Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

Pour un mûrissement de l’alternative - 2 -

dimanche 27 février 2011
par Mohamed Lameti
popularité : 1%

La crise de la FRME, une crise de démocratie

La crise de la FRME est une crise de démocratie. Et il n’y a pas de démocratie sans démocrates. En effet une issue ne peut se profiler qu’avec le départ de tous ceux qui empruntent leurs méthodes aux registres du despotisme, du népotisme et de la filouterie. Néanmoins le problème de fond n’est pas seulement celui des personnes, mais il est surtout d’ordre institutionnel. Les modes de gestion et de régulation techniques et juridiques de la FRME permettent la reproduction à l’identique, sinon dans des proportions plus larges des mêmes personnes, et des mêmes méthodes et comportements.

Une réforme profonde des statuts basée sur les principes de concertation et de gestion participative, d’une part et une bonne maîtrise des finances de la FRME d’autre part, sont un préalable pour une véritable relance des échecs marocains.

IL s’agit là d’une opinion que j’avais défendue il y a plus de deux ans sur les colonnes du périodique "AL WATANE". Pour cette raison je ne m’étalerai pas beaucoup sur cette question, j’en donnerai seulement un résumé. IL reste, toutefois, à souligner qu’une réforme institutionnelle a plus de chance de réussir si elle est accompagnée d’une action forte sur le terrain : organisation de compétitions, de stages de formations, d’entrainements, de séminaires…Une expérience récente a déjà fait ses preuves à ce sujet et s’est imposée d’une manière fulgurante, au-delà de toutes les espérances. J’y reviendrai dans un prochain article de cette série :"Une occasion historique à ne pas rater"

Le problème est, en effet, un problème de démocratie. Si les mécanismes de gestion administrative et financière actuels continuent de réguler la FRME, ils ne peuvent générer que des despotes, surtout si le nouveau président souffre d’un déficit de culture participative ou de culture tout court.

Les statuts de la FRME produisent un régime présidentiel, où une seule personne concentre des pouvoirs exorbitants entre ses mains. Il est président du BF, président de l’assemblée générale, président du conseil consultatif, président des commissions nationales (article 16 des statuts). S’il y a un article(15) qui précise les attributions du bureau fédéral : président et autres membres, il existe par contre un autre(16) qui concerne les attributions du président seul, sans partage, et elles sont importantes. Il faut une majorité des deux tiers des clubs pour convoquer une assemblée générale extraordinaire, le président peut le faire tout seul. Aucune réunion du BF ne peut être convoquée et présidée que par lui. Il est seul compétent pour signer des lettres ou tout type de document qui engage la FRME. Il a une grande latitude pour décider de réunir le BF, aucune périodicité n’étant mentionnée dans les statuts. Le président peut, certes, tempérer ce pouvoir par des procurations en déléguant certaines de ses attributions à des membres du BF. Mais les statuts laissent une liberté totale au président pour déterminer ces attributions et accorder une procuration. Cela dépendrait, en définitive, de la culture associative de ce président et de ses convictions, ou tout simplement de son bon vouloir. Un président acculturé et dont les décisions dépendraient de penchants narcissiques et de pulsions vindicatives ne se résoudrait pas à céder, ne serait-ce que la plus infime de ces attributions. Les dernières années de l’expérience de la FRME en ont été l’illustration parfaite.

Rien sur des organes intermédiaires pour préparer et assurer un contrôle de l’exécution du budget. Ce rôle pouvait être joué par une commission de contrôle et d’audit interne, ou par un conseil fédéral. La première ne s’était jamais réunie après sa création en 2001, à cause d’une opposition farouche de l’ancien président démissionnaire. Quant au Conseil Fédéral, beaucoup de présidents de clubs se rappellent les explosions de colère de l’ancien président face à des interventions modérées de quelques membres de cette instance ; il fut par la suite supprimé. L’organe censé le remplacer, le Conseil Consultatif, n’a pas connu un meilleur sort, il n’a jamais été convoqué, jusqu’à l’arrivée de Semlali, on connait la suite, surtout l’avortement de la première tentative d’une levée des sanctions abusives…

Le budget prévisionnel n’a jamais été discuté en AG en contradiction avec l’article 10. C’est le point de départ d’une gestion calamiteuse des finances de la FRME. Une véritable réforme de l’instance fédérale passe par une mise à niveau pour une maitrise des flux financiers aussi modestes soient-ils. Ici c’est un véritable bricolage qui est pratiqué, en l’absence de procédures de préparation du budget et de son exécution et en l’absence d’une organisation comptable simple mais fiable. Il n’y a pas de suivi de la situation financière qui puisse offrir une image fidèle des recettes et des dépenses d’une manière continue, avec une possibilité de confronter les réalisations aux objectifs périodiquement. Pourtant, une circulaire du ministère de tutelle offre un canevas pour un système comptable simple et peu coûteux. On peut s’interroger sur la volonté réelle d’adopter un tel système quand on sait que même le trésorier de la FRME ignore beaucoup de la réalité des finances, pour ne pas dire plus. Un débat fructueux a eu lieu sur la réforme des finances de la FRME sur le site de Maroc-echecs et pourrait être d’une quelconque utilité référentielle en cas de relance d’un tel débat.

Mohamed LAMETI LAMALIF,



Commentaires

Brèves

17 février 2010 - La famille Zitane en Deuil...

Nous venons d’appprendre avec profonde tristesse le décès de Mme Khadouj Zitane, mère de notre (...)

10 février 2010 - Elamri à la Fédération de cricket

Hier mardi 9 février, vers les 20 heures, la chaine 2M a diffusé des séquences d’un match de (...)

9 janvier 2010 - Kasparov & Carlsen chess simultaneous - Marrakech - Morocco January 8, 2010

F.Y

30 décembre 2009 - نادي الفتح يدعو إلى استقبال بطل العالم كاسباروف بمطار محمد الخامس بالدار البيضاء

يتشرف اتحاد الفتح الرياضي فرع الشطرنج بدعوة مسيري أندية الشطرنج المغربية والممارسين والهواة للمشاركة في (...)

14 octobre 2009 - Décès de la soeur de M.Youssef Boukdeir.

C’est avec une grande tristesse que nous avons été informé du décès tragique de la soeur de Monsieur (...)

Navigation