Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

Les lignes rouges

Des lignes rouges qui "bloquent" les Echecs marocains !!
vendredi 4 septembre 2009
par Youssef BOUKDEIR
popularité : 2%

Lorsque Hassan Semlali s’est imposé comme président par intérim de la FRME contre la volonté de l’ancien président lequel avait désigné Abdelmajid Mounib son 2é vice président à ce poste, et suite à l’échec des pourparlers entamés avec Semlali pour le convaincre de laisser Mounib au poste du président intérimaire de la Fédération, M.Amazal a tracé des lignes rouges à ne pas franchir par Semlali sous peine d’une guerre sans merci.

Le message a été transmis à ce dernier par des personnes interposées et par certains membres du bureau fédéral .

Quelles étaient ces lignes rouges ?

C’est ce que nous allons voir :

-En premier lieu il est hors question d’annuler les sanctions qui ont été déjà prise à l’encontre des joueurs et des cadres.

C’est une question de « dignité qui touche la personne l’ancien président », selon le message transmis à M.Hassan Semlali.

- Donner carte blanche à Mounib pour traiter avec les instances de la Fide notamment en ce qui concerne la question de la suspension de l’ex- président.

A cet égard, il a été clairement signifié à Semlali qu’il ne devra, en aucune façon, intervenir dans ce dossier.

-Toute question, aussi minime soit elle, doit être discutée et votée par le bureau fédéral, soumis en entier aux commandes de l’ancien président.

Semlali a ignoré vaillement toutes ces consignes, il a travaillé selon sa conscience et selon les attentes de la communauté échiquéenne. Il a déclaré sans ambiguïté qu’il avait l’intention d’annuler toutes les sanctions arbitraires ,et à cet effet il entama les contacts avec les clubs et l’élite nationale toutes tendances confondues.

Semlali mis alors en exécution toutes les procédures administratives adéquates et légales pour annuler les sanctions arbitraires (réunion de la commission de réconciliation, vote de l’annulation des sanctions à l’assemblée de Salé).

Il a traité , en sa qualité de président intérimaire de la FRME, approuvé par un PV officiel, validé par les représentants du ministère , aussi bien qu’avec la Fide qu’avec toutes les institutions nationales et internationales.

Malgré le boycott déclaré des autres membres du bureau fédéral , Semlali travailla seul ( seul contre tous ) pendant toute une année , et lorsque il convoqua l’assemblée générale de Salé, il présenta ses rapports , éclaira les présidents des clubs d’une partie de la réalité et déposa sa démission en tant que président intérimaire, la suite des événements tout le monde la connaît.

Suite à quelques entretiens avec certains anciens membres du bureau fédéral , j’ai noté qu’ils étaient convaincus qu’il faut lever les sanctions et réparer les injustices mais qu’ils étaient gênés par les consignes de leur ancien (et unique) président.

Ils avançaient des faux prétextes pour cacher leurs incapacités et souvent évitent la discussion de fond de la crise en se contentant de quelques déclarations vaines et de promesses sans lendemain.

Par contre quelques nouveaux membres de ce bureau ne cachent pas leur gène de se trouver au milieu de personnes hostiles à tout dialogue et à toute ouverture , ils sont convaincus qu’ils seront virés à la première occasion vu leur prise de position en faveur d’un dialogue constructif avec l’opposition précédé par un amnistie général.

Ils défendent aussi l’autonomie de la fédération par rapport à l’ancien président.

C’est pour ces deux raisons qu’ils se voient déjà "out" du prochain bureau car justement ils commencent à s’approcher ces "fameuses lignes rouges" tracées par l’ex-président et respectées vigoureusement par Mounib en premier lieu et bien sur par la vieille garde .



Commentaires

Logo de Pierre Beiso
samedi 5 septembre 2009 à 11h50, par  Pierre Beiso

Ton article,Youssef, m’a inspiré un article en direction des membres nouveaux du Bureau Fédéral,ceux qui vont découvrir le système AMAZZALIEN et qui en apprennent plus sur la vie fédérale dans MAROC ECHECS,que dans les séances du Bureau.

Tu nous apprends qu’ils ont peur de se retrouver "out".

Mais ils sont "out" de fait,par les réunions latérales de la vielle garde,dans lesquelles se prennent les décisions.

Par contre AMAZZAL ne peut pas s’en débarasser facilement,car il a besoin d’eux pour faire le compte.

Dans cette perspective,c’est le clan d’AMAZZAL qui a besoin d’eux.


Nous avons bien vu comment a dégénéré la dernière réunion du BF,qui s’est tenue lors de la COUPE DU TRONE.

La situation va se tendre,entre ce qu’il faudrait faire pour sortir de la crise et les interdits AMAZZALIENS et tes "lignes rouges".


J’espère pour ma part,que les membres nouveaux du BF prennent conscience de leur co-responsabilité dans les décisions,face à des problèmes qui vont peser de plus en plus :

- Comment résoudre le passif financier et pourquoi AMAZZAL ne rembourse-t-il pas,comme il l’a promis ?

- Comment reconstituer nos équipes nationales ?

- Comment faire repartir l’Elo ?

- Comment faire participer les clubs de l’Opposition à la vie sportive fédérale ?

- Comment remplir les caisses vides ?

- Comment...etc... ?

Pierre BEISO.

Logo de Pierre Beiso
vendredi 4 septembre 2009 à 23h39, par  Pierre Beiso

Je me suis opposé avec force à SEMLALI , fondamentalement parce qu’il n’a pas lancé l’audit des comptes de la FRME et n’a pas dépassé le véto du Ministère, en ce qui concerne notre engagement dans des compétitions internationales majeures.

Le reste,ce qu’il a pu faire est bien,mais est mineur.

La grande ligne rouge,la seule qui pouvait tuer AMAZZAL,c’était l’audit.

Ne pas faire l’audit,revenait à légitimer le Bureau Fédéral et accepter le diktat du service des Sports.

Faire l’audit,faisait sauter le Bureau Fédéral comme complice de la dissimulation des comptes et permettait de changer de niveau d’interlocuteur au MJS.


Nous retiendrons que SEMLALI nous a apporté d’importants éclairages sur les magouilles et nous aura appris qu’à la guerre, c’est celui qui accepte les règles du jeu et les lignes rouges de l’adversaire, qui perd.

Pierre BEISO.

Brèves

8 mars 2012 - Conférence de Presse Lundi 26 Mars 2012

Tous à vos agendas. « Lundi 26 Mars 2012 », Hôtel « Hyatt Regency » à Casablanca, 20 à 30 (...)

18 juin 2011 - La ligue Nord Ouest soutient la candidature de Mr Ahmed Yacoubi à la Présidence de la FRME

Réunis le Vendredi 17 juin 2011 , le comité de la ligue nord ouest et après un débat fructifié (...)

6 novembre 2008 - لا تجتمع أمتي على ضلال — حديث شريف

الإجماع الذي حصل يوم 02 نونبر 2008 له دلالات كثيرة أهمها أن مسؤولو الأندية الوطنية على قدر كبير من الوعي (...)

28 juillet 2008 - Championnat Arabe junior

On vient enfin d’annoncer sur le site www.frme.org la liste officielle de nos jeunes (...)

11 juin 2008 - حلة جديدة لموقع الجامعة الملكية المغربية لشطرنج Le site fédéral revient avec un new look

الموقع الجديد لل ج.م.م.ش و في حلة جديدة جاء لينفي الأنباء التي تحدثت عن وضع الجامعة لموقعها الرسمي في المزاد (...)

Navigation