Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

La Dévalorisation du Titre de Champion du Maroc

samedi 7 août 2010
par Mohamed Moubarak Ryan
popularité : 1%

Jadis le titre de Champion du Maroc avait une valeur symbolique inestimable. Son détenteur, considéré - par ailleurs - comme le meilleur joueur du pays, était reconnu partout, et apprécié au sein de la communauté échiquéenne marocaine, mais également auprès de la presse sportive nationale. Les championnats nationaux individuels furent le point d’orgue des activités fédérales, objets de toutes les attentions, et souvent couverts par les organes d’information audiovisuels et la presse écrite…à l’époque ou les quotidiens marocains se comptaient sur le nombre du doigt...

Ainsi, le premier championnat individuel du Maroc qui s’est déroulé en juillet 1965 à Tétouan, fut baptisé (après autorisation du Cabinet Royal bien évidemment) « Trophée du Prince Héritier Sidi Mohammed  ». Le Ministre de la Jeunesse et Sport Monsieur Ben Bouchta s’est déplacé en personne au Club l’Union pour décerner le Trophée au vainqueur Feu Mustapha Bakkali.

En 1968, le troisième championnat individuel, remporté par Feu Ahmed Bennis, se disputait à Rabat, dans les salons du meilleur hôtel de la capitale, Tour Hassan, devant de célèbres personnalités et amateurs du noble jeu :La chaîne télévisuelle nationale en faisait des rapports réguliers...

Celui organisé en 1973 (le huitième) est resté gravé dans toutes les mémoires…Il fut conçu à l’image du fameux Match du Siècle 1972 entre Fisher & Spassky, disputé par les deux finalistes Bakkali et Bennis à Rabat sous les feux des projecteurs de la Télévision Nationale !, rapporté et commenté quotidiennement lors de l’édition d’information principale. Le triple Champion, Mustapha Bakkali, fut célébré, à son retour à Tétouan, par toute la ville, au cours d’une cérémonie spéciale présidée par le gouverneur d’alors Monsieur Kanouni !

En 1975, alors que nous venons juste de créer notre premier club à Chefchaouen, je me rappelle encore la couverture journalistique ample et exclusive réalisée par le quotidien le plus important du pays ‘Al ALAM, au 9ème championnat organisé dans la belle et spacieuse Salle des Fêtes de Rabat. la victoire de Khalid Chorfi, jeune architecte, est titrée tout au long de la page sportive en gros caractères, gras et rouges !

Sept ans plus tard …en décembre 1982, dans les salons du beau Club de la Banque Populaire de Casablanca, je remportai mon premier titre de champion du Maroc. La TVM faisait une couverture correcte de l’événement. Quelle fut ma surprise lors de mon retour à Rabat, au sein de l’institut ou je poursuivais mes études supérieures (ESI) d’avoir été reçu et félicité par le Directeur et célébré par mes profs et mes collègues, alors que j’étais plutôt discret quant à ma passion pour les échecs ! A Chefchaouen, une cérémonie d’hommage m’attendait présidée par le gouverneur Monsieur Ghojdami

En mars 1984, comme je l’avais exposé dans mon article sur le défunt Campomanes, le 15ème Championnat Individuel organisé à Chefchaouen fut honoré par la présence du Président de la FIDE en personne. Le vainqueur, mon ami Abdellah Ait Hmidou, fût fêté comme un héros national !

C’était la belle époque, dira-t-on, difficile de ressusciter dans les circonstances actuelles…IL est vrai, depuis l’implication de Wafa Bankdans le sponsoring des échecs marocains, les divers championnats nationaux sont dotés, à paqrtir des années 90, de prix en espèces, ce qui aurait permis une valorisation "financière" non négligeable du titre. Mais ces prix demeuraient instables et invariables, pour se cantonner finalement dans des sommes dérisoires, inappropriées pour le prestige supposé d’un tel titre. Certains événements étaient certes organisés dans de bonnes conditions matérielles et techniques, souvent grâce aux partenaires locaux (cas de Marrakech), Mais le poids sportif s’est nettement et progressivement diminué et la couverture médiatique est quasi inaperçue sinon nulle.

L’avènement de « l’ère d’Amazzal & Co » nous a conduit à la dégradation de la plupart des compétitions nationales organisées ou plutôt désorganisées par la FRME, ce qui a provoqué – surtout – la dévalorisation du titre de Champion du Maroc Suprême, événement phare qui devra naturellement marquer la saison sportive, et véhiculer une belle image de marque des Echecs...

Le dernier Championnat 2010 qui vient de démarrer à Casablanca, en est le pur exemple du ratage et des dérapages de la Junte fédérale. Annoncé à travers le site non fonctionnel de la FRME à cinq jours seulement de son début, la fiche technique le concernant ne fut publiée qu’à deux jours de son démarrage… Improvisé paraît -il pour boucler une saison mal entamée, son impact médiatique est quasi inexistant sinon nu ; Quant aux conditions d’organisation, matérielles et techniques, je ne suis guère en mesure de donner un avis objectif. ...Bonne chance à tous !



Commentaires

Logo de Elamri
lundi 23 août 2010 à 21h18, par  Elamri

Merci maitre Moubarak pour ce joli parcours historique !

Il y a eu aussi le championnat individuel de 1969, organisé au fameux Hotel Hassan de 5* à Rabat, et qui fut remporté par feu Mokhtar Kadiri, feu Haj Mohamed Sekkat a décerné des prix en espèce au 2 premiers, Kadiri et Najab Belarbi..

Le championnat individuel de 1970 organisé à Casablanca, remporté par le Dr Abderrahman, Nejjar, ne fut pas moins bien organisé,

La meme chose pour le championnat individuel de 1971 remporté par Ahmed Najab Belarbi

Il faut signaler que dans cette période (1969/1971) le président officiel de la FRME fut un collonnel militaire (très proche du général Oufkir, ce qui explique le luxe ou s’organisaient ces championnats !!! mais ce collonnel s’eclipsa de la scène échéquènne après l’affaire Oufkir !), par contre le président (délégué) de la FRME fut maitre Abdelfettah Bouabid, du club de l’ASS de Salé, avocat, conseiller municipal après... grand nationaliste de L’USFP des années 60 ! Il mène actuellement une retraite calme chez lui à Val d’or.

En 1972, le maitre (Mohamed Tber, un homme de haut niveau social, grand avocat, ex président de la FRM de Boxe avec l’organisation d’un beau Gala en présence du mythe de boxe mondial Mohamed Ali pris la présidence de la FRME, venant avec une conception qui n’a pas dévalorisé le niveau des compétitions, la preuve le tournoi fermé de 1974 ! les joueurs furent reçu par feu le Roi Hassan II.... !

Le championnat par équipes passait dans des hotels, surtout l’hotel Majestic de Casablanca ! et c’est maitre Tber qui a organisé le match Bennis-Bakali sous forme de dule pour le titre à l’hotel Hassan de Rabat, il voulait faire la meme chose en 1974 contre le teneur du titre feu Bakali, mais, maitre Tber qui a passé des heures et des heures d’entrainement, ne cachait pas son désir d’etre le nouveau challenger de Bakali ! Malheureusement pour lui qu’il a perdu au premier tour des éliminatoires au seisième de finale contre un jeune étudiant de l’époque, sociétaire de l’ASS de salé qui s’appelait Othmane Mansouri, actuellement professueur univrsitaire à Mohamedia ! surtout que la fédération a perdu tout enthousiasme d’organiser les phases suivantes, ce qui est laissé l’an 1974 sans titre ! pire, depuis cette phase interrompue, toutes les activités se sont arretées ! ce qui a couté cher au maitre Tber qui a du démissionner en mai 1975 pour qu’une assemblée générales extraordinaire se tienne à Tétouan, qui a voté feu Mustapha Bakali nouveau président de la FRME, cette présidence qui a duré 11 ans et demi !

Il y a beaucoup à raconter, mais, il faut du temps et du moral, alors qu’il n’y a plus ni de temps ni de moral !

Logo de Youssef BOUKDEIR
samedi 7 août 2010 à 13h51, par  Youssef BOUKDEIR

En principe , ce championnat qui se déroule actuellement à Casablanca devrait nous donner l’ équipe nationale ( avec quelques modifications que permettent le règlement intérieur des compétitions ) qui participera aux prochaines olympiades organisées par la Russie mi-septembre 2010 , l’Association KADM prendra en charge notre sélection conformément à une convention signée entre celle -ci et la FRME. Hors.la FIDE a déjà fixé 20 juillet 2010 comme date limite de l’envoi des listes selon l’information ci- dessous diffusée sur le site www.fide.com :

Dear Friends !

Attention to all Fide Federations ! Please, be informed, that July, 28,Wednesday is the last day for any possible changes or amendments, concerning the composition of your teams, bookings for charter or accommodation. After July, 28 any changes will not be considered !

Deadline for on-line registration.

Dear participants of World Chess Olympiad and FIDE Congress 2010 !

The 20th of July 2010 is the deadline for on-line registration. The registration will be closed after this date. Please, check the data of your team in on-line registration and make all the necessary amendments !

Pourvu que le site fédéral nous apprend un peu plus sur la participation Marocaine aux olympiades de la Russie ainsi que les critères de la sélection.

Brèves

22 octobre 2008 - RACHAD BERNOUSSI DES ECHECS ORGANISE TOURNOI AL MASSIRA

A l’occasion de la fête de la marche verte, Rachad Bernoussi a le plaisir d’organiser son tournoi (...)

6 octobre 2008 - III Open Internacional Ciutat de Palma, Trofeo Iberostar

III Open Internacional Ciutat de Palma, Trofeo Iberostar Le 3ème Open International de la ville (...)

5 octobre 2007 - Europe Echecs : La cérémonie de clôture du championnat du monde en vidéo !

11 juillet 2007 - Championnat des jeunes du 21 au 28 juillet 2007 à Agadir

Selon le courrier émanant de la FRME daté du 10 Juillet 2007 portant le n° 190/2007, le VIe (...)

13 mai 2007 - 6ème Coupe de Chefchaouen du 16 au 19 juillet 2007

Prenez vos dates ; La 6ème Coupe de la ville de Chefchaouen aura lieu du 16 au 19 juillet 2007. (...)

Navigation