Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

La FRME : Quelle place ?

Les projets du Ministère de tutelle
vendredi 26 décembre 2008
par Boujemâ Kariouch
popularité : 1%

JPEG - 17.6 ko Afin de situer les enjeux des mutations qui se profilent à l’horizon en matière de mise à niveau du sport national et à la veille de la tenue de l’assemblée générale extraordinaire et élective de la Fédération Royale Marocaine des Échecs le dimanche 28 décembre 2008 à Casablanca, nous proposons à nos lecteurs et aux présidents des clubs d’échecs nationaux, un rappel sur les mouvements en cours au sein du Ministère de la Jeunesse et des Sports.

Des documents à télécharger qui seront utiles et qui, bien évidement, devront être prit en compte.

L’on s’apercevra aussi qu’il est inutile, actuellement, pour la FRME de se pencher sur le changement des dispositions de ses statuts puisque ceux-ci feront l’objet d’un projet type, qui après parution au Journal Officiel, vaudront force de loi pour toutes les fédérations sportives nationales. Même chose pour le statut type des associations sportive.

Nous avons donc présenté l’actuelle loi sur l’éducation physique et sportive, suivi de son projet de refonte. Voir en bas de l’article en téléchargement. L’on pourra faire la "différence" en le nouveau texte proposé et l’ancien texte. L’on pourra même envoyer son avis au Ministère.

Mais avant, il y a lieu de s’imprégner du programme de mise à niveau et de la feuille de route sur le "volet sportif" du Ministère de tutelle.

Nous aurons également les "recommandations" des assises nationales sur le sport qui ont eu lieu les 24 et 25 octobre 2008 à Skhirat.

Pour compléter le tout, nous aurons aussi en téléchargement toujours en bas de cet article "les attributions du Ministère de la Jeunesse et des Sports" et la dernière "Interview" de Madame La ministre du même département.

Et surtout, surtout le Message de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI adressé aux participants aux Assises Nationales du Sport.

Tous ces documents se trouve sur le site du Ministère de la Jeunesse et des Sports, cependant, il nous a paru utile de leur apporter un éclairage à titre de rappel pour nos dirigeants. Façon de voir venir les reformes qui toucherons notre sport et notre fédération.

C’est dire qu’il y aura des changements. Notamment des changements "tueurs" dans la mesure ou les clubs qui ne pourront s’adapter à ces réformes disparaîtrons immédiatement..

Sentons l’air, il y a des prémices, non pas d’orage, mais de turbulences à venir.

Par contre la Fédération se verra obligé de s’adapter également, ligues et clubs avec. Sans oublier les joueurs, cadres et dirigeants.

En lisant tous ces document l’on aura un esprit stratégique bien renforcé pour les années à venir.

Car le sport des échecs baigne dans un environnement en mouvement qui se doit d’être connu. Sans faire de leçon à qui que ce soit.

Strictement à but de rappel, pensons-nous utile.

Bonne lecture.

______________________________________

Programme de mise à niveau du sport national :

Le développement considérable de la pratique du sport de masse et la médiatisation accrue du sport de haut niveau ont conféré à l’activité sportive une dimension économique et sociale majeure dans notre pays.

Cette dimension est d’autant plus importante, en raison :

• du profil jeune de la population,

• du rôle essentiel que le sport peut jouer dans l’encadrement de la jeunesse,

• des perspectives de croissance économique du secteur qui résulterait de sa professionnalisation et de sa promotion auprès du plus grand nombre de jeunes.

Conscient de cet état de fait, le Gouvernement entend donner au sport les moyens nécessaires pour assurer pleinement la mission qui lui est dévolue dans le développement économique, culturel et social du pays.

Dans cette perspective, la stratégie du Gouvernement s’appuie, notamment, sur la mise à niveau des disciplines sportives, en collaboration avec leurs fédérations respectives, sous la tutelle directe du Ministère de la Jeunesse et du Sport.

Des Contrats programmes, établis conjointement par le Gouvernement et certaines Fédérations Royales Marocaines, régies les modalités de la mise à niveau des disciplines sportives.

Cette mise à niveau se fixe comme objectifs principaux :

• de consolider les acquis et les avancées réalisés, ces dernières années, sur la scène sportive nationale, par ces disciplines,

• de concrétiser cette progression sur le plan des performances des équipes nationales tant à l’échelle continentale que régionale et arabe,

• de pérenniser son développement,

• d’inscrire ces disciplines parmi les facteurs d’insertion et d’intégration des jeunes.

Objet des contrats :

Dans le cadre de la stratégie gouvernementale visant le développement de l’activité sportive pour en faire un facteur déterminant du développement durable de la jeunesse marocaine et dans le but de consolider les actions entreprises dans ce sens par les Fédérations, les présents contrats ont pour objet :

• d’arrêter les grandes lignes de la stratégie adoptée pour la mise à niveau des disciplines sportives nationales, sur la base du diagnostic et des résultats de l’étude élaborée par les Fédérations et de les décliner en un plan d’action ;

• de définir les engagements réciproques du Gouvernement et des Fédérations pour la réalisation de ce plan d’action ;

• de fixer les modalités de suivi de son exécution.

OBJECTIFS ET STRATÉGIE

Les Fédérations se fixent les objectifs suivants :

• augmenter le nombre de licenciés ;

• consolider la représentativité du Maroc au niveau des instances internationales ;

• améliorer les performances des équipes nationales masculines et féminines à l’échelle arabe et africaine ;

• développer la pratique de ses disciplines dans toutes les villes du Royaume pour en faire une force de pénétration des jeunes et un levier de développement durable.

La stratégie adoptée par le gouvernement et les fédérations s’articule autour des axes suivants :

• le renforcement du dispositif de formation des joueurs, des entraîneurs, du corps arbitral et de l’encadrement ;

• la réorganisation des structures administrative, financière et technique des associations sportives et des ligues régionales, par l’établissement d’un cahier des charges fixant les engagements des parties concernées

• le développement des structures d’accueil et des ligues régionales ;

• la valorisation des compétitions ;

• la réorganisation de la structure fédérale et l’adaptation de la réglementation ;

• la promotion du sport de masse et sa vulgarisation auprès du plus grand nombre.

Cette stratégie sera appuyée par une campagne de communication destinée à mobiliser l’ensemble des intervenants du secteur pour la réussite de la mise à niveau.

_______________________________________________

Feuille de Route du Ministère de la Jeunesse et des Sports 2008-2012 Volet Sport

A- Les grands axes de la politique du Ministère de la Jeunesse et des Sports sont les suivants :

I. La Réorganisation du secteur du sport portant sur :

1. La refonte de l’organigramme actuel du secteur du sport, afin de permettre une adaptation des structures de gestion administrative et technique aux plans national et régional aux nouvelles exigences de la pratique sportive nationale et internationale.

2. A cet effet il est proposé de faire appel à un bureau d’études spécialisé pour l’élaboration d’un schéma organisationnel du secteur assorti d’un manuel de procédures.

3. La préparation, en concertation, avec le CNOM et les fédérations sportives nationales, de la tenue dés 2008, des assises du sport, ayant pour objectif principal l’évaluation et l’adoption d’une nouvelle stratégie quadriennale (2008-2012) visant la mise à niveau du sport national.

Ces assises seront l’occasion de rappeler les valeurs du sport, les principes fondamentaux d’éducation et de mobiliser les différents acteurs contre les dangers liés au fléau du dopage dans le milieu sportif, et de lutter contre l’incivilité et la violence dans les enceintes sportives.

II. L’Actualisation du cadre législatif et réglementaire

Un ensemble de projets de textes législatifs et réglementaires, visant à doter le mouvement sportif national d’un cadre juridique actualisé, nécessite un examen et de nouveaux amendements élaborés par une commission ad hoc, composée de représentants du Ministère, du CNOM, de la FRM de football et du Secrétariat Général du Gouvernement.

Les projets de textes concernés sont :

1. Projet de loi modifiant et complétant la loi 06-87 relative à l’Education Physique et aux Sports ;

2. Projet de loi modifiant et complétant la loi de finances de l’année 1987 instituant le Fonds National de Développement du Sport ;

3. Projet d’arrêté pris pour l’application du décret instituant le Diplôme d’Etat d’Entraîneur Sportif Spécialisé (D.E.E.S.S) ;

4. Projet d’arrêté instituant la commission nationale du sport de haut niveau ;

5. Projet de statut type pour les fédérations sportives et ligues régionales sportives ;

6. Projet de statut-type pour les associations sportives amateurs.

7. Projet de texte portant la création d’une agence nationale anti-dopage ;

8. Projet de décret portant création d’une nouvelle instance nationale d’arbitrage compétente pour résoudre les différends et litiges nés entre tous les intervenants dans le domaine des sports, dirigeants ou pratiquants ;

9. Projet de texte de loi visant la prévention et la sanction des violences lors des manifestations sportives.

III. La Formation des cadres portant sur :

1. La conception et la mise en place d’un programme de formation continue, de recyclage et de perfectionnement des cadres techniques et administratifs relevant des différentes fédérations sportives nationales pour leur permettre d’améliorer leurs connaissances techniques et gestionnelles à travers l’utilisation des nouvelles technologies et la gestion rationnelle des moyens.

2. La réorganisation de l’Institut Royal de la Formation des Cadres par l’unification du programme d’enseignement supérieur de l’option sport pour aligner cet établissement sur la nouvelle réforme universitaire.

Le lancement, dès l’année 2008, de la formation qualifiante et diplômant de l’option sport dans le cadre du diplôme d’Etat d’Entraîneurs Spécialisés.

IV. Le Sport de haut niveau portant sur :

1. La finalisation dés 2008, des contrats programmes des fédérations nationales de Boxe, de Basket ballet et de Tennis et progressivement son élargissement aux autres fédérations nationales sportives olympiques jugées prioritaires.

2. L’appui, dans le cadre de ces contrats, à la création des centres régionaux de formation des sportifs, et pour ce faire :

• Optimiser le fonctionnement des centres de préparation permanente (Institut Moulay Rachid, Centre National d’Athlétisme, Centre d’Ifrane, Centre Belle vue, centre national de basket-ball...).

• Mettre en place, dés 2008, un programme de préparation continue et rigoureux « sport étude » pour la préparation aux Jeux Olympiques 2012 ainsi qu’aux différentes échéances sportives régionales, continentales et internationales.

• Concevoir et mettre en œuvre d’un programme spécifique de préparation destiné aux sportifs qualifies ou en cours de qualification aux Jeux Olympiques 2008 à Pékin.

• Refondre les missions, restructurer et mettre à niveau des SEGMA, (Institut Moulay Rachid, Complexe Sportif Moulay Abdellah et Complexe Sportif Mohamed V), pour en faire des pôles d’excellence et de développement sportif de haut niveau (système sport étude, formation des cadres, suivi médical et recherche scientifique…).

V. L’Encadrement et le développement du sport de masse portant sur :

1. La création de la Fédération du Sport pour Tous.

2. L’organisation des jeux sportifs nationaux (Hassaniates).

3. La célébration de la journée nationale du sport ou « Festival national du sport ».

4. L’animation sportive estivale.

VI. Les Infrastructures et les Equipements sportifs portant sur :

1. L’accélération du rythme de construction des grands stades (Tanger, Marrakech, Agadir).

2. L’achèvement des projets en cours de construction.

3. L’élaboration d’un programme de mise à niveau et de réhabilitation des installations sportives à caractère régional.

4. La poursuite de la réalisation du programme des installations sportives spécifiques (pistes d’athlétisme, salles omnisport…).

5. La construction, en partenariat avec les collectivités locales, de terrains de proximité en donnant la priorité au monde rural et aux quartiers périurbains.

6. L’engagement, dés 2008, des études techniques nécessaires à la construction d’un nouveau stade à Sidi Moumen à Casablanca.

VII. Le Contrôle, le Suivi médical et l’Assurance sportive portant sur :

1. La création de l’agence nationale anti-dopage.

2. La Mobilisation de tous les intervenants dans des campagnes de sensibilisation au profit des sportifs ;

3. L’engagement d’une étude pour l’évaluation du contrat d’assurance sportive actuellement en cours d’exécution, en vue de dégager de nouvelles propositions pour les années à venir (amélioration des prestations et des soins prodigués….).



Documents joints

Loi sur l'éducation physique et sportive (...)
Loi sur l'éducation physique et sportive (...)
Nouveau projet de loi sur l'éducation physique (...)
Nouveau projet de loi sur l'éducation physique (...)
Recommandations des 2ème Assises Nationales (...)
Recommandations des 2ème Assises Nationales (...)
Attribution du Ministère de la Jeunesse et des (...)
Attribution du Ministère de la Jeunesse et des (...)
Dernière interview de Madame La Ministre de la (...)
Dernière interview de Madame La Ministre de la (...)
Sa Majésté Le Roi : message aux Assises (...)
Sa Majésté Le Roi : message aux Assises (...)

Commentaires

Navigation