Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

Le saviez-vous ? Amazal n’est plus « membre » de la FRME.

En quelle qualité était-il présent à l’AG du 18/1 ?. La Lettre du FUS.
samedi 31 janvier 2009
par Boujemâ Kariouch
popularité : 2%

Outre le fait que le Directeur des sports invite Amazal à respecter les statuts de la FRME en ce qui concerne la passation des pouvoirs entre lui et le 1er vice-président Hassan Semlali, je retiendrais de cette lettre une chose et une seule. Car importante à mes yeux.

La démission d’Amazal en qualité de membre de la Fédération prise en compte par le Ministère de tutelle.

V ous savez il y a une différence entre démissionner de la présidence de la FRME et démissionner en tant que membre de la FRME.

Démissionner de la présidence, ça veut dire qu’il se retire de la fonction pour ne plus assumer cette responsabilité. Mais il reste cependant membre de la fédération et peut jouer d’autre rôle en son sein.

D émissionner en tant que membre de la fédération, ça veut dire qu’il n’a plus aucun lien avec la fédération et plus aucun rôle à y jouer. A moins de présenter une nouvelle demande d’adhésion. Cela met aussi sa situation de président du Raja dans une position fragile pour ne pas dire plus…

J e ne suis pas un spécialiste du droit. Mais ceci est facile à comprendre : « démission de membre de la FRME ». C’est se mettre out. Bay bay aux échecs !

Or, du début à la fin de l’assemblée générale du 18/1/2009, il est était présent partout.

GIF - 9.6 ko I l était le gouverneur de la réunion, on lui demandait son avis, on le consultait (le comble par : les représentants du ministère de tutelle et bien par le groupe du « bureau fédéral qui lui est soumis pieds et points liés ». Il donnait des ordres à ses hommes de pailles (criez fort dans la salle : « Amazal ! », « Amazal ! », « Amazal ! » (je me demande pourquoi l’ont-il pas fait… ? Avaient-ils honte de s’épancher en public ?), contactait les gens pour faire pression sur eux, menaçait à droite et à gauche, en haut et en bas. Se menaçait-il lui-même ? On pourrait le croire !

I l était là plein d’autorité et plein de zèle pour sa personne avec des regards à vous couper en deux contre les personnes et les clubs opposants. Bref, il était le maître. Démission ou pas.

L e comble !

A lors ? Qui a invité Amazal à cette AG ? Ou, s’est-il invité de lui-même sans crainte de désapprobation ? En quelle qualité était-il présent à cette AG du 18/1/2009 ?

Qui se moque de qui dans cette affaire. Qui respecte quoi ?

L a lettre du directeur des sports est pourtant claire et nette. Bien sur les clubs ne le savait pas. Car, comme toujours, ils doivent savoir juste ce qu’ils doivent savoir. Pas plus !

Et quand on sait que le président légitime, Hassan Selmali, reconnu par le ministère, s’est vu refusé l’accès à la salle en raison d’une suspension tombée du ciel par un groupe du « bureau fédéral » en mal de légitimité, il y a de quoi crier au « scandale ! », « scandale ! », « scandale ! ».

E n effet, il y a de quoi.

I l faut rester vigilant de plus en plus vigilant.

1ère Lettre : Démission d’Amazal en qualité de "membre"accordé par le Ministère de la Jeunesse et des Sports.

JPEG - 72.7 ko

___________________________________________

JPEG - 5.1 ko Par ailleurs, il faut savoir que le FUS de Rabat a adressé une lettre à la ministre de la jeunesse et des sports pour attirer son attention sur plusieurs faits graves qui se sont déroulé lors de l’AG du 18/1/2009. Cette lettre était accompagnée de la pétition de protestation signée par la majorité des clubs présents à cette réunion.

Nous présentons à nos lecteurs cette lettre du FUS de Rabat. JPEG - 110.7 ko



Commentaires

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Boujemâ Kariouch</FONT >
lundi 2 février 2009 à 14h06, par  Boujemâ Kariouch

En effet, il n’est plus question, dans le cas ou une nouvelle assemblée générale est convoqué prochainement par le ministère, via le groupe du bureau fantôme, que les clubs approuvent la présence illégale de l’ex-président. La lettre est claire et précise. On ne la refera pas deux fois !

C’est pour cela que l’information vers les clubs est importante afin qu’ils sachent à quoi s’en tenir et savoir qui est qui et qui fait quoi.

Et pourtant, c’est le ministère qui a envoyé cette lettre à l’ex-président. Pourquoi alors ses représentants n’ont-ils vu aucun inconvénient à ce que Amazal assiste en maître de cérémonie à l’AG du 18/1/2009. C’est une faute grave pour un ministère qui nage dans la contradiction.

Mais c’est aussi, et encore, une preuve du parti prit flagrant de ce département pour son fonctionnaire falsificateur. Un autre motif contre le ministère.

Boujemâ Kariouch

Logo de العمري
lundi 2 février 2009 à 12h34, par  العمري

الأخ بوجمعة

ليس ضروريا أن تكون رجل قانون لتكون محقا في ما ذهبت إليه، فالرسالة واضحة، وتتكلم عن استقالة من الجامعة الملكية المغربية للشطرنج، وليس من رئاستها أو من مكتبها الجامعي

ولا يتعلق الأمر بخطإ مطبعي لأن الجريمة التي ارتكبها مصطفى أمزال في حق الشطرنج المغربي ، واستدعت توقيفه لمدة ثلاث سنوات من طرف لجنة الأخلاقيات بالاتحاد الدولي للشطرنج .وتسببت لجامعتنا في منع من تنظيم البطولات الدولية لمدة سنتين، تستدعي دخوله السجن أيضا وليس فقط الاستقالة من كل الجامعة، لأن التزوير ليس مجرد مخالفة ولكن أيضا جريمة يعاقب عليها القانون الجنائي وهو ما سأسعى إليه جاهدا لإنصاف جامعتنا

لقد سألني مسؤول بمهرجان جبل طارق الدولي عن أحوال جامعتنا، وحين حكيت له ما وقع وأخبرته أن الاتحاد الدولي للشطرنج عاقب الرئيس أمزال بالتوقيف لمدة ثلاث سنوات، قال لي "إذن فقد راح لحال سبيله" وحين أخبرته أنه ما زال يؤثر في مسار الجامعة عبر بيادقه تعجب كثيرا من هذه الوقاحة التي لا يمكن أن تكون سوى لكل من لا كرامة ولا ضمير له، ولم أستطع أن أخبره أن أمزال ما زال يحلم بالرجوع لرئاسة الجامعة، بل ويؤكد ذلك أمام خصومه، لأنه ربما اعتبرني مجنونا لأقول مثل هذا الكلام الذي لا يمكن أن يكون حقيقيا سوى في الكوابيس

عموما، فالاتحاد الدولي أدان أمزال، وحكاية لجنة التقصي والتقرير أبو 500 صفحة، وكل المحاولات التي يقوم بها أمزال للتغطية على قرار دولي نهائي وملزم في حقه إنما هي مضيعة للوقت وتضييع لحقوق الجامعة والشطرنجيين، وتعمل على توريط عناصر إضافية سنرتاح منها قريبا، لأن إرادة الأغلبية الساحقة من الأندية ظهرت، وحتى موظفو الوزارة سيندمون على تدخلهم ومسهم باستقلالية جامعتنا

وخلال الجمع العام القادم لن أسمح بحضور مصطفى أمزال لأنه لم تعد له أي علاقة بجامعتنا، لأنني اكتشفت الرسالة بشكل متأخر، وإذا كانت له مطالب فليأخذها عن طريق القضاء، لأنه الجهة الوحيدة التي يستطيع من خلالها مخاطبة الجامعة

هناك ملاحظة غريبة، لقد تعمدت عدم التدخل مبكرا في انتظار تدخلات أخرى كنت أتوقعها كثيرة، فالرسالة فعلا حاسمة، ومع ذلك لم تجد استجابة لا من طرف الشخص المعني الذي أقر بها حين قام بتسليم المهام لنائبه حسن السملالي، ولا من طرف أنصاره الذين ما زالوا يحلمون بعودته وكأنهم فقدوا ولي نعمة، بل منهم من يدعي أمام لاعبين شباب بأن أمزال عندما كان رئيسا للجامعة فقد كان في مرتبة وزير، لدفعهم لاحترامه وتهييبهم من حضرته، ولا حول ولا قوة إلا بالله

Navigation