Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

Le feu a été circonscrit

« Out » à tout, sauf à eux !
mercredi 24 décembre 2008
par Boujemâ Kariouch
popularité : 1%

GIF - 17.8 ko L’un des derniers mauvais coups des ex-membres fédéraux, qui pouvait avoir des conséquences catastrophiques, fut le « putsch » manqué du vendredi 19 décembre 2008 au siège de la Fédération Royale Marocaine des Échecs à Casablanca.

GIF - 16.8 ko La défense assurément la plus douée jouée face à ce genre d’attaque des trois pions fut celle, sereine, réfléchie et déterminée de M. Mohamed Lameti, président de la commission provisoire de gestion de la FRME, laquelle, rappelons-le, a été élu à l’unanimité (soulignons-le aussi !) le 2 novembre 2008 à Salé au terme de l’assemblée générale ordinaire de la fédération en présence des 41 clubs en situation réglementaire.

GIF - 4.1 ko Ce jour là, la commission provisoire se trouvait en réunion de travail.

Ordre du jour : suivi et examen des préparatifs de l’organisation de l’assemblée générale extraordinaire et élective, programmée le 28 décembre en guise d’adieu à une année des plus ternes.

La stratégie ordinaire avant un « putsch » en tant que tel consiste à rassembler autour d’un mot d’ordre des convictions communes dans un but commun avec un minimum de mobilisation autour de soi.

On comprend que les putschistes ont dû se résigner à se retrouver au commissariat.

GIF - 5 ko Peut-on faire le « putschiste » avec les fantômes fédéraux d’un ex-vice-président au 3 PV, d’un ex-secrétaire-général poursuivant sa partie à l’aveugle et d’un trésorier général en mal de compte ?

Le monsieur du ministère de la tutelle ne se rendait pas compte dans quelle situation il se retrouvait. Il en sera quitte après avoir fait son rapport de témoin solidaire, mais qui notera, en son for intérieur, sans doute que son ministère retarde d’une assemblée générale de la FRME et que chez son ami Si Mustapha il y a quelque chose de louche.

Au-delà de cette énième mascarade pas drôle du tout, il y a lieu, non seulement de s’interroger sur la motivation réelle (je dis bien réelle et non pas celle basée sur la lettre du ministère), mais aussi sur l’état d’esprit de ces gens par rapport à l’assemblée générale qui s’est tenue ce dimanche 2 novembre 2008 au Club Scientifique de Salé sous l’aile de l’A. A. Salé, section Échecs.

J’ai trouvé ! Ils ne reconnaissent pas cette assemblée générale. Et encore moins ces 41 clubs qui y assistaient. Et, et encore moins les décisions prises. C’est ça !

Avec le directeur des sports de la tutelle ils forment ainsi une seule voix. « Out » les clubs et « out » les commissions et encore « out » la démocratie. J’ajouterai encore : « out » la lettre royale et « out » les 2èmes assises nationales sur le sport.

En somme « out » à tout.

Sauf à eux !

Nous mettons ce « putsch » au compte des nouvelles banales dans le style « fixe » que nous lancent quotidiennement les agences de presse :

GIF - 9.7 ko « Le feu qui s’est déclaré dans la maison des échecs marocains a été circonscrit par les éléments de la commission provisoire et une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l’incendie » GIF - 7.5 ko Agence « Spy »

Je termine : Messieurs, soyez sage ! Vous ne pouvez pas « putscher » la majorité des clubs marocains. Faites-vous à cette idée. Enfin quoi ! Le service d’urgence est juste à côté !

Et le combat continue jusqu’au 28.

Après ?

GIF - 89 ko Après c’est naturellement Bonne Année 2009 pour la fédération au travail et pour la collectivité échiquéenne nationale !

GIF - 11.6 ko



Commentaires

Navigation