Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

LA FIXATION : Une arme redoutable ?

Fixation positive (1) et négative (2)
vendredi 29 août 2008
par Boujemâ Kariouch
popularité : 3%

GIF - 10.3 ko Lorsqu’un joueur attaque une case-occupée par exemple par un pion ennemi en y concentrant les attaques de plusieurs de ses pièces, son adversaire arrive généralement à amener autant de pièces à la défense de cette case de sorte que l’attaque est neutralisée.

On dit alors que le joueur attaquant a fixé les pièces utilisées par son adversaire pour sa défense.

JPEG - 1.6 ko

Fixation positive (1)

En elle-même la fixation constitue un avantage du fait que le camp sur la défense ne peut à aucun moment distraire l’une quelconque des pièces fixées sans perdre du matériel, alors que le camp de l’attaque peut enlever à n’importe quel moment n’importe laquelle de ses pièces fixantes ; il ne perd que la fixation. Si, en outre, les pièces fixées ont moins de mobilité que les pièces fixantes, l’avantage de la fixation a de bonnes chances d’être décisif.

L’attaquant pourra alors, au moment opportun, retirer ses pièces fixantes pour les expédier sur un autre front où les pièces adverses fixées ne pourront pas les rejoindre.

La victoire est au bout de cette volte-face.

En voici un exemple : JPEG - 70.5 ko JPEG - 50.3 ko JPEG - 51.6 ko JPEG - 52.4 ko

Fixation négative. (2)

Par contre, une fixation est inopérante –et peut même tourner tragiquement, comme dans la partie suivante – si les pièces fixantes sont moins mobiles que les pièces fixées.

JPEG - 77.7 ko JPEG - 52.9 ko JPEG - 45.1 ko JPEG - 48.3 ko

Attention de "rester fixe", ici, allez pour un petit "plouf" rafraichissant !

GIF - 4.9 ko



Commentaires

Navigation