Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

IL était une fois les Tournois "INTERCIUDADES" de Larache...

dimanche 12 mars 2006
par Mohamed Moubarak Ryan
popularité : 2%

La substance de cet article est tirée des informations aimablement communiquées par Monsieur Med Houssein Bahaoui, le doyen des arbitres internationaux marocains ; Echéphile passionné, philatéliste et grand collectionneur, il continuait patiemment, depuis des années, son travail de fourmi, pour sauvegarder la mémoire des échecs marocains. Son œuvre monumentale n’a pas encore trouvé d’éditeur ; une recommandation explicite d’une récente « Assemblée Générale » de la FRME est restée lettre morte, et je n’en dirai pas plus...

Notre sympathique et ancien Champion du Maroc, Dr. Abderrahaman Nejjar, en compagnie de son ami, amateur passionné du noble jeu Monsieur Fouad El Mrini, ont évoqué avec nostalgie, Larache, la « Casa de Espaٌa », el Torneo « Interciudades ». Cet article leur est dédié, en attendant qu’ils nous enchantent avec leurs propres témoignages et anecdotes.

Les données que j’ai pu avoir sont fragmentaires et incomplètes (absence de photos et de parties) ; Elles ne transposent pas l’ambiance de l’époque, une « belle époque » selon certains ; le temps de l’amateurisme pur, où l’on était content de se réunir entre fans des échecs, chacun apporte sa pendule, voire son échiquier afin de se mesurer à l’élite des autres villes. Dr Abderrahman saura nous faire revivre cette atmosphère agréable ; Car, je n’ai commencé moi-même à goûter des charmes des compétitions nationales qu’à partir de 1976...

Le Nord du Maroc, comme tout le monde le sait, fut placé sou domination de l’Espagne ; pays dont les échecs étaient bien cotés, et se pratiquaient dans tous les clubs de société. L’apparition de l’enfant prodige Arturo Pomar au début des années quarante contribuait à la popularité du noble jeu. Dans les villes nordiques (Tétouan essentiellement, Larache, ksarelkebir, Chefchaouen et Tanger international alors) on jouait aux échecs dans les clubs espagnols, fréquentés par une certaine « élite » marocaine et au sein des « Casas de Espaٌna ».Des compétions individuelles y étaient régulièrement organisées, notamment, en juillet, en commémoration du soulèvement de Franco. Le champion de la zone khalifienne avait droit de participer aux phases finales du Championnat Individuel d’Espagne, comme ce fut le cas pour Feu Benabud et Bakkali (voir les articles les concernant).

Cette tradition échiquéenne persistait, heureusement, plusieurs années après l’indépendance. Ainsi la ville de LARACHE, est devenue, sous l’impulsion de « Casa de Espaٌa », le lieu annuel incontournable des rencontres de tous les échéphiles nationaux et amateurs étrangers résidant au Maroc. Dix éditions régulières de la célèbre compétition « Interciudades » (entre villes) furent organisées de 1960 à 1969. Et à partir de 1964 cinq tournois internationaux y furent tenues parallèlement ; A l’époque la FRME, fondée en novembre 1963, était toujours embryonnaire ; Le premier championnat marocain par équipes n’eut lieu qu’en 1972.

Les 10 Tournois « Interciudades »

La compétition rassemblait les joueurs d’échecs représentant les villes marocaines et non les clubs, les joueurs passionnés et intéressés étant plutôt rares. Elle se jouait selon le « système des échiquiers » en vogue à l’époque. La plupart des équipes furent mixtes, avec toutefois, une prédominance étrangère, surtout lors des premières éditions. La première équipe exclusivement marocaine fit son apparition, en 1962 lors de la 3° édition. Celle de Fes (avec Bennis, Kaderi, Guessous et Alaoui) et remporta le tournoi ! La ville de Salé, participa pour la première fois en 1963 avec une équipe toute locale ( avec Abou Marrakchi, Fassi, Lahraichi, Hossain) ; Elle occupa la 9° place sur 10. L’année suivante, lors de la 4° édition, la ville de Salé (avec la présence de Abderrahman Nejjar à coté de Feu Abou Marrakchi et Tanjaoui) s’est classée quatrième.

Voici, donc, le Palmarès des Dix éditions :

PREMIERE EDITION ( 2-3 juillet 1960). Classement

1. Tétouan ( Benabud, Bakkali, Abdelwahab, Morcillo, Verdù, Gonzales)

2. Larache-Tanger ( Montecatine, Rios, Diuri,Poch, Drisi, Godoy)

3. Rabat ( Cervino, Burchadi, Kocher, Fedeli, Collin, Ruiz)

4. Casablanca-Kenitra ( Millet,Huertas, Cruz, Basa, Carrion, Barta)

DEUXIEME EDITION (3-4 juin 1961)

1. Rabat (Cervino, Fedeli, Becker, Collin, Sors)

2. Tétouan ( Benabud, Bakkali, Verdù, Muٌos, Megara)

3. Ceuta( Aguilera,Tarrio, Pastor, Renado, Barroso)

3. Larache (Montecatine, Abdulwahab, Diuri, Rios, Aguilar)

4. Casablanca-Kenitra (Millet,Huertas, Cruz, Morente, Carrion)

5. Tanger ( Gonzalez, Poch, Pancorbo, Estevez, Drisi)

TROISIEME EDITION ( 2-3 juin 1962)

1. Fes ( Bennis, Kaderi, Guessous, Alaoui)

2. larache ( Aguilar, Diuri,Flores, Tranchez, Aguilera)

3. Rabat ( Burchadi, Becker, Kocher, Fedeli, Ruiz)

4. Tétouan ( Benabud, Verdù, Nasseri, Bakkali, Bendris)

5. Alcazarelbebir ( Abdelwahab, Subiza, Tagmuti, Hanafi, Sufiani)

6. Kenitra ( Morente, Acherki, Ordoٌez, Sors, Morcillo)

QUATRIEME EDITION ( 2-3 juin 1963)

1. Tétouan (Hadri, Verdù, Benabud, Bakkali )

2. Fes ( Bennis, Kaderi, Guessous, Alaoui)

3. La linea ( Vinueza, Hernandez,Flores, White)

4. Tanger (Gonzalez, Pancorbo, Estevez, Espinar)

5. Ceuta (Aguilera, Pastor, Valverde,Fernandez)

6. Larache (Montecatine, Navarro, Rios, Aguilar)

7. Alcazarelbebir (Abdelwahab, Diuri, Sufiani Tagmuti)

8. Rabat- Kenitra (Fedeli, Viel, Bienzobas, Morente)

9. Sale ( Marrakchi, Fassi, Lahraichi, Hosain)

10. Casablanca (Millet,Huertas, Cruz, Kowstolaf)

CINQUIEME EDITION ( 2- 3 mai 1964)

1. Tétouan (Hadri, , Bakkali Verdù,)

2. Tanger (Gonzalez, Fuentes, Espinar, Morcillo)

3. Casablanca (Romero, Millet,Huertas)

4. Salé ( Marrakchi, Nejjar, Tanjaoui)

5. Rabat (Fedeli, Bennis, Morente)

6. Larache (Montecatine, Aguilar, Aguilera)

7. Alcazarelbebir (Abdelwahab, Sufiani Tagmuti)

8. Fes (Kaderi, Guessous, Alaoui)

9. Martil (Zailachi, Sort, Megara)

10. Ceuta (Barroso, Valverde,Fernandez)

SIXIEME EDITION (29 - 30 mai 1965)

1. Casablanca (Belarbi, Kolarovich, Picot)

2. Tanger (Gonzalez, Morcillo, Espinar)

3. Tétouan ( Bakkali, Benabud, Hadri,)

4. Ceuta (Barroso,Fernandez, Marfi)

5. Fes (Kaderi, Bennis, Alaoui)

6. Larache (Montecatine, Abdelwahab, Betas Aguilar)

7. Rabat (Sors, Morente, Binzobas)

8. La linea (Vinueza, Flores, White)

SEPTIEME E4DITION (28- 29 mai 1966) . Données incomplètes.

1. Tétouan.

2. Ksarelkebir.

HUITIEME EDITION (3-4 juin 1967) .Données incomplètes.

1. Tétouan.

2. Fes.

NEUVIEME EDITION (15 - 16 août 1968). Données incomplètes.

1.Tétouan.

2. Larache.

Avec 8 autres équipes participantes sans ordre de classement : Fuengirola (Espagne), Mellila, Ceuta, Ksarelkebir, Kenitra, Rabat, Fes, Casablanca et Salé.

DIXIEME ET DERNIERE EDITION (26- 27 juillet 1969) Données incomplètes.

18 Villes Participantes du Maroc et d’Espagne ! Sans ordre de classement ni compositions des équipes :

Casablanca, Melilla, Fes, Malaga, Tanger, Ceuta, rabat, Fuengirola, Ksarelkebir, Tétouan, Salé, Marrakech, La linée, kenitra, Rabat, Sevilla, Meknes, Larache. Les Cinq Tournoi Internationaux de Larache

LES CINQ TOURNOI INTERNATIONAUX de LARACHE

A partir de la cinquième édition, organisée le 2 et 3 mai 1964, du Tournoi « Interciudades » La Casa de Espaٌa, va innover et rehausser le niveau de cette manifestation, et confirmer la place de Larache en tant que centre d’attraction des échecs marocains durant les années 60. cinq Tournois internationaux, selon des formules diverses, vont ainsi voir le jour. Voici donc quelques données historiques les concernant, en attendant de faire des fouilles plus poussées pour compléter cette « base » :

1. Rencontre internationale Maroco- espagnol

Organisée le 2 et 3 mai 1964 ; il s’agit d’un match en deux rondes confrontant trois des meilleurs joueurs marocains ( Mohamed Belarbi, Driss Benabud et Ahmed Bennis) et trois internationaux espagnols (dont le GM Arthur Pomar, Antonio Medina, et Saborido). Les espagnols l’ont emporté par 6-0 !

2. Tournoi International triangulaire :

Organisé le du 27 au 29 mai 1966, et confrontant trois joueurs représentant le Maroc (Mustapha Bakkali), l’Espagne (Pablo Moran) et le Portugal (Santos). Je ne dispose pas du résultat final.

3. Tournoi International triangulaire :

Organisé du 2 au 4 juin 1967, selon la même formule ;Mais avec d’autres joueurs étrangers : Maroc (Mustapha Bakkali) Espagne (Sicilia) et Portugal (Santos). Absence de résultats.

4. Tournoi International quadrangulaire :

IL eut lieu du 14 au 16 août 1968 ; Ce fut la même formule que le tournoi précédent, mais avec la participation de quatre joueurs représentant : l’Espagne (Palacios), le Maroc ( Ahmed Bennis), le Portugal (Santos) et le Pays Bas (Becker).

5. Tournoi International quadrangulaire par équipes :

Cet ultime Tournoi fut organisé du 25 et 27 juillet 1969. On choisit la formule par équipes, avec la participation du Maroc, de l’Espagne, du Portugal et surtout de la Tunisie avec la présence pour la première fois de Reda Belkadi MI, ancien président de la Fédération Tunisienne des Echecs et Vice président de la FIDE. Le Maitre Bahaoui ne dispose pas malheureusement de données suffisantes concernant ces tournois.

On peut considérer le tournoi « Interciudades » de Larache comme le véritable précurseur du Championnat National par Equipes, dont la première édition fut organisée en 1972 et remportée justement par cette ville pionnière. Le retrait de la « Casa de Espaٌa » de toute organisation échiquéenne, pour des raisons qui me sont inconnues, a largement affecté la continuité de cette formidable manifestation annuelle. Le départ prématuré, à l’époque, de Feu Mustapha Bakkali et bien d’autres joueurs qui ont brillé à Larache fut préjudiciable à la continuité de la manifestation, provoquant un déclin progressif dans une cité qui était durant le Protectorat et au cours des premières années de l’indépendance un centre économique et commerciale florissant dans le Nord du Royaume.

Affiche du X Interciudades de Larache (V Tournoi International)
Inauguration du 3è Tournoi International
Vue panoramique du 9ème Interciudades


Commentaires

Logo de <FONT COLOR="#884444"><B>Mourad Métioui</B></FONT >
mardi 17 octobre 2006 à 13h17, par  Mourad Métioui

Compl ?ment d’info :

Classement du 2 ? Tournoi International Triangulaire (27-29 mai 1966)
1. Portugal (Santos)
2. Maroc (Bakkali)
3. Espagne (Mor ?n)

Classement du 3 ? Tournoi International Triangulaire (2-4 juin 1967)
1. Portugal (Santos)
2. Maroc (Bakkali)
3. Espagne (Sicilia)

Classement du 4 ? Tournoi International Triangulaire (14-16 ao ?t1968)
1. Espagne (Palacios)
2. Maroc (Bakkali)
3. Portugal (Santos)
4. Pays-bas (Becker)

Logo de MMRIAN
lundi 13 mars 2006 à 10h56, par  MMRIAN

Bonjour Cher abderrahaman,

je me permets de rectifier une petite impr ?cison concernant l’installation de la FRME ? T ?touan qui ?tait, pour sa premi ?re phase, de 1965 ? 1969. Deux pesonnages en ont assur ? alors la pr ?sidence :

Feu Abdelkrim Bennouna (d ?c ?d ? en 2005) de 1965 ? 1967. et Feu Driss Benabud (d ?c ?d ? en 1969) de 1967 ? 1969. Mais c’est surtout notre Arbitre International comp ?tent et dirigeant aussi discret qu’efficace, Monsieur Houssein Bahaoui, qui ?tait charg ? de la gestion effective de la jeune f ?d ?ration, conseill ? par Feu Si Mustapha Bakkali. de 1969 ? 1971 la FRME ?lit si ?ge ? la ville de Sal ? ou Monsieur Abdelfattah Bouabid, ?ch ?phile d ?vou ? et tr ?s actif ? l’ ?poque dirigea ses affaires, alors que la pr ?sidence "officielle" fut accord ?e ? un certain monsieur Mohamed El Allam, personnage appartenant ? la suret ? nationale. Apr ?s son transfert ? Casablanca ( de 1971 ? 1975) sous la pr ?sidence de Monsieur Mohamed Tber, ?ch ?phile et c ?l ?bre avocat, la f ?d ?ration rebroussa chemin ? T ?touan ou le Triple Champion du Maroc, Feu Bakkali assurait la pr ?sidence durant 11 ans et quelques mois (de 1975 ? 1986).

Mais durant la mjeure partie de cette p ?riode, c’est encore Monsieur Bahaoui, avec son efficacit ? et sa discretion l ?gendaire,qui marquait de ses empreintes l’organisation administrative et technique de la FRME, et fut derri ?re la cristallisation de nombreuses initiatives, notamment dans le domaine de l’arbitrage.

C’est une personne qui m ?rite l’hommage de tous les joueurs et amateurs du noble jeu dans notre pays. A bientot.

Logo de Dr NEJJAR Abderrahman
dimanche 12 mars 2006 à 15h54, par  Dr NEJJAR Abderrahman

Mon cher Moubarak bonsoir. Je tiens tout d’abord, ? travers ton article, ? saluer chaleureusement mon ami M. SOUSSI qui reste pour moi la m ?moire vivante des " ?checs marocains" et qui fut la cheville ouvri ?re de la FRME install ?e alors ? TETOUAN (1966-1969), travaillant dans la discr ?tion totale mais efficace pour l’essor des Echecs au MAROC. Je garde jalousement son manuel d’ ?checs "chadarate mina chantraj" avec sa d ?dicace ? combien ?logieuse, comme je n’oublierai jamais ses encouragements alors que j’ ?tais encore jeune ?tudiant, croisant le fer avec les tenors de l’ ?poque. Quant ? toi, mon cher Moubarak, tu me fais r ?veiller en moi le d ?mon des Echecs : les amertumes des d ?faites comme les extases des victoires. Il est vrai que le tournoi annuel de LARACHE ?tait un ?v ?nement pas comme les autres, c’ ?tait du moins pour moi l’occasion de cotoyer des joueurs de haut niveau, de vivre une ambiance pas comme les autres. Je me rappelle de MAROC-ESPAGNE perdu par les n ?tres : 6-0 avec un POMAR seigneurial, un MEDINA aux moustaches fines et ? l’ ?l ?gance prononc ?e, et devant eux le senior feu BENABOUD que je v ?n ?rai tant il d ?gageait un charisme in ?galable et le fonceur feu BAKALI qui me subjuguait par son jeu offensif. La plus jeune ?quipe participante ?tait l’AS Sal ? emmen ?e par feu ABBOU MARRAKCHI, moi-m ?me et ALAMI (alias TANJAOUI), je garderai en m ?moire ma partie contre MONTECATINE, soci ?taire de l’ ?quipe de LARACHE, une partie palpitante que j’ai gagn ?e apr ?s une souffrance interminable. Le sommeil m’interpelle et je te dis bonsoir mon cher Moubarak. A bient ?t.

Brèves

21 septembre 2006 - Historique des matchs pour le titre mondial

A deux jours du match de réunification que nous attendons tous, qui opposera le champion du (...)

Navigation