Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

Premier Zonal Africain ou l’Histoire d’un Titre de MI

lundi 4 juillet 2005
par Mohamed Moubarak Ryan
popularité : 3%

Premier Zonal Africain ou l’Histoire d’un Titre de MI

Aux temps où la FIDE gérait en maître absolu le système du Championnat du Monde d’Echecs, Il fallait faire un parcours marathonien pour accéder aux places d’honneur. On devrait passer naturellement par la sélection nationale, puis disputer les tournois zonaux, ensuite les inters zonaux (des compétitions se déroulant en toutes rondes, selon l’ancienne cadence : 2h30/40 coups, avec parfois 22 participants et un mois de lutte échiquéenne acharnée). Commencèrent alors les tournois de candidats, souvent organisés selon le système de matchs avec 08 parties, jusqu’au match au sommet où le champion en titre attendait, en fin de ce parcours épuisable, l’arrivée de son challenger, pour une lutte sans merci, dont celle interminable entre Karpov & Kasparov, qui durait plus de cinq mois (septembre1984- février 1985) et fut arrêté en catastrophe par le président de la FIDE F.Campomanes ; Une décision largement critiquée, mais il a fallu faire quelques choses pour stopper la série interminable de nulles, et l’impossibilité d’attendre le score stipulé : 06 victoires !

• Dans ce système éprouvant, l’Afrique était le parent pauvre. A l’instar du Football avant 1970, notre continent n’avait pas sa propre zone. Les meilleurs joueurs africains, selon un faible quota, devraient disputer un zonal assimilé à l’Europe avec des chances quasi nulles de qualification et de titres. Ce ne fut qu’en 1981 que la FIDE accordait à l’Afrique le droit de se constituer en zone autonome, et d’organiser son propre tournoi qualificatif dans la cadre du cycle du Championnat du Monde.

Le Contexte :

• Forte de ses ressources financières et l’appui de son leader, la Fédération de Jamahirya de Libye, se proposait d’accueillir le premier Zonal Africain du 17 Octobre au 06 novembre 1981 à Tripoli. Il s’agit d’un tournoi toutes rondes, avec 16 joueurs ; Le Maroc avait droit à deux représentants, l’Algérie un seul, la Tunisie, avec trois participants, partait largement favorite, avec Bouaziz à sa tête, et la présence réconfortante de Reda Belkadi, alors vice- président de la FIDE pour l’Afrique.

• J’étais classé deuxième au 13° championnat du Maroc qui s’est déroulé à Tétouan dans la moitié du mois de septembre. Bachir Sbia, alors champion en titre, s’est désisté pour des raisons professionnelles ; Mouhsine, le talentueux joueur de Salé, troisième ne fut pas au rendez vous, pour des raisons que j’ignore toujours. C’est donc mon coéquipier Abdelhafid Elamri, 4° au classement qui devait m’accompagner dans cette aventure libyenne !

• En effet, il s’agit d’une réelle aventure que nous devions vivre. D’abord les liens du Maroc avec la Libye étaient au plus bas ; les relations diplomatiques furent coupées avec ce pays, principal pourvoyeur de fonds du Front POLISARIO. Le président de la FRME Monsieur Bakali, nous a laissé affronter notre sort, sans désigner d’accompagnateur. On devait compéter en tant que joueurs, et participer, contre notre gré, aux séries interminables de réunions de la « zone 14, africain » et « l’Union Africain des Echecs » présidée par un agent libyen qui ne sait pas jouer aux échecs ; son principal objectif était de condamner « l’hégémonisme » américain, qui refusait alors un visa à une délégation libyenne ! (les circonstances seraient longues à étaler ici !).

Les Péripéties :

• Dans ces circonstances notre séjour à Tripoli fut semblable à un épisode du fameux « 1984 » de Georges Orwell, qui se serait produit avant sa date fatidique ! The Big Brother y était bien en place avec sa pléthore de Comités populaires qui sont présents partout ; leur omniprésence est rappelée à tout le monde, même dans les toilettes !

• L’hébergement fut quand même confortable dans le meilleur hôtel de la capitale, malgré l’ambiance qui est régnait ; On était plutôt logés dans un nid d’espions qui pourrait faire penser à Prague en pleine guerre froide. La télévision gérée par les comités révolutionnaires nous matraquait avec des slogans et des hymnes à la gloire de la Jamahyria et son guide éternel, les paraboles n’existaient pas alors ; les rares périodiques importés sont obsolètes et sujets à une censure rigoureuse.

• Côté échiquéen, une surprise de taille nous attendait ! si le seul vainqueur de ce tournoi aura droit à disputer l’Inter zonal, les derniers règlements de la FIDE stipulaient que tout joueur qui réalise plus de 66,66°/° des points dans un tournoi zonal obtiendra d’office le titre de Maître International ; Avec 57°/° c’est le titre de Maître FIDE. L’enjeu est de taille ; Seulement on est arrivée à Tripoli sans préparation spéciale, et je jouais, personnellement ma première véritable compétition internationale dans ces conditions psychologiques terribles, où l’on craignait pour notre vie, sans exagération aucune !

• Pour la première place les jeux semblaient déjà faits. C’est le Tunisien Slim Bouaziz, Maître International confirmé qui devait l’emporter ; Mais c’était sans compter avec le Zimbabwéen DONNELLY, MI aussi. Les deux autres tunisiens Hmadi et Kaabi devraient boucler la boucle. Les autres joueurs se connaissaient mal ; Les bases de données n’existaient pas alors ; seul l’Informateur, publication s’intéressant essentiellement aux grands tournois pouvait, à l’occasion fournir quelques éléments d’information.

Le déroulement :

• J’ai pourtant bien entamé ce tournoi. A la première ronde (anticipée) je fis nul contre mon compagnon Elamri. A la deuxième je remportai une victoire facile contre le joueur libyen Tawangi. A la troisième ronde j’affrontai Bouaziz où j’avais les blancs ; ce fut une sicilienne Najdorf très disputée où j’ai du forcer l’échec perpétuel au 37° coup alors que mon adversaire lui resta à peine quelques secondes à la pendule. Mais ma position - d’après l’analyse post mortem - s’avéra perdante ! ( Voir parties en annexes ).

• Ma partie suivante au titre de la quatrième ronde contre le plus fort joueur libyen, Majebri, s’annonça de mauvaise augure .On était constamment harcelés par les organisateurs pour « représenter le Maroc » aux réunions interminables de l’Union Africain des Echecs et la Zone 14, à caractère politisé. Au douzième coup, j’ai gaffé en donnant une pièce contre deux pions ; J’ai, par la suite, amélioré ma position qui se transforma en finale archi nulle ; Bis repetita , On vient nous déranger pour de plus belle, je perdis le fil de la partie : 1-0.

• Démoralisé par cette défaite, je perdais ma partie suivante contre le Tunisien Kaabi, mais parvenais à remonter la pente en gagnant contre Mansour des Iles Maurice et le représentant de l’Ouganda W.Zabazaja. A la 8° ronde je devais affronter le MI de Zimbabwe, Donnelly qui se trouva en tête avec 6,5 sur 7. Il a annulé sa unique partie contre Bouaziz en 16 coups, car ce dernier avait la peur dans les veines...Je jouais sans complexe, défiant sa spécialité « Philidorienne » malgré la mise en garde de Bouaziz qui voyait déjà le titre et la qualification se filaient entre ses mains. Ce fut une partie mouvementée ou Donnelly essaya de me surprendre dés le 9° coup en jouant b5 au lieu de l’habituel et solide Te8. Après quelques coups de préparation je me suis décidé pour un sacrifice positionnel de qualité entamé par 13.dxe5 dxe5 14. Txd7 ! conduisant à une position très compliquée avec des possibilités tactiques immenses ( voir la partie en annexe ). Récupérant la qualité, avec un net avantage en final, je me voyais déjà assuré de la suite du Tournoi, ayant déjà eu à affronter les meilleurs joueurs ! Et voilà juste que je me concentrais sur le coup de grâce, que les responsables libyens m’appelérent au téléphone me sommant de précipiter la partie et ne pas laisser le siège marocain vide ! J’ai immédiatement commis une faute terrible en jouant 47.a4 ?? au lieu de Tf4 ou simplement Tb4, assurant le gain ; la finale de Tours devint subitement nulle malgré l’avantage d’un pion.(voir position suivante)

Position I-« Rian -Donnelly »

Blancs : Rf2, Th4, P g2,b2,h3 et a3. Noirs : Rg7, Te5, P f5, b5 et f7.

Rian -Donnelly

• Avec seulement 4,5 sur 8 et des ratages démoralisants, il m’a fallu bien gérer la suite du Tournoi afin d’obtenir 5,5 sur les 7 dernières rondes. Ma partie décisive fut jouée à la douzième ronde face au nigérien Omuko (M.FIDE), ou je devais gagner à tout prix. Contre une défense Owen qu’il a préparée en collaboration avec les tunisiens j’ai obtenu les meilleures chances, mais j’ai compliqué ma position et à l’heure fatidique de l’ajournement, ma finale parait difficile, voire sans espoir aux yeux des nombreux spectateurs attentionnés. ( voir position ) j’ai mis mon 48° coup sous enveloppe Re6 amorçant une suite tranchante, rapidement écartée par le Nigérien et ses assistants lors de l’analyse. Même mon compagnon Elamri ne croyait pas ses yeux ; car il fallait penser à la possibilité du cavalier blanc encerclé en a4, de revenir juste en 3 coups via c5, e4 et g3 ou f2 contrôlant la case de promotion du pion h noir ! Mon adversaire surpris par ce dénouement « incroyable » pleura de toutes ses larmes, voyant ses chances de décrocher le titre de MI s’évaporer.

Position II- « Rian -Omuku » Blancs : Rf5, Ca4, P a2, c4, e4 et d5. Noirs:R b7, Ff6, Pc5,d6 et h7.

Rian -Omuku

• Pour la suite du Tournoi j’étais plutôt confiant : deux victoires assez faciles face aux représentants du Mali et du Sychelles et une courte partie nulle avec l’Algérien Benhadi Madani.

Le Dénouement :

• Avec 10 sur 15 ç.à.d. plus de 66°/° des points requis, le titre de Maitre International m’était assuré ! Bouaziz remporta le Tournoi avec 13 sur 15 suivi de 2. Hmadi (Tunisie) ; 12,5 3.Donnelly 11,5 ; 4.Benhadi Madani (Algérie) 11 ; & 5°-6°.Rian et Kaabi (Tunisie) 10 ; Les deux représentants de la Tunisie ainsi que Madani d’Algérie, obtiennent également ce titre, instaurant un record pour le continent africain, suscitant des critiques concernant cette formule, préalablement conçue pour encourager les échecs dans « les pays en développement » . Elle sera, pourtant, retenue par la FIDE, pour tous les cycles ultérieurs comptant pour le Championnat du Monde.

• Deux autres joueurs ont réussi leurs normes de Maitre Fide.Il s’agit du libyen Majebri et de mon coéquipier abdelhafid Elamri qui obtinrent , respectivement, 9 et 8,5 sur 10, soit plus de 57 °/° des points requis.

• Ce ne fut nullement facil pour Monsieur Elamri. Il a réalisé cette norme dans des conditions vraiment terrifiantes ! A la dernière ronde il devait affronter le Libyen avec l’obligation de gagner. Seulement Majebri, avec 9 sur 14, jouait pour le titre de MI. La Télévision officielle, la presse « révolutionnaire » mettait trop de pression pour appuyer le joueur libyen et doter la Jamahyria de ce titre. Les circuits parallèles commencèrent à travailler alternant séduction et dissuasion ! La rumeur de la vente de la partie circulait librement bien avant le début de cette fatidique partie de la quinzième ronde. Cependant, tout parait normal, Elamri obtint juste avant l’ajournement une position gagnante. On regagna notre chambre pour une courte analyse, Abdelhafid était blême. On l’avait contacté, menacé... il devait « céder sa partie à son frère arabe ». subitement le Téléphone sonna.. Elamri quitta précipitamment notre chambre alors qu’il resta 45 minutes avant de reprendre une position sans espoir pour le libyen. El Amri me joigne pour m’annoncer avec un ton pathétique qu « ’il a décidé de donner la partie, les explications seront pour plus tard » ! Je lui est répondu que sachant que la situation est grave, qu’il devait assumer ses responsabilités. Tous les joueurs, la nombreuse assistance, se bousculaient autour de l’échiquier pour savoir comment Elamri va offrir cette partie ! Il n’en fut rien ! Mon coéquipier gagna de façon normale, coupant court à toutes les rumeurs.

• Une nuit blanche nous attendait alors, angoisses, peurs cauchemars et divers scénarios traversèrent nos esprits. D’abord sur les faits, Elamri était effectivement contacté et a subi des pressions énormes de la part de quelques agents dont il ignorait l’identité. On lui aurait par la suite promis une somme importante alors (quelques 50.000 dhs) pour la partie, soit l’équivalent de l’ensemble des prix prévus pour le zonal ! Heureusement pour lui, pour notre réputation il a transcendé toutes ses peurs et réalisé son titre.

• L’histoire ne s’arrêta pas ici ; Il a fallu résoudre un autre problème. Toutes les délégations allèrent regagner leurs pays le lendemain (vendredi) alors qu’on devait attendre trois jours supplémentaires la liaison Tripoli -Casa. On aura fait les pires suppositions qui soient : une séquestration comme c’est arrivé à tant d’autres éléments indésirables ; Une présentation à la Télévision en tant qu’opposants au régime monarchiste ; On se sentait vulnérables sans protection aucune. Heureusement pour nous, et grâce à certaines interventions dont celle de BelKadi, On a réussi à changer notre itinéraire et regagner Casablanca via Tunis. Avec un grand OUF.

• Ainsi je suis devenu, sans l’avoir vraiment cherché, le premier marocain à décrocher le titre de Maître International. D’autres joueurs de valeur tels que Chorfi, Sbia ou Ait Hmidou au top de leurs niveaux auraient mérité d’être à ma place ; Je ne m’en suis jamais vanté.

Epilogue :

L’année suivante je devins Champion du Maroc, après deux précédentes tentatives où j’ai raté le titre de peu. J’ai attendu cinq ans avant de disputer ma première Olympiade de Dubai 1986, et réalisé mon premier Elo International (2275), grâce à mon résultat au 2° échiquier (8 sur 13). Entre temps, j’ai pris part, avec mes propres moyens -je le souligne- à nombre d’opens internationaux en Espagne, France et Italie. Mais la perspective d’un brin de sponsoring, et a fortiori de professionnalisme, était alors inexistante au Maroc. Je suis donc resté, à l’image de nombreux joueurs de ma génération profondément amateur, captivé surtout par le coté artistique des échecs.

Monsieur Abdelhafid Elamri qui a vécu avec moi ses péripéties pourrait y apporter son témoignage et clarifier certains points, surtout en ce qui concerne le terrible chantage de la dernière ronde. Parties Annexes :

M.RIAN - S.BOUAZIZ ( 3° ronde ; Tripoli 20/10/1981)

1.e4 c5 2.Cf3 d6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 Cf6 5.Cc3 a6 6.Fe2 e5 7. Cb3 Fe7 8. o-o o-o 9.Fg5 Fe6 10.Fxf6 Fxf6 11. Cd5 Cd7 12.Fg4 Fg5 13.Fxe6 fxe6 14.Cc3 De7 15.Dd3 Cb6 16.Ta-d1 Ta-d8 17.a4 Dc7 18.a5 Cc4 19.Tb1 Tf-e8 20.g3 Td- c8 21.f4 exf4 22.gxf4 Ff6 23.Cd1 Rh8 24.c3 Tc-d8 25.Ta1 b5 26.Rh1 e5 27.fxe5 Txe5 28.Df3 Tc-e8 29.Dg2 Td7 30.Cd4 Td-e7 31.b3 Cxa5 32.Ce3 Dxc3 33.Cd-f5 Txe4 34.Ta-c1 Dxb3 35.Tc7 Dd3 36.Cxd6 Txe3 37.Cf7+ Rg8 38.Ch6+ Rh8 39.Cf7+ Rg8 40.Ch6+ Rh8 ; Nulle.

MAJEBRI - M.RIAN (4° ronde ; Tripoli 22/10/1981)

1.Cf3 Cf6 2.g3 g6 3.Fg2 Fg7 4.o-o o-o 5.d3 d6 6.e4 c5 7.Cb-d2 Cb-d7 8.a4 Tb8 9.Cc4 a6 10.a5 b5 11.axb6e.p. Cxb6 12.e5 Cxc4 ?? 13.exf6 Fxf6 14.dxc4 Fe6 15.Cd2 Fxb2 16.Fxb2 Txb2 17.Txa6 Db8 18.Da1 Txc2 19.Ta8 Db2 20.Txf8 Rxf8 21.Dxb2 Txb2 22.Td1 Fg4 23.Ff3 Fxf3 24.Cxf3 Tc2 25.Cd2 f5 26.Rf1 e6 27.Re2 Tc3 28.Cf3 Re7 29.Cd2 d5 30.cxd5 exd5 31.Tb1 c4 32.Tb7+ Rd6 33.Cf3 Tc2+ 34.Re1 c3 35.Cd4 Tb2 36.Txb2 cxb2 37.Cb5+ Rc5 38.Cc3 Rc4 39. Rd2 d4 ?? 40.Cb1 Rb3 41.Rd3 Ra2 42. Cd2 b1=D 43. Cxb1 Rxb1 44.Rxd4 Rc2 45.Re5 Rd2 46.Rf6 Re2 47.f4 Rf3 48.Rg7 Rg4 49.Rh6 g5 50.Rxg5 f4 50.gxf4 Rxf4 51.h4 Abandon.

M.RIAN - DONNELLY (8° ronde ; Tripoli 27/10/1981)

1.e4 e5 2.Cf3 d6 3. d4 Cf6 4.Cc3 Cb-d7 5.Fc4 fe7 6. o-o o-o 7.Fb3 c6 8.Fg5 h6 9.Fh4 b5 10.a3 a6 11.De2 Fb7 12. Ta-d1 Dc7 13.dxe5 dxe5 14.Txd7 !? Dxd7 15. Cxe5 Dc7 16. Cg6 Te8 17.e5 Fd8 18.Fg3 Dc8 19.Dd1 Cd5 20.Cxd5 cxd5 21.Cf4 Txe5 22.Cxd5 Te8 23.Dh5 Fxd5 24.Fxd5 Ta7 25.Fe5 ! Fg5 26.Fd4 Df5 !27.Fxa7 Dxd5 28.f4 Dd7 29.fxg5 Dxa7+ 30.Rh1 g6 31 Dh4 hxg5 32.Dxg5 Df2 33.Dc1 De2 34.Df4 Te7 35.Df6 Rh7 36.h3 Rg8 37.Tf2 De4 38.Rh2 De3 39.Tf4 Da7 40.Th4 Dc7+ 41 Rg1 Dc5+ 42.Rf1 ! Df5+ 43.Dxf5 gxf5 44.c4 ? Te5 45.axb5 axb5 46.Rf2 Rg7 47.a4 ?? Te5 ! 48.b3 Tc2+ 49.Rf3 Tb2 50.Tb4 bxa4 51.Txa4 Txb3+ 52.Rf4 Tb2 53.g3 Tf2+ 54.Rg5 Tf3 55.Rh4 Rg6 56.Ta6+ Rg7 57.ta4 Tb3 58.Tf4 Rg6 59.g4 fxg4 Nulle.

M.RIAN - OMUKU (12° ronde ; Tripoli 02/11/1981)

1.e4 b6 2.d4 Fb7 3.f3 e6 4.Fe3 c5 5. c3 Dh4+ 6.Ff2 Dh5 7.Ce2 f5 8.Cg3 Df7 9.exf5 exf5 10.Fd3 f4 11.Cf5 g6 12.De2+ De6 13.Ch4 Ch6 14.Fe4 Fxe4 15.fxe4 d6 16.Ca3 a6 17.Cc4 Cb-d7 18.Td1 b5 19.d5 Dg4 20.Dxg4 Cxg4 21.cd2 Cd-e5 22.Cd-f3 Cxf2 23 Rxf2 Cg4+ 24.Re2 Re7 25.g3 fxg3 26.hxg3 o-o 27.Cg2 Tf7 28.Cf4 Ta-f8 29.Td-f1 Cf6 30.Cg5 Ch5 31.Txh5 Txf4 32.Txf4 gxh5 33.Txf8+ Rxf8 34.Ce6+ Rf7 35.Cc7 Rf6 36.Cxa6 Re5 37.Rf3 h4 38.gxh4 Fxh4 39.Cb8 Rf6 40.c4 bxc4 41.Cd7+ Re7 42.Cb6 c3 43.bxc3 Ff6 44.c4 Rd8 45.Rg4 Rc7 46.Ca4 Rb7 47.Ff5 Fd4 48.Re6 ! h5 49 e5 ! h4 50.exd6 h3 51.d7 Rc7 52.Re7 Ff6 + 53.Rxf6 h2 (Si maintenant 53... Rxd7 54. Cxc5+ Rjoue 55.Ce4 et le pion h est rattrapé) 54.Re7 h1=D 55.h8=D+ Rb7 56. Cxc5+ Ra7 57.Dc7 + Abandon.

Mohamed Moubarak RIAN



Commentaires

Logo de Abdelhay Zitane
samedi 7 février 2009 à 12h19, par  Abdelhay Zitane
Logo de El Alami S.O.
samedi 9 juillet 2005 à 17h44, par  El Alami S.O.

Bonjour Onkoud, Merci de m’avoir rappeler ce vieux souvenir, c’ ?tait en 1988, je ne sais pas comment les joueurs d’ ?checs se rappelent de cette ?poque ?, je vois que tu as fait beaucoup de progr ?s, je te souhaite bonne chance et bon courage. El Alami S.O.

Logo de El Alami S.O.
samedi 9 juillet 2005 à 17h37, par  El Alami S.O.

Bonjour Moubarek, Ma proposition de partager nos photos, avec la nouvel g ?n ?ration peut ?normement enrichir l’histoire ?chiqienne du Maroc. J’espere que tout le monde participera, en ce qui me concerne, je vais bient ?t commencer ? les scaner. El Alami. S.O.

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Abdelaziz Onkoud</FONT >
samedi 9 juillet 2005 à 09h09, par  Abdelaziz Onkoud

Bonjour !

Voici un vieux souvenir, par rapport ? Mr Alami !

- Alami,O - Onkoud,A [B40]
- Chpt du Maroc 1988 (4 ronde), 06.09.1988
- Salle des f ?tes Rabat

1.e4 c5 2.Cf3 e6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 Cf6 5.Fd3 d6 6.0-0 Fe7 7.Rh1 Cc6 8.Cxc6 bxc6 9.f4 Dc7 10.Cc3 0-0 11.De2 e5 12.h3 Cd7 13.Fe3 Td8 14.Fc4 exf4 15.Fxf4 Ff6 16.Tad1 Cb6 17.Fb3 a5 18.e5 Fa6 19.exd6 Db7 20.Df3 Fxf1 21.Txf1 a4 22.Ce4 Fxb2 23.Cc5 Da7 24.Cxa4 Cxa4 25.Dxc6 Dd7 26.Df3 Cc5 27.Fd5 Tac8 28.c4 Ff6 29.g4 Ce6 30.Fg3 g6 ?? 31.Dxf6 Txc4 1-0

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Mohamed Moubarak Ryan</FONT >
samedi 9 juillet 2005 à 01h23, par  Mohamed Moubarak Ryan

Bonsoir Sidi Othman !

J’ai moi meme d ?couvert le site de maroc-echecs, un peu terdivement, grace ? mon ami Abdelhay Zitane.J’ai imm ?diatement saisi l’importance de cette initiative procurant un espace d’informations, de discussions et d’ ?changes entre diff ?rents joueurs marocains malgr ? leur ?loignement dans le temps et l’espace.

J’ai cru de mon devoir d’appuyer les efforts de nos valeureux volontaires, Tarik, Onkoud, Nabil, Zitane Slami et autres...Je pense que tu peux contribuer toi meme ? ce forum vue ton exp ?rience en tant qu’ancien dirigant de club et membre du bureau f ?d ?ral et surtout grace ? ta passion toujours vivante pour les ?checs.

Merci et A Bientot

Logo de El Alami S.O.
vendredi 8 juillet 2005 à 16h07, par  El Alami S.O.

Bonjour ? tout le monde, Je viens de d ?couvrir ce site web, qui est consacr ? sp ?cialement pour promouvir le jeux d’echecs au Maroc, enfin, nous avons un ?space libre pour ?changer des opinions sur ce noble jeux, je tiens absolument ? remercier les organisateurs pour leurs ?fforts. concernant l’histoire des ?checs au maroc, ce sont les documents ?crits qu’il faut prendre plus en consid ?ration, pour ce, je vous propose de cr ?er une phtoth ?que (ou vid ?oth ?que) o ? chaqu’un peut mettre des photos concernant le jeux d’ ?checs (comp ?titions de toutes sortes). mon grand bonjour ? Mobarek R. et ? tout les joueurs pouvants contribuer ? ce forum. El Alami.

Logo de MMRIAN
mardi 5 juillet 2005 à 16h50, par  MMRIAN

Bonjour Abdelaziz,

Merci pour cette belle s ?lection des parties du feu Driss BENABUD.Toutefois l’ayant jou ?es alors qu’il avait ateint un age avanc ?,et fut en outre un peu diminu ? par sa maladie, ces parties ne repr ?sentent pas le vrai niveau du Feu Benabud.

Si Driss, comme on avait coutume ? l’appeler ? T ?touan est d ?c ?d ? en 1975. Le mois de juillet de la meme ann ?e, l’Association de T ?touan organisa un tournoi par ?quipes ? sa m ?moire. Ce fut l’occasion pour d ?bloquer la situation d ?licate ou se trouvait alors la FRME et ?lire, ? l’unanilmit ?, Monsieur Bakkali, ? sa tete.Il devait en assumer la pr ?sidence durant onze ans (1975 -1986) avec un bilan positif dans l’ensemble.On ebn reviendra certainement.

Feu Benabud est consid ?r ? comme ?tant le p ?re des Echecs modernes dans le Nord du Maroc. grand sportif, il fut parmi les premiers ? int ?grer les clubs espagnols de t ?touan et briller dans le noble jeu dont il remporta plusieurs fois le championnat de la zone.Il faut rappeler que l’Espagne ?tait un grand pays des ?checs et outrepassait la France par exemple. Le jeune GM prodige POMAR ?tait consid ?r ? comme un patrimoine National, Le G ?n ?ral Franco lui a meme de quitter le teritoire espagnol. Le grand Alekhine , qui r ?sidait en Espagne dans la moiti ? des ann ?e 40 avant de mourir au Portugal en 1946, fut parmi ses professeurs. Un int ?ressant ouvrage, ?dit ? que je sache uniquement en espagnol, sous le titre LLEGADO ! contient la substance des cours dispens ?s par Alekhine !

Plusieurs champions espagnols effectuaient r ?guli ?rement des visites ? T ?touan, donnant des simultann ?es et exhibitions dont M ?dina, Sanz et autres.Les espagnols qui furent nombreux dans la capitale du Nord, s’adonnaient passiemment aux ?checs ; les comp ?titions ?taient organis ?es r ?guli ?rement, et bien couvertes par les p ?riodiques r ?gionaux et la Radio. Apr ?s Benabud c’est Mustapha Bakkali qui jouait les troubles fete, pour une activit ? d’ ? ?lite ? qui n’ ?tait pas destin ?e aux autochtones.

Ill faut rendre un grand hommage ? tous ces v ?ritables pionniers.

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Abdelaziz Onkoud</FONT >
mardi 5 juillet 2005 à 10h32, par  Abdelaziz Onkoud

Voici toutes les parties de Benabud dans les deux olympiades 1966 et 1968

Benabud,D - Carvajal,J [E61] La Habana ol (Men) fin-D Havana (1), 1966

1.d4 Cf6 2.c4 g6 3.Cc3 Fg7 4.Fg5 d6 5.Dd2 0-0 6.Fh6 c5 7.Fxg7 Rxg7 8.d5 e5 9.e4 Ca6 10.Fe2 Cc7 11.f4 exf4 12.Dxf4 a6 13.Cf3 Ch5 14.Dd2 f5 15.0-0 fxe4 16.Cxe4 Cf4 17.Tae1 h6 18.Fd1 b5 19.b3 Rh7 20.Fc2 a5 21.Cg3 Fg4 22.h3 Fxf3 23.Txf3 Cxh3+ 24.Rf1 Dh4 25.Fxg6+ Rg8 26.Cf5 Dg5 27.Dxg5 Cxg5 28.Te7 Tf6 29.Txc7 Cxf3 30.gxf3 Rf8 31.cxb5 Tb8 32.b6 Txg6 33.b7 Txb7 34.Txb7 Tf6 35.Ce3 Txf3+ 36.Re2 Th3 37.a4 h5 38.Cf5 h4 39.Cxd6 Th2+ 40.Rd3 Rg8 41.Te7 h3 42.Te5 Th1 43.Th5 h2 44.Rc2 Ta1 45.Cb7 h1D 46.Txh1 Txh1 47.d6 Th7 48.Cxc5 Th5 49.Ce4 Rf7 50.Rc3 Re6 ?- ?

Wilken,L - Benabud,D [D46] La Habana ol (Men) fin-D Havana (3), 1966

1.c4 Cf6 2.d4 e6 3.Cc3 d5 4.e3 c6 5.Cf3 Fd6 6.Fd3 dxc4 7.Fxc4 Cbd7 8.e4 Fc7 9.0-0 h6 10.Te1 0-0 11.b4 Cb6 12.Fb3 Te8 13.Fb2 e5 14.dxe5 Dxd1 15.Taxd1 Cg4 16.Ca4 Cxa4 17.Fxa4 Rf8 18.b5 a6 19.bxc6 b5 20.Fb3 Cxe5 21.Cxe5 Fxe5 22.Fxe5 Txe5 23.Fd5 Ta7 24.f3 f6 25.Rf2 b4 26.Re3 Re8 27.Rd4 Rd8 28.Rc5 a5 29.Rd6 g5 30.g3 Tae7 31.Td4 Txd5+ 32.Txd5 Te6+ 33.Rc5+ Rc7 34.Rb5 Txc6 35.Rxa5 Tc2 36.Rxb4 Txa2 37.Tc1+ Rb8 38.Td8 1-0

Benabud,D - Chariklis,C [D56] La Habana ol (Men) fin-D Havana (4), 1966

1.d4 d5 2.Cf3 e6 3.c4 Cc6 4.Cc3 Cf6 5.Fg5 Fe7 6.e3 0-0 7.Fd3 h6 8.Fh4 b6 9.Tc1 Fb7 10.0-0 Ch7 11.Fxe7 Cxe7 12.cxd5 exd5 13.Ce5 f6 14.Cg6 Cxg6 15.Fxg6 Cg5 16.Dc2 c6 17.Ce2 Ce6 18.Ff5 De7 19.Cg3 Tac8 20.Db3 Tc7 21.Fb1 f5 22.Cxf5 Dd7 23.Dd3 Fc8 24.Ch4 Tf6 25.Cg6 Cf8 26.Ce5 De6 27.f4 De8 28.g4 g6 29.Tf2 g5 30.Tcf1 Tg7 31.fxg5 Txf2 32.Txf2 hxg5 33.b4 De6 34.h3 Cd7 35.Df5 Cxe5 36.Df8# 1-0

Delgado,S - Benabud,D [D47] La Habana ol (Men) fin-D Havana (5), 1966

1.d4 Cf6 2.c4 e6 3.Cc3 d5 4.Cf3 c6 5.e3 Fd6 6.Fd3 dxc4 7.Fxc4 Cbd7 8.0-0 0-0 9.Fd3 e5 10.Dc2 Te8 11.Td1 exd4 12.exd4 h6 13.Fd2 Cf8 14.h3 Fe6 15.Ce5 Cd5 16.Ce4 Cb4 17.Fxb4 Fxb4 18.a3 Fe7 19.Cc5 Dc7 20.Cxe6 Cxe6 21.Fh7+ Rf8 22.Cxf7 Rxf7 23.Dg6+ Rf8 24.Dxe6 Ff6 25.Dg8+ Re7 26.Te1+ Fe5 27.Dc4 Rf6 28.dxe5+ 1-0

Van der Hans,C - Benabud,D [D05] La Habana ol (Men) fin-D Havana (6), 1966

1.d4 Cf6 2.Cf3 e6 3.Cbd2 d5 4.e3 Fd6 5.Fd3 Cbd7 6.0-0 0-0 7.b3 e5 8.dxe5 Cxe5 9.h3 Cxd3 10.cxd3 Te8 11.Fb2 c6 12.Cd4 g6 13.Te1 Ff8 14.e4 Fg7 15.C4f3 Cxe4 16.Fxg7 Cxd2 17.Txe8+ Dxe8 18.Dxd2 Rxg7 19.Te1 Fe6 20.Dc3+ Rg8 21.Df6 Df8 22.Cg5 Te8 23.Cxe6 fxe6 24.Dd4 a6 25.Te3 Dg7 26.Db6 Dd7 27.a4 Rg7 28.b4 Tf8 ?- ?

Benabud,D - Fung Yee Wang [B70] La Habana ol (Men) fin-D Havana (7), 1966

1.e4 c5 2.Cf3 d6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 Cf6 5.Cc3 g6 6.Fg5 Fg7 7.Dd2 0-0 8.Fh6 Cc6 9.Fxg7 Rxg7 10.Fe2 a6 11.h4 h5 12.f3 Db6 13.Cb3 Ce5 14.0-0-0 Fe6 15.Cd5 Cxd5 16.exd5 Ff5 17.Cd4 Cd3+ 18.Fxd3 Dxd4 19.Fxf5 Dxd2+ 20.Txd2 gxf5 21.Te1 Rf6 22.Tde2 Tae8 23.Rd2 e5 24.c4 Tc8 25.Rd3 a5 26.Tc1 b5 27.b3 b4 28.a3 Ta8 29.Ta1 bxa3 30.Txa3 Tfe8 31.Tea2 e4+ 32.Rd4 exf3 33.gxf3 Te1 34.Ta1 Txa1 35.Txa1 Tb8 36.Ta3 Tb7 37.Rc3 Te7 38.Rd4 Tb7 39.Re3 Re5 40.f4+ Rf6 41.Rd3 Tb8 42.Rc3 Ta8 43.c5 dxc5 44.Rc4 Te8 45.Rxc5 Te4 46.Ta4 Te3 47.Txa5 Txb3 48.Ta6+ Re7 49.Ta7+ Re8 50.Rd6 Tb6+ 51.Re5 Tb5 52.Tc7 Ta5 53.Rd6 Ta6+ 54.Tc6 Ta8 55.Tb6 Td8+ 56.Re5 Re7 57.Tb7+ Re8 58.d6 Ta8 59.Te7+ Rf8 60.Rf6 Ta6 61.Txf7+ Re8 62.Th7 Txd6+ 63.Rxf5 Rf8 64.Txh5 Rg8 65.Tg5+ Rh8 66.h5 Td5+ 67.Re6 Td1 68.f5 Te1+ 69.Rf7 Tf1 70.f6 Rh7 71.Re7 Te1+ 72.Rf8 Tf1 73.f7 Te1 74.Td5 Ta1 75.Te5 Ta8+ 76.Re7 Ta7+ 77.Rf6 Ta8 78.Te8 Ta6+ 79.Re5 1-0

Baca,A - Benabud,D [B18] La Habana ol (Men) fin-D Havana (8), 1966

1.e4 c6 2.d4 d5 3.Cc3 dxe4 4.Cxe4 Ff5 5.Cg3 Fg6 6.Cf3 Cd7 7.Fc4 e6 8.Cg5 Cgf6 9.0-0 Fd6 10.Te1 Cf8 11.C5e4 Cxe4 12.Cxe4 Fxh2+ 13.Rxh2 Dh4+ 14.Rg1 Fxe4 15.c3 b5 16.Fb3 Td8 17.De2 Fd5 18.Fc2 Cg6 19.a4 a6 20.axb5 axb5 21.b3 e5 22.Ta7 0-0 23.dxe5 Tfe8 24.Fxg6 ?- ?

Benabud,D - Galeb,A [B03] La Habana ol (Men) fin-D Havana (9), 1966

1.e4 Cf6 2.e5 Cd5 3.c4 Cb6 4.d4 d6 5.f4 dxe5 6.fxe5 Cc6 7.Cf3 Ff5 8.a3 e6 9.Fe2 Fe7 10.0-0 0-0 11.Cc3 f6 12.Fe3 Cd7 13.exf6 Fxf6 14.Fd3 Fxd3 15.Dxd3 Ce7 16.De4 Te8 17.Dxe6+ Rh8 18.Cg5 Fxg5 19.Fxg5 Cc6 20.Fxd8 Txe6 21.d5 Cxd8 22.dxe6 Cxe6 23.Tae1 Cdf8 24.Tf7 Rg8 25.Te7 Cd4 26.Txc7 b6 27.Tee7 Cfe6 28.Txa7 Tf8 29.Tad7 h6 30.h3 Tc8 31.Td6 Txc4 32.Tdxe6 Cxe6 33.Txe6 b5 34.Tb6 1-0

Sanchez,L - Benabud,D [B12] La Habana ol (Men) prel Havana (1), 1966

1.e4 c6 2.d4 d5 3.e5 Ff5 4.c4 e6 5.Cc3 Fb4 6.a3 Fxc3+ 7.bxc3 Ce7 8.Cf3 h6 9.Fd3 Fxd3 10.Dxd3 dxc4 11.Dxc4 Cd7 12.0-0 Cb6 13.Db4 0-0 14.c4 Dc7 15.Tb1 Tab8 16.a4 Cbc8 17.Fa3 Cg6 18.Tb3 Td8 19.Tfb1 Cce7 20.Dd2 Cc8 21.De1 Cge7 22.De4 Dd7 23.g4 Cg6 24.h4 Cge7 25.Rh2 Rh8 26.h5 b6 27.Df4 Cg8 28.a5 Dc7 29.g5 f5 30.gxf6 Cxf6 31.Fd6 Cxd6 32.exf6 Df7 33.fxg7+ Rxg7 34.Dxf7+ Cxf7 35.axb6 axb6 36.Txb6 Txb6 37.Txb6 Tc8 38.Ce5 Cd8 39.Rg3 c5 40.dxc5 Txc5 41.f4 Tc7 42.Td6 Tc8 43.Td7+ Rf6 44.Rg4 Ta8 45.Th7 Ta1 46.Cd7# 1-0

Benabud,D - Aguilar,J [B73] La Habana ol (Men) prel Havana (2), 1966

1.e4 c5 2.Cf3 d6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 Cf6 5.Cc3 a6 6.Fe2 g6 7.0-0 Fg7 8.Fe3 0-0 9.f4 Cc6 10.Ff3 Dc7 11.h3 Cxd4 12.Fxd4 e5 13.fxe5 dxe5 14.Fe3 Fe6 15.Cd5 Cxd5 16.exd5 Tfd8 17.Tc1 f5 18.c4 e4 19.Fe2 Fxb2 20.Tb1 Fe5 21.Db3 Ff7 22.Fb6 Dd6 23.Fxd8 Txd8 24.Dxb7 Dc5+ 25.Rh1 De3 26.Db6 Dg3 27.Dg1 f4 28.Tb7 h5 29.Df2 Dg5 30.Fd1 Dh6 31.Dc5 Fd6 32.Dd4 Dg5 33.Dxe4 Te8 34.Dd4 Te3 35.Ff3 Df5 36.Db6 Dd3 37.Td1 Df5 38.Dxd6 Txf3 39.Txf7 Txh3+ 40.Rg1 Dxf7 41.gxh3 Rh7 42.Te1 Df5 43.De7+ Rh6 44.Rh2 Dc2+ 45.De2 Df5 46.Tf1 1-0

Benabud,D - Drimer,D [D31] La Habana ol (Men) prel Havana (3), 1966

1.d4 d5 2.c4 e6 3.Cc3 c6 4.Cf3 dxc4 5.a4 Fb4 6.Fd2 a5 7.e3 b5 8.axb5 Fxc3 9.Fxc3 cxb5 10.b3 Fb7 11.bxc4 b4 12.Fb2 Cf6 13.Fd3 Fe4 14.Fxe4 Cxe4 15.Dd3 f5 16.c5 0-0 17.Ce5 Cd7 18.Cxd7 Dxd7 19.Dc4 Tfc8 20.De2 a4 21.f3 Cf6 22.0-0 a3 23.Fc1 Dd5 24.De1 Dc4 25.Df2 Cd5 26.Fxa3 Txa3 27.Txa3 bxa3 28.e4 Cc3 29.Te1 a2 30.exf5 exf5 31.Rh1 Cb1 32.Db2 Ta8 0-1

Benabud,D - Kolarov,A [E30] La Habana ol (Men) prel Havana (4), 1966

1.d4 Cf6 2.c4 e6 3.Cc3 Fb4 4.Fg5 c5 5.dxc5 h6 6.Fxf6 Dxf6 7.Db3 Fxc3+ 8.Dxc3 Dxc3+ 9.bxc3 Ca6 10.e4 Cxc5 11.f3 d6 12.Td1 Re7 13.Ce2 Fd7 14.Cd4 Thc8 15.Fe2 Ca4 16.Rd2 Tc7 17.Tb1 Tac8 18.Cb5 Fxb5 19.Txb5 b6 20.Tb4 Cc5 21.Re3 Cb7 22.Thb1 Ca5 23.Ta4 Tc5 24.Rd2 T8c7 25.Tb5 Cxc4+ 26.Fxc4 Txc4 27.Txc4 Txc4 28.Rd3 Ta4 29.Tb2 Rd7 30.f4 Rc6 31.g4 b5 32.h4 a5 33.h5 d5 34.exd5+ exd5 35.Tf2 Rc5 36.g5 f6 37.gxh6 gxh6 38.Tg2 Txf4 39.Tg6 Tf3+ 40.Rd2 Rc4 41.Tg4+ Rc5 42.Tg6 Tf2+ 43.Rd3 Txa2 44.Txf6 Th2 45.Txh6 Th3+ 46.Rc2 d4 47.cxd4+ Rxd4 48.Th8 Rc4 49.h6 Th2+ 50.Rc1 a4 51.h7 Rb4 52.Tf8 Txh7 53.Tf4+ Ra5 54.Rb2 Th5 55.Tg4 b4 56.Tg8 Th2+ 57.Ra1 a3 58.Tg7 Ra4 59.Tg1 Td2 60.Th1 Rb3 61.Tb1+ Rc3 62.Tc1+ Tc2 63.Tg1 b3 64.Tg3+ Rb4 65.Tg1 Tc4 66.Th1 a2 0-1

Benabud,D - Lahti,A [D13] La Habana ol (Men) prel Havana (5), 1966

1.d4 d5 2.Cf3 Cf6 3.c4 c6 4.cxd5 cxd5 5.Cc3 e6 6.Fg5 Fe7 7.e3 0-0 8.Fd3 Cc6 9.Tc1 a6 10.0-0 h6 11.Fh4 Ce8 12.Fxe7 Dxe7 13.Cd2 Cf6 14.f4 Fd7 15.Fb1 g6 16.Cf3 Tac8 17.Ce5 Cxe5 18.fxe5 Ch5 19.Dg4 Cg7 20.Tf6 Ch5 21.Tf2 b5 22.Tcf1 b4 23.Ce2 Fb5 24.Te1 Tc7 25.Cc1 Fc4 26.Cd3 Fxd3 27.Fxd3 Tfc8 28.Tef1 Tc1 29.Fxa6 Txf1+ 30.Fxf1 Tc1 31.Df3 Cg7 32.g4 Ce8 33.Rg2 Dc7 34.Fd3 Rg7 35.Fb5 De7 36.Fxe8 Dxe8 37.Df6+ Rg8 38.h4 Df8 39.Df4 Tc7 40.Df6 Ta7 41.b3 Tc7 42.Rf3 Tc3 43.Df4 Rg7 44.h5 g5 45.Df6+ Rg8 46.Td2 Tc1 47.Rf2 Tc3 48.Re2 Tc1 49.Df2 Dc8 50.Rf3 Tc3 51.Rg2 Da6 52.Df3 Dc8 53.Tf2 Df8 ?- ?

Papapostolou,C - Benabud,D [B13] La Habana ol (Men) prel Havana (6), 1966

1.e4 c6 2.d4 d5 3.exd5 cxd5 4.c4 Cf6 5.Cc3 Cc6 6.Fg5 Fe6 7.Cf3 h6 8.Fxf6 exf6 9.c5 Fe7 10.Fb5 0-0 11.0-0 Fg4 12.Fxc6 bxc6 13.Dd3 Tb8 14.b3 Dd7 15.Tfe1 Fd8 16.Te3 Fc7 17.Tae1 Tfe8 18.De2 Rf8 19.h3 Fh5 20.Rf1 f5 21.Txe8+ Txe8 22.Dxe8+ Dxe8 23.Txe8+ Rxe8 24.Ce1 Fa5 25.Cb1 Fd1 26.Ca3 f4 27.Cd3 f3 28.gxf3 Fc3 29.f4 f6 30.f5 Rd7 31.f4 Fxd4 32.b4 Fc3 33.b5 Fa4 34.b6 axb6 35.cxb6 Fd4 36.Re2 Fxb6 37.Cb2 Fb5+ 38.Cxb5 cxb5 39.Rd3 Rc6 40.Cd1 b4 41.Cb2 Fc7 42.Re3 Rc5 43.Cd3+ Rc4 44.Rd2 Fd6 45.Re3 Rc3 46.Re2 d4 0-1

Benabud,D - Kaplan,J [A46] La Habana ol (Men) prel Havana (7), 1966

1.d4 Cf6 2.Cf3 b6 3.g3 Fb7 4.Fg2 c5 5.0-0 cxd4 6.Cxd4 Fxg2 7.Rxg2 Dc8 8.Cd2 Db7+ 9.C2f3 g6 10.c3 Fg7 11.Rg1 0-0 12.Fg5 h6 13.Fxf6 Fxf6 14.Dd2 Fg7 15.Tad1 d6 16.Ch4 Cc6 17.Cxc6 Dxc6 18.Dd3 b5 19.Td2 Tfc8 20.e4 Dc4 21.Dd5 Dxd5 22.Txd5 Tab8 23.f3 Tc4 24.a3 a5 25.Cg2 Ta4 26.Tb1 b4 27.axb4 axb4 28.cxb4 Taxb4 29.Td2 Fxb2 30.Rf1 Fc3 31.Txb4 Txb4 32.Tc2 Tb1+ 33.Re2 Fd4 34.Ce1 Rg7 35.Cg2 Fg1 36.h4 Fc5 37.Ce1 h5 38.Cd3 Fd4 39.Tc1 Txc1 40.Cxc1 e6 41.Cd3 Rf6 42.Cf4 Fe5 43.Re3 Fxf4+ 44.Rxf4 e5+ 45.Re3 Re6 46.g4 hxg4 47.fxg4 f5 48.exf5+ gxf5 49.g5 f4+ 50.Rd3 Rf5 51.Rd2 d5 52.Rd3 e4+ 53.Re2 d4 54.Re1 f3 55.Rf2 d3 56.Re3 Rg6 0-1

Skold,K - Benabud,D [B12] Lugano ol (Men) Lugano, 1968

1.e4 c6 2.d4 d5 3.e5 Ff5 4.g4 Fg6 5.h4 h6 6.Ch3 e6 7.Cf4 Fh7 8.Fd3 Fxd3 9.Dxd3 Db6 10.Cd2 c5 11.c4 cxd4 12.cxd5 exd5 13.e6 Ce7 14.exf7+ Rxf7 15.0-0 g5 16.hxg5 hxg5 17.Ch5 Cd7 18.Cf3 Fh6 19.Te1 Tag8 20.Cxd4 Tg6 21.b3 Fg7 22.Cxg7 Txg7 23.Txe7+ Rxe7 24.Cf5+ Rd8 25.Cxg7 Rc8 26.Fb2 Rb8 27.Dxd5 1-0

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Mohamed Moubarak Ryan</FONT >
mardi 5 juillet 2005 à 01h11, par  Mohamed Moubarak Ryan

Bonsoir Monsieur Tissir,

Je te remercie pour l’interet tout particulier que tu accordes ? la perrenit ? de la m ?moire des ?checs marocains. L’appel que tu lances ? tous ceux qui savent quelques choses sur l’histoire des ?checs au Maroc soul ?ve plusieurs points :

1- Les donn ?es historiques (tournois, rencontres, parties sont ?parpill ?es dans diff ?rentes sources. La m ?moire orale est souvent impr ?cise et d ?faillante.

2- A cet ?gard (je l’ai d ?j ? ?voqu ? par ailleurs) Notre doyen des arbitres marocains Mohamed Houssein Soussi Bahaoui (r ?sident ? T ?touan) poss ?de la plus ample documentation et un ouvrage pret ? imprimer (en arabe) sur les activit ?s ?chiquiennes nationales organis ?es, parrain ?es ou homlogu ?es par la FRME depuis sa cr ?ation en 1963. Il a collectionn ?, ?galement, de superbes photos illustrant comm ?morant cet histoire. Le Bureau f ?d ?ral n’a malheureusement pas tenu ses engagements recommand ?s par l’AG de la f ?d ?ration pour ?diter cet oeuvre monumentale.A Bon entendeur salut !

3- Personnellement je peux apporter mes t ?moignanges - ? ma mani ?re- concernant les ?v ?nements ?chiquiens auquels j’ai assist ? depuis pratiquement 1976. j’ai l’habitude de tenir un carnet de notes me permettant de pr ?ciser certains d ?tails.Mais ils restent insuffusants pour un travail syst ?matique ? caract ?re scientifique. Je dispose ?galemnt de nombre de documents qui peuvent etre utils pour tout effort d’investigation.

4- Mais de grandes lacunes persistent cencernant l’apport des pionniers marocains tel que Feu BENABUD grand joueur durant le protectorat espagnol dans le Nord du Naroc, ayant particip ? ? plusieurs reprises ? la Finale du Championnat National d’Espagne dans les ann ?es 40.Et qui fut peut etre , le premier marocain ? ?pouser la th ?orie moderne des ?checs notamment dans les ouvertures. Med Bennis, Bakkali, Feu Moukhtar Kaderi et autres...

5- La voix est ? mon avis assez claire. Commen ?ons par pr ?server ce qui existe actuellement ( oeuvre de M.Bahaoui en l’occurence, la riche documentation publi ? par Monsieur Mustapha El Ghazi dans l’hebdomadaire ACHAMAL).Essayons de reconstituer l’ensemble de ce puzle ? travers documents, archives,coupures de presse, parties, t ?moignages ;Et on aura fait un grand pas pour accomplir cette immense tache.

Logo de MMRIAN
lundi 4 juillet 2005 à 23h38, par  MMRIAN

Bonsoir Monsieur Elamri, salut ? Onkoud, Tissir et toute l’ ?quipe de maroc ?checs

J’aimerais bien ?largir la discussion de ce sujet , mais ?a va prendre ?norm ?ment de place. J’ai trop abus ? du temps de vos chers lecteurs.J’essaierai donc d’etre aussi bref que possible.

Je remercie d’abord Monsieur Elamri d’avoir apport ? des eclaircissements suppl ?metaires concernant ce p ?riple libyen. C’est vrai que la F ?d ?ration de la Jamhiriya a offert g ?n ?reusement les billets d’avion, sinon on ne n’aurait pas ?t ? presents ? Tripoli ! J’ai bien ?crit que les libyens ont investi beaucoup sur le plan financier, et encourag ? le d ?veloppement des ?checs en Afrique selon leur propre conception de la pratique sportive. On a ?t ? bien accueilli dans l’ensemble. Vous avez fait, personnellement des sacrifices et pris des risques professionnelles pour disputer ce tournoi zonal. Ce fut tr ?s dur ? supporter.

Mais revenons sur les circonstances politiques, il ne faut pas oublier que la veille meme de notre d ?part, le Parlement Marocain publia un communiqu ? virulent contre la Libye. J’ai subi des pressions familiales ?normes pour renoncer ? ce voyage. J’ai essay ? de faire revivre l’ambiance g ?n ?rale sans trop de d ?tails, et d ?crire symboliquement, la terrible solitude ou on se trouvait.Certes, Il y’avait parmi les ?ch ?philes libyens, d’ ?minents universitaires et d’arbitres loyaux.Mais leurs voix ?taient inaudibles, ?touff ?es. Mon intention n’est nullement de provoquer un discussion ? caract ?re politique, donc je me contente de ces propos.

Quant aux titre de MI & Maitre Fide d ?croch ?s lors de ce Zonal. Personnellement je poss ?de mon attestation sign ?e officiellement par F.Olafsson ( Pr ?sident de la FIDE) en 1982 au nom de M.RIAN, ainsi que le badge comportant le titre de MI. Si mon nom ne figure pas actuellement parmi la liste des titr ?s marocains, c’est peut ?tre parceque je suis consid ?r ? comme un joueur inactif.Je ne suis vraiment pas au courant du probl ?me de Monsieur Elamri, victime une fois encore, de l’impr ?cision concernant l’ ?criture de son nom.Je crois qu’il peut toujours contacter la FIDE, par le biais de la FRME, pour remettre les choses en ordre.Ce genre de titre, ? l’inverse d’une performance Elo, est donn ? ? vie.

Enfin, il faut souligner, que malgr ? les critiques adress ?es aux instances charg ?s de la gestion des ?checs nationaux, et tout particuli ?rement ? la F ?d ?ration actuelle,( C’est l ? un d ?veloppement tout ? fait naturel, dont personne ne peut pr ?tendre la paternit ? !) Les jeunes joueurs ont maintenant plus de possibilit ?s de disputer des tournois internationaux et ?panouir leurs talents. pour illustrer un peu cette diff ?rence , je vais citer l’exemple des olympiades :

1- Olympiade de Malte (M ?diterran ?e) 1980. Le maroc est absent faute de moyens financies.Toute l’ ?quipe nationale fut priv ? de ce rendez vous bi-annuel incontounable (Ouannich, M Rian, Sbia, Ait Hmidou, zahraraoui, Majdoubi).

2- Olympiade de Lucene Suisse 1982. La Fd ?ration ( qui vivotait alors n budgt annuel de 60.000 dhs) ne peut garantir la participation. On propose, Sbia et moi conjointement, de payer nos billets d’avion.proosition refus ?e.

3- Olymiade de salonique, Gr ?ce 1984. Participation in extremis.(Ait hmidou, Skalli, Chorfi, Rian K., Zahraoui).

4- Olympiad de Dubai, Emirates 1986. La meilleure c’est vrai.Mais les Emirates se chargeait de tout. Le Maroc set pr ?sent avec la plus petite dl ?gation ( Arbouch, M.Rian, Skali, Chorfi, Belarej, Majdoubi & BaKali : pr ?sident, capiatine et congresiste).La f ?d ?ration avait la possibilit ? d’envoyer plusieurs arbitres et une selection f ?minine.Elle ne l’a pas fait pour des raisons dont l’ ?vocation d ?passe le cadre de cette intervention.

Merci et A Bientot

Logo de Elamri Abdelhafid
lundi 4 juillet 2005 à 21h58, par  Elamri Abdelhafid

pardon, j’ai oubli ? de pr ?ciser que mon titre de MF ne figure pas dans la liste, car mon nom a ?t ? donn ? differament par les organisateur libyens qui prennaient tout en Arabe, c’est ? dire comme ?a : AMRI ABDULHAFID, et deuis 1982 je n’ai trouv ? l’occasion de rectifier !

Logo de Elamri Abdelhafid
lundi 4 juillet 2005 à 21h48, par  Elamri Abdelhafid

Bonjour tout le monde L’initiative de M. Med Moubarak Rian m’a fait revenir en arri ?re 24 ans, pour revivre quelques moments difficiles ? juger, car il y avait le cot ? panique que nous vivions dans une ?poque de la vie de la Jamahiriya ou ? les Communes R ?volutionnaires r ?gnaient plus que le gouvernement, et l ?, il faut vraiment faire gaffe, car il ?n’y a pas de lois, mais juste les relations de forces entres les grandes personnalit ?s du pouvoir ! Il faut avouer tout d’abord que nous avons ?t ? bien accueillis, meme les billets d’avions ?taient offerts par la f ?d ?ration libyenne des ?checs, sauf que des nouveaux leaders de la f ?d ?ration libyenne des ?checs de l’ ?poque voulaient pr ?cipiter la r ?volution Arabe et Africaine ? partir des ?checs. Mais il faut rendre un grand hommage ? la f ?d ?ration libyenne et aux autorit ?s qui ont marqu ? les ?checs mondiales quand m ?me, gr ?ce ? une lutte acharn ?e et co ?teuse pour casser le r ?gne Isra ?lite sur la FIDE, car il y avait un article dans les r ?gles de la FIDE qui disait que tout pays d ?sirant organiser une manifestation de la FIDE (Olympiades, Inter zonaux, Championnats du mondes...) doit imp ?rativement convoquer tous les pays membres de la FIDE, y compris ceux qui sont en ?tat de guerre avec !!!! et gr ?ce ? cette lutte bien r ?ussite depuis l’AG de la FIDE en Suisse en 1982 (une ann ?e apr ?s le zonal de Tripoli !) la f ?d ?ration des Emirats Arabes Unies des Echecs a pu organiser en 1986 le 1er Olympiade sur une terre Arabe !!! d’ailleurs le meilleur de tous les temps ! Revenons au zonal de Tripoli 1981, c’est difficile de d ?crire exactement ce qu’on a v ?cu, il y a d’abord une chose importante ? ?claircir, les interventions des grands leaders (dont un g ?n ?ral) de la f ?d ?ration libyenne des ?checs ?taient dans les domaines de la politique ?chequ ?enne Arabe, Africaine et mondiale, c’est- ?-dire qu’ils n’avaient rien ? voir avec ce qui c’est pass ? autour de ma derni ?re partie contre le libyen Mejbari, celui-ci ?tait entour ? par les siens (agents bien plac ?s dans l’ ?tat et qui appartenaient ? sa r ?gion g ?ographique de l’Est, qui voulaient co ?te que co ?te que leur concitoyen d ?croche le titre de MI, les journaux de la matin ?e ont d ?clar ? : ? Rien que le Marocain Elamri pour que Mejbari d ?tient le 1er titre MI ? la Jamahiriya ?, ce qui n’a pas plu aux sympathisants (aussi bien plac ?s dans l’ ?tat) de l’autre lybien qui repr ?sentait la r ?gion de la capitale et qui a abandonn ? le zonal ? partir de la 8e ronde ! et c’est ce qui m’a sauv ? et permis de continuer ma partie sans crainte ! Bien sur nous n’avons pas ?t ? entra ?n ?, laiss ?s ? notre sort sans aucune aide de la f ?d ?ration ... Mais une autre chose qui m’a d ?favoris ?e et que M. Rian n’a pas soulev ?e, c’est que j’ai re ?u la convocation 24 h avant le vol, (Mohsine qui ?tait prioritaire selon le classement du championnat, n’a pas pu avoir son passeport ? temps, car ? l’ ?poque c’ ?tait tr ?s tr ?s difficile d’obtenir le passeport ! et je n’ai pas pu avoir une autorisation de cong ? exceptionnel, donc j’ai d ?cid ? de faire ? abandon de poste ? mais depuis notre arriv ?e ? Tripoli, et pendant 21 jours, je ne pouvais dormir avant l’aube, j’avais peur de perdre le travail que je venais d’accrocher ! ce qui a bien d ?rang ? M. Rian qui aimait dormir dans l’obscurit ?, alors que moi j’avais besoin de lumi ?re pour lire pour me distraire !!

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Abdelaziz Onkoud</FONT >
lundi 4 juillet 2005 à 18h12, par  Abdelaziz Onkoud

Bonjour Moubarak !

J’ai d ?gust ? avec beaucoup de plaisir ton article riche de rebondissements, je vais commencer par faire des remarques pour les diff ?rents points soulev ?s dans ta fabuleuse dissertation.

1-Longueur du tournoi :

Ce genre de syst ?me en disparition, (grand nombre de rondes) me fait tout simplement r ?ver , je n’ai pas eu l honneur de jouer plus de 11 ronde, enfin dans les olympiades (12 parties mais pas de mani ?re continue), j’ai jou ? plus, j’imagine la grande ?nergie avec la quelle , on peut entamer ce genre de tournoi.

2-les pressions :

Je connais les p ?rip ?ties de quelques championnats du monde , par exemple Karpov contre kortchnoy, dans l excellent livre ? ? l artiste contre l ordinateur ? ? et le fameux Vladimir Zoukhar, le psychologue qui d ?range Kortchnoy , sans oublier les nouvelles tristes qu a re ?u Kortchnoy ( que sont fils est fusill ? !), quand je lis les pressions des agents secrets libyens , cela est tout simplement hallucinant, aussi m ?langer sport et politique. Une m ?thode r ?volue qui s ?vit encor malheureusement dans le milieu sportif.

3-le titre de ma ?tre international

Il faut tout simplement contacter la Fide , pour savoir comment ton titre et aussi celui ton fr ?re Kacem ne figure plus dans les tablettes dans la liste des Elo, est ce que c est d ? car tu ne figure pas sur la liste Elo ?, le mieux est de nouer le contact avec les responsables des Titres, pour r ?gler ce probl ?me le plus vite possible.

4- Notre int ?grit ? territoriale

Je suis quotidiennement ce dossier, et j’en veux grave notre voisin et fr ?re l Alg ?rie (et l ? je parle des dirigeants et non du peuple avec qui on s entend merveilleusement) de mener une politique anti-marocaine, une politique il cautionne et gaspille par l occasion les ressources du peuple alg ?rien , en armement et aussi en poussant des pays qui n’ont aucun d’int ?r ?t ? se rallier avec eux (ex : Kenya derni ?rement) , je saisis l occasion pour affirmer que Maroc Echecs est derri ?re notre roi pour d ?fendre notre int ?grit ? territorial de tanger ? lagouira !

Et vive le Maroc

Logo de Tissir
lundi 4 juillet 2005 à 18h11, par  Tissir

Salam Alikom,

Je vous remercie Mr Moubarak d’avoir partag ? avec nous vos m ?moires et on aimerait bien savoir plus sur l’histoire des ?checs marocains et de la partager avec nous, car de ma part je connais peu, vraiment tr ?s peu !

En faite je lance un appel ? toute personne qui peut nous d ?voiler la richesse de notre pass ? aux ?checs et d’ailleurs je saisi cette occasion pour remercier Mr Zitane de nous avoir fait voyager avec les ?quipes marocaines aux olympiades des ?checs, Un Grand Merci.

Mohamed Tissir

lundi 4 juillet 2005 à 17h05

merci infiniment cher Moubarak de nous faire partager tes souvenires

Amicalement

Brèves

21 septembre 2006 - Historique des matchs pour le titre mondial

A deux jours du match de réunification que nous attendons tous, qui opposera le champion du (...)

Navigation