Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

La FRME devant ses responsabilités !

MJS et les Fédérations sportives : Contrat d’objectifs 2010-2014
mardi 29 décembre 2009
par Boujemâ Kariouch
popularité : 2%

Le Ministère de la Jeunesse et des Sports a tapé fort en conditionnant ses aides et ses subventions aux 45 fédérations sportives nationales à la réalisation d’un contrat programme d’objectifs 2010-2014.

La stratégie du ministère de la Jeunesse et des Sports pour la mise à niveau du sport national tend à mettre en œuvre le contenu du Message adressé par S.M. le Roi Mohammed VI aux participants aux Assises nationales du sport, tenues le 24 octobre 2008 à Skhirat.

Le programme présenté par le ministère, département chargé de fixer la stratégie générale du sport national, est basé notamment sur la signature d’accords de partenariat à objectifs avec les 45 fédérations sportives nationales, pour la mise en œuvre d’un programme qui s’étale sur quatre ans (2010-2014).

Ce programme prévoit le traitement des Fédérations sportives en fonction des résultats réalisés. Les Fédérations ayant atteint les objectifs fixés vont bénéficier d’une augmentation de 15 % de leur budget et que dans le cas contraire, le budget alloué sera réduit du même pourcentage.

Cette nouvelle politique ministre de la Jeunesse et des Sports, prend le taureau par les cornes et a pour but de permettre un véritable décollage.

L’article du quotidien "Assabah", du lundi 28 décembre 2009 (voir ici-bas), nous donne un aperçu sur le désarroi de la plupart de nos fédérations sportives nationales qui semblent prises de cours par le dernier délai fixé par le ministère de tutelle pour la signature de ce contrat programme d’objectifs 2010-2014 : le 15 avril 2010.

M. Moncef Belkhayat, que S.M. le Roi a nommé le mercredi 29 juillet 2009 ministre de la Jeunesse et des Sports semble déterminé à mettre de l’ordre au sein du sport marocain et pour ce faire, il n’y va pas par quatre chemins.

En ce qui la Fédération Royale Marocaine des Echecs, dans l’état actuel des choses, peut-elle atteindre les objectifs qu’elle devra se fixer avant le 15 février 2010 dans le cadre d’un programme étalé sur quatre années ?

En d’autres termes a-t-elle la compétence requise pour s’introduire dans une gestion de niveau « professionnel » ?

Et, en a-t-elle les moyens quand on sait que le ministère de tutelle a réduit le budget de la FRME de 50% entre 2007 et 2009 et qu’elle croule sous les dettes ?

Comment le bureau fédéral actuel s’y prendra-t-il pour augmenter sensiblement le nombre de pratiquants et par là de licenciés ?

Quels résultats probants pourra-t-il atteindre ce bureau fédéral dans le cadre du programme d’objectifs qu’il devra signer avec le Ministère de tutelle quand on sait que l’élite des joueurs marocains s’est détachée de la FRME, que les joueurs marocains n’ont plus leurs performances inscrites dans la liste élo de la FIDE (classement international) ?

Comment réaliser le quota de cadres professionnels qui lui sera demandé par la direction des sports du ministère de tutelle ? Et surtout comment appliquer la nouvelle loi sur l’éducation physique et sportive avec des statuts et des règlements de compétitions dépassés ?

Le bureau fédéral actuel est-il capable de se mettre a niveau et de saisir l’occasion de la prochaine assemblée générale qu’il prépare pour réviser sa politique qui jusqu’à présent, il nous semble, n’a été aucunement mobilisatrice ?

Autant de questions qui nous laissent sceptiques sur cette capacité fédérale à relever ce défi d’un autre genre.

Le Ministère de tutelle ne fait plus de sentiments, il veut du concret et rien du concret. C’est produire ou mourir, il n’y a plus le choix, il n’y a plus la place aux conflits. Il y va de l’avenir de notre sport !

Ces constats et ses interrogations énoncés, que souhaiterions-nous, que proposons-nous ?

En quelques points et sans donner de leçons à quiconque, voici nos modestes propositions :

1. Constituer une nouvelle équipe lors de la prochaine assemblée générale. Quelle soit dirigé par M. Mounib ou un autre, il faudra une équipe forte et compétente. Mais cela dépend totalement des clubs d’échecs marocains.

2. Effacer une fois pour toute, toutes les suspensions, sans exception, qui pèsent sur les joueurs et cadres. Il s’agira d’assainir le climat et de sonner la trompette de la mobilisation générale.

3. Réadapter sans délais les statuts et les règlements des compétitions à la réalité de la loi sur l’éducation physique et le sport.

4. Remobiliser, remettre à niveau et réactiver les ligues d’échecs qui sont un outil primordial de développement et de soutien à l’action fédérale.

5. Tracer un programme à double vitesse : 1ère : Programme des activités de la saison ; 2ème : Programme d’objectifs étalé sur quatre ans.

6. Renforcer la communication entre toutes les composantes de notre sport.

Bien sûr, il y a, sans aucun doute, d’autres aspects sur lesquels il faudra tenir compte, notamment un travail de proximité avec les clubs d’échecs surtout si la FRME veut atteindre un nombre donné de licenciés, condition en or érigée le ministère de tutelle.

Sans ce sang nouveau dans l’équipe fédérale, sans cet assainissement du climat, sans cette mobilisation de tous les forces vives de notre sport, je ne vois, sincèrement, pas comment atteindre des objectifs qui seront signés entre la FRME et le Ministère de tutelle.


JPEG - 1.8 ko


DU LUNDI 28 DÉCEMBRE 2009 :

JPEG - 51.9 ko



JPEG - 3.1 ko


DU MARDI 29 DÉCEMBRE 2009 :

JPEG - 110.9 ko




Commentaires

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Boujemâ Kariouch</FONT >
mardi 29 décembre 2009 à 19h51, par  Boujemâ Kariouch

AJOUT D’UN ARTICLE SUR LE SUJET.

PRESSE : Lu pour vous

Le journal Assabah numéro paru le lundi 28 décembre 2009 nous informe que le ministre de la jeunesse et sports a conditionné la subvention annuelle accordée aux fédérations sportives aux contrats d’objectifs pour la période 2010-2014 qu’elles doivent présenter dans un délai ne dépassant pas le 15 février 2009, cette décision rapporte le journal a contrarié pas mal de fédérations habituées à l’anarchie et au laisser - aller.

Le journal Al Massae de ce mardi 29 décembre 2009 confirme ces informations et nous apprend que le ministre a invité les fédérations sportives a adhérer à cette politique de son département de mettre à niveau le sport national et ce en présentant dans les plus brefs délais le contrat – programme 2010/ 2014 sur la base duquel la subvention sera accordée, le ministre , ajoute le journal , a d’autre part accordé un délai supplémentaire aux fédérations retardataires afin de prendre les mesures adéquates pour tenir leurs assemblées générales.

Brèves

8 mars 2012 - Conférence de Presse Lundi 26 Mars 2012

Tous à vos agendas. « Lundi 26 Mars 2012 », Hôtel « Hyatt Regency » à Casablanca, 20 à 30 (...)

18 juin 2011 - La ligue Nord Ouest soutient la candidature de Mr Ahmed Yacoubi à la Présidence de la FRME

Réunis le Vendredi 17 juin 2011 , le comité de la ligue nord ouest et après un débat fructifié (...)

6 novembre 2008 - لا تجتمع أمتي على ضلال — حديث شريف

الإجماع الذي حصل يوم 02 نونبر 2008 له دلالات كثيرة أهمها أن مسؤولو الأندية الوطنية على قدر كبير من الوعي (...)

28 juillet 2008 - Championnat Arabe junior

On vient enfin d’annoncer sur le site www.frme.org la liste officielle de nos jeunes (...)

11 juin 2008 - حلة جديدة لموقع الجامعة الملكية المغربية لشطرنج Le site fédéral revient avec un new look

الموقع الجديد لل ج.م.م.ش و في حلة جديدة جاء لينفي الأنباء التي تحدثت عن وضع الجامعة لموقعها الرسمي في المزاد (...)

Navigation