Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

Il faut « réagir » dès maintenant

Le Ministère a ses responsabilités !
vendredi 5 septembre 2008
par Boujemâ Kariouch
popularité : 1%

JPEG - 36.3 ko Les Olympiade des Echecs, dans sa 38ème Edition, c’est du 12 au 25 novembre 2008, à Dresde en Allemagne où notre Ahmed Anibar attend ses compatriotes impatiemment.

Le grandiose Centre International des Congrès de la capitale de la Saxe, Dresde, l’une des plus belles villes d’Allemagne qu’on dénomme d’ailleurs « La Florence de l’Elbe » accueillera cette manifestation géante avec un record de participants en toile de fond.

Les Olympiades des échecs constituent une compétition à laquelle toute joueuse et tout joueur rêve d’y participer sous les couleurs de son pays. Car en définitive qu’est-ce que les Olympiades d’Echecs si ce n’est un Championnat du Monde par équipes des Nations ? Un mondial échiquéen en somme.

Il est vrai qu’on sort d’une participation dans une Olympiade des Echecs avec une expérience extraordinaire et marquante que ce soit dans le jeu ou dans la « tête ».

JPEG - 8.5 ko Dans cette perspective de nombreux pays se préparent déjà. Du modeste Zimbabwe au Japon en passant par la Tunisie, l’Irak, la Malaisie, les Iles Vierges, etc…C’est le branle bas de combat sur les 64 cases des cinq continents de la planète terre.

Par exemple près de nous la France avait déjà effectué une présélection de 10 joueurs et 10 joueuses pour cette 38ème Olympiades. La liste définitive des 5 joueurs et 5 joueuses qui seront sélectionnés pour les équipes de France masculine et féminine a été établit fin août. Et dès ce mois de septembre la préparation en tant que telle commence sous la direction du sélectionneur national, Pavel Tregubov, et du DTN adjoint, Jordi Lopez.

Qu’en est-il du Maroc en ce début de septembre ?

JPEG - 6.2 ko Car c’est maintenant qu’il faut réagir et se retrousser les manches pour contrôler et maîtriser les aléas inhérents à cette participation. Nous connaissons tous la situation de notre Fédération. Bien. N’empêche qu’il y a un président reconnu par le ministère de tutelle et par la FIDE. C’est M.Hassan Semlali. Au-delà de la situation dans laquelle il se trouve il lui incombe impérativement de faire preuve une nouvelle fois de détermination et de perspicacité.

Que doit-il faire ? (Je ne prétends pas donner de leçons, je réagi à ma modeste façon, simplement ! C’est mon devoir en tant que pratiquant et cadre concerné par les échecs de mon pays)

JPEG - 3.1 ko 1.Tout d’abord annoncer publiquement les sélections des équipes hommes et filles qui iront à Dresde. Je dis bien filles aussi. Les joueurs et joueuses pourront dès lors prendre leur disposition technique et administrative très tôt. Sachant qu’ils vont représenter le drapeau national au plus haut niveau.

2.Etablir un programme de préparation technique pour les cinq joueurs et les 5 joueuses et qui corresponde bien entendu au niveau de cette grande compétions planétaire.

3.Etablir le budget de cette préparation et les frais inhérent à cette participation.

4.Déposer le dossier au ministère de tutelle pour que ce dernier prenne ses responsabilités comme il l’a fait pour les jeux Olympiques de Pékin avec les fédérations nationales sportives en se chargeant de ce qui est de sa compétence budgétaire conformément aux buts pour lesquels le ministère a été crée à savoir le développement du sport national pour ne schématiser que cette fonction principale.

5.Réceptionner la réponse du Ministère dans un délai court. Pour savoir en quoi s’en tenir…

Je le souligne : les problèmes de la Fédération c’est « Ramadan » et la participation aux Olympiades d’Echecs de Dresde c’est « Chaâbane ». Ainsi il ne faut pas donc mélanger Chaâbane avec Ramadan. Ce travail doit être fait dès maintenant, la nouvelle fédération de l’après AG d’octobre, (Si elle se tient…) prendra naturellement le relais et le suivi de la participation marocaine à Dresde.

Si pour une raison ou pour une autre, le ministère refuse de financer, car c’est de cela qu’il s’agit, il ne faudra pas rester les bras croisés devant cette nouvelle discrimination évidente. Le président légitime de la FRME, M.Hassan Semlali devra réunir une conférence de presse pour alerter l’opinion publique sur l’inopportunité du refus du ministère.

JPEG - 13 ko Plus même : si M.Semlali a le courage qu’on lui reconnait il enverra un dossier de doléance au Cabinet Royal. Seul le Roi connait la valeur des Echecs et il ne permettra pas de priver une grande manifestation mondiale de la présence du Maroc avec ses hommes et ses filles. Car il y en a assez de ne pas réagir fermement au comportent réducteur du département de tutelle ! Il est temps qu’on prenne en considération notre sport. Un sport qui, s’il était introduit dans le cursus scolaire des élèves pourrait changer la face du pays. Réellement !

Alors, est-ce aussi simple que cela ? Oui. C’est ce qu’on appelle plus communément « bouger ». Bouger fermement ! Si l’on considère que notre sport le mérite. Sinon, comme je l’ai déjà dit dans l’un de mes écrits, il n’y a qu’à nous recycler au Bridge ou nous morfondre dans le cocon dans lequel nous sommes habitués à ronronner.

Autre chose : Il est inacceptable, du moins pour ce qui me concerne, que l’équipe féminine fasse les frais du minimum d’intérêt (pour ne pas dire plus). Ici aussi, il y en a assez de réduire nos participations internationales au strict minimum selon la formule « selon nos moyens » ou « indépendant à notre volonté ».

JPEG - 6 ko Déjà qu’elles pâtissent au niveau national d’un faire valoir honteux ! Honteux est vraiment le terme pour un pays de plus de 30 millions de citoyens. Elles doivent se rendre à Dresde impérativement. C’est l’intérêt de notre sport ! Cela touche tout un pan de notre sport. Tout le monde en conviendra. Et qu’on nous ne blesse pas avec le sempiternel « Elles sont faibles » « Elles se classeront dernière » et tout le patati patata qu’on déjà subit nos précédentes championnes...

Comment voulez vous qu’elles progressent à la maison ? Comment voulez vous que le Maroc forge son fer et le rende acier. Ne dit-on pas que pour devenir champion, il faut d’abord perdre et perdre pour devenir ensuite fort ! Et qui sait ce que seront les résultats de cette participation féminine.

JPEG - 2.9 ko Nawal El Moutawakil, la championne de la cause féminine, peut-elle se contredire et baisser les bras devant une éventuelle élimination des filles dont la rumeur en fait déjà état. Nawal El Moutawakil qui est en première ligne pour défendre les sportives et qui ne rate aucune occasion pour le déclarer le plus sérieusement du monde avec la conviction qui est la sienne ! Nawal, plein de « réformes » en tête, le fera sans doute, encore, lors des « assises sur le sport » qu’elle organise en octobre. Par ailleurs pourquoi a-t-elle initié la Commission Nationale du Sport féminin dont l’une de ces dernières réunions s’est déroulé à Khémisset si ce n’est que pour mettre en valeur le sport féminin comme elle en a l’objectif.

Nawal en ministre de la Jeunesse et des Sport, mais aussi en tant que championne, la première femme marocaine, arabe, africaine médaillée en Or aux JO de Los Angeles en 1984 comme on aime à le dire ici au Maroc en se gonflant de fierté. A juste de titre. Nous en somme toujours fier.

Parlons maintenant programme.

Qu’à Dieu ne plaise en ce mois bénis du Ramadan pour que les choses se déroulent normalement et surtout positivement.

Selon le programme établit par le président Semlali et sa direction technique notamment en matière de stage de concentration de trois jours (Vendredi, samedi et dimanche) surtout pour ce qui concerne les filles. Car les garçons, s’il y a des sélectionné hors du Maroc, ils pourront se réunir autour de Hicham Hamdouchi pour se préparer à Montpellier par exemple. Bien sur au frais du Maroc. S’il y a des sélectionnés au Maroc, ils participeront à ces stages de week-end.

Au minimum il faudra organiser cinq stages d’ici le 12 novembre 2008. Ce n’est irréalisable.

Choisir aussi les différents lieux de ces stages est important. Tétouan – Rabat – Taza – Youssoufia – Kénitra – Tanger – Chefchaouen – El Jadida, etc…

Le choix des encadrants est aussi important. Dieu que nous en avons de grande valeur et de grande compétence reconnue : Ali Sebbar le turbo Chefchaouni, Chafik Idrissi, Mokhliss El Adnani, etc, pour le Maroc. Pour les ténors en France, Espagne et Angleterre : Abdelaziz Onkoud, Karim Ismail, Mohamed Tissir, Hicham Hamdouchi (si la FFE ne lui met pas la main sur les épaules pour l’inviter à encadrer ses filles de la France, notamment). N’est-ce pas que nous avons de la richesse humaine !

Pour le lieu et à titre d’exemple pour un ou plusieurs stages pour les garçons et/ou les filles, je proposerais Khémisset :

Hébergement/Restauration (Menu sur commande au choix) : Centre d’accueil Atlas de la Jeunesse et Sport ou le Centre Social-Agri de l’Agriculture.

Lieu de Stage : Club Olympique de Tennis de Khémisset qui comprend à la disposition des stagiaires :

- Salles de stage agréables aux choix ;
- Matériel d’Echecs au complet ;
- Connexion internet (direction du Club) ;
- Ordinateur-imprimante-copieuse et scanner ;
- Cours de tennis (Un peu de détente quand même pour tenir à bonne distance l’inévitable stress !) ;

Ceci pour montrer que si tout un chacun y met un peu de volonté bien des choses qui paraissent insurmontables peuvent se réaliser. Comme je le dit toujours : « Le pessimisme est d’humeur. L’Optimisme est de volonté ».

Je ne sais pas ou l’on pourra argumenter sur une impossibilité supposée, il y a toujours des remarques négatives qui à tort ou à raison sortent de quelque part, mais ce que je sais c’est que pour avoir un fruit il faut monter dans l’arbre le chercher. Et ne pas attendre qu’il pourrisse pour vous tomber sur la tête.

Bien sûr, l’on pourra dire que parler ou écrire c’est facile. Proposer des idées c’est encore facile. Mais alors que faire ? Se taire et croiser les bras ? Se lamenter sur notre éternel sort ? Que faire, sinon qu’il faut réagir !

Ramadan Karim et Courages…



Commentaires

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Mohamed Moubarak Ryan</FONT >
mardi 9 septembre 2008 à 05h30, par  Mohamed Moubarak Ryan

Bonjour à tous les amis,

Je sais bien que cette dernière intervention de Monsieur Pierre Beiso va susciter de réactions d’incompréhension sinon de rejet, d’autant plus qu’elle surgit à un moment difficile de ce cercle vicieux qui torpille notre fédération depuis presque trois ans

Mon point de vue, bien connu par mes amis les Administrateurs de Maroc Echecs, est que je suis pour la circulation de l’information et la liberté d’expression, pourvu qu’elle respecte autrui et reste dans la limite de la décence sans insultes ni dérapages verbaux.

Ceci dit je suis contre les prises de position virulentes et intempestives de Monsieur Beiso, notamment ses attaques répétées contre Monsieur Semlali, président de la FRME par intérim. Non parce que je soutiens les actions de ce dernier contre vents et marées, mais parce que je considère que Monsieur Beiso fera mieux de se concentrer sur ses projets tant défendues, de promouvoir les échecs notamment chez les jeunes, au lieu de s’impliquer dans les arcanes de la politique échiquéenne internes et d’agir au lieu des clubs et acteurs marocains concernés ! C’est un homme de valeur, passionné du noble jeu avec un véritable sens de l’initiative ; Je pense que tous les échéphiles marocains apprécieront tant ses projets dans ce domaine, et seront honorés d’avoir un tel personnage parmi en tant que membre d’honneur de leurs clubs respectifset non seulement le FUS Echecs ! J’estime donc que son implication dans les problèmes actuels est toujours mal comprise ou mal venue, et suscitera plus d’interrogations que d’adhésions.

Par ailleurs Monsieur Semlali, président légitime (même par intérim de la FRME) devra sortir de son mutisme, et s’expliquer sur son plan d’action et son appréciation des derniers développements de la situation fédérale ; Il faut qu’il clarifie sa position devant cette problématique participation marocaine à la 38 olympiade de Dresde ; surtout à travers le site officiel de la FRME . Car je persiste à croire qu’il doit toujours présenter ses excuses officielles à Maroc-Echecs pour qu’il puisse normaliser ses relations avec un site qu’il a traité de "délinquant"…et appela même le Premier Ministre à l’interdire lorsqu’il assumait la fonction de prote parole de la fédération d’Amazzal…Certains ont la mémoire courte, pardon pour ma franchise !

Logo de Youssef BOUKDEIR
lundi 8 septembre 2008 à 18h12, par  Youssef BOUKDEIR

على هامش النقاش الدائر حول موضوع مشاركة المغرب في الأولمبياد المقبل لوحظ في بعض التدخلات نوع من الوصاية و خطاب ظاهره مصلحة الشطرنج المغربي و باطنه هو النيل من وحدة الأندية التي تحمل مشعل الإصلاح و التغيير ، أيها السادة رؤساء الأندية الوطنية وكل الغيورين على رياضة الشطرنج الوطنية , مصير هذه الرياضة ومستقبلها بين أيديكم , و سلاحكم هو وحدتكم التي بفضلها قطعتم أشواطا في طريق فضح الفساد و المفسدين و ما زال ينتظركم الشوط الأخير من هذه المعركة و سيكون هو الشوط الفاصل إن شاء الله بين مرحلة ذقنا مرارتها جميعا و مرحلة جديدة نرجو منها الخير الكثير . و فقنا الله لما فيه الخير و أبعد عنا كل من يسعى إلى زرع التفرقة بيننا . آمين

Logo de Pierre Beiso
lundi 8 septembre 2008 à 01h12, par  Pierre Beiso

Je rentre dans ce débat,sur la participation de nos féminines aux Olympiades de Dresde,que j’ai contribué à lancer dans les colonnes de :

Amadeus-Echecs du 20.O7.2008- COMMENT-IRONS-NOUS A DRESDE ?

Tribune des échecs libres du31.08.2008- OLYMPIADES DE DRESDE:LA DELEGATION MAROCAINE SUR UNE SEULE JAMBE.

Ce débat,sur la participation de nos féminines dans la manifestation collective majeure de notre discipline, nous donne l’occasion de connaître l’opinion de chacun des participants,de lire des analyses pertinentes sur le comment en sommes-nous arrivés là ?Sur le comment financer les filles,alors qu’on finance les garçons ?Sur ce qu’il faudrait faire, etc...............

Ces opinions de chacun sont touchantes,j’irai même jusqu’à dire qu’elles sont émouvantes.

Malheureusement,il ne s’en dégage aucune ligne de conduite intelligible pour tous.

Aussi,essayons ensemble d’analyser les faits :

1- Le PPI,a inscrit les garçons et n’a pas inscrit les filles.Il l’a fait,sans apporter de commentaires,comme si la chose allait de soi,comme si nos filles n’existaient pas.

2- Le PPI,porte le même intérêt aux compétitions internationales que l’ancien Président.Pour preuves,les cinq semaines de pression continue auquel il a fallu le soumettre,pour qu’il finisse par inscrire nos Jeunes, pour Abou Dhabi. Vous noterez,que lors de sa venue tardive et nocturne à Chefchaouen,il n’a même pas daigné réunir les Jeunes,ni les Séniors.Vous noterez surtout,l’injustice perpétrée contre Adil CHOUKRI.Vous noterez encore,qu’il aurait dû aller à Abou Dhabi rencontrer le prochain Président de l’Arab Chess Federation,dont nous avons tant besoin, pour nous réhabiliter auprés de la FIDE. .L’ancien Président et le PPI se rejoignent dans une même école de pensée : "L’ETRANGER CA COÜTE ET CA NE RAPPORTE RIEN." Vous m’autoriserez une boutade,le PPI préfère voir les filles à Taza, plutôt qu’à Dresde !Nous pensons au contraire,que s’il a été capable de trouver les ressources pour Taza,il doit pouvoir les trouver pour Dresde.

3- Le PPI ne parle pas,ne se prononce sur rien,pire il se dissimule,alors que les blessures à soigner d’urgence sont nombreuses.Ce qu’il ya d’étrange à son mutisme,c’est qu’il ne lui profite pas.Il aurait pourtant tout à gagner à prendre position sur les sanctions injustes,à s’excuser des propos qu’il a tenu contre Maroc-Echecs,à montrer sa détermination à lancer un audit. Pour le sujet du jour,nous aurons du mal à connaître son opinion.

4- Le Ministère n’a rien à voir dans l’inscription d’une équipe dans une compétition internationale,nous ne sommes pas dans le cadre des Jeux Panarabes.Il n’y a pas de financement gouvernemental direct pour les Olympiades d’Echecs. Par contre il est du devoir du PPI de demander une subvention exceptionnelle au Ministère et de chercher des sponsors.

5- Nous sommes à J-4 de la clôture des inscrptions.

CONCLUSION. -------------

Je reste profondément blessé des injustices perpétrées par le PPI,contre Adil CHOUKRI au Championnat Arabe des Jeunes d’Abou Dhabi et contre notre équipe féminine aux Olympiades de Dresde,car le tout premier devoir d’un Président est de porter au plus haut ses champions,sans que les parents, les clubs et l’opinion le rappellent à ses devoirs.L’on signalait dans ces colonnes, que le Président de la Fédération de boxe avait démissionné,pour ne pas avoir permis de ramener de médaille de Pékin.

Dans le cas de la boxe,il s’agit d’un manque de réussite,dans le cas de notre PPI, il s’agit de mépris,d’un mépris redoublé et muet, contre ceux qu’ils frappent.Il est un proverbe allemand qui dit que le mépris est proche de la chute,qui pourrait tous nous surprendre par une initiative autoritaire du Ministère.Mais viendront-ils assez tôt, pour sauver nos filles.

Pierre BEISO.

Logo de Elamri
dimanche 7 septembre 2008 à 22h20, par  Elamri

Maitre Ryan,

Je suis entièrement d’accord avec toi, mais quoi fair en attendant ? Je ne peux admettre voir nos champions perdre ces occasions pour batir des performances qui se développe de plus en plus.. meme jouer pour les petits titres Arabes reste un but très cher pour nos jeunes, mais un tremplin indispensable pour le développement des échecs Marocains...

Au lieu d’attaquer l’incapacité des présidents de la frme, et je l’ai fait plusieurs fois sans aboutir à un résultats puisque la majorité des clubs s’enfoutait ! je préfère couvrir sur cet handicap "fédéral", en attendant un jour ou les présidents de clubs deviendront plus responsables et voteront pour des cadres à la hauteur des ambitions des échecs de l’élite qui forme les selections Marocaines, et qui traceront les lignes à un développement de tous les clubs dynamiques, et oeuvreront pour la vulgarisation de notre jeu dans les écoles...

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Mohamed Moubarak Ryan</FONT >
dimanche 7 septembre 2008 à 14h28, par  Mohamed Moubarak Ryan

Salut Si Abdelhafid,

Toujours concernant cette problématique de la participation de l’équipe nationale ( masculine et féminine) à la 38ème Olympiade de Dresde, j’estime que tu as mal intérprété mon propos sur le "principe de l’égalité des chances". Je m’explique.

Je pense que tu es d’accord avec moi que représenter son pays n’est pas une faveur accordée par un quelconque responsable ; c’est un honneur qui implique des droits et devoirs. La représentation d’un pays doit être basée sur le mérite et non les moyens financiers qui pourraient être fournis par les éléments sélectionnés, les candidats ou les prétendants ! car c’est là ou ce principe serait bafoué. Recouris aux sacrifices des personnes et clubs concernés ne devaient aucunement devenir le règle !

J’avoue que je fus dérangé lorsqu’on m’a proposé d’assurer le billet d’avion pour prmettre à mon fils Sâad de particper aux championnats arabes des jeunes à Abu Dhabi ; même s’il est Champion du Maroc de sa catégorie, et je devais l’encourager en tant que son père ! et j’ai même fait état de mes réserves, dans ce sens, à Monsieur Semlali président par intérim de la FRME .

C’est pourquoi je me range à ta remarque continuelle qu’elle faudrait un président compétent et influent et une fédération vraiment forte pour garantir une présence marocaine consistante sur la scène internationale. et A Bientôt.

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Boujemâ Kariouch</FONT >
dimanche 7 septembre 2008 à 08h16, par  Boujemâ Kariouch

Je pense, que la solution réside dans la tenue de l’assemblée générale, il faut fouiller dans ce sens avec le ministère de tutelle. Mais avant, rien n’empêche, on doit confirmer la participation de nos deux équipes. Le choix des membres pourra être rectifié par la suite, après l’assemblée générale.

Tant que nous n’avons pas encore élu un bureau fédéral, nous sommes vis avis de la loi des orphelins !

Abdeslam Sbai

Logo de Elamri
samedi 6 septembre 2008 à 21h55, par  Elamri

Mon cher Boujemaa, je ne doute guère de tes bonnes intentions envers tous les échéphiles Marocains, et surtout les « moins favoris » : les jeunes et filles.

D’accord, on va essayer de bouger les choses, mais tout d’abord, il faut convaincre le président par intérim de confirmer la participation des féminines Marocaines à Dresde avant le dernier d »lai, sinon, tous nos efforts, même s’ils aboutissent, seront comme si on frappait dans l’eau ! Car avec les allemands, c’est difficile de participer si on ne confirme pas dans les délais, je crois que tu te souviens du championnat du monde de Duisbourg en 1992, ou l’équipe des jeunes Marocains a passé les 2 premiers jours à la mosquée de la ville, puis sous la charge d’une association d’immigrés Marocains !!!

Je n’ai pas à être optimiste, je n’ai pas le temps d’y réfléchir ! L’essentiel c’est de faire l’effort, et je suis persuadé que qu’en fin de compte, ma première proposition resterait l’unique choix pour garantir la participation !

Notre maître Ryan a écarté ma proposition, sous prétexte qu’elle touche au principe de l’égalité de chance, je ne comprends pas ou il y a ce principe appliqué ? J’en ai voulu au défunt Bakali en 1982, puis au défunt Elfassi en 1990 lorsqu’il a refusé à la championne du Maroc Nawal Elamri de participer au championnat du monde des poussines aux USA sur les frais de sa famille, en plus, Les noms que j’ai proposé et qui sont, à mon avis et selon la règle de résultat et performances, concernés, peuvent, à travers leurs clubs ou familles, de coopérer…

Dans le cas échéant, la FRME qui a confirmé la participation masculine, avec des primes pour les professionnels, peut faire l’effort, et payer pour une ou deux joueuses qui n’ont pas les moyens, n’est ce pas la moindre des choses ?

Bref, jusqu’à présent, j’ai caché mon vrai point de vue, plutôt ma colère, pour ne pas dire qu’Elamri ne fait qu’attaquer, j’ai essayé de trouver des solutions possibles, malgré ma conviction que la FRME, qui est responsable sportivement et juridiquement, pouvait réaliser cette participation en convainquant le ministère de tutelle, et c’était très probable par l’intermédiaire d’une grande personnalité, ou par une société qui s’intéresse aux produits féminins !!

En attendant la confirmation de la participation Marocaine féminine dans cette olympiade pour commencer la campagne en leur faveur….

Logo de lion 64
samedi 6 septembre 2008 à 21h55, par  lion 64

Tout cela est fort interéessant mais pour les hommes on ne va pas organiser de championnat du maroc pour qualifier l’équipe masculine . donc est ce que les joueurs qui pratiquent dans le pays n’ont aucune chance d’y participer. s’il ya une participation qui va faire la selection ? est ce qu’on va se contenter de l’Elo alors qu’au Maroc il n’ya aucun classement clair . est ce qu’on va assister à des seances d’entrainement ? ou est ce que c’est seulement le PPI qui vas faire les choix ? continuera-t-il à payer de ses poche (ce qui est anormal ) ......

vraiment il faut que l’on se pose toutes les questions si on espere trouver des réponses.

Logo de HAJAJ MOHAMED DE TANGER
samedi 6 septembre 2008 à 21h37, par  HAJAJ MOHAMED DE TANGER

SALUT A TOUS.

JE SAIS QU VOUS PARLEZ TOUS AVEC VOTRE COEUR.

MAIS LA REALITE EST TOUT AUTRE !!!

1 - LE MINISTERE DE LA JEUNESSE EST DE PARTI PRIS AVEC L’ANCIEN PRESIDENT. DE CE FAIT IL EST CONTRE LES CLUBS ET LES ECHECS MAROCAINS. QUESTION : POURQUOI ??? .

2 - LE PRESIDENT PAR INTERIME M. HASSAN SEMLALI NE PEUT RIEN FAIRE TOUT SEULE. IL TROUVE LES PORTES DU MINISTERE DE TUTELLE TOUJOURS CLOSES POUR LUI. QUESTION : POURQUOI ??? .

3 - UN BUREAU DE FRME INEXISTENT PLEIN DE MERCENAIRES QUI SONT TOUS DEVOUES ENTIEREMENT A LEUR MAITRE QUI EST L’ANCIEN PRESIDENT. QUESTION : POURQUOI ??? .

LES REPONSES A SES QUESTIONS SONT MULTILPLES. PLUSIEURS PRESIDENTS DE CLUBS SAVENT QUI EST LE FAUTIF ET ILS LE DESIGNENT CLAIREMENT DANS LES COULISSES COMME ETANT L’ANCIEN PRESIDENT DE FRME AINSI QUE SON INVISIBLE ET NEGATIF BUREAU DE FEDERATION.

TOUT CE QUE JE DEMANDE A CES HONORABLES PRESIDENTS C’EST DE DIRE LA VERITE A HAUTE VOIE !!! .

TOUS LES JOUEURS D’ELITES AINSI QUE LES VRAIS CADRES NATIONNAUX SONT CONTRE L’ANCIEN PRESIDENT ET SON BUREAU. UNISSEZ VOUS A EUX POUR LE BIEN DES ECHECS MAROCAINS !!! .

SEULE DE CETTE FACON LE MINISTERE DE TUTELLE SERA FORCE D’EXAUCEE NOS DEMANDES ET OUVRERA LES PORTES TOUTES GRANDES A M. HASSAN SEMLALI POUR QU’IL FASSE LES DEMARCHES NECESSAIRES A LA CONSTITUTION DES EQUIPES NATIONAUX FEMININE ET MASCULIN.

C’EST MON POINT DE VUE.

AU REVOIR ET A BIENTOT

HAJAJ MOHAMED DE TANGER

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Mohamed Moubarak Ryan</FONT >
samedi 6 septembre 2008 à 20h10, par  Mohamed Moubarak Ryan

Salutations ramadanesques à tous les amis,

L’olympiade , rendez- vous échiquéen mondial tous les deux ans, est un événement de rêve pour tout joueur d’échecs de compétition. On aimerait bien que notre drapeau y flotte à côté d’autres pays, dont certains ont une histoire bien récente dans le noble jeu. A Dresde l’on attend plus de 150 nations. A La Havane (Cuba)en 1966, notr eéquipe nationale (masculine) y prenait déjà part, alorsqu’il y’avait seulement 50 pays !

Soit, mais franchement, la partcipation à une telle compétition est la tâche de la FRME et non du Ministère ! Si en l’état actuel "notre" fédération ne dispose pas des moyens financiers, et son président par intérim, Monsieur Hassan Semlali a les mains liées, avec un BF dissident ! Il doit freappaer aux portes de Madame la Ministre, non pouir désigner tel ou telle équipe mais pour solliciter une subvention exceptionnelle, vue les blocages actuels.

L’idée de recourir de nouveau, aux clubs concernés, auxparents des joueurs et joueuses qui seraient sélectionnés pour payer les frais d’une présence nationale à Dresde n’est pas bonne, à mon avis ! car il touche au principe d’égalité des chances ! ( comme l’a souligné notre ami Fareh, par ailleurs). Déjà en 1982 (Luzerne, en Suisse)Feu Bakkali, alors président d’une fédération à court de moyens, refusa une idée pareille, proposée par Monsieur Bachir Sbia (Champion en titre) et appyué...par moi même ! et c’était la deuxième absence consécutive de notre pays...

Mon sentiment est qu’on ne peut espérer grand chose avec une fédération, et affaiblie, voireparalysée avec une situation échiquéenne catastrophique, à moinsqu’une AGE, tenue dès la fin de Ramadan vienne de decrisper l’atmosphère et entamer un vréitable processus de changement dans le bon sens. Mais dans ce cas, j’ai besoin d’emprunter un peu d’optimisme de mon cher ami Boujemâ !...

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Boujemâ Kariouch</FONT >
samedi 6 septembre 2008 à 17h21, par  Boujemâ Kariouch

Monsieur el Amri,

Pourquoi tant de pessimisme dans vos paroles.

Personnellement, je ne me bat contre personne. Simplement j’ai le devoir de "soutenir" à mon niveau la cause de notre équipe nationale féminine.

Restons dans cette cause, uniquement dans cette cause pour tenter de succiter une réaction saine contre cette descrimination.

Par ailleurs et au delà du nombre des pratiquants dans notre sport, il s’agit ici d’une équipe nationale. Et même s’il avait que cinq filles et cinq garçons qui pratiquent tous seuls les échecs, le Ministère a le devoir, plus, la responsabilité de faire le nécessaire pour que le maroc soit présent au complet à dresde.

Nous nous situons hors de la problématique fédérale, il ne s’agit pas de lutter contre un ministère ou un président bien en peine. Non loin de là. il s’agit précisément de montrer au Ministère qu’il doit prêter plus de considération au sport des Echecs. Qu’il doit y mettre du sien pour soutenir le vrai décollage de ce sport. N’est pas dans des moments difficles qu’il faut apporter l’appui nécessaire. D’autant plus que, non pas un privilège que de demander que les filles participent à dresde, c’est une nécessité sportive. UNE NECESSITE SPORTIVE. Point à la ligne.

Devons nous geuler un peu ? devons nous nous offusquer de ce désintérêt du ministère ? Oui. Encore une fois, c’est notre devoir si nous voulons l’intérêt général de notre sport.

Je sais toutes les peines que vous avez enduré avec le Ministère et vous avez dû vous forger une opinion précise sur ce département. Soit. Mais quand même, est-ce que cela doit nous emêcher de réagir contre ce frein fataliste qui se trouve sans cesse devant nos filles ?

J’apprécie votre proposition d’écrire des articles dans la presse. Il faut le faire "diplomatiquement" parlant. je suis avec vous. Pour pouvez m’ajouter dans l’article : Selon la déclaration du SG de l’IZK ou du cadre national comme vous voulez "je souligne l’erreure stratégique" de ne pas faire participer l’équipe nationale féminine au 38 ème Olimpiades d’Echecs de Dresde. Le Maroc, conformément aux aspirations, de la Ministre de la jeunesse et des sports" en matière de développement du sport féminin, se doit d’être représenter par ses championnes d’Echecs à cette grande manifestion mondiale." voilà.

Combien de fois nos filles sont resté sur "le pavé" pour différentes raisons. on doit dire "CA SUFFIT", sans arrière pensées et le plus simplement du monde.

Quand même, j’ai également dans ma tête de quoi être pessimiste, c’est noir de noir. Mais qu’a Dieu ne plaise, on doit sensibiliser, toujours sensibiliser (c’est mon unique but en écrivant le présent arcticle), le plus vite possible. Les jours passes et l’Olympiade approche. La date fatidique du 12 septemps, dernier délais, d’inscription est là devant notre porte.

Dans tout cela ce qui me chagrine, c’est le silence du président Semlali. Qu’en pense-til ? Que fait-il ? Il doit continuer son oeuvre de redressement de notre sport. Nous sommes avec lui.

Mais de grâce ne restons pas les bras croisés dans un pessimisme ambiant. Si au moins nos filles n’étaient pas dans une courbe "montante" on pourrait en discuter. Mais elle progresse de façons régulière, acquièrent de nouvelles expériences, ont de l’ambition. L’Olympiade est une extraordinaire plate forme de progrès. Rien qu’en y participant elles gagneraient plus d’une année de pratique échecs mesuré dans leur pays.

Mais au moins, qu’elle nous disent, quand nous les rencontreront, "Merci" d’avoir essayer". " merci de votre soutien". Et pas autre chose comme le silence si nous gardons les bras croisés. Elles sentirons au moins que leur famille échiquéenne s’est démené pour elles. Dans ces conditions elle garderons au moins un espoir pour des jours meilleurs.

Je sais par ailleur que "l’on" peut exploiter notre soutien à la cause des filles pour montrer notre supposés animosité contre le ministère après celle de l’ex-président démissionnaire. Nous savons que c’est faut. Seul l’intérêt de notre sport compte. Et les filles y fond gradement partie.

Alors, Monsieur El Amri essayez d’être un petit brin plus optimiste. Et après on verra !

Bien respectueusement.

Boujemâ Kariouch

Logo de Elamri
samedi 6 septembre 2008 à 16h26, par  Elamri

Chers amis Sbai et Kariouch, je suis entièrement d’accord avec vous, je sais que ma proposition n’est pas la bonne, surtout que la FRME a un représentant, un responsable qu doit etre juste envers les masculins et féminins, mais, je préfère laisser l’eau couler, au lieu d’attaquer, car, on n’est pas sensé de montrer à un responsable ce qu’il doit ou doit pas faire...

Pour ce qui es du ministère, je peux faire quelques articles dans la presse Marocaine, mais le ministère peut facilement savoir qu’il n’y a pas de masse derrière, et qu’il s’agit d’un certain Elamri ou une poignée de persones derière..ce qui ne mérite pas, à son sens, de donner importance...

Les échéphiles Marocains ne sont pas solidaires entre eux, meme envers des causes nationales de notre jeu, alors, il ne faut pas rever, vous voulez responsabiliser M. Semlali, et vous avez les droit de le faire, soit, mais vous n’arriverez à rien... Le défaut est en nous meme, tous les echephiles, en premier lieu les présidents de clubs, c’est pour cela nous sommes très faibles, meme pour defendre les toutes petites causes, dans les cas rares qu’une poignée d’échéphiles ait tenu le coup, les échecs Marocains ont réalisé pas mal de bons points en premier lieu dévoiler et punir amazzal...

La descrimination envers les filles ? est ce que c’est nouveau dans notre fédération ? A suivre...

Logo de Abdeslam Sbai
samedi 6 septembre 2008 à 14h18, par  Abdeslam Sbai

Je crois qu’il faut agir fort contre cette politique de ségrégation. La solution proposée par notre ami Mr Abdelhafid El Amri pourra être une, mais pas la bonne, pour la simple raison : Si on arrive à débloquer les moyens pour la participation des hommes, pourquoi pas pour les dames ?? Au lieu de chercher des charités par ici et par là (mendier) pour nos filles afin qu’elles puissent être à pied d’égalité avec les hommes !!! C’est grave !!

Abdeslam Sbai

Logo de Boujemâ Kariouch
samedi 6 septembre 2008 à 13h42, par  Boujemâ Kariouch

J’insiste la dessus. Et je le dit en majuscule : IL Y EN RAZ LE BOL de subir à chaque fois une telle situation. Alors que pour les autres Fédérations sportives nationales, des centaines de millions ont été dépensé sans résultats dans les JO de Pékin, sans compter les stages au maroc et à l’Etranger. Savez vous que le président de la Fédération de Boxe Belhaj a tout simplement démissionné devant les résultats catastrophiques de la boxe marocaine.

Dire que le Ministère ne bougera pas le petit doigt, c’est sans doute vrais. Mais faut-il pour autant transférer la solution du problème au niveau des clubs comme Abou Dahbi et soulager gracieusement le ministère de ce problème sans dégât pour lui.

Non et non. Il est dans le rôle du ministère de prendre ses responsabilités. C’est clair c’est net. On ne peut accepterune nouvelle descrimination.

A Dresde ce sont les Olympiades qui se dérouleront, la plus grande manifestation planètaire des echecs. Le ministère n’a pas d’argument légale contre cette participation.

C’est pour celà que le président Semlali doit prendre ses responsabilités et déposer le dossier au ministère. Ainsi il aura assumer ses responsabilités.

Comme le dit M.El Amri le ministère de bougera pas le petit doigt. Soit. Alors une fois d plus la balle revient dans le camps de Semlali qui doit impérativement tenir une conférence de presse nationale pour alerter l’opinion publique. Il faut savoir que ce qui sera "dit" dans cette conférence de presse ne tombera pas dans "l’oreille" d’un sourd. Il aura évidement une réaction positive en haut lieu.

LE PROBLEME SE SITUE ENTRE SEMLALI ET LE MINISTERE. Parce que cela est inscrit dans les dispositions règlements qui les régient. Que l’un deux n’assume pas ses responsabilités et il en sera tenu pour responsable de la non participation féminine à Dresde.

A un autre niveau : Local celui là : les clubs concernés peuvent réunir une conférence de presse pour faire pression. Mais là il faut que Semlali annonce la liste des selectionnées filles.

C’est pour cela, cher ami, que sous l’ère de développement tout azimut de notre jeune Roi Sa Majesté Mohammed VI on ne peut accepter de rester en arrière sous le poid d’une descrimination injustifiée.

Boujemâ Kariouch

Logo de fareh youness
samedi 6 septembre 2008 à 12h42, par  fareh youness

Salam Mr. Elamri

A mon avis .. Nous ne devons pas se baser sur les clubs et les parents .. Sinon, seulement les clubs et les parents riches qui peuvent survivre dans cette phase ..

Je pense que le président par intérim devrait demander la subvention du Ministère .. Au cas de refus, il leur jettera les clés ! Ça suffit avec les solutions (Tar9i3iya) .. c’est de la fausse gestion ..

On ne veut pas une fédération faible .. gérée par des gens faibles ..

Le destin de la FRME est borné par deux types de dirigeants : Les voleurs et les faibles .. Où sont les compétents ???

Logo de Elamri
vendredi 5 septembre 2008 à 21h36, par  Elamri

Ce n’est pas la peine de chercher midi à 14 heure ! Le ministère ne bougera pas le doit, car dans l’absence de pression d’un loubing ou d’une grande personnalité...rien ne marche, et celui qui prétend le contraire doit le prouver !

M. Semlali, coincé qu’il est, ne peut pas prendre d’initiative, payer de sa poche n’est pas une solution, car le monsieur pourrait laisser ses biens s’il poursuit les besoins des échecs, qui nécessitent une politique et un programme clairs soutenus par des hommes forts en plus des techniciens !

El la solution ? encore une fois, et provisoirement, les clubs concernés peuvent donner le coup de pousse, se basant sur les résultats du dernier championnat féminin à Marrakech, on peut faire le choix des premières qui pratiquent encore : Laila Elamri, championne en titre

Sanae Elamri, vice championne

Fadoua Arif, 3e

Rania Sbai, 5e

Sans oublier Hind Bahji, avec son Elo international de plus de 2000 points

Les clubs et parents concernés peuvent payer les frais de voyage, la fédération devrait se charger du reste !

En ce qui concerne le FUS, il est prêt à financer le transport de ses 2 joueuses, et c’est aux autres clubs ou parents de se décider dans les plus brefs délais !

(Si la commission technique prévoit d’autres noms, qu’elle se prononce et elle a le dernier mot !)

Logo de BEISO Pierre
vendredi 5 septembre 2008 à 05h44, par  BEISO Pierre

Bien sûr,qu’il faut que la FRME bouge.D’autant que c’est elle qui a inscrit les garçons et n’a pas inscrit les filles.

Nos Jeunes n ’ont pu être inscrits,cet été,pour Abou Dhabi , qu’aprés cinq semaines de pression.

Pierre BEISO.

Logo de Youssef BOUKDEIR
vendredi 5 septembre 2008 à 03h51, par  Youssef BOUKDEIR

Loin de toute action de surenchère, Mr Kariouch a placé le problème de la participation Marocaine aux prochaines olympiades dans son vrai contexte, il faut impliquer par tous les moyens le ministère de la jeunesse et des sports qui doit débloquer la subvention nécessaire à cette expédition, sélectionner les joueurs et joueuses qui défendront le mieux les couleurs nationales, établir un plan d’entraînement vigoureux surtout pour l’équipe féminine , et désigner ensuite un encadrant de choix qui va accompagner nos équipes .Mais si le ministère refuse d’ accorder le budget demandé en raison de la situation critique au sein de la FRME , c’ est au président de la fédération en concertation avec les présidents des clubs de trouver la solution adéquate .

Logo de youness fareh
jeudi 4 septembre 2008 à 23h44, par  youness fareh

Allah Yhafdek cher Boujemâ

Rien à dire .. Il faut que la FRME bouge !

Brèves

22 octobre 2008 - RACHAD BERNOUSSI DES ECHECS ORGANISE TOURNOI AL MASSIRA

A l’occasion de la fête de la marche verte, Rachad Bernoussi a le plaisir d’organiser son tournoi (...)

6 octobre 2008 - III Open Internacional Ciutat de Palma, Trofeo Iberostar

III Open Internacional Ciutat de Palma, Trofeo Iberostar Le 3ème Open International de la ville (...)

5 octobre 2007 - Europe Echecs : La cérémonie de clôture du championnat du monde en vidéo !

11 juillet 2007 - Championnat des jeunes du 21 au 28 juillet 2007 à Agadir

Selon le courrier émanant de la FRME daté du 10 Juillet 2007 portant le n° 190/2007, le VIe (...)

13 mai 2007 - 6ème Coupe de Chefchaouen du 16 au 19 juillet 2007

Prenez vos dates ; La 6ème Coupe de la ville de Chefchaouen aura lieu du 16 au 19 juillet 2007. (...)

Navigation