Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

Les trois ans de Monsieur Amazzal...

Analyse sommaire d’une sanction exemplaire !
mercredi 29 août 2007
par Mohamed Moubarak Ryan
popularité : 2%

La décision tant attendue est finalement "rendue" publique ! C’est à travers un document d’une vingtaine de pages, daté à Athènes le 29 juillet 2007, que la Commission d’Ethique au sein de la FIDE a transmis, à qui de droit, son jugement concernant cette "sale affaire" de l’arbitrage marocain sous le règne de monsieur Mustapha Amazzal. En attendant, celui ci aura encore - avec d’autres protagonistes - 20 jours pour faire appel (articles 4.5 & 4.6 du code d’éthique de la FIDE). Il s’agit d’un texte rédigé dans la pure tradition des instances internationales : précis, minutieux, objectif, mais relatant les faits avec une certaine froideur ! Ce qui cadre mal avec notre passion et la gravité des délits qui entacheront à jamais l’image de notre fédération nationale.

N’en déplaise à ses détracteurs, Mustapha Amazzal n’ira pas en prison ! La Commission d’Ethique – Faudrait-il le rappeler – n’est pas une cour pénale internationale. Mais pour une "personnalité" publique, la sanction est autant sévère qu’exemplaire : Monsieur Amazzal sera mis "en quarantaine" durant trois ans à partir du 1er octobre 2007, au cours de la quelle il ne pourra plus représenter la FRME auprès de la FIDE. Une " persona non grata" en d’autres termes…La Commission a estimé, à juste titre, que notre fédération ne doit pas perdre son siège mais elle sera - tout de même - interdite, avec Amazzal à sa tête, d’organiser ou d’accueillir la moindre manifestation FIDE durant deux ans, toujours à partir du 1er octobre 2007

Des sanctions qui revêtent un caractère plutôt symbolique dira-t-on ... Mais ce qui sera vraiment préjudiciable à notre corps d’arbitrage est la décision d’examiner toutes les normes ayant été soumises aux instances compétentes de la FIDE de 2001 à 2006, c’est-à-dire tout au long de la présidence d’Amazzal (les mots sont ceux de la dite commission) et d’annuler, le cas échéant les titres d’Arbitres Internationaux en question. C’est un désaveu qui se passe de tout commentaire...

Sultan Taher, le fameux arbitre emarati, impliqué dans les normes fictives de Charjah, l’a échappé belle ( il s’agissait peut-être d’un arrangement regrettable, ou d’un dossier incomplet !), Mais Jelloul Bendellal, notre Arbitre Algérien, en symbiose avec Amazzal, est sanctionné pour un an ; Il sera interdit d’exercer sa "passion" d’arbitrer et d’annoter les performances des "nôtres" à sa propre main.... Ce sera une merveilleuse opportunité pour notre « sympathique » échéphile de contempler son itinéraire et assainir ses pratiques futures…

Cette décision "historique" est à mettre au crédit de la FIDE accusée, par le passé, de toutes les magouilles. Elle honore surtout, le nouveau Président de la Commission d’Ethique, le magistrat italien Monsieur Roberto Rivello, qui a imprégné son style rigoureux à la commission, clarifié les règles du jeu, et n’a reculé devant aucune pression. Monsieur Noureddine Tabbane, ex-président de la Fédération Tunisienne des Echecs, membre de la commission, s’est désisté de cette affaire arguant ses " attaches personnelles" avec certains membres de la FRME ! (page 4 du document).

Ceux qui, parmi les responsables des clubs marocains, émettaient des doutes, souvent de bonne foi, quant à la solidité des preuves démontrant la falsification à grande échelle des normes d’arbitrage par Monsieur Amazzal & Co, doivent maintenant revoir leurs attitudes négatives, et être à la hauteur de la nouvelle donne. Ils ont cautionné par leurs appuis, leur passivité ou même leur silence, les pratiques amazzliennes et contribué à la détérioration, voire la déflagration de la situation de la FRME, et le ternissement de l’image du noble jeu dans notre pays. Mais il n’est jamais trop tard pour bien faire comme ne cesse de répéter notre ami Boujemâ.

La presse nationale, sportive notamment, même en cette période électorale doit saisir le sens et la gravité de cette décision internationale, à l’encontre d’un président irresponsable, mais se plaignant souvent de complots fomentés de tout part. L’Instance de tutelle ne pourra non plus ignorer un jugement qui condamne une fédération censée encadrée la plus noble des disciplines sportives et intellectuelles.

Enfin, le Comité Olympique National devra certainement réagir pourvu q’un nombre de clubs marocains de poids le saisisse. Toutes les voies seront légitimes pour faire triompher la justice et arrêter l’hémorragie.

Signalons, pour conclure ce traitement à chaud, que hormis monsieur Mustapha Amazzal , président en instance de la FRME, aucune autre personne marocaine concernée ou citée dans ce scandaleux dossier n’est sanctionnée ou même blâmée, par la Commission d’Ethique. Désormais "ce ne sera plus la faute aux autres" !!

N.B. Pour une information plus ample, veuillez consulter l’intégralité du texte (en anglais) qui vient d’être publié au site de la FIDE www.fide.com,

PDF - 187.1 ko
Judgement03-06

En attendant une traduction sélective et pertinente de Mourad !



Documents joints

Judgement03-06
Judgement03-06

Commentaires

Logo de youness
jeudi 30 août 2007 à 17h26, par  youness

Bonjour

Je suis heurux de cette nouvelle qui rend une portion de la justice aux victimes d’Amazzal & Cie ..

Comme on dis n arabe " ??? ???? ???? — ???? ?? ???" ,, amazzal est puni avec la m ?me utilis ?e contre Sebbar, Elamri, Hajjaj, Tadlaoui, Sirine, Onkoud, ... et la liste est longue ..

J’esp ?re qu’il aura le courage pour laisser ce noble sport aux comp ?tences de ce pays ..

J’ai lu toute la version anglaise, vraiment la t ?che n’ ?tait pas facile pour le comit ? d’ ?thique .. surtout que cette affaire aura une suite qui pourrait ?tre grave sur l’avenir des IA b ?n ?ficiaires des normes falcifi ?es.

Logo de mohammed sebbar
mercredi 29 août 2007 à 21h03, par  mohammed sebbar

Salam tout le monde,

Merci maitre ryan pour cet article. Nous esp ?rons que tous les sportifs marocains visitent notre site Maroc Echecs et le site de la FIDE pour s’assurer des infos.

Malheureusement, c’est la personne doit travailler s ?rieusement qui salie depuis des ann ?es l’image des ?checs marocains ; et voici le r ?sultat.

C’est une premi ?re depuis la cr ?ation de notre f ?d ?ration.

Bien dommage pour lui, c’est lui qui n’ ?coute pas les conseils. Tournez les pages de M E et vous verrez des dizaines de conseils de la part des maitres (les vrais)...

Logo de <FONT COLOR="#884444"><B>Mourad Métioui</B></FONT >
mercredi 29 août 2007 à 19h02, par  Mourad Métioui

Voil ? enfin une d ?cision qui fait ?norm ?ment plaisir et rend justice ? tous les suspendus, les opprim ?s, les laiss ?s pour compte. Voil ? un jugement que nous accueillons les bras ouverts tant il porte les germes et les pr ?mices d’une fin annonc ?e. Voil ? une racl ?e monumentale ? la mesure des erreurs, des mensonges, des injustices d’un syst ?me pourri qui n’a cess ? de pourrir la sc ?ne ?chiqu ?enne marocaine. Voil ? une sanction qui remet les pendules ? l’heure et qui nous permettra de faire du m ?nage au sein de cette f ?d ?ration que tout le monde renie, de l’amateur au joueur d’ ?lite, du petit dirigeant de club au pr ?sident de l’honorable commission d’ ?thique de la plus haute instance sportive du monde des 64 cases.

Amis des ?checs, f ?licitons-nous de ce tour de force auquel nous avons tous contribu ?. Le docteur ?s-suspension est suspendu ? son tour, la Commission d’ ?thique a ouvert la ligne, l’adversaire est dans un r ?seau de mat depuis longtemps, finissons le travail pour tourner vite cette page sombre de notre histoire. Comme le dit si bien la chanson, c’est le temps de mordre !

Le temps des r ?v ?rences,
Le temps du long silence,
Le temps de se taire est pass ?
C’est assez
Le temps des museli ?res
Se meurt dans la fourri ?re
Le temps de mordre est arriv ?

Extrait de Un nouveau jour va se lever
Paroles et Musique : Jacques Michel

Logo de fayben
mercredi 29 août 2007 à 18h08, par  fayben

la v ?rit ? finit toujours par triompher, c’est basique comme r ?ponse mais c’est bien r ?sum

Navigation