Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

"La correction" dans le problème d’échecs... (I)

vendredi 3 octobre 2008
par Abdelaziz Onkoud
popularité : 11%

Je vais vous présenter dans cet essai un court voyage dans le monde de la correction blanche. Une branche très riche de la théorie du problème où les compositeurs français ont brillé de mille feux. Je vous ai présenté en 2005 dans les colonnes de Maroc Echecs, le regretté Alex Casa qui nous a fourni un témoignage précieux sur les deux rencontres qui l’ont opposé à feu Mustapha Bakkali dans les années 60. Alex Casa, ce grand artiste des 64 cases, a composé bon nombre de problèmes d’une excellence incomparable. Un premier problème me vient à l’esprit. Ce problème double une correction de 3° degré en écho orthogonal diagonal. Accrochez-vous et suivez attentivement les analyses !

Sur le jeu du cavalier blanc f3, les blancs menaceraient 2.Dé4 mat....Une défense apparait sur le champ, le fou noir é2 vient en f3 intercepter la dame blanche (1...Ff3 !). Les blancs vont tout au long de leurs essais prévoir un mat sur la défense noire 1...Ff3 !

Un deuxième essai correcteur serait 1.Cc5 ?, sur la défense 1...Ff3 !, on a 2.Cxd3 mat !. Mais cet essai comporte un effet nuisible, il ferme la diagonale du fou blanc a3, les noirs répliquent alors par 1...Txc4 !! car 2.Fd6 mat est impossible à cause de la fermeture de la diagonale a3-d6.

Un troisième essai 1.Cd6 ? comporte le même effet nuisible (fermeture de la diagonale a3-d6. Maintenant sur 1...Ff3 ! on retrouve un surprenant 2.Cxf3 mat car le cavalier en d6 récupère la case f5 ! et sur la défense 1...Txc4 !, les blancs prévoient 2.Cxc4 mat !! .

Mais la défense noire 1...Dd4 !! réfute, car 2.exd4 mat est impossible à cause de la fermeture de la colonne d4-d7 !

On a assisté donc à une correction de 3° degré présentée en diagonal !

- 1.Cé4 ? 1er degré 1...Ff3 !
- 1.Cc5 ? 2ème degré 1...Txc4 !
- 1.Cd6 ? 3ème degré 1...Dd4 !

Alex Casa
Problem 1967
1er Prix
mat en 2 coups

Ce n’est pas fini !

Un quatrième essai est 1.Cxg5 ? avec la même menace. Sur la défense 1...Ff3, on a 2.Cxf3 mat. Mais les cavalier vient d’occuper la case g5, d’où la défense noire 1...Cf6 ! car 2.Dxg5 mat est impossible !

Un cinquième essai est 1.Cg3 ?. Il comporte le même effet nuisible (fermeture du vecteur g2-g5, sur 1...Ff3 ; on a 2.Cxf3 mat car le cavalier en g3 récupère la case f5 ! et sur la défense 1...Cf6, on a 2.Cg6 mat !

Mais les noirs réfutent par 1...f3 ! car 2. Dg3 mat est impossible !

Ici encore on obtient une correction de 3° degré présentée cette fois en orthogonal !

- 1.Cé4 ? 1er degré 1...Ff3 !
- 1.Cxg5 ? 2ème degré 1...Cf6 !
- 1.Cg3 ? 3ème degré 1...g3 !

La clé est 1.Cf2 ! avec la même menace. cette fois sans dommage blanc...

Maintenant on retrouve toutes les défenses noires....

- 1…Ff3 2.C×d3‡
- 1…T×ç4 2.Fd6‡
- 1…Dd4 2.é×d4‡
- 1…Cf6 2.D×g5‡
- 1…f3 2.Dg3‡

Une oeuvre d’art !!

Alex Casa
Problem 1967
1er Prix
mat en 2 coups

- 1.Cé ? menace 2.Dé4‡
- mais 1…Ff3 !

- 1.Cç5 ? menace 2.Dé4‡
- 1…Ff3 2.C×d3‡
- mais 1…T×ç4 !

- 1.Cd6 ? menace 2.Dé4‡
- 1…Ff3 2.C×f3‡
- 1…T×ç4 2.C×ç4‡
- mais 1…Dd4 !

- 1.C×g5 ? menace 2.Dé4‡
- 1…Ff3 2.Cg×f3‡
- 1…T×ç4 2.Fd6‡
- 1…Dd4 2.é×d4‡
- mais 1…Cf6 !

- 1.Cg3 ? menace 2.Dé4‡
- 1…Ff3 2.C×f3‡
- 1…T×ç4 2.Fd6‡
- 1…Cf6 2.Cg6‡
- mais 1…f3 !

- 1.Cf2 ! menace 2.Dé4‡
- 1…Ff3 2.C×d3‡
- 1…T×ç4 2.Fd6‡
- 1…Dd4 2.é×d4‡
- 1…f3 2.Dg3‡
- 1…Cf6 2.D×g5‡


Définitions :

Correction blanche : une clé d’essai comporte un ou plusieurs effets en faveur des Blancs, mais les Noirs peuvent la réfuter. Une autre clé comporte les mêmes effets, mais aussi d’autres qui permettent que la réfutation de l’essai ne réfute pas ou ne peut plus être jouée.

Correction blanche de degré supérieur : une correction blanche de degré supérieur (2, 3, 4, etc.) est une forme particulière de correction blanche à laquelle on ajoute des contraintes supplémentaires. Donnons l’exemple d’une correction blanche de troisième degré : un effet nuisible (souvent la perte d’un mat apparent) du premier coup blanc (1˚ degré) est compensé par un effet utile supplémentaire du deuxième coup blanc (2˚ degré), par exemple possibilité de mat après la réfutation du premier coup blanc. Mais ce deuxième coup s’accompagne d’un nouvel effet nuisible qui donne aux Noirs une réfutation. Un troisième coup blanc (3˚ degré) comporte tous les effets précédents (utiles et nuisibles) et un effet supplémentaire permettant de mater après la réfutation du coup blanc de 2˚ degré. Le coup de clé d’une correction blanche du 3˚ degré contient donc deux effets nuisibles et trois effets utiles aux Blancs.



Portfolio

JPEG - 16.4 ko

Commentaires

Brèves

9 janvier 2010 - An Unsolved Mathematical Chess Problem

This video presents a checkmate in 24 moves puzzle along with an answer as well as a (...)

Navigation

Articles de la rubrique