Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

Que sera cette nouvelle année 2009 pour la FRME ?

Je reste optimiste malgré tout !
jeudi 8 janvier 2009
par Boujemâ Kariouch
popularité : 1%

GIF - 15.6 ko Que sera cette nouvelle année 2009 ?

Oui, que sera cette nouvelle année 2009 pour les échecs marocains ? Bonne (enfin !), ou, (encore) mauvaise. Comme en 2008 ?

Sera-t-elle "l’année de la vérité ?"

Logiquement cette nouvelle année sera bonne !

Sur quoi, je me base pour étaler cette affirmation qui peut paraître par trop optimiste au moment ou le blocage de la fédération reprend son cours ?

En vérité, je ne sais pas, car je ne suis pas devin. Mais dans la logique inébranlable que suivent les choses et les hommes de ce monde, le bien fini toujours pas l’emporter contre le mal.

C’est peut-être léger ce que je dis, je risque de paraître naïf sur les bords. Mais c’est suffisant pour que je sois optimiste pour cette année 2009 que je pense être propice et mûr en faveur de la libération totale de la fédération.

JPEG - 9.3 ko Je suis persuadé que quoiqu’ils fassent, ils rendront finalement des comptes et disparaîtront dans l’oubli de la honte. « Ils » ce sont, vous vous en douter, l’ex-président démissionnaire et ses complices du soit disant bureau fédéral qui ne représente que lui-même.

En dépit des apparences et de ce que l’on peut en dire, ils ne peuvent pas échapper aux graves accusassions de falsifications, d’abus dans gestion fédérale et dans la finance publique.

Qui peut imaginer qu’ils resteront impunis dans le Maroc d’aujourd’hui avec tout ce qui pèse sur eux comme abus graves ?

Qu’ils ont commis pendant une période ou ils ont crée un « environnement » sur mesure où ils se croyaient tout se permettre, jusqu’à écraser les voix qui commençaient à s’élever contre « les lacunes » qui naturellement apparaissaient de cette « liberté totale » de gérer la FRME comme une ferme.

Des abus qui touchent le pénal, chers lecteurs, ce n’est pas rien. 2009 sera nécessairement pour eux l’année de la justice, l’année du tribunal.

L’année, aussi, du soulagement pour ceux qui ont lutté avec détermination et sans concession contre la dépravation continue de notre sport.

GIF - 9.7 ko La problématique fédérale a, heureusement, un caractère ouvert et public qui fait que des comptes doivent être obligatoirement rendu à la collectivité nationale et échiquéenne. Elle donne également une image terne de notre sport au niveau international.

GIF - 22.4 ko Les nombreuses manœuvres qu’ils s’acharnent à construire pour reprendre le contrôle de la fédération afin d’étouffer les scandales apparus et ceux qui pourraient apparaître (en connaissance de cause), ne sont que des tentatives qui retardent l’échéance inévitable.

JPEG - 9.3 ko Y-a en marre !!!

Disent les clubs, les joueurs et les cadres. Hicham Hamdouchi, notre unique grand maître qui contribue pour une grande part au classement du Maroc en 2ème position des pays arabes après l’Egypte dans le classement mondial de la FIDE, avoue sa lassitude et décide de rejoindre la liste française. D’autres joueurs de cette élite qui font notre fierté à l’étranger vont sans doute suivre cette démarche regrettable pour notre pays.

Que peuvent-ils contre ce qu’ils ont semé ces individus qui se sont fait rattrapé par leur propre gestion d’un autre âge ? Rien ! Ils ne peuvent rien contre toutes les preuves qui se sont accumulées contre eux.

Pour tout ce que je viens de rire, ils n’en n’ont pas pour longtemps pour s’effacer. A condition de ne pas les lâcher ! Car c’est de l’honneur de notre sport qu’il s’agit.

S’ils se croient fort pour retourner la situation définitivement en leur faveur, moi je leur dit : « Les clubs se sont réveillé ce 2 novembre 2008 à Salé. »

C’est le commencement de la fin, leur fin.



Commentaires

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Mohamed Moubarak Ryan</FONT >
jeudi 8 janvier 2009 à 17h00, par  Mohamed Moubarak Ryan

Bonsoir Monsieur Boukdeir,

De quelle assemblée vous parlez ? Celle décidée, programmée et convoquée par Monsieur Mounib et sa clique le 18 janvier 2009 à la Casablanca ? La présence des clubs marocains dans cette nouvelle mascarade, quels que soient les motifs sous entendus et objectifs visés, constitue une capitulation pure et simple et une reconnaissance de facto à ce bureau fédéral qui ne représente plus personne après l’Assemblée Générale du 2 novembre 2008.

Alors si Monsieur Amazzal, veut récupérer son siège perdu, à force de scandales, de magouilles, de falsifications, et de détournement de fonds, il n’a qu’à se réunir avec ses siens, à la Casablancaise, chez soi ou ailleurs. Qu’il ouvre la porte ou la ferme à sa guise...L’essentiel est de ne pas cautionner les manœuvres de cette junte par une présence naïve, illogique et en contradiction flagrante avec les décisions prises par la majorité des clubs nationaux le 2 novembre à Salé.

Je prie Monsieur Boukdeir de clarifier son point de vue, car il se peut que j’ai mal interprété son message. Bien amicalement, et merci !

Logo de Youssef BOUKDEIR
jeudi 8 janvier 2009 à 14h40, par  Youssef BOUKDEIR

Le scénario que prépare le président déchu est le même appliqué le 20 Mai 2007 : « Anéantir « les opposants pour les empêcher de prendre la parole lors de cette assemblée générale. Sécuriser le lieu où se tiendra l’assemblée générale (forces de l’ordre, vigiles,…) Un tri des clubs pour réduire au maximum les vrais clubs qui n’acceptent pas le diktat Une fois le quorum atteint, il ferme la porte…etc. Il parait que ce président suspendu par la Fide, rejeté par la famille échiquéenne marocaine, poursuivi par la presse, impliqué dans des fraudes …ne veut tirer des leçons du passé (car juste après 20 Mai 2007, la Fide le suspend et il a été viré de la FRME), il parait aussi que ce président déchu ne veut pas comprendre que les choses ont changé depuis ce 20 Mai 2007, peut être aussi que le destin veut que la fin de ce personnage soit décidée au même lieu ou il a commencé ( la casablancaise ).

Logo de Boujemâ Kariouch
jeudi 8 janvier 2009 à 08h51, par  Boujemâ Kariouch

En dépit de tout ce qui se trame par le "bureau fédéral", poussé par l’ex-président et "soutenu" par le département de tutelle, en dépit de cette AG dont le but fondamental et de kidnapper ou de détourner la FRME vers cette minorité qui ne dit pas son nom.

En dépit de tout cela, je reste optimiste.

C’est peut-être naïf de ma part. Mais ce que je sais en mon fort intérieur, c’est que le "bureau fédéral" et son maître à penser finiront, naturellement, à baisser les armes. Combien de temps pourront-ils continuer à retarder ce que j’appelle : "Rendre des comptes" ?.

Boujemâ Kariouch

Navigation