Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

Kamous Abderrahim : Cadre ambitieux et compétent

El Jadida en 1994
lundi 20 octobre 2008
par Boujemâ Kariouch
popularité : 1%

Difaa Hassani Jadidi Kamous Abderrahim Cadre ambitieux et compétent

Abderrahim KAMOUS n’est pas près d’oublier la saison sportive 92/93.

Elle lui aura apporté un bonheur auquel il ne s’attendait sûrement pas. Sa joie fut grande quand son jeune frère Ali remporta, haut la main, le championnat national des cadets moins de 16 ans à Bouznika, l’été dernier.

Le DHJ, section échecs venait d’acquérir un beau premier titre national dans la catégorie jeune.

Pour Abderrahim Kamous, cette prestation honorable, à la dimension nationale, est une récompense légitime à la mesure de ses efforts qu’il consacre dans son club chéri le DHJ.

Membre fondateur, secrétaire-général, entraîneur et animateur du Club, KAMOUS pratique ses diverses fonctions avec amour et sacrifice avec le talent que l’on connaît, durant de nombreuses années.

Pour ses nombreux amis à l’échelon national, KAMOUS n’en est pas moins devenu un des cadres sérieux et compétents dans les domaines de l’animation de l’entrainement et de l’arbitrage local et régional.

En 1991, il participe activement à l’organisation du Tournoi « Open » du festival de l’été d’El Jadida où la compétition connaît une large participation nationale. C’est un succès. C’est encore en 1991, le 3 août, où il anime l’ouverture de l’École d’Échecs du DHJ.

1992 : C’est le Tournoi en hommage à Si Hachmi Bendriss, ex-champion national, qu’organise KAMOUS de bout en bout.

El Jadida accueil en 1993, les championnats régionaux des jeunes, c’est l’occasion pour KAMOUS de démontrer ses qualités d’organisateurs, etc…

Dans le club DHJ, section Échecs qui est présidé par le Maître National et triple champion du Maroc CHORFI Khalid, KAMOUS affronte les réalités échiquéennes et ses problèmes avec courage et patience. KAMOUS ne trouve rien d’extraordinaire à cela : « Je n’ai jamais arrêté de faire mon devoir ».

Quand KAMOUS parle de sa carrière et de sa vie, une constance s’impose : amour du devoir.

En dépit des difficultés financières, son Club a tout de même pu réaliser une bonne saison sportive, avec titre national jeune à la clé, grâce en premier lieu à son dynamisme et à l’abnégation dont il fait preuve.

Aussi, en ce début de saison 93/94 nous disons à ce « cœur vaillant à qui rien n’est impossible », comme dit le célèbre proverbe, bon courage.

JPEG - 78.2 ko JPEG - 107.9 ko JPEG - 95 ko JPEG - 101.8 ko

Article publié dans Al Bayane "Spécial-Echecs", 1994. Par Boujemâ Kariouch



Commentaires

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Boujemâ Kariouch</FONT >
lundi 8 décembre 2008 à 18h19, par  Boujemâ Kariouch

Bonsoir Boujemâ,

De prime a bord je te souhaite bonne Fête d’El Aid, avec plein de réussite et bonheur.

je t’écris pour te remercier pour ton hommage que tu as fais sur Maroc Echecs, vraiment ton geste m’ a fait vibrer le cœur. Ce sont de beaux souvenirs, tu m as fait plonger dans le temps du démarrage de l école à l’époque de Khalid Chorfi comme président du club Difaa Hassani El Jadida (DHJ), section échecs.

En 1990 j’ai fondé le club DHJ avec l’aide du champion du Maroc Khalid Chorfi que je salue par cette occasion, ainsi que d autres adhérents qui venaient de s’installer á El Jadida. En 1993 l’école que j’ai dirigé a donne son fruit avec le titre de champion de moins de 16 ans, c était mon frère Ali KAMOUS ainsi que d’autres champions de ligue comme Aziz Fajri Lahmar Abdessamade Hilalat Dalila …etc.

Cher Boujemâ merci d’avoir pensé à moi. Ce geste de noblesse n’est pas le premier que tu fais. Je t’ ai déjà connu à travers les divers articles que tu as fais paraître dans la rubrique réservée aux échecs dans le journal ALBAYANE qui était le seul lien des échecs au Maroc à l époque, entre autres, le jour que j’ai eu le titre d arbitre FIDE dans le site Maroc échecs. Nous avons profite de ton expérience a CHAOUEN quand tu nous donnais des cours de pédagogie pour l’apprentissage des échecs.

Merci infiniment.

Merci encore une fois et à très bientôt inchaallah

best regards

Abderrahim El Kamous

Logo de Naima
mercredi 22 octobre 2008 à 10h50, par  Naima

Merci beaucoup M. Boujemâ Kariouch pour ce beau article, vous nous avez rappelé le beau vieux temps d’il y a déjà 14 ans. 

Je félicite, par la même occasion, les frères El Kamous (Abderrahim et Ali) pour leurs contributions et leurs prestations diverses dans le monde des échecs.

 Nany.

Brèves

21 septembre 2006 - Historique des matchs pour le titre mondial

A deux jours du match de réunification que nous attendons tous, qui opposera le champion du (...)

Navigation