Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

Pourquoi adhérer au projet de ‘PCAM’

mercredi 26 mai 2010
par Abu Wassil
popularité : 1%

L’information qui nous vient de Marrakech ne cesse de faire plaisir : une première édition d’un tournoi international et puis la création d’une association professionnelle, the Professional Moroccan Chess Association.

Ces évènements sont irréversibles, à ce qu’il parait. En face desquels on nous attend de réagir le plus positivement possible. Seront nous capables de ’mettre en quarantaine’ (pour emprunter l’expression de Si Mourad Métioui) nos égocentrisme ? L’appel de Marrakech est univoque : vous êtes tous importants, mais personne n’est indispensable.

Deux challenges en même temps ! Il me semble que la décision est déjà prise, selon l’article de Si Houari, le manager de Callson Entreprise, à qui il faut lever le chapeau et dire ‘merci’. L’article cite déjà trois opérateurs et échéphiles infatigables sur Marrakech : messieurs S. Arif, H. Merzougui et S. Zinoun. Ceci implique que Si Houari de Callson aurait pu, bien entendu, lancer et gérer la PCAM en collaboration avec une cellule limitée, dont ces noms. En adoptant une approche sélective ! Et ça aurait très bien marché et nous aurions, en tant que présidents et gérants de clubs des échecs Marocains, pu joindre la PCAM volontiers.

Au contraire, il a préféré partager ses idées avec nous et impliquer la plupart. Ce geste de transparence ne devrait pas nous échapper. C’est aussi une promesse de bonne gouvernance !... N’oublions pas, à titre d’exemple, que durant ces dernières années et que par manque de transparence et de crédibilité, certains clubs furent trompés par l’AMADEUS (section échecs) ; l’outcome était un vrai fiasco qui choqua grand nombre de cadres nationaux et de jeunes joueuses et joueurs ! A l’encontre de tout ça, le message des partenaires du Menara échecs, Callson et Ryad Zinoun, est clair : Nous sommes prêts à sponsoriser les activités et compétitions échiquéennes nationales, mais pas dans un environnement de conflits, d’hostilité et de querelles. Seules les acteurs et dirigeants de clubs peuvent s’engager pour redresser l’image des échecs Marocains. Le ballon est dans notre camp.

Faisons donc preuve de responsabilité ! Répudions nos attitudes hautaines ! Le bon moment serait là si nous voudrions le saisir et tirer les enseignements. Comment ? :

Déclarer une rupture avec cet état de stalemate, où tout le monde est perdant.

Diriger les objectifs et les plumes, de nouveau, vers le jeu en tant que tel. Ne serait-il pas un plaisir de jouer un tournoi à Saidia, un autre à Semara ; un à Qelaat Sraghna puis à Larache, etc. ?

Réhabiliter nos joueurs qui sont les vraies victimes de cette situation. Leur donner confiance en leur capacité. Nous verrons que notre patrie ne manque pas de talents, que de vrais garçons et filles prodigieux surgiraient des patelins lointains. (Jusqu’à maintenant, nous sommes injustes envers ces talents potentiels).

Braquer la gouverne dans la bonne direction que notre sport mérite. Nous ne manquons pas de bonnes intentions malgré les différends qui existent parfois.

Relancer les workshops sur diverses aspects des échecs ; ceux-ci pourraient aider à dissiper les désaccords et rompre avec les méfaits de la non-communication.

Entre autre …

Ce redressement nous oblige de créer un climat sain et enterrer les conflits d’hier dont NOUS SOMMES TOUS RESPONSABLES. Le but est un redémarrage. Un relèvement dans le bon sens. Et ce n’est pas vrai lorsqu’on parlait de ’vainqueur’ et ’vaincu’. Quelques uns diront -ils l’ont fait dans des commentaires récents- ‘ne mettons pas tout le monde dans le même sac !’ ; je dis que la justice exige qu’on ne punit qu’une seule fois pour un délit. A mon humble sens, cela est fait.

Ainsi la logique suppose que les acteurs dans les échecs s’orientent à nouveau vers l’avenir. Je redis que nous sommes si peu et que l’échiquier Marocain a besoin de tout un chacun. En même temps, nul n’est une pièce indispensable à cet échiquier. Ceci dit, je suis conscient qu’évoquer un tel point souvent provoque les passionnés de la polémique. Ce n’est pas mon intention. Ce que je vise c’est adresser une invitation, sans équivoques, aux clubs et aux mordus par ce jeu noble à adhérer, à supporter, à enrichir cette initiative colossale pour qu’elle naisse dans les meilleures conditions possibles et dans les plus brefs délais possibles.



Commentaires

Brèves

17 février 2010 - La famille Zitane en Deuil...

Nous venons d’appprendre avec profonde tristesse le décès de Mme Khadouj Zitane, mère de notre (...)

10 février 2010 - Elamri à la Fédération de cricket

Hier mardi 9 février, vers les 20 heures, la chaine 2M a diffusé des séquences d’un match de (...)

9 janvier 2010 - Kasparov & Carlsen chess simultaneous - Marrakech - Morocco January 8, 2010

F.Y

30 décembre 2009 - نادي الفتح يدعو إلى استقبال بطل العالم كاسباروف بمطار محمد الخامس بالدار البيضاء

يتشرف اتحاد الفتح الرياضي فرع الشطرنج بدعوة مسيري أندية الشطرنج المغربية والممارسين والهواة للمشاركة في (...)

14 octobre 2009 - Décès de la soeur de M.Youssef Boukdeir.

C’est avec une grande tristesse que nous avons été informé du décès tragique de la soeur de Monsieur (...)

Navigation