Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

Presse : La démission dans la presse nationale

jeudi 10 mars 2011
par Youssef BOUKDEIR
popularité : 2%

Le quotidien Bayane Al Yaoume paru ce jeudi 10 mars 2011 commente la démission d’Abdelmajid Mounib qu’il qualifie d’une démission inattendue ; le journal qui cite maroc-echecs.com source de l’information n’explique pas les causes de cette démission mais souligne que les multiples manœuvres d’Amazzal sont derrière cette démission .

Contacté par le journal ; Elamri Abdelhafid déclare que cette démission n’est pas tout à fait inattendue vu l’incompétence de Abdelmajid Mounib à diriger la fédération et la pression exercée par Mustapha Amazzal qui ne cache pas son intention de revenir à la tête de la fédération ; Elamri réitère ses accusations contre certains fonctionnaires du Ministère de la Jeunesse et des Sports qui ont soutenu leurs collègue Mustapha Amazzal et son candidat Abdelmajid Mounib lors des élections du 10 Mai 2009 lorsque 12 clubs sans récépissé légal ont été autorisés à participer au vote .

Elamri Abdelhafid a aussi déclaré que la majorité des clubs refusent avec force le retour d’Amazzal à la fédération pour deux raisons : son mandat catastrophique et le fait qu’il est un fonctionnaire du ministère de tutelle ; Elamri n’exclut pas que des présidents des clubs iront jusqu’à organiser des sit-in devant les sièges du ministère et du comité olympique national pour exprimer leurs colères face à l’indifférence du ministère

Bonne lecture



Commentaires

Logo de Pierre Beiso
mercredi 16 mars 2011 à 19h40, par  Pierre Beiso

Les seuls titres qui représentent encore quelque chose au Maroc sont les titres de maître et pour ce qui est des titres de champion,l’on retiendra les titres extérieurs,Arabes et Africains, et de champion du Maroc d’avant l’époque Amazzal(avec Mokhles Adnani comme exception car il le mérite).

Mais côté arbitrage , c’est la catastrophe, il n’y a qu’à voir comment nos arbitres s’éloignent d’une table qui rentre en "zeitnot chaud",car ils craignent de juger à partir de leurs propres observations.

Pour ce qui est de nos arbitres internationaux je ne me prononce pas , car j’ignore comment ils le sont devenus et je n’ose pas poser la question.

Concernant les organisateurs , je me souviens qu’Amazzal avait postulé pour cette "qualif" auprès de la FIDE.

Bon,maintenant concernant les titres remportés par les clubs,que penser d’un club qui s’appuie sur seulement quatre joueurs ?

On se croirait dans le football professionnel,alors qu’un club d’échecs devrait pouvoir aligner une dizaine d’équipes,pour autant de compétitions diverses:adultes,Jeunes,mixte,par équipes de quatre,huit,douze,plus des coupes.

Cette taille trop maigre est vraiment un problème qui s’ajoute au manque d’argent et de local.

Comment veux-tu qu’ils ne soient pas jaloux ?

__ Pierre BEISO.

Logo de El amri
mercredi 16 mars 2011 à 16h22, par  El amri

désolé pour le ton fort, mais il faut dire que la majorité du "peuple des échecs marocains" visé par mon commentaire a dépassé toutes les bornes, laissant passer de bonnes opportunités pour sauver les échecs maroacins, des occasions en or, notamment celle de la présence actuelle de M. Houari qui porte un très bon projet pour développer les échecs marocains et bénéfique pour les clubs marocains à condition de remplir un minimum d’effort !

Et biensur, pour quelqu’un qui dévoile les faiblesses des responsables "voteurs" est très conscient qu’il n’a pas sa place dans leur satisfaction !! Heureusement que le monde de Dieu est assez large pour qu’il soit envisagé par tout mi doué !

Mais mon grand respect à des personnes honnêtes et crédibles aux échecs marocains reste intouchable !

Logo de El amri
lundi 14 mars 2011 à 17h56, par  El amri

Cher ami Pierre !

Merci pour ton intervention !

Mais !

Il faut te mettre à l’évidence que LES MAROCAINS dans leurs majorités n’admettent pas à ce que quelqu’un soit autonome dans ses pensées, à ce qu’il les dépasse et dévoile leur incapacité !

Les MAROCAINS dans leurs majorités n’acceptent pas à ce qu’un des leurs sois multi présent, dans notre cas : joueur de calibre international, avec le premier titre de MF, arbitre national, puis arbitre international, journaliste des échecs, producteur d’émission télévisée en 1985, entraineur avec ses filles avec plus de 30 titres nationaux et internationaux, organisateur de tournois nationaux et internationaux, auteur de livre de haut niveau, conférencier, arbitre parmi l’élite mondial au Gibraltar Festival... Qu’attends tu de personnes mi-doués ? arrivistes et psychopathes ?

Ne t’en fais pas mon ami, je n’ai pas besoin de poste pour être ce que je suis !!!! même en dehors des échecs je suis bien accueilli ! vice président de la fédération Royale Marocaine des cricket, Directeur du CD de l’ASS, membre du bureau exécutif de l’Association de l’Amitié Maroc-Russie, président de l’Ass Marocaine de la Promotion des Echecs..................

Et pour finir, ça commence à me dégouter les échecs marocains, avec ces enforés ! si j’existe encore, c’est juste pour éclaircir des choses, entre nous, ça ne mérite plus, malgré les efforts d’une petite minorité digne de mon respect !

Logo de Zoheir SLAMI
vendredi 11 mars 2011 à 15h20, par  Zoheir SLAMI

Trop c’est trop !

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a démontré encore une fois, par le discours tenu le 9 Mars Sa volonté de faire du Maroc un pays démocratique n’ayant rien à envier aux pays développés.

Des moins que rien, tel que Mustapha Amazzal, s’opposent à la Volonté Royale, en maintenant un régime totalitaire au sein de la Fédération Royale Marocaine des Echecs avec la bénédiction du Ministère de tutelle, qui par le biais de ses fonctionnaires relevant de la direction des sports et certainement d’autres départements, soutient depuis 2001 toutes les magouilles et autres infractions commises par Amazzal et compagnie.

Tout cela est aujourd’hui vu et su par tout le monde et particulièrement par les responsables du ministère de tutelle. Ils n’ont pas le droit de rester immobiles devant ces agissements qui ont mis à terre notre sport. Ce silence fait d’eux des complices de l’anéantissement qu’a subi la fédération.

C’est honteux !

Je joins ma voix à celle de Monsieur El Amri et j’adhère totalement et sans aucune réserve son idée d’organiser "des sit-in devant les sièges du ministère et du comité olympique national pour exprimer leurs colères face à l’indifférence du ministère", peut être que cela va sortir ce beau monde de sa torpeur. Torpeur qui n’a que trop duré.

Logo de Pierre Beiso
vendredi 11 mars 2011 à 13h14, par  Pierre Beiso

Pendant des années l’on ma chanté que tous les malheurs des échecs marocains étaient dus à El Amri.

Tous les malheurs et ils sont nombreux,divers et variés.

Ainsi parlaient les pro-Amazzal,mais aussi les membres de la défunte Opposition Démocratique.

J’avais beau opposer les résultats concrets d’El Amri,rien n’y faisait,c’était lui le coupable de tout.

Lorsque je posais la question de ses fautes,je n’avais pour réponses que des faits centenaires qui s’étaient déroulés dans des tournois dont on ne se rappelait pas le nom,sur des incidents qui n’ont pas laissé de traces.

Nous avons là la vieille histoire du bouc émissaire.

________________________________________________________

Amis marocains,vous avez été trompé.

Amazzal s’est moqué de vous,il vous a fait avaler toutes ses fautes en les attribuant à un autre : El Amri,toujours et encore El Amri.

La mort des équipes nationales:El Amri.

Le passif financier:El Amri.

La formation inexistante :El Amri.

L’arbitrage anéanti:El Amri.

_____________________________________________________________

Aujourd’hui,le rideau est tombé.

Quand je dis que le rideau est tombé, j’entends qu’aujourd’hui Amazzal ne transfère plus ses fautes à El Amri,car cela ne marche plus.

______________________________________________________________

La conséquence de tout cela est que l’on ne peut pas tromper tout le monde tout le temps et que le vrai coupable doit payer pour ses fautes,mais encore pour ses manoeuvres.

__ Pierre BEISO.

Brèves

14 août 2007 - Le tournoi des maitres dans la presse Marocaine

Quatre quotidiens Marocains ont publié une couverture avec photo sur le 2e Tournoi des Maitres (...)

Navigation