Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

La "Grande" interview du M.I. Mohamed Moubarak RIAN !

"Signe des temps..."
lundi 17 août 2009
par Boujemâ Kariouch
popularité : 2%

Mohamed Moubarak Rian n’est pas seulement une icône à Chefchaouen mais aussi pour tout le Maroc. Il est « l’idole des jeunes » dans les années 80.

Il le reste aujourd’hui bien plus qu’hier. Les générations des années 70, 80, 90 sont imprégnés d’admiration et de respect pour cet homme reflet de cette épopée, que dis-je, cette chevauchée fantastique extraordinaire (et encore les mots sont faibles) ouverte par l’association Alouane Fannia de Chefchaouen et, bien sûr, menée sous la baguette de chef d’orchestre du Maître Mohamed Moubarak Rian.

Alouane Fannia raflait tous les titres placés sur son passage dans les années 80.
L’idée qu’on allait jouer contre les joueurs d’Alouane Fannia faisait régner une peur bleue dans les équipes adverses.
Mohamed Moubarak Rian fut aussi le premier titré « Maitre International » dans l’histoire des échecs marocains, suivi quelque temps après par son frère Kacem Rian.

Parler de Chefchaouen, de son équipe, de ses joueurs nécessiterait plus qu’un article, tant et tant, l’histoire des échecs marocains s’y incruste grandement et largement.

Il faudrait écrire un livre de mémoire sur Alouane Fannia et ses hommes qui ont marqué une grande période de notre histoire. Et nul ne peut le faire que les intéressés eux-mêmes !

L’histoire des « couleurs artistiques » continue et se poursuit notamment sur le plan organisationnel par la série « populaire » des Coupes de la Ville de Chefchaouen qui en cette année, en sa 8ème édition se hisse au niveau international.

La Coupe de Chefchaouen connait un succès grandissant à chaque édition en raison de la rigueur et de la compétence de ses organisateurs.

« Jouer et mourir à Chefchaouen » a-t-on déjà lu quelque part !

Aussi, après le succès naturel de cette 8ème édition qui s’est déroulée du 20 au 25 juillet dernier dans le cadre du Festival International des Echecs de Chefchaouen, nous avons contacté Maître Mohamed Moubarak Rian pour qu’il nous accorde une « Grande interview », à l’image de la « Grande Simultanée » chefchaounaise, afin de nous parler notamment de la Coupe de Chefchaouen, du club Alouane Fannia, de l’inévitable problématique fédérale de l’avenir et de bien d’autres choses.

Une interview forte de sens, de profondeur analytique et de propositions. Le tout enveloppé de son expérience référentielle et historique. Rare !

Non seulement Maître Moubarak Rian se livre "franchement" et sans détours, mais aussi il nous fait entrevoir, pour ne pas dire plus, que quelque part le train du développement a filé en laissant les échecs marocains sur le quai !

Nous le remercions d’avoir répondu favorablement à notre demande car rares, très rares, sont les interviews du Maître !


Maroc-Echecs : Merci Maître de nous avoir accordé cette interview. L’unanimité est faite, une fois de plus, sur la réussite du Festival International de Chefchaouen constitué par la 8ème Coupe, le Tournoi de Blitz, la Grande Simultanée, l’exposition d’articles de presse sur l’épopée d’Alouane Fannia, l’excursion à Akchour et la cérémonie de remise des prix. Satisfait vous aussi ?


Mohamed Moubarak Rian :" Je me méfie naturellement de tout unanimisme ambiant, il ne faut jamais dormir sur ses lauriers ! Ceci dit, je suis globalement satisfait pour la réussite de la 8ème Coupe de Chefchaouen, érigée, cette année, en Semi Open International.

C’est un rêve de génération qui se concrétise. J’estime que les conditions sont maintenant réunies pour faire de ce tournoi un rendez-vous annuel de renommée internationale. Mais pour relever ce défi, beaucoup de choses devront être améliorées.

L’organisation étant l’art des détails, mon œil critique observe encore quelques lacunes à combler, certains ajustements à faire et des retouches à ajouter, sur tous les plans : logistique, technique et médiatique."


ME : Est-il vrai que vous envisagez une homologation FIDE de la 9ème Edition de la Coupe de Chefchaouen en 2010 ?


MMR :" L’homologation FIDE me semble être un processus naturel pour ce type de tournoi. Ce serait un grand dommage de voir défiler une cohorte de GM , de MI et de joueurs ayant un ELO international consistant sans donner aux siens l’opportunité d’acquérir ou d’améliorer leurs classements sur la liste internationale, voire d’obtenir des normes de MI ou de GM !

Depuis quelques années, on vit une regrettable situation à l’échelle nationale : nos joueurs de haut niveau, sont soit sous classés, à l’image d’Ali Sebbar, Mokhliss Adnani, Rachid Hifad et autres, soit privés carrément d’Elo International.

En outre, l’absence sinon l’inexistence d’un véritable Elo national, viable mobile et durable, rend tout système d’évaluation aléatoire, et complique la tâche de tout organisateur.

L’idée est donc d’entamer les procédures techniques et de réunir les moyens financiers suffisants pour faire homologuer la Coupe de Chefchaouen par la FIDE, dès la prochaine édition.

Et afin de disposer d’un instrument objectif, mais transitoire, pour classer les participants au tournoi j’ai proposé, sur une idée d’Abdelaziz Onkoud d’établir une sorte d’Elo de Chefchaouen, dont la base sera constituée des résultats intégraux des cinq dernières éditions."


ME : « Les demandes » deviennent chaque année de plus en plus nombreuses. De nombreux joueurs sont déçus de ne pouvoir participer à cette grande fête des échecs.
Aussi, est-ce que la limitation du nombre de participants à 100 ne constitue-t-elle pas une entrave au développement de la Coupe sachant que plus de 200 joueurs et joueuses donneraient plus de rayonnement à cette compétition populaire ?


MMR :" La limitation du nombre de participants a une explication bien simple : Les salles disponibles jusqu’à présent à Chefchaouen, ne peuvent accueillir dans des conditions correctes plus de 80 joueurs, tandis que les possibilités offertes pour l’hébergement et la restauration exigent davantage de ressources financiéres.

J’espère bien que la 9ème édition connaîtra une participation record avoisinant les 200 joueurs !

Lorsque la Salle Couverte sera fin prête, sinon l’on va se contenter de la Bibliothèque Municipale, en plein centre ville qui pourra contenir une centaine de participants.

Toujours est-il qu’il s’avère nécessaire de réajuster la formule traditionnelle de ce tournoi."


ME : Un Festival composé d’un Open « A » : la Coupe Internationale de Chefchaouen, d’un Open « B » national pour les non classés élo international, en plus des habituels Tournoi Blitz, de la Grande Simultanée, de la visite d’un site touristique local, peuvent être envisagés, sachant que le fort soutien des responsables provinciaux, régionaux et locaux est réel ?


MMR :" Effectivement c’est la formule qui me paraît la mieux adaptée pour le contexte national.

Elle nécessite, comme je l’ai signalé, certains changements notamment dans la durée, le programme et la cadence du jeu. Elle exige également une équipe technique plus large.

La région de Tanger-Tétouan, la Province et la Municipalité de Chefchaouen demeurent, certes, les principaux appuis du Festival, mais il faudrait chercher d’autres sponsors institutionnels ou privés pour couvrir le budget grandissant d’un projet aussi ambitieux."


ME : Cette « intrusion fédérale » à quelques heures du début du Festival International de Chefchaouen est surprenante ?


MMR :" Mon ami et président d’Alouane Fannia, Abdeslam Mouissou, sera certainement le mieux habilité à rapporter les péripéties de cette curieuse immixtion de Monsieur Mounib, nouveau président contesté de la FRME et son équipe amazalienne, dans un tournoi indépendant, non officiel. Ce fait est bien curieux… car Amazzal lui-même, tenu à l’écart depuis la cinquième édition, n’a pas osé une tentative pareille !

Cette intrusion maladroite n’augure rien de bon, et révèle un malaise au sein de cette équipe d’incompétents, incapable de présenter quelque chose de potable à la famille échiquéenne nationale.

Sur le plan de la légalité, les lecteurs pourront relire les arguments que j’ai développés à travers le site Maroc-Echecs et qui réfutent cette fâcheuse propension de devenir le gendarme de la circulation échiquéenne dans un pays qui dispose d’une longue tradition en matière de libertés publiques. "La vérité en face..." et "باب ما جاء في الترخيص الجامعي"

L’objectif recherché est plutôt dissuasif pour les autres clubs indépendantistes. La prochaine « réunion » du BF va peut-être révéler les sous-bas d’une telle manœuvre."


ME : Évoquez nous, si vous le voulez bien, le passé des années 80 où vous étiez au sommet de votre art en remportant 6 titres consécutifs par équipes et 2 titres individuels notamment, vous faisiez « peur » vos adversaires avec votre équipe Alouane Fannia. Un brin nostalgique ?


MMR : "Un brin de nostalgie ? C’est certain ! Nous avons vécu ensemble une épopée fantastique à travers notre club Alouane Fannia, ce que nous ne pouvions nous imaginer quelques années plutôt.

Les fiefs des échecs marocains s’appelaient alors Tétouan, Fes, Salé, Rabat…Un groupe de jeunes pleins d’enthousiasme, de curiosité et de volonté, entamèrent dès le milieu des années 70 une aventure échiquéenne commune : échanges de livres et de revues, entraînements collectifs, défis quotidiens et tournois locaux empreints de compétitivité sportive.

Un immense mouvement échiquéen envahit alors la ville de Chefchaouen. Les acteurs principaux, le « noyau dur », du club était composé de moi-même, mes frères Kacem et Abdelmajid, Hadri, Zitane, les Lamarti, Alami, Ouragli Mesnaoui, Haddad, Hmamou, Attat puis Mouissou et autres noms que je ne pourrais citer, ici, de manière exhaustive.

Pratiquement toute la génération d’écoliers, d’étudiants sont devenus des amateurs passionnés du noble jeu sinon des personnes ayant une certaine connaissance des règles des échecs et de sa pratique.

Parmi ces jeunes initiés des années 70 et 80, on trouve maintenant des cadres d’administrations, des gérants de sociétés et… des élus qui considèrent encore Alouane Fannia comme étant leur propre association.

Sur le plan de la compétition, notre équipe n’était pas théoriquement la plus forte, face au Cavalier Blanc de Rabat, par exemple.

Mais elle possédait un formidable esprit d’équipe. Peu importait l’ordre des échiquiers tant que nos joueurs s’estimaient de force égale et que seule l’efficacité comptait.

Je me rappelle qu’un jour, alors que nous venions de conquérir notre quatrième titre successif par équipe, Feu Mustapha Bakkali, annonçait, avec un certain sens de l’humour, que dorénavant la fédération devra inscrire le nom d’Alouane sur les futures trophées par équipes avant d’entamer les prochaines compétitions nationales !"


ME : Une image aussi reste gravée dans les mémoires : La visite à Chefchaouen du président de la FIDE, à l’époque le philippin M. Florencio Campomanès. Depuis, aucun président de la FIDE n’a visité le Maroc. Egalement, le premier titre de maître international que vous avez offert au Maroc. Vous en êtes toujours imprégné ?


MMR : "Il s’agit d’un événement marquant des années 80 que tu as évoquées. En mars 1984, notre association fut l’hôte du 15ème championnat national individuel.

Une participation record de 52 joueurs et un staff technique important auront vécu un formidable championnat, réunis dans un seul hôtel, avec les mêmes conditions d’hébergement, de restauration et de divertissement, et surtout avec un public de passionnés qui se chiffre par centaines !

48 heures seulement avant le début du tournoi Feu Bakkali, alors président de la FRME, nous avisa de la visite de Florencio Campomanes président de la FIDE !

On devait lui préparer un programme étoffé, étalé sur trois jours : rencontre avec le gouverneur, visites, conférence de presse, simultanée face à une vingtaine de jeunes etc… Campomanes était vraiment impressionné par la popularité des échecs dans une « bourgade » inconnue sur l’espace international, et la qualité de l’organisation matérielle et technique. Je ne pourrais expliciter ici, cet événement en détail.

Je signale seulement que j’ai déjà préparé un article spécial commémorant le 25 anniversaire de la manifestation, que je devrais publier à temps sur Maroc-Echecs. Mais je le ferai aussitôt que j’aurais rédigé le texte définitif.

Quant à mon titre de MI, il faut avouer que c’est un concours de circonstances particulier qui m’a permis de devenir le premier marocain à avoir cet honneur et une telle responsabilité.

J’ai relaté cet événement dans mon premier article publié à Maroc-Echecs, le 4 juillet 2005 sous le titre « Premier Zonal Africain ou l’Histoire d’un Titre de MI » .« Premier Zonal Africain ou l’Histoire d’un Titre de MI »

Je conseille nos chers lecteurs de le relire pour le situer dans son contexte spécifique. J’écrivis en fin de cet article, notamment : « Ainsi je suis devenu, sans l’avoir vraiment cherché, le premier marocain à décrocher le titre de Maître International.

D’autres joueurs de valeur tels que Chorfi, Sbia ou Ait Hmidou au top de leurs niveaux auraient mérité d’être à ma place. Je ne m’en suis jamais vanté. »"


ME : Le deuxième joueur marocain à accéder au titre de Maître International est votre frère Kacem qui excellait dans l’art des finales. Comment expliquez-vous son retrait de la scène échiquéenne nationale ces dernières années ?


MMR : "Kacem était l’un des meilleurs joueurs marocains au cours des années 80, il possédait une excellente concentration, avec un sens aiguë de la précision, notamment en finale.

Il semait surtout la terreur dans les rangs de la sélection tunisienne !

Sa dernière participation au championnat national individuel remonte déjà à 1986 où il se classa troisième.

Il a dû délaisser la compétition prolongée à partir des années 90 pour des raisons essentiellement professionnelles, sans pour autant abandonner les courtes rencontres par équipes ou des activités de durée limitée.

Mais cette absence s’explique aussi par l’organisation échiquéenne qui a connu une telle dégradation ces dernières années, avec des calendriers non respectés, ce qui n’encourage guère les joueurs pointilleux qui aiment programmer leur participation à l’avance.

Son intérêt pour les échecs demeure cependant intact, sans s’impliquer directement dans les arcanes de la vie échiquéenne nationale, ou prendre part aux conflits larvés qui déchirent la FRME."


ME : Justement revenons, si vous le voulez bien, à la FRME. Vous qui avez connu tous les présidents fédéraux depuis les années 70 à ce jour, où se situe, selon vous, l’origine des problèmes que connait actuellement la fédération et quelles solutions à votre avis ?


MMR : "Tu viens de poser une question très complexe qui nécessite une analyse approfondie, ce qui déborderait de l’espace réservé à ce type d’interview !

Pour résumer la situation en quelques mots, je dirais que la FRME souffre d’une carence au niveau de sa structure juridique qui doit être plus démocratique et participative.

On constate un manque flagrant de continuité dans ses actions, chaque président estime en être le pionnier sans respect pour l’apport de ses prédécesseurs.

La fédération souffre également d’un manque cruel de moyens financiers et une absence quasi-totale d’initiatives en matière de sponsoring et de communication.

L’arrivée de Monsieur Amazzal, une personne démunie de toute compétence réelle ni de stature nécessaire à une fédération sportive dédiée au noble jeu conduisait à la dégradation progressive de l’image de marque de la FRME.

Il a pris le pouvoir comme un Coup d’Etat mené par un adjudant-chef sans véritable projet sinon celui de tyranniser la foule, et de faire proliférer un langage populiste d’un autre âge. Il a laissé derrière lui une instance en ruines, et un successeur taillé à sa mesure, avec une équipe fédérale toujours sous sa commande !

La solution passerait, à mon avis, par une action réelle et concertée des clubs les plus actifs et les plus influents, soit pour provoquer une assemblée générale extraordinaire, couronnée à son terme par la constitution d’une Commission de Salut dont la mission serait de réformer les statuts fédéraux, d’assainir les finances de la fédération et de nettoyer l’atmosphère afin de préparer le terrain à une nouvelle équipe compétente et homogène.

L’autre alternative est de pousser le Ministère de Tutelle à appliquer l’article 22 de la loi sur l’éducation physique et le sport, qui prévoit une période transitoire d’une année avant la tenue d’une assemblée générale élective."


ME : Le GM Hicham Hamdouchi s’implique dans la problématique fédérale en proposant la candidature à la présidence de la FRME de Noureddine Ziane. Qu’en pensez-vous ? Connaissez-vous Noureddine Ziane ? Peut-on croire en lui pour remettre de l’ordre dans notre sport ?


MMR : "J’en ai déjà discuté avec mon ami Hicham ainsi que sur les blocages actuels.

Je garde une bonne image de Noureddine Ziane lorsqu’il était un tout jeune joueur tangérois d’une grande valeur.

J’ai eu l’occasion de renouer le contact avec lui lorsqu’il participa à la Coupe du Trône (en 2005, si je me rappelle bien).

Mais la problématique actuelle est qu’il n’y a guère d’élections fédérales en perspective, après la mascarade du 10 mai 2009 ! Monsieur Ziane doit s’impliquer dans la scène échiquéenne nationale, présenter ses idées et avancer son projet pour le sauvetage et le développement de la FRME…

Sinon, je pense toujours que les difficultés présentes proviennent essentiellement du manque de coordination des clubs aspirant au véritable changement.

Un meneur de jeu, talentueux, enthousiaste disposant de moyens suffisants pour agir, convaincre et communiquer serait d’un grand recours pour sauver une instance en naufrage…"


ME : L’ex-président démissionnaire fédéral M. Mustapha Amazal, avec le soutien de l’actuel président de la FRME Abdelmjid Mounib, tentera, en octobre prochain, dans le cadre d’une assemblée générale extraordinaire, de se blanchir de la suspension qui lui a valu 3 ans de suspension par la FIDE en raison des falsifications de normes d’arbitrage.

Qu’en pensez-vous ? Est-ce un défi lancé à la FIDE que de le disculper dans une AGE nationale ?


MMR : "Il ne faut pas accorder trop d’attention à ce genre de manœuvres. La condamnation de Monsieur Mustapha Amazzal, par la Commission d’Ethique de la FIDE est définitive, puisque aucun recours en appel n’a été fait à temps devant l’instance internationale compétente.

Cette tentative est le propre des régimes totalitaires qui essayent de tromper leurs propres peuples à coup de propagande.

La FIDE va attendre tranquillement l’expiration de ce délai, sans soucier de cette mascarade interne !"


ME : Imaginons que vous êtes élu à la présidence de la FRME. Quelle(s) première(s) action(s) concrétiserez-vous dans les meilleurs délais ?


MMR : "Être élu président de la fédération dans de pareilles circonstances est une mission très délicate et peu enviable, car il s’agirait de ramasser et de recoller des morceaux en ruines ! Mes idées sur le sujet, je le pense, sont bien connues par les lecteurs de Maroc-Echecs.

Je dirais que je commencerais par la levée immédiate des sanctions arbitraires, l’organisation d’un forum national pour connaître, de près, les problèmes les plus insistants, les attentes les plus urgentes et les propositions réalistes susceptibles de remettre notre fédération sur les rails.

Le lancement d’un audit des comptes de la fédération, sans aucun esprit revanchard, permettrait de détecter les lacunes qui ont conduit à la dilapidation des fonds publics.

La relance progressive des activités échiquéennes nationales, tout en réajustant les critères techniques et les cahiers de charge propres à chaque compétition. Le renouement des contacts avec de nombreuses personnalités échiquéennes qui se sont retirées d’une scène remplie d’opportunistes de tout bord. Enfin, la réforme des statuts fédéraux me paraît nécessaire pour reconstruire la FRME sur de « bases nouvelles ».

Il s’agirait, en tout cas, d’une étape transitoire qui devrait durer 18 mois environ, avant de prospecter de nouveaux sponsors. Car se contenter de l’appui étatique pour développer une fédération sportive est une époque révolue."


ME : Vous êtes administrateur/rédacteur sur le site www.maroc-echecs. Vos articles constituent des références appréciables par les lecteurs du site.

Pensez-vous que le site a bien fait de dénoncer les scandales qu’a connus la Fédération ces dernières années ? Doit-il continuer à s’impliquer dans cette problématique ?


MMR : "Le site Maroc-Echecs est apparu dans des circonstances particulières pour combler, d’abord, un vide au niveau de l’information échiquéenne et de la communication, tout en permettant de renouer les liens d’amitié entre joueurs nationaux au Maroc et à l’étranger.

Il aura été difficile de s’intéresser à la promotion du noble jeu sans se soucier de la situation fédérale. ME ne pouvait donc pas passer sous silence la dégradation des conditions d’organisation des compétitions nationales ou les mauvais traitements réservés à nos jeunes.

L’éclatement du scandale des normes falsifiées d’arbitres internationaux fut le point de non retour envers une fédération en dérive.

J’étais franchement pour la publication des documents, constitués de pièces irréfutables condamnant des pratiques immorales et indigne d’une fédération nationale.

Je fus également le premier à exiger ouvertement la démission de Monsieur Amazzal, lorsque j’ai pu examiner le dossier dans son intégralité, à travers un article publié le 20 décembre 2005 et intitulé : « Crise Fédérale, Pourquoi Monsieur Amazzal doit partir... » "Crise Fédérale : Pourquoi Monsieur Amazzal doit partir......"

Maroc-Echecs n’est pas un acteur du changement, en lieu et place des clubs concernés, mais en tant qu’organe « médiatique » de communication il se doit de rapporter toute l’actualité nationale, y compris fédérale.

Les articles qui y sont publiés engagent la responsabilité de leurs auteurs, et sont tous acceptables dans la mesure où ils respectent une certaine déontologie journalistique et délaissent les insultes à caractère personnel."


ME : Un mot sur Saâd Rian. Suit-il les traces de son père ?


MMR : "Saâd possède des traits de comportement très particuliers.

Son rythme d’apprentissage est complètement différent du mien. Il aime s’entraîner de manière individuelle.

Il jouit d’une très bonne mémoire, avec de larges connaissances théoriques. Mais son jeu présente toujours des lacunes au niveau du passage du milieu de partie à la finale, avec un traitement technique qui laisse encore à désirer... Ses progrès sont souvent faits de bonds surprenants.

Je regrette seulement le manque de compétitions sérieuses à son niveau et les siens. La crise fédérale avait touché de plein fouet une génération de jeunes joueurs, talentueux et enthousiastes.

Le gâchis est énorme."


ME : Un mot pour la fin ?


MMR : "Signe des temps, dans d’autres circonstances cette interview aurait porté sur les échecs proprement dits. Sur mes champions préférés, mes parties chéries, mes ouvertures choyées, mes livres de référence.

Elle aurait également traité des méthodes d’entraînement les plus efficaces à mon sens, de l’évaluation du niveau de la génération actuelle de jeunes joueurs, de la problématique de l’amateurisme au Maroc.

Bref, Elle aurait été axée sur des thèmes purement sportifs ou techniques. C’est pour dire que le marasme fédéral actuel influe négativement sur la perception et l’évolution de notre activité sportive préférée.

Merci, Boujemâ, pour les travaux herculéens que tu mènes, contre vents et marées, pour préserver cette lueur d’espoir et garder intacte une certaine image du noble jeu dans les esprits perturbés."



Commentaires

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Boujemâ Kariouch</FONT >
jeudi 10 septembre 2009 à 21h04, par  Boujemâ Kariouch

Juste, très juste cher Monsieur !

J’approuve, très largement.

Ça fait plaisir. Encore un très bon conseil sage !

Merci.

Boujemâ Kariouch

Logo de Mustapha Al Andalussi
jeudi 10 septembre 2009 à 18h44, par  Mustapha Al Andalussi

Salutations échiquéens

On est d’accord avec Maitre Ryan que les clubs marocains et les échéphiles nationaux sont divisés et ont perdu la bataille contre la clan de MOUNIB et AMZAL.mais le changement doit etre fait sur le terrain et pas en écrivant des tonnes d’articles à maroc échecs. il faut aussi dépasser les interets personels et se mobilser derrier un leader qui a les moyens et une bonne réputation comme Mr Ziane. les échecs au Maroc rculent par rapport à l’algérie par exemple et il ne faut pas qu’on soit les derniers africains et arabes alors qu’on a une grande histoire et des champions reconnus comme le GMI Hamdouchi.

Logo de Abdeljalil Alami
jeudi 3 septembre 2009 à 11h55, par  Abdeljalil Alami

SALUT A TOUS LES ECHEPHILES

JE N’AI PAS L’HONNEUR DE FAIRE CONNAISSANCE AVEC MONSIEUR BEISSO MAIS J’APPRECIES BEAUCOUP CE QU’IL ECRIT A MAROC.ECHECS ET LES BONS ANALYSES DE LA SITUATION DES ECHESC ET DE LA FRME SPECIALEMNT.MAIS JE NE SAIS PAS POURQOUI IL ME TRAITE DE FAUSSEUR !! JE M4APPELLE ABDELJALIL ALAMI ? JE SUIS ANCIEN JOUEUR D’ECHECS ET J4AVAIS CONNU BEAUCOUP DE BONS JOUEURS MAROCAINS LORSQUE JE PARTICPAIS MEME SI C’ETAIT D4UNE FACON DISCONTINUE A DES TOURNOIS NATIONALES.JE NE SAVAIS PAS SI LA DISCUSSION EST LIMITE A UNE ELITE ? CAR MOI J4AI VOULU TOUT SIMPLEMENT DIRE QUE l’ELECTION A LA FRME DOIT RESPECTER LES REGLEMENTS DEMOCRATIQUES ET QUE CE N’EST PAS NECESSAIRE D’ETRE RICHE TE CELEBRE POUR DEVENIR UN PRESIDENT REUSSI. POINT FINAL.SI MONSIEUR AMZAL A RUINE LA FRME CE N’EST PAS DE MA FAUTE VOYONS !! EGALEMENT JE SUIS CONTRE DONNER UNE CHANCE OU DEUX A MONSIEUR MOUNIB COMME L’ONT DEFENDUS CERTAINS PERSONNES QUI ONT PARTICPE A LA DISCUSSION QUE JE TROUVE BENEFIQUE MEME SI ON N’EST PAS D’ACCORD OU ILS DONNENT DES POINTS DEVUE SANS AVOIR DES DONNEES REELLES.UN PEU D4INDULGENCE ET DE TOLERANCE MONSIEUR BEISSO ET MERCI.

Logo de Pierre Beiso
mercredi 2 septembre 2009 à 23h06, par  Pierre Beiso

Nous avons avec l’intreview de Mâitre RIAN,une belle animation du site,42 réponses et plus de 1000 visites.

A côté de cela,nous voyons surgir des individus qui instillent du poison,aprés s’être donné un brevet d’honorabilité,par la tenue d’un vague propos anti -AMAZZALIEN.

La ficelle me semble bien grosse ,d’autant que la déformation du propos est lourde,"vendre la FRME" et que l’argumentaire qui l’accompagne est trop long et trop outré, pour un individu qui se prendrait d’un intérêt spontané pour notre vie fédérale.

Et puis ces tentatives se répétent,il s’accroche au débat et la démocratie est invoquée.

Chers Amis opposants,connus et reconnus,nous avons pour adversaires des falsificateurs de normes d’arbitrage,des fraudeurs d’élection et maintenant des faussaires,cesssez de leur répondre,ou moquez-vous d’eux.

Bon ramadan à tous.

Pierre BEISO.

Logo de El Amri
mercredi 2 septembre 2009 à 12h28, par  El Amri

Monsieur ALAMI

Je n’ai pas fuit la discussion, mais nous sommes arrivés au point ou toute continuation devienne sans effet, car on ne donne pas le même sens ni la même valeur aux personnages qu’on a attiré dans notre discussion ! est cela rentre dans les convictions plus que dans le raisonnable qui peut être discuté, ce n’est pas nécessaire de signaler qui s’attache plus à ses convictions, mais quand même, on est sorti avec l’accord très important qui se base sur le respect de la démocratie et les règlements !

Donc luttons pour réaliser ce but civilisé, le reste dépendra des choix des dirigeants qui seraient choisis démocratiquement et légalement, ces choix qui passeraient aux examens annuels de l’assemblée générale ! Et si la majorité cherche le changement rapide elle forcera ses choix sur ses candidats, sinon, elle ira tout doucement, mais sûrement puisque la démocratie et la légalité seraient respectées.

Logo de Abdeljali Alami
mercredi 2 septembre 2009 à 09h16, par  Abdeljali Alami

SALUT MAITRE LAMRI

D’ACCORD POUR TERMINER LE DISCUSSION QUI EST QUAND MEME UTILE ET BENEFIQUE.JE CEOIS QUE NOUS SOMMESD’ACCORD SUR LE FOND C.A.D.QUE LE PEDSIDENT SE LA FRME DOIT ETRE ELU DE FACON DEMOCTRATIQUE.SANS TRUCAGE ET IL DOIT AVOIR UN PRIGRAMME CLAIR ET RENDRE LES COMPTES A LA FIN.L’IDEAL N’EXISTE PAS...MAIS ON VEUT QUE LE MEUILLEUR GAGNE !!! MERCI POUR ROUR TOUTS VOS REPONSESET BON RAMADAN

Logo de El Amri
mardi 1er septembre 2009 à 20h39, par  El Amri

Pardon, je voulais dire qu’on n’est pas sur la meme zone d’onde ! c’est le Ramadan !

Logo de El Amri
mardi 1er septembre 2009 à 19h03, par  El Amri

M. ELALAMI,

On n’est pas sur la même zone de bande, on se base pas sur les mêmes données, on ne partage pas les mêmes valeurs sur les personnages désignés, on sera jamais d’accord, donc, on lazisse tomber cette discussion !

Mais il y a un principe que je tiens dans votre intervention, c’est le respect de la démocratie, c’est à dire refuser que 13 clubs sans récepicé participent dans les activités fédérales et surtout l’assemblée générale !

La démocratie se base sur la légalité des votants et la crédibilité des prétendants à la responsabilité ! Mais avec 13 clubs non réglementaires on n’a pu avoir que des décisions calamiteuses :

1- validation de rapports moral et financier pleins de fraudes juridiques, administratives et financières (innocenter un criminel au sens propre du mot !).

2- Voter pour un président très faible, sans crédibilité, sans passé sportifs, pire ! sans programme ! et avec un bureau fédéral faible formé d’une majorité de la bande d’amazzal qui a conduit la fédération à la ruine actuelle, et 2 nouveaux membres (Ait Hmidou et Habachi) qui méritent mieux que ce BF et qui peuvent donner mieux avec un BF à la hauteur !

Respectons la démocratie et les règlements, et si ça donnerait mounib ou n’importe qui, je serai le premier à respecter le résultat !

Logo de Abeljali Alami
mardi 1er septembre 2009 à 18h11, par  Abeljali Alami

SALUT MAITRE LAMRI,

EH BIEN D’ABORD JE NE SUIS PAS ANONYME ET JE NE VOUS CACHE RIEN.JE SUIS MODESTE JOUEUR QUI ARRETE DE JOUER AUX TOURNOI IL Y A PLS DE 20 ANS.BIEN SUR TU PEUX PAS ME RAPPELER DE MOIS.PAR CONTRE J’D2JA JOOUE CONTRE VOUS UNE PERTIE AU TOURNOI DE CHEFCHOUEN EN 1984 OU 1985 OU J’AVAIS PERDU UNE BONNE POSITION CAR J4AI DONNE UNE PIECE A CCAUSE D’UNE ATTAQUE DOUBLE ( JE PEUX CHERCHER CETTE PARTIE ET VOUS L’ENVOYER SUR TON ADRESSE E.MAIL). VOUS POUVEEZ M’ECRIRE SUR MON ADRESSE SI AVEZ LA GENTILLESSE DE COMMENCER UN CONTACT. LA PROPÖSITION EST AUSSI A MONSIEUR HAJJAJ.jE DOIS EXPLIQUER MA POSITION SUR LE SUJET DE LA PRESIDENCE DE LA FRME.MOI JE SUIS POUR LA DEMOCRATIE ET IL NE FEUT PAS DONNER OU VENDRE LA FEDEARTION A UNE PERSONNE QUI SOIT RICHE. CAR IL PEUT TOUT ACVHETER ET DIRIGER LA FRME AVEC LA DICTATURE.AUSSI LA FEDRATION FORTE DOIT ETRE BASE SUR DES CLUBS FORTES AT PAS CEUX QUI ATTENDENT DES ECHIQUIERS DU PRESIDENT.EN PLUS CETTE POLITIQUE A ECHOUE AVEC LES CLUBS DE FOOT OU IL Y A TOUJOURS DEES SCANDALES ! IL FAUT DANS MON OPINION SURTOUT UN PERSONNAGE COMPETENT DANS LE DOMAINE TE BON GESTIONNAIRE POUR SAUVER DEVELOPPER LA FRME. POUR VOUS DONNER UN EXEMPLE CONCRET JE TRAVAILLE DANS UNE FILIALE D’UN GRABND GROUPE ETRANGER SPECIALISE DANS LA LOGISTIQUE. NOTRE DIRECTEUR EST UN MAROCAIN COMPETENT ET BON GERANT QUI A UN ORIGINE MODESTE MAIS IL A BIEN DEVELOPPE LA SOCIETE QUI DEVENUE LEEDER DE SON SECTEUR.IL N’ A PAS DONNE D’ARGENT AU GROUPE ET N’EST PAS ACTIONNAIRE MAIS SON TRAVAIL ET SES MEDOTES A MULTIPLIE LE CHIFFRE D’AFFAIRE DU GROUPE PAR 3 EN DEUX ANS ! LES ECHECS C’EST LE SPORT DES INTELLIGENTS ET PÄS DES RICHES ! IL FAUT CHERCHER DES SOLUTIONS INTELLIGENTES A LA CRISE.ET MAERCI AT PARDON DE MA REEPONSE ASSEZ LONGUE

Logo de El Amri
dimanche 30 août 2009 à 17h03, par  El Amri

Monsieur Abdejlil Elalami Est ce que c’est nécessaire de vous cacher alors que vous mettez de bonnes questions et suggestions ? d’ailleurs c’est pour cela que je réponds !

Bien, notre ami Hajjaj ne cherche pas à vendre la FRME, mais à lui garantir un revenu sur, quand un petit homme comme amazzal ou mounib préside la frme c’est pour la sucer ; mais une grande personnalité elle ne peut que faire grandir la frme, car il n’a pas intérêt à être président d’une petite fédération !

Moi je suis de l’avis de notre vétéran M. Hajjaj, il faut accepter celui qui propose plus pour le bien être des clubs en dehors de la subvention du ministère ! ! au moins les pauvres arrivistes qui cherchent à se ravitailler de la frme fassent marche arrière !

Logo de Hajaj Mohamed
dimanche 30 août 2009 à 10h08, par  Hajaj Mohamed

Salut à tous.

Je crois que tu ne m’a pas bien compris !

Si un homme se présente à la présidence d’une fédération, il doit automatiquement aimer ce sport !!!

Par exemple, au temps de l’ancien Président de la FRME Feu Mostafa Bakkali, la Fédération Royale des Echecs ne re cevait que 25.000 DHS du Ministère de la Jeunesse. Mais Feu Mostafa Bakkali compensait de sa propre poche le déficit qui réstait pour la bonne marche de la FRME. Même Feu Mohamed Sekkat, Ami de Bakkali donnait 10.000 DH comme Don à la FRME !!!

Pendant la Présidence de Feu Abdelouhid Fassi Fehri, lui aussi compensait la caisse de sa propre poche !!!

Vous constatez que sans les dons des Président et leurs Amis les échecs marocains ne peuvent pas survivres !!!

Mais ce que je voulais dire c’est que les Clubs Actuels ont beaucoup de Charges !!!

Le Président doit donner un minimum Anuel aux Clubs mais sans toucher l’argent de la FRME qui doit servir à la gestion et autres déplacements de la Sélection Marocaine et des Joueurs Marocains afin de participer dans les compétition internationaux !!!

La Bourse des 300.000 dirhams du MJS, ne pourra jamais complèter une gestion équitable de la FRME. même avec les incriptions des Clubs et la ventes des Echiquiers. Surtout que mostafa amaral par sa gestion négatif a fait perdre à la FRME son Principal Sponsors qui était " Wafa Bank " ( tijari wafa bank actuellement ) et qui alimentait nos Echecs ave une Bourse de 150.000 dirmas !!!

Aujourd’hui le circuit des tournois ATP de Tennis qui se font au Maroc, chacun d’eux est valoré entre 3.000.000 et 8.000.000 de dirhmas. Pourquoi ???

Pourtant nous vivons dans le même pays, comment ce fait-il qu’un tournois ATP dépasse 3.000.000 dirhams tandis que tout le Budget de la FRME n’a jamais dépassé 1.000.000 de dirhams. La différance est Grande !!!

Si nous n’avons pas de Haute Personalités Aisés ( Comme de Fils de Feu Mohamed Sekkat qui donne un don de plusieurs millions de centimes pour l’organisation du Tournoi de son Père) et qui ont de Grandes Relations dans le Maroc, les Echecs Marocains resterons toujours dans les mains des incapables qui trouvent la caisse de notre FRME la poule d’or !!!

Pour vos donner un exemple, les Grandes Tournois comme :
- Tournoi Intérnational de Chefchaouen
- Tournoi Intérnational de Rabat
- Tournoi Intérnational de Tanger La Gestion de ces Tournois est comprise entre 320.000 dirhams et 450.000 dirhams, vous constatez qu’ils dépassent la Bourse du MJS à la FRME !!!

L’histoire est Grande demande à mes Ami mon numéro de téléphone et contacte moi, car je ne veux pas étaler les Histoires Sales de notre Echecs !!!

Au revoir et à bientôt

HAJAJ MOHAMED, de Tanger.

Logo de Abdeljalil Alami
dimanche 30 août 2009 à 06h46, par  Abdeljalil Alami

SALUT MONSIEUR HAJAJ

AVEC TOUS MES RESPECTS POUR NOTRE SAGE MONSIEUR HAJAJ QUI POSSEDE UNE GRANDE EXPERIENCE CAR IL EST LE VETEARN DES DIRIGENTS MAROCAINS.PERMETTEZ MOI DE DIRE QUE JE NE SUIS PAS TOTALMENT D’DACCORD AVEC SON IDEE DE DONNER OU DE VENDRE LA FRME A CELUI QUI POSSEDE LE PLUS D’ARGENT. POURQOUI ?? PARCEQUE CELUI QUI VA ETRE PRESIDENT GRACE A SES DONS FINANCIERES VA DIRIGER LA FEDERATION COMME UN DICTATEUR PUISQU4ELLE DEPEND DE LUI ET SON ARGENT !! PAR CONTRE JE PARTAGE L’AVIS DE MAITRE LAMRI QUI PRPOPOSE QUE LE PRESIDENT DE LA FRME DOIT AIMER LES ECHECS ET ETRE COMPETENT GESTIONNAIRE ET QUI A BEAUCOUP DE RELATIONS POUR AMENER LES SPONSORS ET FAIRE PRESSION SUR LE MINISTERE. JE PENSE AUSSI QUE MAITRE RIAN PROPOSE DES IDEE SEMBLABLES.MAIS CE QUI IMPORTANT C’EST QUE LES CLUBS ET LEURS DIIGENTS SAVENT QUE DIRIGER LE FRME N’EST PAS UNE TACHE FACILE ET QUE DES HOMMES COMME AMZAL ET MOUNIB DEGRADENT LES ECHECS ET N’ONT RIEN A DONNER SAUF LA FALSIFICATION ET LA MISERE.ET MERCI

Logo de HAJAJ MOHAMED, DE TANGER
dimanche 30 août 2009 à 00h22, par  HAJAJ MOHAMED, DE TANGER

Salut à tous.

Je remercie Abdeljalil El Alami sur ces propositions, ainsi que j’appui aussi Abdelkader El Azmani qui est d’accord avec nous dans ce que nous demandons.

Ce n’est pas une question personnelle que nous avons contre amazal ou abdelmajid mounib & leurs comités. Nous demandons tout simplement que la vérité soit connue et que les biens soient restituées à la FRME.

Pour ma part j’ai toujours une proposition pour la présidence de la FRME, c’est que le Président qui se présente doit apporter une somme d’argent comprise entre 210 000 dirhams et 500 000 dirhams comme dont à la FRME.

C’est à dire que le Président de la FRME doit être un homme Riche pour qu’il alimente la situation financière pauvre de la FRME, et non pas qu’il gaspille ce qui est dans la banque de la FRME et après il doit attendre le virement du Ministère de la Jeunesse afin qu’il puisse survivre !!!

J’avais même proposé que le Président donne de sa propre poche une bourse à tous les Clubs Marocains qui est comme suit :

- Club de 1ère Division 3.000 DH,
- Club de 2ème Division 2.000 DH
- Club de 3ème Division 1.000 DH

- Total de la somme des 20 Clubs de 1° Division : 60.000 DH
- Total de la somme des 32 Clubs de 2° Division : 64.000 DH
- Total de la somme des 20 Clubs de 3° Division : 20.000 DH
- Total générale en espèces : 144.000 DH

PLUS UN AUTRE DON ANNUEL comme suit :

- Clubs de 1ère Division : 8 échiquier et une Pendule électronique. Total du dont pour les 20 Clubs : 20.000 DH

- Clubs de 1ère Division : 8 échiquier et une Pendule électronique. Total du dont pour les 32 Clubs : 28.800 DH

- Clubs de 1ère Division : 8 échiquier et une Pendule électronique. Total du dont pour les 32 Clubs : 16.000 DH

- Total générale en matériels : 64.000 DH

TOTAL GENERAL DES DONS EST :

144.000 DH + 64.000 DH = 208.000 DH

De cette façon celui qui voudra se présenter à la Présidence de la FRME doit pouvoir au moins payer les dons aux Clubs, c’est à dire 208.000 DH !!!

Si nous voulons du bien à la FRME, aux Clubs Marocains et à tous les joueurs, nous devons trouver un Président Riche qui guidera les Echecs Marocains vers un jour meilleur.

Ces propositions étaient lancés dans l’Appel de Tanger en septembre 2006 par 5 Présidents de Ligues et Plusieurs Présidents des Clubs et la présence de IM Mohamed Tissir comme représentant de tous les Joueurs Marocains. Cette Appel de Tanger n’avait pas plus à l’ancien président amazal ( unique président d’une Fédération suspendus par la FIDE ). Et de là il a commencé à combattre tous les membres qui étaient présents dans cette réunion !!!

Je demande à abdelmajid mounib, président de la FRME de donner son Avis sur ce que j’ai avancé !!!

Nous voulons que les Clubs puissent avoir un dont même minimum qui leur servira à payer quelques charges.

Au revoir et à bientôt.

HAJAJ MOHAMED, DE TANGER

Logo de Abejalil Alami
samedi 29 août 2009 à 18h53, par  Abejalil Alami

SALUT A MONSIEUR HAJJAJ ET A TOUS

JE VOIS QUE L’OPPOSITION MANQUE DE LEEDER POUR RASSEMBLER LES CLUBS ET FORCER LE CHANGEMENT POUR CONSTRUIRE LA FRME QUE LES ECHEPHILES VEUELNT ET SOUHAITENT. ON PARLE FE MONSIEUR NOUREDDINE ZIANE COMME LE CANDDIADT FE L’OPPOSITION APPY2 PAR LE GMI HAMDOUCHI ALORS POURQOUI PAS UN COUPLE GAGNANT COMME ON VOIT DANS LES ELECTIONS EN AMERIQUE ?? ZIANE ET RIAN PAR EXEMPLE APPU2S PAR DES GENS EXPRTIMENTES QUI ONT DES GRANDES RELARIONS ET SONT RESPECTES PAR TOUS LES ECHIQUEENS COMME VOUS MONSIEUR HAJJAJ ?? JE VEUX SAVOIR VOTRE AVIS SI C’EST POSSIBLE .BON RAMADAN ET MARCI

Logo de عبد القادر الأزماني
samedi 29 août 2009 à 18h27, par  عبد القادر الأزماني

رمضان كريم على الجميع

قرأت بمتعة كبيرة الحوار الهام الذي أجراه الإطار الكفء السيد قريوش بوجمعة مع الأستاذ الدولي البطل المغربي مبارك ريان. والاستجواب إياه جاء غنيا بالأفكار والاقتراحات والذكريات...ولا عجب فالمستجوب له شطرنجي جد بارز معروف بثقافته الواسعة الغنية وكتاباته الشيقة خصوصا في موقغ ماروك إيشيك بالفرنسية والعربية ولا سيما "الإبرة والهشيم" .ولقد كانت أبرز المقاطع في نظري هي التي حلل فيها وضعية الجامعة الملكية المغربية للشطرنج وقدم فيها اقتراحات مهمة للخروج من الأزمة تستحق أن تكون موضوعا لنقاش غني وبناء كما أشار إلى ذلك الأستاذ العمري.إلا أنني لاحظت أن كثيرا من المتدخلين ركزوا غلى نقطة واحدة تتعلق بالمصالحة والبدء بصفحة جديدة إلخ إلخ . كل الشطرنجيين يتمنون حل الأزمة خصوصا بمناسبة هذا الشهر الفضيل شهر المسامحة وصلة الرحم.لكن ليست هناك مصالحة دون الاعتراف بالأخطاء الواضحة . ودون المحاسبة على تبذير أموال الجامعة وممتلكاتها مع تحميل الرئيس السابق السيد أمزال تبعات تزوير ملف الحكام كما أقره وخكم به الاتحاد الدولي للشطرنج وعدم محاولات التعرض على حكمعادل وواضح ومبني على حجج قاطعة. ولن تكون هناك نية حقيقية للمصالحة قبل رفع العقوبات على الأخ غلي الصبار وباقي الأطر الوطنية البارزة مع تقديم الاعتذار لكل واحد منهم.

إذن لنبدأ يا إخواني بالمحاسبة ثم المحاسبة ثم المحاسبة وبعدها مرحبا بكل الجهود التي تعمل على تنقية الأجواء وجمع شمل الشطرنجيين المغاربة ومرحبا بالحوار مع السيد منيب والمكتب الجامعي. والشطرنجيون أناس أذكياء قادرون على العثور على طرق مقبولة من طرف الجميع لتسيير الجامعة على أسس جديدة

Logo de HAJAJ MOHAMED DE TANGER
samedi 29 août 2009 à 12h49, par  HAJAJ MOHAMED DE TANGER

Salut à tous.

RAMADAN MOUBAREK SAID.

Je remercie Boujemâ Kariouch pour sa grande interview de mon Cher Ami et Premier Maître International Marocain, MOHAMMED MOBAREK RYAN.

IM Mobarek Ryan, est le pilier de l’Equipe du Club Alwan Fania de Chefchaouen et son Capitaine indiscutable. Il est un des meilleurs théoriciens des échecs marocains. Il est toujours à la page des dernières nouveautés sur les Echecs. C’est un Homme paisible, compréhensible et un Vrai Ami pour ces Amis.

La Grande Faute Commise par l’actuel Bureau de FRME présidé par Abdelmjid Mounib contre le Grand Club Alwan Fania Présidé par mon Ami Abdeslam Mouissou démontre que la main du Facteur amazal ( Premier Président Suspendu par la FIDE ) est toujours existante, et que les membre du comité actuel de FRME ne sont que des marionnettes dirigés par amazal.

En ce qui concerne l’actuel Bureau de FRME présidé par Abdelmjid Mounib, tout le monde sait que c’est l’assemblée générale extraordinaire de casa était fausse !!!

L’insolence Historique, c’est que Plus de 13 Clubs qui avaient votés à l’actuel président et sont comité, n’ont jamais exercé pendant la saison 2005/2006, et que ce sont des Clubs Bidons que l’ancien président amazal utilise toujours pendant les élections de la FRME avec la Bénédiction du Délégué Régional de la Jeunesse et Sport de la Wilaya de Casa.

Comment des gens qui ne savent rien du passé des échecs marocains demandent que les Vrais Cadres baissent les bras, et acceptent une réconciliation au prix d’une Humiliation Historique. L’honneur est cher et les Vrais Hommes n’ont jamais caché ou vendus leurs visages.

L’histoire des Echecs Marocains ne pardonnera jamais à amazal et ses complices d’avoir détérioré les Echecs Marocains. Nous n’oublions pas les 60 millions que amazal devait payé à la FRME, ni la grande Faute commise par abdelmajid mounib quand il était vis - président et était la Vidange de la Caisse de la FRME de plus de 120 000,oo dirhams. Qund Semlali est sorti de la FRME il a laissé dans la caisse 150 000,oo dirhams, pourquoi abdelmajid mounib a touché cette somme et a pris plus de 120 000,oo dirhams. Je voudrais bien qu’il réponde à cette question.

Entre l’ancien président amazal et le nouveau président abdelmajid mounib la somme dépasse 72 millions de centimes ou 720 000 dirhams. Voilà Messieurs pourquoi ces messieurs combattent la Vérité qui est l’opposition à l’erreur.

Pour plus d’information sachez que l’Elite des Joueurs, les Vrais Cadres ainsi que les Vrais Président des Vrais Clubs Historiques sont tous contre Amazal pour ce qu’il a fait aux Echecs marocains. Nous somme tous contre les dauphins de amasal et leurs suiveurs et à leurs têtes abdelmajid mounib & Cie.

- TOUS LES LIDEARS DES JOUEURS MAROCAINS SONT CONTRE LE COMITE ACTUEL DE LA FRME. POURQUOI ?

- GMI Hicham Hamdouchi
- I M Mohammed Tissir
- I M Abdelaziz Ounkoud
- I M Karim Ismail
- I M Jaques Elbilia
- I M Mobarek Ryan
- I M Kassem Ryan
- F M Ali Sebbar
- F M Mokhlis Adnani
- F M Zakaria Bennis
- F M Abdelhafid El Amri
- Etc ...

- TOUS LES VRAIS CADRES, DIRIGENTS ET ARBITRES, SONT CONTRE LE COMITE ACTUEL DE LA FRME. POURQUOI ?

Je demande à tous de bien réfléchir, et de répondre sur le pourquoi de mes questions !!!

Nous savons bien que l’ancien président ainsi que le nouveau suivie de leurs comités et leurs amis lisent " MAROC-ECHECS " le vrai site de tous les Marocains. Ils lisent eux - mêmes nos questions, qu’ils essayent de nous répondre, mais pas sous l’anonymat.

Pour démontrer qu’il ne suit pas amazal, l’actuel Comité de FRME devra demandé Pardon par écrit au Club Alwan Fania de Chefchaouen.

Au revoir et à bientôt

HAJAJ MOHAMED DE TANGER

Logo de العمري
vendredi 28 août 2009 à 21h16, par  العمري

السيد مصطفى الغزواني

لا أعتقد طاقم تحرير هذا الموقع سيرفضون تدخل أي كان، لطرح وجهة نظره، إذا احترم شروط النقاش وطرح قضايا جدية، ولم يدخل في اتهامات الآخر كما يفعل أمزال وهو يتكلم عن نظرية المؤامرة، نريد من أمزال أن يعطينا لماذا سحب 315.500 درهم نقدا من حساب الجامعة في إسمه الشخصي، لماذا وقع 12 محضر ترشيح لدرجة حكم دولي على بياض، لماذا بعث زهير سلامي ومحسن رشيد إلى الشارقة دون علمهما...أما أن يبرر قراراته بالاختفاء وراء الغير فليس مقبولا، ونفس الشيء بالنسبة لأي تدخل جاد

هذا ما سيدفع لنقاش هادئ، لأن ما يفلت الأعصاب هو محاولة الضحك على الذقون بالاختفاء وراء المؤامرات المزعومة، وكأن أحدا غير أمزال هو الذي سحب الأموال، ووقع الشهادات المزورة وسرق لاعبي الأندية الأخرى وشبع سبا في المسيرين....وسنرى إن كان يقبل المواجهة

مع تحياتي

Logo de Pierre Beiso
vendredi 28 août 2009 à 14h06, par  Pierre Beiso

Cher Monsieur Faouzi El ARABI,c’est Mohamed BEN COUSCOUS DE LA PATE FEUILLETTEE , alias Pierre ZARBO,qui vous répond avec le plus grand plaisir,à la différence de mon ami Mohamed SEBBAR qui voudrait vous chasser de ces colonnes.

Savez-vous pourquoi ?

Parce que vous nous révélez toute la détresse de votre camp.

Parce que le fait de vous dissimuler derrière de faux noms,démontre une nouvelle fois que nous avons bien en face de nous les précheurs du clan des falsificateurs,des fraudeurs et des faussaires,que j’ai baptisé voleurs de poules.

Voyons donc ensemble , quel est le plat du jour que vous voudriez nous servir.

Il faudrait donc suivre l’opinion publique fatiguée et qui cherche la conciliation et pour ce faire , suivre Mounib qui serait différent D’AMAZZAL le méchant,donc suivre Mounib comme nous avons suivi SEMLALI.

Pas mal comme emballage,astucieux même,merci pour le traitement que vous faites de la période AMAAZAL,je vois que les petits voleurs de poules s’en prennent à leur père fondateur,cela finit toujours comme cela chez les petits délinquants,ils finissent toujours par s’entretuer.

Pourquoi pas ? Mais pouvez-vous nous garantir l’indépendance de Mounib vis-à-vis d’AMAZZAL ?

Vous n’ignorez pas que chaque fois qu’il y a un peu d’argent dans la caisse fédérale,Mounib s’empresse d’aller les porter à AMZZALOU !

Mounib pourrait-il se guérir de cette fâcheuse tendance dont les causes nous sont un mystère perpétuel ?

Avec Mounib,il y a aussi son pseudo-Bureau Fédéral,composé exclusivement de géants des échecs,choisis avec soins par AMZZALOU pour leur insignifiance échiquéenne et leur docilité.

ROCHDY. Vous connaissez ROCHDY ? Président du WAC. Là,vous avez une vraie lumière des échecs marocains,un homme qui a écrit à lui seul au moins la moitié des pages les plus glorieuses de notre noble jeu,un dirigeant de club infaillible qui ne vendrait ses joueurs pour rien au monde,appuyé par un comité de section influent,mais surtout un homme qui n’aime pas AMAZZAL,combien de fois nous a-t-il promis de nous ramener sa peau,avant qu’on ne parte tous du WAC.

Mounib + ROCHDY + .........Voulez-vous ,Cher Faouzi , que je continue la revue de détails de ces beaux talents du pseudo-Bureau Fédéral actuel ?

Passons au plat de résistance,Mon Cher Faouzi, à savoir et je vous cite : "...les gens de bonne foi qui cherchent une vraie conciliation...c’est l’opinion publique qu’il faut suivre avec attention...".

Alors là,grand merci,merci mille fois.Rien ne pouvait me faire plus plaisir !

Selon vous,la conciliation serait dans l’air du temps,voulue par l’opinion publique,c’est cela ?

Regardons la chose de plus prés , Mon Cher Faouzi,réfléchissons.

Celui qui cherche la conciliation n’a pas les moyens de se sortir seul de la crise et demande à son adversaire de l’aider,cela c’est le principe général lorsque les acteurs démocratiques sont respectueux des principes démocratiques,MAIS SURTOUT lorsqu’il n’y a pas un aussi long contentieux,constitué de nombreuses condamnations contre les personnes et de délits qui touchent aux biens et deniers de la Fédération,à l’arbitrage de 2001 à 2006 et à la fraude électorale,le 10 mai 2009.

Comment ,Mon Cher Faouzi,pouvez-vous concilier des gens honnêtes et des délinquants ?

Pour cela,il faudrait supprimer le corps des délits,qui frappent à notre porte sous forme d’un gigantesque passif fédéral,plus le dédommagement de tous les innocents injustement condamnés,plus l’argent public et le matériel fédéral détourné.

Voudriez-vous que les honnêtes gens paient pour les délinquants ?

Bien sûr que non,Mon Cher Faouzi,donc,pour faire un pas positif,les délinquants doivent commencer par restituer leurs détournements matériels et dédommager leurs victimes.

Nous ne sommes pas des juges sans coeur,nous sommes des citoyens respectueux des principes de la vie associative et sportive,nous sommes prêts à accueillir les coupables repentis,restituant les produits de leurs larcins,à la communauté échiquéenne.

Un voleur de poules n’est pas un criminel,Mon Cher Faouzi,seulement on ne peut pas tous les jours l’inviter à dîner,parce qu’on n’a jamais volé de poules nous-mêmes.

Nous sommes même prêts à accueillir les délinquants repentis individuellement,même s’ils ne ramènent pas tout ce qu’il manque,mais à condition qu’ils avouent tous leurs forfaits et déclarent tous les documents qu’ils ont signé en blanc à AMAZZAL.

Mais il vous faut faire vite,Mon Cher Faouzi,le temps travaille contre votre camp,qui risque de plus en plus de s’affoler,car en matière de délit les complices sont aussi coupables que leur patron.

Bien le bonjour chez vous,Mon Cher Faouzi,revenez nous voir quand vous voulez.

Signé : Mohamed BEN COUSCOUS DE LA PATE FEUILLETTEE ,alias,Pierre ZARBO.

Logo de Mustapha EL GHAZOUANI
vendredi 28 août 2009 à 13h30, par  Mustapha EL GHAZOUANI

الأخ الأستاذ عبد الحقيظ العمري، تحبة شطرنجبة خالصة

أعتقد أن علينا أن تفتح المجال ونمنح القرص للنقاش بكل موضوعية وهدوء وبدون تشنجات لجمب الشطرنجيين كيفما كان مستواهم وتجربتهم في ميدان المباريات أو التسيير أو التحكيم. يعرف كلنا أمزال وحيله وأساليبه والمناورات التي يقوم بها حيث يستعمل أقلام الغير وأصوات الغير ليثير البلبلة والشكوك ويزرع الشقاق بين الشطرنجيين ولكن ذلك الكيد سيعود عليه وعلى من يسبر في ذيله. وبالعكس قإن فتح المجال قي ماروك إيشيك سيفضح كل أصحاب النويا الخفية الذين يطالبون بالمصالحة وإعطاء الفرص للسيد منيب والمكتب الجامعي الغير مشروع. لماذا ?? لسبب بسيط هو أنهم لا يملكون الحجج المقنعة . فهال يستطيعون أن يدافعوا عن ملف التزوير والتلاعبات في ميزانية الجامعة وسحب مبلغ 100.000 درهم من حساب الجامعة وإعطائخ هدية لأمزال دون وجه حق؟؟؟ إذا لنتركهم يكتبون ما يريدون ويشاؤؤن والمعول غلى االاخ العمري والأستاذ الدولي مبارك وريان والسادة بوقدير واللامطي الذين يعرفوت الحقائق كما هي أن يردوا على المشككين والوسطاء بالحجج الواضحة ولكن دون أن يتهجموا على هؤلاء المتدخلين وكيفما كانت نواياهم. "ويمكرون ويمكر الله والله خير الماكرين" صدق الله الغظيم

Logo de El amri
vendredi 28 août 2009 à 09h59, par  El amri

M. Achraf, ce serait un honneur pour moi de vous connaitre si vous éxistiez réelement, car au moins, vous auriez ce courrage de défendre votre point de vue, par exemple, votre GSM, votre club... surtout que vous etes fameux, et il n’est pas convenable pour un échéphile modeste, que je suis, de ne pas avoir cet honneur !

Maintenant, permettez moi d’éclaircir ces points :

Un petit club, c’est celui qui est dirigé par un petit dirigeant qui n’a aucune ambition de s’améliorer, donc, ce dirigeant ne peut qu’être qu’un chiffre qui n’ajoute rien aux échecs Marocains, ce club s’il participe dans un minimum d’activités et assiste à l’AG de la FRME, il ne peut être que petit dans ses pensées, dans sa position, et n’importe quel dirigeant fédéral peut l’influencer, peut être l’acheter, vue que sa pauvreté ne lui permet pas d’avoir du matériel ou de budjet de transport pour l’AG (! !!), et que la seule façon est d’en avoir au détriment de son indépendance morale ! Je suis prêt à donner des noms clairs avec même des reçus signés d’avoir reçu des aides de jeux et pendules de la frme d’amazzal (sans que ça soit généralisé comme il le devait, ce qui prouve qu’il s’agit d’une corruption)

Un club qui vaut le respect peut être pauvre, mais ses dirigeants sont ambitieux, c’est-à-dire ils militent pour dépasser la pauvreté du club, ils organisent des événements, même petits, mais qui prouvent cette ambition, ces dirigeants sont plus proches de positions indépendantes qui exigent une gestion fédérale évoluée avec un jugement fort pour relever la concurrence entre les prétendants au profit de la frme

Soit tu n’as pas bien lu ma réponse, soit tu t’en fous et tu cherches à m’intimider avec les joueurs ! Car, à qui j’ai demandé de s’éclipser ou d’aller créer une fédération de billes ? au dirigeants qui insistent à demeurer dans leur postes de responsabilité alors qu’ils sont fainéants, arrivistes, mi doués, des gens qui ont fait souffrir la FRME et ses cadres, des gens qui ne peuvent participer au développement des échecs Marocains, mais qui n’ont pas arrêté de bénéficier moralement et matériellement se leur postes non mérités ou de leur positions vendues, à ces gens là, qui ne se respectent pas, qui ne restent pas dans leur limites, je leur dis et répète : ALLEZ VOUS E N ! allez éxécuter vos cpmlexes de domination dans une fédération de billes qui n’aurait pas d’impact négétif sur les champions...par contre je respecte tout dirigeant qui connaît ses limites, qui lutte pour s’améliorer (moi aussi j’ai commencé de zéro !), qui prend des positions en se basant sur les intérêts de la frme et non ses dirigeants, qui lie les interets de son club avec les vrais interets de la frme !

Enfin, est ce que vous, tous qui demandez une chance à mounib, vous n’avez pas honte de présenter une personne qui n’a aucune aptitude certifiée aux échecs, à part un petit élo comme joueur, ou aux sports ? les gens présentent leur élites, et vous ? un enfoiré qui ne vaut rien à part son poste de vice président qui ne l’a pas mérité par compétence, mais par esclavage sous les directives d’amazzal.

La démocratie, vous ne voyez que la majorité des voix qu’il faut respecter, vous ne voyez pas d’abord si ces voix ont tous le droit de voter (13 clubs non réglementaires), ou le devoir de présenter et respecter le programme car tout simplement vous ne demandez pas de programme, donc, vous participez au crime contre les échecs Marocains !

Un crime ? mais les échecs c’est juste...c’est juste quoi ? une activité qui peut bien représenter le Maroc, qui peut faire bénéficier des millions d’enfants Marocains des ses impacts, qui peut faire vivre des centaines de joueurs et entraineurs professionnels... Est ce que par hasard on parle de la meme chose ? j’en doute !

يقول الله تعالى : قل هل يستوي الذين يعلمون والذين لا يعلمون إنما يتذكر أولو الألباب، صدق الله العظيم، فكيف تساوي بين جاهل كمنيب وأطر أثبتت كفاءتها بألقاب وشهادات ومساهمات فعلية؟

إنه التخلف في أكبر تجلياته، والمعركة هي فعلا بين جناح متخلف يقوده أمزال ودميته وأذنابهما يسعون لامتصاص الجامعة وكسب ألقاب مسؤولية لا يستحقونها للتزلف بين معارفهم، ويهربون من المحاسبة، وبين جناح يحمل مشروعا طموحا ومستعد للمحاسبة عليه بطريقة ديموقراطية، وبينهما عدة أندية تختار حسب مزاجها أو أطماعها، وإن كنت أتمنى أن تختار بناء على قناعات تدافع عنها

ولا حول ولا قوة إلا بالله

Brèves

17 février 2010 - La famille Zitane en Deuil...

Nous venons d’appprendre avec profonde tristesse le décès de Mme Khadouj Zitane, mère de notre (...)

10 février 2010 - Elamri à la Fédération de cricket

Hier mardi 9 février, vers les 20 heures, la chaine 2M a diffusé des séquences d’un match de (...)

9 janvier 2010 - Kasparov & Carlsen chess simultaneous - Marrakech - Morocco January 8, 2010

F.Y

30 décembre 2009 - نادي الفتح يدعو إلى استقبال بطل العالم كاسباروف بمطار محمد الخامس بالدار البيضاء

يتشرف اتحاد الفتح الرياضي فرع الشطرنج بدعوة مسيري أندية الشطرنج المغربية والممارسين والهواة للمشاركة في (...)

14 octobre 2009 - Décès de la soeur de M.Youssef Boukdeir.

C’est avec une grande tristesse que nous avons été informé du décès tragique de la soeur de Monsieur (...)

Navigation