Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

L’Année Echiquéenne au Maroc, Glossaire 2005.

lundi 9 janvier 2006
par Mohamed Moubarak Ryan
popularité : 2%

Le Glossaire que vous voudriez bien consulter reste un simple jeu. J’ai voulu résumer à ma manière une année pleine de rebondissements. Il ne prétend absolument être exhaustif, car il a du suivre le cheminement des lettres alphabétiques... Les notices rédigées sont courtes, parfois fragmentaires, et alternent l’information, l’interprétation et l’humour... A lire toujours au conditionnel ! J’attends avec impatience vos propres commentaires.

A comme Amazal : Le président de la FRME aura été l’homme de l’année 2005 ! Et de quelle manière ! du scandale des conditions lamentables d’hébergement à Settat aux falsifications systématiques des dossiers d’arbitrage, en passant par les affaires Karim,Karima, Bouhdoun et Sebbar, sans oublier ses volte- faces envers notre GM Hamdouchi et le MI Tissir !

B comme Bakkali : « Si Mustapha », le vrai, a quitté le monde des mortels un mercredi 13 juillet 2005 à l’age de 81 ans ; Triple Champion du Maroc, ancien président de la FRME, il aura marqué une époque entière de l’histoire des échecs marocains. Son immense oeuvre resta malheureusement inachevée, sans évoquer les gâchis de l’actuel président en place...

C comme Chakroun(Mohamed) : Le dynamique sociétaire et actuel président de l’Association Marocaine des Echecs de Tétouan, a tout fait pour accueillir le 35° Championnat Individuel du Maroc, voulant même le baptiser Edition Feu Bakkali ; IL aura finalement « dirigé » une compétition nationale dans l’anonymat presque total ; A méditer.

D comme Daoudi (Kamal) : Notre champion junior, nouveau sociétaire du Raja Echecs, eut une prestation tout à fait honorable aux dernier championnat arabe junior, en Jordanie. Cependant son comportement anti- sportif lors de la 7° ronde du 35° championnat individuel à Tétouan face à Benaino, pose trop de questions ... Même son président « Rajaoui », présent dans la salle du tournoi, n’a guère apprécié un « geste » mal venu dans les circonstances actuelles...

E comme Elamri(Abdelhafid) : Notre M.Fide et Arbitre International, fut au four et au moulin durant cette année 2005. Faisant du club FUS Echecs une pépinière de champions, critiquant les dérapages du président de la fédération, appuyant la création d’une association marocaine des joueurs d’échecs, s’activant dans le domaine du journalisme échiquéen. seul ombre au tableau, la disparition de l’Open International de Rabat...

F comme FRME : Notre instance échiquéenne nationale a été tout au long de l’année dans l’oeil du cyclone. Son image s’est terriblement détériorée, auprès des joueurs d’échecs, du public et des médias, à cause de la série de gaffes, morales, organisationnelles et techniques que l’on sait. Seule initiative à enregistrer à son actif, le Tournoi International Feu Sekkat...

G comme Ghazi (Mustapha) : L’ancien responsable de l’information au sein de la fédération et actuel président du nouveau club Tétouan Smir, mérite la palme d’or de la volte face ! Sanctionné abusivement, en 2002, par le président Amazal, il réussit à soudoyer ce dernier, participa activement au tournoi Sekkat, s’imposa dans l’organisation du 35° championnat individuel malgré ses réticences premières. Mais surtout c’est son rôle au sein de la commission expéditive chargée de sanctionner Ali Sebbar qui fera date. Une victime devenue bourreau en quelque sorte !

H comme Hamdouchi : L’indiscutable numéro un marocain, le GM Hicham a, encore une fois, marqué cette année de son empreinte. Vainqueur au zonal de Taza, auteur d’une simultanée mémorable, record arabe, à Chefchaouen, participation honorable à la Coupe du Monde, en Russie , finaliste pour la deuxième fois consécutive au Grand Prix de Bordeaux face Fressinet ( après Karpov en 2004). Mais c’est surtout son absence fort regrettable du dernier championnat Individuel Arabe, qui a soulevé tant d’interrogations...Il faudrait chercher la cause coté Amazal !

I comme Ismael (Karim) : Ecarté injustement du zonal africain de Taza, le jeune espoir marocain aura beaucoup fait parler de lui, suscitant d’innombrables réactions de sympathie à travers ME. Il prouva sa valeur et son sérieux sur l’échiquier en s’imposant de très belle manière à la 4° Coupe de Chefchaouen, en présence des meilleurs joueurs nationaux, excepté Hicham...Il préféra par la suite clore une parenthèse ... bouda le 35° Championnat National Individuel et chercha à faire ses preuves, ailleurs, dans les compétitions européennes...

J comme Jelloul (Ben Dellal) : L’Arbitre International algérien et ami personnel de Monsieur Amazal s’est distingué par sa contribution « précieuse » à l’image du noble jeu au Maroc, en validant nombre de normes pour l’obtention du titre d’Arbitre international, dont celles avalisées au cours d’un championnat national ( 2002 à Casablanca) ou il’ na jamais mis les pieds, attestations enrichies par son élégante remarque écrite à main propre : « Bon comportement dans la salle du jeu » !

K comme Karyouch (Boujemaa) : Notre humble et sérieux échéphile mérite un grand K ; Il s’est dépensé corps et âme tout au long d’une trentaine année, écrivant, encadrant les jeunes, animant des stages, arbitrant diverses compétitions nationales pour se voir octroyé un « éphémère » titre d’Arbitre International en 1993, et assisté à la désignation effective par l’actuelle fédération de nombre de ses anciens disciples ...Il est grand temps de lui rendre dignité en 2006.

L comme Lameti (Mohamed) : Notre professeur et vice président de la FRME, a gardé un profil bas vis-à-vis de la crise fédéral actuelle ; Préférant tenir ses distances avec Monsieur Amazal, et se concentrer sur sa passion de jouer aux échecs. Il brisa le « silence des agneaux » observé par certains, en intervenant pertinemment sur le site Maroc-Echecs avec modération et éloquence...

M comme Maroc- Echecs : Ce site lancé en mars 2005, destiné aux joueurs marocains de tout bord, aura comblé un vide immense dans l’espace national. Couvrant l’actualité échiquéenne, encourageant les performances de nos joueurs, soulevant des débats passionnants, s’intéressant à l’histoire des échecs dans notre pays, organisant un tournoi hebdomadaire fort réussi en ligne, ce n’est pas par hasard qu’il fut salué par Notzai, parmi les sites échiquéens les plus performants de l’année 2005.

N comme Nabil (Doghri) : Le sympathique MF tunisien, aura été très déçu lors de ses trois derniers voyages effectués dans notre pays ; Une participation sans éclat au Trophée SM Mohamed VI (El Jadida août 2004) et un résultat très moyen (19° avec 5pts) au Trophée Feu Sekkat ; Mais c’est surtout à cause de sa norme de MI, arraché de lutte acharnée au zonal africain de Taza, et serait évaporée par la négligence de la FRME, qui a omis, pour des raisons obscures, d’envoyer les résultats officiels, à la FIDE.

O comme Onkoud (Abdelaziz) : L’ancien Champion du Maroc et « rédacteur en chef » de Maroc-Echecs, aura connu une année très fertile, à l’image des plaines de Doukkala ! Réalisant une quatrième norme de Maître International, gagnant une centaine de points Elo, rédigeant sur le site ME 282 articles en 10 mois, soit presque un article par jour ! Intervenant sur tous les sujets d’actualité, se passionnant pour les débats visant à améliorer les conditions du jeu au Maroc ; mais sans, pour autant, négliger ses activités d’encadrement des jeunes et son amour de la composition. Chapeau !

P comme « Pour qui sonne le glas » ? : Le titre du célèbre film interprété par Gary Cooper et Ingrid Bergman, basé sur le roman de Himmingway, résume bien la situation fédérale actuelle, à l’approche de l’Assemblée Générale. Devant la gravité de la falsification des dossiers d’arbitrage, révélée par Maroc -Echecs, chacun va essayer de jeter la responsabilité sur les autres. Alors pour qui le glas va sonner ? L’heure de vérité est imminente.

Q comme « Questions pour un Champion » : la fameuse émission de Julian Lepers, pourra constituer un modèle pour rédiger quelques questions à l’attention de notre président fédéral :

1- Qui a eu la diabolique idée de "confectionner" des normes pour les titres d’AI ?

2- Qui contacté les arbitres arabes pour cautionner les falsifications ?

3- qui a signé les PV fabriqués ?

4- qui a apposé le cachet de la FRME sur les PV ?

5 - Qui a envoyé le courrier à la FIDE ?

R comme Rrhioua (Tarik) : pardon d’abord pour une possible erreur dans l’écriture du nom de notre talentueux joueur et Webmaster du Site Maroc Echecs ! Même, s’il ne se manifeste que très rarement parmi les auteurs du site, sa contribution technique pour l’amélioration constante de cet espace échiquéen commun est fort perceptible. Tarik préfère se concentrer davantage sur ses études et ses tournois, ou il a réalisé de beaux résultas au cours de 2005.

S comme Sebbar (Ali) : à l’image d’Ali Baba dans « les mille et une nuits », Il aura été l’héro malgré lui de cette année 2005. Voulant quitter normalement le Raja Echecs pour rejoindre le club champion du Maroc, Ittihad Riadi de Casa, il eut un Niet catégorique de la part de son chef qui en même temps président de la FRME, ; harcelé par ce dernier, piégé en présence de certains témoins (non oculaires) privé de la participation au tournoi Feu Sekkat, et au 35° Championnat Individuel National, sanctionné arbitrairement par une commission expéditive et partiale, Ali fort de son droit, a fait appel devant qui de droit ; Espérons que la prochaine Assemblée générale lui rendra justice.

T comme Tissir(Mohamed) : Notre MI a confirmé tout au long de l’année 2005, sa place incontestable de numéro 2 marocain. Malgré une participation ratée au championnat arabe individuel, il remporta au Yemen le Grand Tournoi du Président face à une forte concurrence, et ajouta un troisième titre de Champion du Maroc à son palmarès de très belle manière. Il aura subi, lui aussi les foudres de M. Amazal, qui l’empêcha de prendre part au championnat individuel d’Afrique. Avec sa volonté et son sens de professionnalisme, il a toutes les capacités pour devenir le futur GM marocain.

U comme Uta Al Hamam (Chefchaouen) : Cette charmante et pittoresque place historique, a vécu la nuit de 28 juillet 2005, durant 5h 30 mn une simultanée mémorable de notre grand champion Hamdouchi, qui réalisa un vrai record national et arabe dans ce type spectaculaire de compétition, en affrontant 60 joueurs. L’assistance évaluée à plusieurs centaines de personnes, composée d’amateurs ou de simples et curieux touristes, contribua énormément à réchauffer l’atmosphère...

V comme Valeurs (sures) : Ils sont jeunes, parfois trop jeunes ; Il sont doués et ambitieux. Ils s’appèlent Ait-Hmidou, Nafri, Laghmari, Zerrouki, Elamri, Ait Latik, Bennani, Iraqui et autres. Ils ont tous prouvé leurs talents au cours de l’année 2005. On espère bien que laFRME, développe des structures adéquates pour encadrer et assister ces jeunes espoirs ; et que, surtout, les conditions d’hébergement et de restauration de Settat ne se reproduisent jamais !

W comme Watson : Il ne s’agit pas du biologiste américain (James) qui découvrit la structure de l’ADN , dont la prochaine AG aura peut être besoin d’utiliser ses procédés pour déterminer les falsificateurs... mais simplement du Docteur Watson, accompagnateur et disciple du célèbre détective Shorlock Holmes. « Elémentaire mon cher Watson » disait Holmes, Les indices découverts à travers le site de la FIDE n’auront point besoins d’analyses biologiques !

X comme X ! : Il n’aura pas plainte contre X, lors de cette future et cruciale Assemblée Générale ; Les falsificateurs sont maintenant connus de tout le monde ; Il y aura par contre, comme toujours, des promesses, des machinations, des pressions et des justifications... A suivre.

Y comme Yougane (Jamila) : Seule Maître International Féminine (WIM) marocaine, elle n’aura pas, elle aussi, échappé à la fureur de notre président, en la privant de participer au championnat arabe féminin à Dubai, et aux championnats du monde jeunes à Belfort. Son appartenance au Club FUS Echecs, ou son refus d’intégrer le Raja (encore ?) serait derrière ses ennuis...

Z comme Zitane (Abdelhay) : Le sociétaire et membre de l’équipe Alouane Fannia, préférant travailler souvent dans l’ombre, fut parmi les précurseurs des sites web réservés au noble jeu dans notre pays. Initiant et administrant le site d’Alouane Fannia de Chefchaouen depuis février 2004. Il réussissait à en faire une mine d’informations pour l’histoire de notre club. Ses contributions au site Maroc Echecs sont toujours enrichissantes et souvent pleines d’humour...



Commentaires

Logo de rachad97
mardi 10 janvier 2006 à 00h38, par  rachad97

Bonsoir Monsieur Moubarak

allah ya3tik sahha, toujour du nouveau, toujour du bien, toujour, toujour ..... ce qui a attir ? Mon attention c’est la lettre M

et l’histoire de Mille et une nuit - Je suis en train de pr ?parer une histoire semblable intitul ?e Mille et une Mensonge de Monsieur aMazal.

Bon Mouton ? tous les ?ch ?philes !!!

Logo de nabil
lundi 9 janvier 2006 à 22h59, par  nabil

B comme brillant : Ce glossaire est tout simplement brillant.

R comme Ryan : Moubarak nous gratifie ces derniers temps d’articles de premier ordre.

A comme A ?d : Mabrouk al a ?d. Attention : l’abus de viande de mouton peut nuire ? la r ?flexion ?chiqu ?enne.

V comme Victoire : La victoire des ?checs marocains est proche.

O comme : Omerta : elle doit cesser. Nos joueurs doivent s’exprimer sur notre site o ? ailleurs en toute libert ? et sans craindre les repr ?sailles du pr ?sident dictateur.

Brèves

30 juin - test

test test

6 août 2011 - انتكاسة صحية للأخ بوجمعة قريوش

تعرض الأخ بوجمعة قريوش لانتكاسة صحية مقلقة يوم الجمعة الماضية بمنزله بمدينة الخميسات، وفي اتصال هاتفي مع (...)

6 août 2011 - انتكاسة صحية للأخ بوجمعة قريوش

تعرض الأخ بوجمعة قريوش لانتكاسة صحية مقلقة يوم الجمعة الماضية بمنزله بمدينة الخميسات، وفي اتصال هاتفي مع (...)

18 juin 2011 - Nouvelle brève

Ecouter Radio Tanger aujourd’hui Samedi matin ….une émission sportive spéciale sur l’Assemblée (...)

17 septembre 2010 - Décès de Farah Chakroun...( fille de notre ami Mohamed)

Je viens d’apprendre avec stupeur et consternation, le décès de Farah Chakroun, à l’âge de 21 (...)

Navigation