Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

Quand la "Fédération de Mounzal" veut jouer la Police Fédérale.

Chronique d’un sabotage manqué...
lundi 27 juillet 2009
par Mohamed Moubarak Ryan
popularité : 2%

La nature a horreur du vide, dit-on. Quelques semaines à peine, après le nouvel hold-up de la FRME survenu un dimanche de mai 2009, Monsieur Abdelmajid Mounib, sous la houlette de son maître à penser, son ancien patron le Marquis d’Amazzal, n’a pas trouvé d’autres préoccupations que de vouloir interdire sinon saboter, la 8ème Coupe de la ville de Chefchaouen, érigée, cette année, en Festival International d’Echecs.

C’est incroyable, voire insensé, car certains bonnes volontés s’attendaient surtout à recevoir un programme fédéral d’activités échiquéennes nationales plutôt étoffé, pour prouver que ce BF nouvelle version, n’est pas forcément dominé par le président déchu, suite à sa condamnation par la Commission d’Ethique de la FIDE pour falsification à grande échelle des normes d’arbitres internationaux... comme tout le monde le sait. On aurait pu tenter de tourner une page sombre de l’histoire de notre fédération. c’eût été plus intelligent de chercher la conciliation avec l’élite des clubs et joueurs marocains, toujours réticents quant à une possible entente avec Mounib et sa clique.

Trois jours avant le début du Festival International de Chefchaouen, alors que le comité d’organisation est en pleine préparation, Abdesslam Mouissou, Directeur du Tournoi, reçut un fax curieux, daté le 15 juillet 2009, signé Abdelmajid Mounib en sa qualité de président de la frme… le même document est posté à l’adresse e.mail d’Alouane Fannia et envoyé également par courrier express. Le machin en question fait part de l’étonnement du BF devant « l’intention » d’Alouane Fannia d’organiser un festival échiquéen international à Chefchaouen sans autorisation de la propre fédération ! et exige de se conformer strictement à la loi sur l’éducation physique et le sport, notamment l’article 20, et respecter les règlements des championnats nationaux en vigueur. Ce célèbre article, mal lu ou mal compris par l’équipe d’incompétents qui entoure le nouveau président fédéral, est pourtant clair et sans ambigüité : Il accorde aux fédérations « habilitées » l’exclusivité d’attribuer des titres officiels de champions nationaux ou régionaux, et de désigner les représentants du pays lors des compétitions officielles, au Maroc et à l’étranger …ni plus ni moins. Car le Dahir de 1958, portant sur les libertés publiques et la constitution d’associations, la principale référence en la matière est garant des droits de chaque association légalement créée, d’agir sans aucune restriction arbitraire ! Au Maroc, on n’est point obligé de demander, par exemple, l’autorisation du Ministère de la Culture ou de l’Union des Écrivains Marocains pour organiser une manifestation culturelle d’envergure, ni celle du Ministère de la J&S pour célébrer un meeting international d’athlétisme ou de disputer un tournoi de Foot en terre espagnole !

Enragé, paraît-il, par l’absence de réaction du Comité d’Organisation qui a d’autres chats à fouetter…, le BF entama alors une nouvelle tentative « musclée » pour saboter cette manifestation annuelle tant attendue par tous les échéphiles marocains et étrangers ! IL se dirigea, la veille du coup d’envoi, vers le Ministère pour demander renfort, par le biais d’un chef de service central, une sorte de «  petit chef dans la grande gare » afin d’influencer le Délégué Provincial de la J&S, et intimider le président du club organisateur... On est carrément sommé d’envoyer une demande officielle d’autorisation, sinon la Salle du Tournoi, la Maison des Jeunes aménagée à l’occasion, serait retirée ! Le Délégué a beau leur expliquer l’impossibilité de prendre une décision pareille, alors que toute la ville attend l’événement, et que cette grande activité sportive est liée depuis longtemps avec l’histoire sportive de Chefchaouen, et porte exclusivement son nom !, d’autant plus qu’elle est programmée dans le cadre des festivités célébrant le 10ème anniversaire de l’intronisation de SM le Roi Mohammed VI !

Cloué au pilori par cette réponse ferme, et court-circuité par l’imminence de l’heure de l’inauguration, Mounib & Co, sollicite, quémande même, la matinée du 20 juillet , un petit bout de papier comportant une seule phrase …l’autorisation de la fédération serait immédiatement envoyée à Alouane Fannia aussitôt la demande reçue ! Peine perdue, car si cette fédération amzalienne, version Mounib, cherche une certaine reconnaissance , elle n’aura jamais un brin de légitimité avec de méthodes pareilles !

Si ce stratagème leur a réussi quelque part, je voudrais rappeler à messieurs les saboteurs que nous sommes à Chefchaouen…pas dans une république bananière !



Commentaires

Logo de Youssef BOUKDEIR
vendredi 31 juillet 2009 à 05h31, par  Youssef BOUKDEIR

لا شيء يظهر في الأفق ، تصريحات السيد عبد المجيد منيب التي غطت صفحة كاملة من جريدة رسالة الأمة أيام قليلة بعد طبخة 10 ماي 2009 ليست سوى شعارات للإستهلاك المجاني ، أو ربما كان فعلا صادقا في نواياه لكن ليس حرا في إتخاذ أي قرار دون الرجوع إلى الرئيس السابق الغير المأسوف على رحيله . هذا ما يتأكد للمتتبعين يوما بعد يوم ؛ فعوض مبادرات شجاعة تصب في الصالح العام و القطيعة مع الأسلوب السلطوي المتجاوز فالعكس هو ما نشاهده ,رسائل ظاهرها طلب إستفسار و باطنها تهديد ، كان على الجامعة أن تهنأ السيد عبد السلام و تنوه بعمله الجدي ، و قبل شفشاون توصل السيد أحمد حجاج رئيس العصبة الشمالية بإستدعاء عاجل لمقر الجامعة لإخضاعه للمساءلة حول نشاط عصبته التي قررت بأغلبية أعظاءها كسر الجمود الرياضي على صعيد جهة الشمال , السيد محمد لامطي بدوره ما فتىء يتوصل بإستفسار تلو الآخر لا لشيء سوى لإرضاء عدوانية الرئيس السابق . الخلاصة : ثلاثة أشهر مرت على طبخة 10 ماي لم ينظم المكتب الجامعي سوى بطولة متواضعة واحدة يتيمة ،تصنيف الاعبين ما زال محجوز ا، الأبطال الشباب حرموا من المشاركة في البطولة العربية و الإفريقية ، علي صبار ما زال تحت الإقامة الإجبارية ،،السؤال : ما رأيكم أيها السادة رؤساء الأندية التي ساهمت في طبخة 10 ماي 2009 ؟

Logo de BEISO Pierre.
jeudi 30 juillet 2009 à 20h45, par  BEISO Pierre.

AMAZZAL récidive donc par une mise en demeure,en date du 22 juillet,avec fixation d’un délai de réponse à 15 jours.

Maître Moubarak RYAN,en grande forme,parle désormais de maladie,de pathologie......je partage sa vision clinique.


En préambule,je vous propose comme thèse de départ, l’idée selon laquelle c’est AMAZZAL qui est derrière cette tentative de récupération du Festival International de CHEFCHAOUEN,même s’il n’a pas osé le faire les années précédentes.

AMAZZAL voit les manifestations traditionnelles de la FRME diminuer et CHEFCHAOUEN grandir,il a décidé d’agir en décrétant un monopole fédéral sur tout ce qui bouge dans les échecs.

A ce titre,le tournoi de BENSLIMANE était révélateur de cette nouvelle option. En effet,dans un milieu hostile,face aux exclus,nous avons vu arriver un AMAZZAL en commandeur d’un MOUNIB ostensiblement à ses ordres,comme pour nous délivrer un message.


Nous connaissons tous le contenu de l’article 20 de la loi sur l’EPS,sur lequel s’est appuyé AMAZZAL pour revendiquer sa paternité sur le Festival de CHEFCHAOUEN dans son avant dernier courrier,lui aussi le connaît parfaitement,mais a décidé de sortir du chemin de la raison pour établir son empire virtuel. C’est là que se situe son point de rupture névrotique avec le réel.

L’univers mental d’AMAZZAL a basculé,il n’est plus le chef "DEVANT",il est le chef "DERRIERE",il ne peut plus trôner dans sa Fédération car son administration l’en empêche,il en souffre terriblement mais ne s’en plaint pas,au contraire,il tient en laisse courte ses subordonnés, qu’il accompagne dans les coups durs,avec obligation pour ces derniers de manifester envers lui une attitude déférente et soumise.

AMAZZAL a été touché physiquement par ses épreuvres en peu de temps et comme les causes de sa transformation physiologique persistent,son dépérissement continue.

Jamais l’expression "se ronger de mauvais sang" n’aura été aussi vraie.

Nous assistons là à un drame personnel et sans issue. Sans issue,parce qu’AMAZZAL ne peut pas quitter la partie au risque d’être appelé en responsabilté et en comblement de passif. Libéraliser,s’ouvrir à l’Opposition provoquent la mort violente de chaque dictature,AMAZZAL le sait,seule la répression lui permettra de tenir encore un peu.


Je me garderai bien d’avancer aucun avis dans ces colonnes, concernant ce qu’il y a lieu de faire,mais je vais appeler CHEFCHAOUEN.

Pierre BEISO.

jeudi 30 juillet 2009 à 19h02

En attendant d’autres âneries de ce genre, il faudrait seulement lui rappeler la citation du réalisateur français Claude Chabrol et le laisser nous amuser puisqu’il a du temps libre et que tout marche comme sur des roulettes au sein de le FeRME. La voici. La bêtise humaine (mounibienne) est infiniment plus fascinante que l’intelligence. L’intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n’en a pas.

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Mohamed Moubarak Ryan</FONT >
jeudi 30 juillet 2009 à 12h31, par  Mohamed Moubarak Ryan

Bonjour à tous ;

Décidémment "Mounzal" et sa bande ont trouvé un hobby estival intéressant en l’absence de toute activité fédérale ; en quête d’une légitimité perdue. A peine son misérable tentative de saboter la 8éme Coupe International de Chefchaouen échouée, ce BF nouvelle version persiste et signe.Il vient d’adresser une nouvelle lettre dat"e du 22 juillet 2009, exigeant d’Aloune Fannia de lui fournir , dans un délai de 15 jours,des explications à propos de cette manifestation international dont la bande fédérale de Mounzal s’arroge le droit d’autoriser, de parrainer, et pourquoi pas d’organiser en lieu et place des intéressés. Sinon...

L’absurdité humaine n,ayant guére de limites, Ce comportement, pour le moins pathologique, devra être traité par des psychiatres confirmés. Et - pourquoi pas - en recourant au vertus traditionnels de "Bouya Omar".Car cette équipe mounibienne est vraisemlablemet dominée par la magie noire !

En attendant la gaffe suivante...à bientôt !

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Mohamed Moubarak Ryan</FONT >
mercredi 29 juillet 2009 à 11h29, par  Mohamed Moubarak Ryan

Bonjour à tous,

Merci, Cher Lotfi, pour cette longue intervention qui étale des arguments très forts et développe plusieurs idées intéressantes, qui nécessitent une discussion plus approfondie .

Je me suis abstenu depuis quelques mois de commenter les péripéties d’une Fédération en chute libre:des espoirs déçus, des volte- faces continuels, dégradation des mœurs, et gestion catastrophique d’un mouvement d’opposition mal coordonné et d’un dynamisme stoppé net ! J’estime, donc, que tous mes écrits, nos écrits ont été sans conséquence sur le cours des événements...Cequi est souvent décourageant.

Je voudrais ajouter une toute petite chose, concernant ce sabotage manqué : Même Monsieur Amazzal, au faite de son pouvoir, n’ a pas osé faire des pressions pareilles pour interdire la Coupe de Chefchouen lorsque la Fédération en fut exclue dès la cinquième édition, pour carence de légitimité !! . Donc peut être Monsieur Mounib veut prouver qu’il peut dépasser son maître...

Bien cordialement

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Boujemâ Kariouch</FONT >
mercredi 29 juillet 2009 à 10h40, par  Boujemâ Kariouch

Bonjour à tous,

Si j’avais été à la place de Mounib, j’aurais saisi cette occasion en "or" pour envoyer mes "plus vives félicitations" aux organisateurs du Festival en louant leurs efforts à mettre sur pied une telle manifestation à l’occasion de la Fête du Trône.

Cela aurait détendu les relations et montré que Mounib n’est pas aussi faible qu’on le pense. Et peut-être qu’une petite ouverture, même toute toute petite, vers un dialogue serein en vu de trouver des solutions à rassembler notre communauté échiquéenne auraient pu voir le jour ensuite.

Mais bon avec des "si" et un "Mounib" sourd, ce n’est pas demain la veille qu’on aura de telles initiatives sages.

Boujemâ Kariouch

Logo de BEISO Pierre.
mercredi 29 juillet 2009 à 08h45, par  BEISO Pierre.

Merci de nous exposer par le détail cette tentative fédérale de capter le joyau des manifestations échiquéennes marocaines,le Festival International de la ville de CHEFCHAOUEN.

Analysons.

Le juridisme de la missive fédérale est la marque d’AMAZZAL,qui d’autre que lui aurait pu tenter d’interpréter l’article 20 de la loi sur l’EPS, pour en extraire une prérogative de la FRME ?

Je remarque aussi qu’aprés les manoeuvres ayant échoué contre le mur de silence Chefchaouni,AMAZZAL s’effondre,implore lamentablement.

La voix du maître n’ayant pas obtenu la moindre réponse,AMAZZAL se transforme en mendiant : " Par pitié,reconnaissez moi !"

Ce besoin insensé de reconnaissance,cet oubli du ridicule,c’est encore la marque d’AMAZZAL,tout homme normal n’irait pas mendier une petite faveur auprés de celui qu’il vient de menacer de toutes les foudres de l’enfer.

Cette perte de conscience de la réalité,ce brusque glissement du maître au mendiant , démontrent infaillliblement que l’individu n’a plus notion de sa position par rapport aux personnes auxquelles il s’adresse.

Le 10 mai,lors de l’A.G,par ses injures répétées et son agression physique,nous avions aussi sur le sujet AMAZZAL cette perte de conscience de la réalité civile et de sa position fonctionnelle dans le monde échiquéen marocain.


Aprés le constat que nous venons de faire,nous qui sommes les adversaires d’AMAZZAL,j’imagine ce qui doit traverser les cerveaux de ses hommes de paille les plus proches.

Nous aurons une pensée émue pour les MOUNIB,ROCHDY,TAKKIDINE et consorts,eux qui n’existent sur la scéne échiquéenne marocaine que pour leur seule fidélité à un homme qui a dû leur faire signer des centaines de torchons de papier tout blanc.

En effet,nous imaginons ces hommes,désormais acteurs et complices de fraude électorale,devant le spectacle de leur maître à la dérive,blessé par sa mise au placard par sa propre administration,obsédé par son "autoréhabilitation" à base de témoignages tardifs et complices dans l’affaire des falsifications de l’arbitrage marocain ;leur maître,cet AMAZZAL dont les bases électorales ne sont plus qu’un tas de Présidents de clubs préfabriqués et achetés,pour lesquels nous aurions du mal à trouver le moindre talent.


Je suis heureux de retrouver la plume de Maître Moubarak RYAN,qui nous manque cruellement,et je salue la longue réponse de mon ami Lotfi.

Pierre BEISO.

Logo de Lotfi Atoubi
lundi 27 juillet 2009 à 09h58, par  Lotfi Atoubi

Alors là ! Messieurs Mounib et compagnie, je vous dis Bravo.

Comment voulez vous que je vous soutienne après cette affaire mesquine, est ce que vous êtes tellement idiots à ce point ?

Il y a des niveaux d’incompétence, mais dans ce cas précis vous avez touché le fond, vous vous êtes non seulement décorés de titre d’idiotie caractérisée mais aussi d’incompétence confirmée, et c’est désolant, que puis je faire pour vous ?

Qu’avez vous cherché à atteindre par cette action, que toute personne sensée qualifierai de "sous développée", " d’ânerie " ?

A faire valoir la place de la FRME dans la scène échiquiéenne marocaine ? ou bien freiner la course de ceux qui vous devancent dans l’organisation de manifestations de qualité et de renommée nationale et internationale ?

Ce que retiennent les joueurs des Clubs qui vous soutiennent et qui ont participé à cette manifestation, c’est que vous avez cherché à les empêcher de jouer aux échecs !

Est-ce cela votre mission ?

Je crois que vous avez mieux à faire, et c’est en ami indulgent que je vous lance un appel de ce site tolérant et ouvert à tous :

Redorer le blason de la FRME passe par l’organisation de manifestations échiquiéennes de qualité, qu’elle qu’en soit l’origine. Et vous en tant que BF vous devez féliciter toute action qui essaie de tirer les échecs de la boue, dans laquelle vous les avez enfoncé, directement ou indirectement.

Loin de moi l’idée de vous attaquer verbalement, mais je vous dit la vérité toute crue pour que vous vous réveillez un tant soit peu, et il n’est jamais trop tard pour bien faire.

M Janati vous a offert d’organiser une manifestation d’une journée qu’on a applaudit tous, alors ne faite pas honte à ces gens qui essaient de vous aider à remonter la pente.

Vous savez que ceux qui sont dans l’opposition au delà du faite qu’ils ne reconnaissent pas l’issue du vote de l’AG, pour des raisons techniques, soutiennent que le président et le BF ne peuvent remplir les conditions minimales nécessaires pour représenter les Clubs marocains sur le plan national et international.

Les arguments qui sous tendent cette thèse peuvent être résumés, pour l’essentiel, à ce qui suit :

La présidence manque de relationnel pouvant drainer des Sponsors,

La composition du BF n’aidant pas, pour combler le premier handicap représente des clubs de seconde zone sans réel potentiel de joueurs d’un haut niveau, ce qui reflète l’horizon dans lequel peut se mouvoir la FRME dans les quatre année à venir :

Pas de représentation internationale du Maroc, pas de sponsors pour les meilleurs joueurs marocains, pas de Tournois d’envergure pour récolter des normes...

La vision actuelle brumeuse et opaque se manifeste par des cris cris, du genre : pas de subvention, des dettes... ;

Aucun plan d’action avec une programmation savante n’a pu émerger des cerveaux de "nos dirigeants".

NB : Ce n’est pas une critique mais c’est un constat, personne ne peut trouver sur le site officiel de la FRME un PA répondant à la Question : Qui va faire Quoi ? Quand ? et Comment ? ;

Les Clubs qui embrassent la politique fédérale ne peuvent, réunis tous ensemble , organiser un Tournoi comme celui de Chefchaouen, par exemple.

l’ombre de l’ancien Président plane sur le nouveau, d’où la difficulté de voir et de prévoir ce que veulent les Clubs et les joueurs et d’embrasser la politique nationale en matière d’éducation physique et du sport. Et se rapprocher de l’élite échiquiéenne marocaine est l’une des conditions sine qua non pour se faire.

En bref, tout ce que doit faire le président et son BF , c’est de devoir agir pour réfuter ces arguments objectifs et de se rapprocher de l’élite marocaine et de se défaire du joug de l’ancien président, de féliciter toute action novatrice et de demander des excuses à ceux qui ont subi du tort de l’ancienne équipe dont l’actuelle a hérité, et ceci nécessite un courage qui j’espère existe et ne demande qu’à se confirmer, sans attendre rien en retour.

En attendant, et au nom des saints d’esprits et de ceux qui sont attirés, bon gré mal gré, par la nuit sombre des ténèbres qui refuse de se lever, je demande pardon aux Chefchaounis pour les bêtises commises au nom de notre Fédération contre nos joueurs et notre noble jeu dans le seul but rancunier de mettre fin à toute activité culturelle et sportive dans notre beau pays.

NB : Si ce n’était pas leur but escompté et qu’il ne cherchait que d’avoir une légitimité et un bout de papier de chez les Chefchaounis , ils auraient dû réfléchir par deux fois avant de prêter le flan aux magouilles, car le savoir être et le savoir faire doivent exister dans une équipe qui se veut être légitime et reconnue en tant que telle.

Brèves

8 mars 2012 - Conférence de Presse Lundi 26 Mars 2012

Tous à vos agendas. « Lundi 26 Mars 2012 », Hôtel « Hyatt Regency » à Casablanca, 20 à 30 (...)

18 juin 2011 - La ligue Nord Ouest soutient la candidature de Mr Ahmed Yacoubi à la Présidence de la FRME

Réunis le Vendredi 17 juin 2011 , le comité de la ligue nord ouest et après un débat fructifié (...)

6 novembre 2008 - لا تجتمع أمتي على ضلال — حديث شريف

الإجماع الذي حصل يوم 02 نونبر 2008 له دلالات كثيرة أهمها أن مسؤولو الأندية الوطنية على قدر كبير من الوعي (...)

28 juillet 2008 - Championnat Arabe junior

On vient enfin d’annoncer sur le site www.frme.org la liste officielle de nos jeunes (...)

11 juin 2008 - حلة جديدة لموقع الجامعة الملكية المغربية لشطرنج Le site fédéral revient avec un new look

الموقع الجديد لل ج.م.م.ش و في حلة جديدة جاء لينفي الأنباء التي تحدثت عن وضع الجامعة لموقعها الرسمي في المزاد (...)

Navigation