lundi 11 août 2008 à 15h55, par  Youssef Boukdeir

Effectivement , je garde encore dans mes archives le numéro 2 de cette revue parue en octobre 1983 , revue spécialisée dans les échecs conçue par une pléiade de joueurs de haut niveau : Bachir Sbia , Khalid Chorfi , Riad Abouchamala ( le palestinien ) ,Feu Kamal Skalli et Mohamed Ouachchak rédacteur en chef ( à l’ époque il était membre du comité de club Cavalier d’ Or et président de ligue du centre ) ,Ssi Bachir a choisi un nom significatif pour sa rubrique réservée aux nouvelles et informations échiquéennes nationales avec bien sur des commentaires résumés et précis : la rubrique s’ intitule Du haut de la tour . Maître Bachir, dans une autre rubrique, nous livre son analyse de deux parties sélectionnées du championnat national individuel 1982 avec des commentaires pleins de bon sens et du sourire aussi tel que ..Ces fous qui se sacrifient… pour rien ? Ou encore plus loin ...Ces cavaliers sauvages. Ces joueurs chevronnés avaient pensé, en 1983 , de créer une revue spécialisée dans les échecs sans aucun lien ni avec la fédération ni avec les clubs dans le seul but d’informer, de guider et d’aider les amateurs de noble jeu, vingt deux ans après une poignée de jeunes reprennent le flambeau et créent Maroc –Echecs.

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Mohamed Moubarak Ryan</FONT >
lundi 11 août 2008 à 14h37, par  Mohamed Moubarak Ryan

Bonjour à tous les amis,

Cet hommage spontané etun peu à l’improviste, "déclanché" par notre ami Boujemâ est un témoignage de la réputation de joueur talentueux, respectueuxet intégre et sans compromis qui est Si Bachir. Grand connaisseur dela théorie échiquéenne comme l’a bien rappelé notre "vétéran" Si Mohamed Hajjaj, il a été surnommé le "Maître de Casablanca" ets’est toujours distingué par ses anlyses poussée despositions compliquées et sesidées originales.

Je voudrais rappeler aussi d’autres facettes de Si Bachir (à part sa carrière professionnelle). la première c’est sa passion et sa maîtrise du jeu du scrable, mots croisés et dérivés, dont il a faillé remporter - un jour- le Championnat du Maroc (si ma mémoireest bonne !). C’est lui qui a lancé- en collaboration avec le journaliste bien connu, Mustapha Berrada, la revue "COGITO" au milieu desannées 80 pour promouvoir et rapprocher les jeux de l’esprit.

Quant à ses contributions échiquéennes sous formes d’articles, de rubriques et d’analyses, ils secomptaient par dizaines, en commençant par sa rubrique hebdomadaire qu’i avait assurée durant plusieurs mois au "Message de la Nation" hebdomadaire francophone de’Union Constitutionnnel, et sa participoation actif au premier mensuel échiquéen spécialisé paru au cours des années 80 (une dizaine denuméros) Chantranj et disparu de la scène pour des raisons que je nesaurai évoquer ici.

Enfin, Si Bachir avait le sens de la formule ! Je me rappelle bien sa réponse fort éloquente, lorsqu’on lui reprocha au cours d’un Championnat Individuel National de continuer à jouer une position mnifestement nulle, manoeuvrant à la recherche d’un gain pratiquement impossible : "La Position est égale...la Force est différente" !!

Logo de Dr LOUDILI Hassan
lundi 11 août 2008 à 09h56, par  Dr LOUDILI Hassan

Si Bachir, moi je l’ai connu il y a excatement 20 ans durant le tournoi international de Tanger. C’est un homme qui a énormément de qualités humaines, très respectueux, attentif, avec un large état d’esprit et d’une grande gentillesse. Bachir Sbia a marqué les échecs au Maroc par des empreintes indélibiles. On garde et on gardera de lui des souvenirs impérissables. Si Bachir mérite un hommage solonnel et digne de sa très longue carrière. Et pour ceux qui ne le savent pas, en plus de son talent exceptionnel aux échecs, si Bachir Sbia est un grand champion des mots fléchés, passion qu’on a partagée (Hamdouchi & moi) avec lui.

Je lui souhaite une longue vie pour qu’il puisse déambuler plus longtemps entre les tournois et les championnats ici et ailleurs et on ne se lassera jamais de le voir jouer !!!

Logo de BENHAIDA  HASSAN
dimanche 10 août 2008 à 18h26, par  BENHAIDA HASSAN

Le grand bonjour à tous SALUT L’AMI (SI BACHIR), mon amitié pour toi ne cessera jamais,sans parler des jeux d’echecs tu es un homme exemplaire,je n’oublirais jamais les bons moments qu’on a passé ensemble, je te souhaite tout le bonheur du monde,et longue vie.

En passant je remerçi maroc echecs pour son travail inlassable et formidable,à tout mes amis echéphiles du MAROC.

Site web : UN GRAND CHAMPION
Logo de Youssef Boukdeir
samedi 9 août 2008 à 17h29, par  Youssef Boukdeir

هم أجيال من ممارسي الشطرنج بالعاصمة الإقتصادية الدار البيضاء بعضهم أصبح بطلا في هذه الرياضة النبيلة ؛ وكذا أفواج وأفواج من رواد قصر الشاوية استمتعوا و استفاذوا من تحليلات السي البشير الذي يحترمه الجميع .

Logo de HAJAJ MOHAMED DE TANGER
samedi 9 août 2008 à 08h47, par  HAJAJ MOHAMED DE TANGER

SALUT A TOUS.

SI EL BACHIR SBIA, EST LE PLUS ANCIEN DES CHAMPIONS DU MAROC TOUJOURS EN ACTION, JE L’AI CONNU EN 1973 QUAND NOUS JOUIONS LE CHAMPIONNAT DU MAROC DES CLUBS ( JE JOUAIS AVEC LE CLUB EL BOUGHAZ DE TANGER ) AU COMPLEXE MAAMORA DE RABAT. C’EST UN AMI DE TOUJOURS QUE JE RESPECTE BEAUCOUP.

SI EL BACHIR EST UN TRES GRAND JOUEURS DE L’HISTOIRE MAROCAINE,IL NE CEDE JAMAIS, IL RESPECTE TOUJOURS CES ADVERSAIRES LES PETITS COMME LES GRANDS. IL ETAIT LE PREMIER ECHIQUIER DU CLUB CAVALIER D’OR DE CASABLANCA DU TEMPS DE CES SPLENDEURS

SI EL BACHIR SBIA MN, ETAIT CONSIDERE COMME UN DES MEILLEURS GRANDS THEORICIEN DU MAROC, COMME FEU SI MOSTAFA BAKKALI MN ( 3 FOIS CHAMPION DU MAROC, CAPITAINE DE L’EQUIPE NATIONAL, CHAMPION DU MAROC DES CLUBS AVEC LE CLUB LIXUS DE LARACHE, PRESIDENT DE LA F.R.M.E DURANT 11 ANS, ETC ... ) ; MOBAREK RYAN IM ( PREMIER IM MAROCAIN, 2 FOIS CHAMPION DU MAROC, 3 FOIS 2EME, CAPITAINE DE L’EQUIPE NATIONAL, 6 FOIS CHAMPION DU MAROC DES CLUBS AVEC ALWAN FANIA DE CHEFCHAOUEN, ETC ... ) ; KHALID CHORFI MN ( 2 FOIS CHAMPION DU MAROC, ETS ... ) ; ABDELLAH AIT HMIDOU MN ( 2 FOIS CHAMPION DU MAROC, ETS ... ), ET D’AUTRES JOURURS DE RENOMME INTERNATIONAL.

SI EL BACHIR SBIA ETAIT INGENIEUR D’ETAT ( IL EST RETRAITE MAINTENANT ), ET AVEC TOUS CES OCCUPATIONS QU’IL AVAIT, IL A TROUVE LE TEMPS POUR PARTICIPER AUX 8 EDITIONS DU TOUTNOI INTERNATIONAL DE TANGER OU IL A TOUJOURS ETE CLASSE PARMI LES MEILLEURS. SES MEILLEURS PERFORMANCES SONT : 3EME EN 1985, 2EME EN 1985,3EME EN 1990 .

IL EST UN TRES GRAND JOUEURS DE BLITZ. DANS UN DES RARES CHAMPIONNAT DU MAROC DE BLETZ QUI ONT ETE ORGANISE PENDANT LA PRESIDENCE DE FEU MOSTAFA BAKKALI, J’ETAIS CLASSE 3EME DERRIERE SI EL BACHIR SBIA 2EME, ET FEU ABOU EL MARRAKCHI 1ER ET CHAMION DU MAROC DE BLITZ.

JE REMERCIE VIVEMENT MON AMI BOUJEMAA KARIOUCH, POUR CETTE GRANDE INITIATIVE, ET J’ESPERE QU’IL CONTINUE AVEC TOUS LES GRANDS CHAMPIONS ET CADRES DU MAROC.

MERCI A TOUS, AU REVOIR ET A BIENTOT.

HAJAJ MOHAMED DE TANGER.

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Mohamed Moubarak Ryan</FONT >
vendredi 8 août 2008 à 13h53, par  Mohamed Moubarak Ryan

Cher Boujemâ,

Un grand merci pour cette belle initiative de rendre hommage à ce grand joueur et échéphile passionné qui était et l’est toujours notre ami Bachir Sbia. cet hommage devra être complété par une biographie succinte et une sélection des ses meilleures oeuvres...

Une amitié durable et sincère me liait avec Si Bachir depuis notre premièrerencontre au 9ème Championnat National individuel (1976 à Tétouan) oû nous avonsdisputé une partie passionné que je garde toujours en mémoire et qui aura été l’amorce d’une carrière échiquéenne qui reste, certes, modeste mais qui n’est pas encore achevée ! je ne manquerai pas d’évoquer lorsque l’opportunité se présentera quelques bribes de notre mémoire échiquéenne commune riche et pleine debelles anecdotes...

Par ailleurs, J’ai l’intention de tracer quelques portraits relatifs à quelqu’uns de mes de amis et routiers de la compétition tels que Chorfi, Sbia, Ait Hmidou, Arbouch, Hicham et bien d’autres, à l’instrar de ce que j’ai déjà publié sur Feux Bahaoui, Skalli et Kadéri... Il faut que je retrouve le temps et la stabilité nécessaires pour bien faire !

Je tiens à remercier, à cet égard, les derniers et sympathiques messages adressés par nosamisYouyuness Frah et Mohamed Hajjaj. Jesera toujoursauxcotés des gens de bonne volonté poursauver notre noble jeu du marasme actuel.je souhaite qu’on srmontera l’"esprit de clans" qui a tant affecté le developpement denotredisipline préférée

Quand au formidable Tournoi de son Altesse Royale Sidi Mohammed (Prince Héritier à l’époque) ; ce fut certainment l’un des meilleurs et plus forts Semi Opens organisés dans notre pays. Des conditions superbes furent offertes à tous les participants étrangers et marocains, avec 100.000 dhs de prix en primes .Une initiative loluable de la défunte "Assocaition des Navigants Techniques de la RAM", section échecs sous la houlette de Feu Skalli et Jâfari. Une édition qui est resté unique à cause de quelques problèmes provoqués par certains...et relatés dans la presse de la mauvaise manière...qui soit.

En ravivant les mémoires, il est curieux de constater que , sur le plan de de la qualité organisationnelle, notre noble jeu est en regression, et qu’au Maroc c’est la règle de l ’éternel recommencement " à ZERO" qui prime !! Le coup de grâce fut assommé par un certain Amazzal et sa clique (ancienne et nouvelle)...

Bonnes et fructueuses vacances sur ME Cher Boujemâ, et à Bientôt !

Logo de <FONT COLOR="#888888">Youness Fareh</FONT >
vendredi 8 août 2008 à 13h23, par  Youness Fareh

Bachir est un grand joueur .. Qui devrait être le premier GMI du Maroc s’il y avait pas ses contraintes professionnelles dans son travail comme ingénieur ..

Je l’ai rencontré deux fois au cours des championnats individuels .. à Casablanca en 2002 et à Marrakech en 2003 .. Il est solide et joue de A à Z sans perdre sa confiance .. Après la partie c’est un autre homme, souriant, sociable et surtout il est l’ami de tous les joueurs et il les appellent avec leurs nom ..

Je me rappelle son déplacement à Gibraltar et ses superbes parties survies à l’époque sur M-E par Abdelaziz ..

Un champion de vrai ce Bachir !

Logo de Amer El Hakiki
vendredi 8 août 2008 à 11h43, par  Amer El Hakiki

Tout a fait, une très belle partie d’un grand champion.

Brèves

21 septembre 2006 - Historique des matchs pour le titre mondial

A deux jours du match de réunification que nous attendons tous, qui opposera le champion du (...)

Navigation