Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

Les clubs interpellent Nawal El Moutawakil

jeudi 30 octobre 2008
par Youssef BOUKDEIR
popularité : 1%

Soucieux de préserver leur fédération, de sauver la saison sportive actuelle après l’année blanche 2007-2008, voulant aussi assurer la participation de nos sélections nationales (hommes et dames) aux olympiades de Dresde ; huit clubs nationaux en leur nom et au nom de la majorité des clubs nationaux ont adressé une lettre ouverte à Mme la Ministre de la Jeunesse et Sports au sujet de la situation chaotique dans laquelle se trouve la FRME et la nécessité de la tenue de l’assemblée générale à la date du 02 novembre.

La lettre, qui sollicite l’intervention personnelle de Mme la Ministre, rappelle les diverses échéances qui attendent la FRME, notamment les olympiades de Dresde et aussi les contraintes dont la FRME doit faire face dans l’immédiat, à savoir éviter les mises en demeure adressées par les créanciers, les problèmes artificiels soulevés par certains membres du bureau fédéral, etc.

En conclusion, les clubs ne voient qu’une solution pour sortir de l’impasse : élire un président et un nouveau bureau fédéral plus cohérent et plus actif.

Le quotidien Al Alam, organe de presse de l’Istiqlal, parti au pouvoir, publie le contenu de la lettre ouverte adressée à Nawal El Moutawakil, Ministre de la Jeunesse et Sports.

Bonne lecture


MISSIVE OUVERTE A L’ATTENTION DE MADAME LA MINISTRE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

Par Boujema Kariouch

Objet : Pourquoi ?

Madame la Ministre,

Je ne sais pas si vous vous rappelez la conversation que j’ai eu l’honneur d’avoir avec vous, Madame la Ministre, au sujet notamment de la problématique de la Fédération Royale Marocaine des Échecs. C’était dans la salle des échecs de la Maison des Jeunes 20 août, lors de votre dernière visite à Khémisset en février 2008.

Ce fut un samedi et le lundi suivant vous vous êtes déplacée à Casablanca au siège de la Fédération Royale Marocaine des Echecs pour vous informer sur place sur la situation fédérale.

Depuis cette date, Madame la Ministre, il est regrettable que notre sport reste encore dans l’ornière après une année sportive blanche en raison de la prise en otage de la FRME par l’ex-président M. Mustapha Amazzal qui, faut-il le rappeler, est un fonctionnaire de votre département. Au vu des interventions paradoxales de soutien de votre Ministère en faveur de M. Mustapha Amazzal, il m’est permis, en tant que cadre national des Échecs œuvrant depuis plus de trente ans dans cette noble discipline (Vous m’aviez dit Madame la Ministre que j’aurais pu être ministre au vu de mon parcours) de me demander si Madame Nawal El Moutawakil a connaissance de ce qui se passe réellement sur la scène nationale échiquéenne et en particulier au niveau des relations de votre département avec M. Mustapha Amazzal.

M. Mustapha Amazzal est à l’évidence « soutenu » par votre département. Et ce en dépit de :

1. La suspension de trois années par la Fédération Internationale des Echecs (FIDE) en raison des ses falsifications et usages des normes d’arbitrage ;

2. M. Mustapha Amazzal fait l’objet de graves accusations de détournement du matériel échiquéen et dossiers de la FRME avec preuves. Le matériel détourné fait l’objet de « location » à des tournois nationaux !!! » ;

3. Les défaillances, pour ne pas dire plus, de sa « gestion » financière lorsqu’il était à la tête de la FRME sont aujourd’hui de notoriété publique. Parmi celles-ci, les dettes non déclarées dans les rapports financiers de la FRME sous sa présidence ;

4. Des obstacles incessants mis, par voie directe ou via ses amis restés dans le bureau fédéral, sur la route de l’assainissement entrepris par l’actuel président par intérim M. Hassan Semlali ;

5.M. Mustapha Amazzal fait l’objet de nombreuses plaintes en pénal ;

6. L’élite de nos joueurs internationaux, nationaux, de nos cadres et de nos meilleurs clubs structurés refusent d’intégrer une FRME avec M. Mustapha Amazzal.

La liste n’est pas limitée. Loin s’en faut, Madame la Ministre.

POURQUOI ?

— Pourquoi, Madame la Ministre, votre département soutient-il l’insoutenable ?

— Pourquoi, Madame la Ministre, sous votre haute responsabilité, le Ministère de la Jeunesse et des Sports n’intervient-il pas de manière décisive pour remettre de l’ordre dans cette fédération au lieu de laisser encore et toujours pourrir la situation pour étouffer les nombreuses violations règlementaires de M. Mustapha Amazzal qui bénéficie d’une impunité scandaleuse ?

— Pourquoi, Madame la Ministre, M. Mustapha Amazzal, ne fait-il l’objet d’aucune enquête « sérieuse » de votre département ?

— Pourquoi, Madame la Ministre, votre département à ordonné le report de l’assemblée générale de mai 2008 pour soi-disant examiner les dossiers règlementaires des Clubs sans qu’il n’en donne les résultats alors que c’est la tâche de la FRME laquelle avait été effectuée minutieusement par le président par intérim ?

— Pourquoi, Madame la Ministre, votre département demande, une fois de plus, au président par intérim de se réunir avec le bureau fédéral pour préparer l’assemblée générale élective prévue le 2 novembre 2008 à Bouznika, alors qu’il sait que ces membres du BF suivent une politique « radicale » contre le travail d’assainissement de M. Hassan Semlali et n’ont jamais voulu composer avec lui ?

— Pourquoi, Madame la Ministre, votre département n’est pas « chaud » pour qu’une assemblée générale se tienne aujourd’hui, permettant à M. Amazzal de repousser encore et toujours l’heure des « comptes » avec l’instance suprême de la FRME ?

— Pourquoi, Madame la Ministre, M. Hassan Semlali ne bénéficie-t-il pas d’une audience avec vous « personnellement » pour vous faire part de la réalité de notre fédération dépouillée au moment ou M. Amazzal, lui, a toutes les oreilles et conseils de certains de ses amis de votre département avec une impunité scandaleuse ?

— Enfin, pourquoi, Madame la Ministre, l’ex-président s’acharne-t-il directement et indirectement à faire pression sur vos fonctionnaires et le directeur du Centre de Bouznika pour annuler l’Assemblée Générale du 2 novembre 2008 ?

Il est certain, Madame la Ministre, que vous devriez prendre ce dossier de la FRME entre vos mains propres !



Portfolio

JPEG - 46.6 ko

Commentaires

Logo de Pierre Beiso
vendredi 31 octobre 2008 à 23h54, par  Pierre Beiso

 

 Magnifique initiative ! Initiative d’actualité,si l’on se réfère à la toute fraîche Lettre Royale aux Assises Nationales du Sport.

 Si l’on fait les comptes,nous avons aujourd’hui notre élite et huit de nos principaux clubs,qui ont eu le courage et la manière,ainsi que Boujema qui dans sa missive, a su trouver l’heureuse formule : "Madame la Ministre...de prendre les choses en mains propres." ;pour

se tourner directement vers la Ministre,en passant au dessus de sa haute fonction publique.

 

 NOUS SOMMES EN GRAND PROGRES.Même si notre discipline est à la fois la plus petite et la plus chargée de problèmes,dans le sport marocain contemporain.

 

 Je vois là un grand espoir,celui d’une liberté maîtrisée , l’emportant sur la fatalité.

Nous devons saluer l’action de Youssef BOUCDEIR,comme à son habitude,aussi discret qu’efficace , auprés des huit clubs nationaux à la base de cette heureuse initiative.

 

 Pierre BEISO. 

Brèves

14 août 2007 - Le tournoi des maitres dans la presse Marocaine

Quatre quotidiens Marocains ont publié une couverture avec photo sur le 2e Tournoi des Maitres (...)

Navigation