Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

I have a dream

mardi 27 février 2007
par Mourad Métioui
popularité : 1%

Il m’arrive parfois de rêver d’un meilleur sort pour les échecs marocains. Je rêve de voir souffler sur la scène échiquéenne marocaine un vent de "glasnost" qui permettrait à tout le monde d’avoir son mot à dire sans crainte ni complexe et de participer à la construction de sentiers plutôt que de murs.

Je rêve d’une fédération forte et riche, faite d’hommes compétents et dévoués pour la cause échiquéenne. Une fédération légale, un président et un bureau reconnus et appréciés de tous, dévoués pour la cause échiquéenne et prêts à se donner corps et âme pour construire un meilleur avenir échiquéen marocain.

J’imagine un lendemain où la transparence, le bon sens et la démocratie plutôt que la politique du "Nacht und Nebel" régneraient au sein d’une fédération progressiste, visionnaire et portée vers le futur.

Je rêve de voir des dirigeants de clubs soucieux de l’épanouissement de leurs joueurs plutôt que de leur assiette ou leur poche ! De voir nos jeunes talents stimulés dans leurs efforts, encouragés et soutenus par des structures à même de les porter vers le succès, plutôt que tués dans l’œuf, réprimés, sanctionnés.

Je rêve du jour où nous verrions des tournois de qualité pulluler ici et là, attirant public et sponsors. Je rêve de voir se lancer ici et là des initiatives pédagogiques telles que des cours d’échecs dispensés par des maîtres dans des classes d’écoles, des stages intensifs pour nos jeunes louveteaux dans une station montagneuse ou balnéaire, des formations à même d’encourager la pratique du noble jeu et permettre l’éclosion de nouveaux talents, des stages pour arbitres, encadrants, dirigeants de clubs, etc.

Je fais le rêve d’une nation échiquéenne marocaine capable de battre de grosses formations mondiales, de façon régulière, grâce à un travail collectif.

Je rêve d’un lendemain où nous lirions dans la presse internationale et sur les sites du monde entier les exploits de nos champions et de nos dirigeants et pas leurs déboires. Je rêve de lire des interviews de nos champions et dirigeants qui donneraient envie à tout un chacun de (re)plonger dans le monde merveilleux des échecs et pas nous en décourager. Je rêve de retrouver un sentiment de fierté d’appartenir à cette famille échiquéenne marocaine et du jour où nous pourrons nous en vanter.

Hélas ! Le cauchemar prend vite le dessus. Et voilà que la réalité me rattrape et la terreur m’envahit. L’enthousiasme fait place à la désillusion. Les belles visions s’assombrissent soudain, le rêve est meurtri sous le poids de la déchirure qui domine la scène échiquéenne marocaine.

Car rien n’y va plus. Les valeurs se sont métamorphosées, les hommes aliénés. Il y a trop de haine et de colère pour permettre au moindre rêve de devenir réalité.

Tout est déréglé ! Par égoïsme et par vanité, notre chère fédération a perdu le contrôle de tout et le respect de tous ! Haineuse et orgueilleuse, elle méprise ceux qu’elle "fédère", persiste dans son aveuglement et n’aspire plus qu’à sa propre satisfaction.

L’anonyme éclaireur ne cesse de répéter que son maître éternel est légitime et qu’il restera en place tant que le sang coulera dans ses veines. Même si le monde entier venait à le haïr, même s’il devait y laisser sa peau, il résisterait, jusqu’au dernier souffle, pour mourir dans son aliénée gloire ! Il aurait le couteau sous la gorge qu’il ne se rendrait pas ! Que nenni ! Il y va de sa dignité ! Même mat, il brillerait toujours !

Est-il encore permis de rêver dans pareilles circonstances ? Nous est-il encore permis d’espérer une éclaircie ou bien devons-nous nous résigner à subir en silence la loi de l’Omerta et céder, impuissants, aux manipulations des autres ? Pouvons-nous encore prendre en main notre destin ou bien avons-nous déjà capitulé ? Aurons-nous encore le courage et la volonté de construire notre futur ? La raison et le bon sens viendront-ils à bout de la démence ? Les joueurs d’échecs que nous sommes, ne pouvons-nous plus réfléchir et essayer de trouver un bon plan et une bonne stratégie pour nous sortir de cette impasse ou bien ne savons nous que dénoncer ? Vaincrons-nous cette gangrène qui nous ronge ? Est-il trop tard ? Sommes-nous usés ? Qu’allons nous dire aux générations futures ? Que nous avons été incapables de penser ? D’y croire ? De rêver ?

Cette phase de dénonciation n’a que trop duré. Ce mur de désolation, est-il si dur à abattre ? Oserons-nous faire face avec courage ? Agissons avant qu’il ne soit trop tard. Il n’y aura pas de deuxième chance.

It’s now or never !



Commentaires

Logo de Boujem ? Kariouch
mercredi 28 février 2007 à 22h17, par  Boujem ? Kariouch

Oui effectivement c’est cher d’aimer son pays et de le servir !

Boujem ? Kariouch

Site web : C’EST TRES CHER
Logo de Ayoub El Bahraoui
mercredi 28 février 2007 à 19h17, par  Ayoub El Bahraoui

salut Monsieur Mourad,

Je veux tout d’abord vous adresser un grand MERCI, pour vos ?crits et vos ?tudes qui d ?montrent votre talent d’ ?crivain et de grand connaisseur de notre noble sport.

Moi aussi I HAVE A DREAM, for my and our children !Je suis un mateur passionn ? du sport ?chiqu ?en, mais qui reste un joueur d’un niveau partique tr ?s modeste. J’ai estim ? de mon devoir de p ?re d’initier, depuis trois ans, mon fils et ma fille( 12 et 10 ans) ? ce merveilleux monde des ?checs. tous les deux se sont passion ?s pour les 64 cases.Ils ont ?t ? encourag ? et ont pu progress ? grace ? un entraineur national tr ?s p ?dagogue qui n’aime pas que je cite son nom, par pudeur !

J’ai toujours r ?v ? que mes enfants et tous leurs copains aurnt un climat convenable pour exercer ce merveilleux sport passionnant et plein de magie et d’imagination. qu’ils auront droit ? une ambiance de jeu favorable..., ? des tournois bien organis ?s... ? une f ?d ?ration qui sait traiter ses enfants surdou ?s ...en les encourgeant et les stimulant en envoyant les meilleurs jouer aux tournois rabes et internationaux.Et SURTOUT que nos enfants seront trait ?s avec RESPECT.Mais ce qui j’ai vu de mes propres yaux, il y’a presque une ann ?e (avril 2006 ? Kh ?misset) m’a d ?gout ? et m’a r ?veill ? de mes r ?ves qui sont ?vapor ?s et transform ?s en des cauchemars terribles selon l’expression de Monsieur M ?tioui. Aucun parent respnsable ne peut se permettre de voir ses enfants et ses fillettes subir ce genre de traitement retrograde comme c’ ?tait la cas ? Kh ?misset. C’est un scandale qui a laiss ? beaucoup de traces et chang ? ma vision de la frme et mon appr ?ciation de ce pr ?sident Amzal qui destribuait avant les belles paroles, et se pr ?sente comme quelqu’un qui s’int ?resse ? la jeunesse, et a cr ?e pour eux un FESTIVAL NATIONAL DES ECHECS DE l’ENFANT !!!.Puisse Dieu le tout puissant rende justice contre toutes les personnes qui ont malmen ? nos jeunes et tr ?s jeunes. et puisse l’espoir naisse des cendres de notre f ?d ?ration ruin ?e par ce pr ?sident catstrophe...Et qu’on commence ? r ?ver de nouveau !

Avec mes salutations respectueuses.

Logo de elamri
mercredi 28 février 2007 à 16h47, par  elamri

Eh bien moi, vous me faites revenir plus de trente ans en arri ?re ! quand j ?ai commenc ? ? jouer et briller d ?une allure remarquant.

Apr ?s un an au club Cavalier Blanc de Rabat, M ? Bakali m ?a convoqu ? pour participer au festival de la jeunesse Arabe en Lybie avec mon ami Saleh Lakhtib en 1975, un jeune tr ?s fort ? l ? ?poque, on s ?est class ? 2e apr ?s l ??quipe redoutable de l ?Irak. L ?ann ?e d ?apr ?s je me suis class ? 6e au championnat du Maroc individuel, dans une comp ?tition qui a connu la participation des meilleurs joueurs de l ??poque ; Khalid Chorfi et feu Mokhtar Kadiri ; class ?s 1ers ex aequo, feu Mehdi Laaraki et Bachir Sbia 3e et 4e, puis Ouhoud class ? 5e, sans oublier Abbou, Chami et d ?autres, ce qui m ?a permis de faire parti de l ?EN au contre olympiade de Tripoli (l olympiade FIDE s ?est d ?roul ?e ? Telabib en Israel) ?j ?ai fais un score de 5.5 points sur 7 parties !

J ?avais des ambitions d ?aller tr ?s loin aux ?checs, mais les conditiond au Maroc ?tait limit ?es, M . Bakali qui voulait servir les ?checs ? sa fa ?on traditionnelle se heurtait avec mon impulsion, je voulais une vitesse plus rapide pour le d ?veloppement des ?checs au Maroc, lui, exp ?riment ? et sage, ne pouvait pas me comprendre, il ne pouvait pas cr ?er des confrontations avec les responsables gouvernementaux, moi, c ??tait ce que je cherchais, car je trouvais que la pauvret ? des ?checs venait de l ?ignorance des droits de notre noble jeu, que je d ?clarais dans la presse que c ?est le meilleur jeu au monde, les responsables avaient d ?autres chats ? fouetter, d ?autres sports ? soutenir, j ?ai fais bcp de lettres ouvertes au responsables, j ?ai critiqu ? la gestion lente de M. Bakali, les programmes modestes par rapport ? mes ambition et mon d ?sir de voir les ?checs Marocains tr ?s haut ?ce qui m ?a valu deux suspensions de quelques moi, mais, j ?avoue que les pr ?sidents de clubs d ?autres fois ?taient des hommes !!!ils m ?ont d ?fendu plusieurs fois !!!En 1979, M . Bakali m ?a compris, depuis ce temps il partageait avec moi ses projets, je comprenais les limites de sa position, j ?ai essay ? de l ?aider par des ?crits dans la presse ?Le reste, c ?est long ? raconter !

L ?important, je n ?ai pas accept ? de consacrer mon temps ? ?tudier les ?checs et laisser leur sort sans soutien, et voil ? ce que ce choix m ?a donn ?, sans ?voquer les probl ?mes cr ??s pour freiner la pulsion des mes filles aux ?checs ! c ?est cher d ?aimer son pays et de le servir !!!!

Logo de Boujem ? Kariouch
mardi 27 février 2007 à 21h38, par  Boujem ? Kariouch

Cher Maurad, Moi aussi, j’ai toujours ?t ? un r ?veur. Des r ?ves dans le sens de ceux que tu as brillement ?voqu ?. Beaucoup d’espoirs, d’optimismes sur des jours meilleurs qui orneront enfin la sc ?ne ?chiqu ?enne nationale. A chaque pr ?sident, les m ?mes r ?ves reprennent la place de la d ?silusion. Et comme je l’avais d ?j ? dit, nous sommes dans un cercle vicieux ou une sorte mal ?diction qui veut que les ?checs marocains restent arri ?r ?s. Il faudra bien, pourtant, que ces jours meilleurss’installent durablement. C’est simplement une question d’hommes. D’hommes sens ?s.

Boujem ? Kariouch

Logo de Youssef Boukdeir
mardi 27 février 2007 à 17h00, par  Youssef Boukdeir

Vous exprimez l ? le r ?ve de tous ces jeunes qui adorent ce noble sport ,mais notre sport pr ?f ?r ? ne peut s ? ?panouir et se d ?velopper que dans un cadre de libert ? , de responsabilit ? ,de l ? amour de la patrie ?H ?las tous ces beaux crit ?res font d ?faut dans notre f ?d ?ration. On ne peut compter que sur nos m ?mes et sur notre unit ? tous : joueurs , cadres , dirigeants ,.pour r ?tablir l ? ordre au sein de cette f ?d ?ration qui est la notre On doit garder espoir ,on a le droit de r ?ver d ? un meilleur avenir pour les ECHECS ,mais on doit agir et utiliser toutes les armes dont nous disposons .Je sugg ?re ? tous les joueurs d ? ?tre pr ?sents le jour de l ? assembl ?e g ?n ?rale ,l ? affaires des ECHECS c ? est aussi leur affaire , ils doivent venir en masse et exprimer librement et devant tout le monde , leurs point de vue .et leurs v ?ux.

Brèves

30 juin 2016 - test

test test

6 août 2011 - انتكاسة صحية للأخ بوجمعة قريوش

تعرض الأخ بوجمعة قريوش لانتكاسة صحية مقلقة يوم الجمعة الماضية بمنزله بمدينة الخميسات، وفي اتصال هاتفي مع (...)

6 août 2011 - انتكاسة صحية للأخ بوجمعة قريوش

تعرض الأخ بوجمعة قريوش لانتكاسة صحية مقلقة يوم الجمعة الماضية بمنزله بمدينة الخميسات، وفي اتصال هاتفي مع (...)

18 juin 2011 - Nouvelle brève

Ecouter Radio Tanger aujourd’hui Samedi matin ….une émission sportive spéciale sur l’Assemblée (...)

17 septembre 2010 - Décès de Farah Chakroun...( fille de notre ami Mohamed)

Je viens d’apprendre avec stupeur et consternation, le décès de Farah Chakroun, à l’âge de 21 (...)

Navigation