Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

Sur de nouvelles bases ?

Hicham se livre à nos lecteurs !
jeudi 6 août 2009
par Boujemâ Kariouch
popularité : 2%

Les lampions se sont éteints sur le Festival International de la ville de Chefchaouen.

Le succès de cette manifestation fut somme toute naturel eu égard aux efforts fournis par les organisateurs aux niveaux de la participation qualitative et et celle quantitative.

Notre éternel et populaire champion marocain, le gm Hicham Hamdouchi a réalisé un parcours que l’on peut qualifier de « hors forme ».

Tant il est vrai que son classement à la 7ème place de la 8ème Coupe de Chefchaouen ne correspond aucunement à son niveau et à son élo de 2589 !

Dans ce contexte, Hicham Hamdouchi à bien voulu accorder à « Maroc-Echecs » une interview exclusive dans laquelle il nous relate notamment sa participation à Chefchaouen 2009, ses projets et bien sûr cette problématique fédérale qui occulte tous facteurs de développement.

Une interview du gm Hicham Hamdouchi constitue toujours un évènement au Maroc.

L’intérêt d’Hicham Hamdouchi pour son pays reste intact comme nous le verrons dans les lignes qui suivent.

Hicham s’est impliqué et continue de s’impliquer afin que notre sport se rétablisse au mieux.

Sa popularité et sa renommée au Maroc, comme d’ailleurs à l’étranger, peuvent certainement être d’un apport considérable pour cette "alternative", cette troisième voie" que nous appelions de toutes nos forces.

Place à notre champion, place à la "sagesse" :

__________________________________________________

POINTS MARQUANTS DE L’INTERVIEW :

—"C’est clairement une contre-performance pour moi." "...On ne peut pas être au meilleur de sa forme tout le temps..."

— "..un tournoi international comptant pour le classement élo. Encore faut-il que d’ici là, la liste marocaine soit réactivée."

— "...la plupart des joueurs marocains sont sous-classés."

— "les Echecs étaient loin, très loin même d’être une quelconque priorité pour le ministère..."

— "Ma décision de changer de fédération ne fut pas si simple à prendre."

— "...tous d’accord sur un point : faire table rase sur le passé et repartir sur de nouvelles bases."

— "...« l’oiseau rare »."

— "J’espère que d’autres « Chefchaouen » verront le jour..."

_________________________________________________

Bonjour Hicham. Merci d’accorder cette interview pour Maroc-Echecs.


Maroc-Echecs : Alors, cette participation à la 8ème Coupe de Chefchaouen, avec au final une 7ème place qui nous étonne ?


Hicham Hamdouchi : C’est clairement une contre-performance pour moi. Mais voyez-vous, lorsqu’on est joueur professionnel et qu’on joue plus d’une dizaine de tournois par an, cela arrive inévitablement.

On ne peut pas être au meilleur de sa forme tout le temps et je dirai même que ce sont les mauvaises performances qui nous font progresser.

Il faut analyser la tête froide les raisons d’un mauvais résultat et essayer d’en tirer les conséquences pour avancer et éviter que les mêmes erreurs ne se reproduisent lors de prochains tournois.


M.E. : Ta défaite contre Ali Sebbar à la 8ème ronde, que s’est-il passé ?


H.H. : J’avais un demi-point de retard sur la tête du tournoi et je me devais d’essayer de gagner cette partie pour revenir au classement. Mais battre Ali avec les Noirs n’est pas une mince affaire. Comme la plupart des joueurs marocains, Ali a un classement bien en deçà de son véritable niveau.

J’ai pris des risques et à un moment de la partie, j’ai commis l’irréparable sous la pression du temps.

Ceci dit, Ali a bien su saisir ses chances et je le félicite pour ce résultat.


M.E. : Que penses-tu de la Coupe de Chefchaouen qui prend en cette 8ème édition la stature internationale ?


H.H. : La Coupe de Chefchaouen est devenue sans conteste "LE" rendez-vous de l’année à ne pas rater. Les organisateurs ont eu la sagesse et la patience de « bâtir »ce tournoi au fil des ans.

Chaque année, on y voit une amélioration et c’est à mon avis, la bonne façon de faire. Pour cette édition, nous avons eu pour la 1ère fois, la présence de GMI.

Cela permet aux joueurs marocains de pouvoir les affronter, ce qui est plutôt une grande chance vu que la participation de ces mêmes joueurs à l’étranger se fait de plus en plus rare par les temps qui courent...

Pour la prochaine édition inchaallah, une nouvelle pierre sera apportée à l’édifice et les organisateurs envisagent d’en faire un tournoi international comptant pour le classement élo. Encore faut-il que d’ici là, la liste marocaine soit réactivée.


M.E. : Tu as participé et remporté les deux dernières éditions de la Coupe de Chefchaouen. As-tu constaté un changement de niveau dans le jeu de tes compatriotes en 2009 ?


H.H. : Je connais bien la plupart des joueurs. Ils ont tous une progression régulière mais qui se fait malheureusement « en silence ». Le manque de tournois classés ne leur permet pas d’apprécier réellement le fruit de leur travail personnel reflété par le classement élo.

D’ailleurs, de l’avis unanime des joueurs internationaux, ici présents, la plupart des joueurs marocains sont sous-classés.


M.E. : Ton élo reste à moins 2600, plus exactement à 2589. A quand le franchissement de cette barre des 2600 ?


H.H. : Cette question ne me préoccupe pas outre mesure. J’essaie simplement de progresser et de travailler mes points faibles. Lorsqu’on a le niveau, les résultats suivront naturellement.


M.E : N’as-tu jamais envisagé de t’impliquer directement dans la problématique de la FRME ? Ta réputation, ta popularité au pays est immense et aurait pu être d’un apport décisif à même de remettre la fédération sur les rails du développement ?


H.H. : L’année dernière, j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec l’ex-ministre de la jeunesse et des sports, Madame Nawal El Moutawakil. Je lui ai fait part des problèmes fédéraux entre autres. Suite à cet entretien, j’ai compris que les Echecs étaient loin, très loin même d’être une quelconque priorité pour le ministère...


M.E : Ton départ vers la liste française et ressenti ici au Maroc, comme une grande perte, même si on comprend ta décision de jouer pour la France. Pas de regret ?


H.H. : Je suis joueur professionnel et en tant que tel, j’ai besoin de nouvelles motivations, de nouveaux challenges. Ma décision de changer de fédération ne fut pas si simple à prendre.

Voilà plus de 2 ans que j’y pensais et comme par hasard, voilà plus de 2 ans qu’il n’y a pratiquement pas de fédération au Maroc...


M.E : Penses-tu que le nouveau bureau fédéral à la capacité de répondre aux exigences de développement de notre sport ?


H.H. : Non.


M.E : Ce qu’il faudrait c’est une « alternative porteuse », c’est-à-dire une troisième "partie" qui sache rassembler et mettre les hommes qu’il faut à la place qu’il faut sur la base d’une vision stratégique à moyen et long terme avec des ressources correspondantes. « Bref l’oiseau rare ». Qui vois-tu dans ce cas au Maroc ?


H.H. : Le point positif que je vois, c’est que désormais, la plupart des clubs dignes de ce nom sont tous d’accord sur un point : faire table rase sur le passé et repartir sur de nouvelles bases.

La problématique est de trouver La personne qu’il faut ou comme tu le dis bien, cher Boujemaâ, « l’oiseau rare ».

De ce point de vue, nous avons essayé d’introduire dans le milieu, avec l’appui de notre doyen, Si Mohammed Hajjaj, un ex-joueur marocain du nom de Noureddine Ziane. Il a créé une académie d’échecs aux Etats-Unis et serait intéressé pour s’impliquer dans les affaires échiquéennes au Maroc.

Bien sûr il y a beaucoup de travail à fournir.

D’abord, Noureddine reste un parfait inconnu pour le grand public et devrait, pourquoi pas, organiser un tournoi à Tanger qui pourrait être un nouveau point de départ pour une éventuelle sortie de crise.

Bien entendu, une autre personne avec sa propre vision des choses pourrait, tout aussi bien, faire l’affaire.


M.E : Un dernier mot Hicham ?


H.H. : Je te remercie, cher Boujemâ, pour cette interview. J’espère que d’autres « Chefchaouen » verront le jour dans notre pays pour que des joueurs comme Mokhlis, Ali et d’autres puissent exprimer toute l’étendue de leur talent !


"Maroc Echecs" te remercie vivement Hicham !




Commentaires

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Boujemâ Kariouch</FONT >
mercredi 12 août 2009 à 05h21, par  Boujemâ Kariouch

Cher Monsieur Hajjaj,

Tout le plaisir est pour moi.

Et puis quel grand honneur (rare) d’interviewer notre GM Hicham Hamdouchi, le plus grand joueur de l’histoire des échecs marocains et le plus modeste à ce niveau. Humain très humain !

Autre honneur et plaisirs (rare) vécus à Chefchaouen. Des moments de boulot contraignant mais agrémentés de "rencontres" sortant de l’ordinaire. Des moments qui resteront gravés en moi-même. Mes amis de Chefchaouen étaient aussi au four et au moulin durant toutes les secondes, les minutes et les jours du Festival International.

Prenez bien soin de vous surtout, adaptez un rythme adéquat pour ménager votre santé. Que Dieu vous bénisse !

Très respectueusement,

Boujemâ Kariouch

Logo de HAJAJ MOHAMED DE TANGER
mardi 11 août 2009 à 21h14, par  HAJAJ MOHAMED DE TANGER

Salut à tous.

Je te remercie Cher Boujemâ Kariouch pour ta Grande interviu à notre GMI Hicham Hamdouchi.

Je te remercie aussi pour la couverture du 8 Festival international d’Echecs de Chefchaouen.

J’étais très Malade avec le Siatic et je n’ai pas pu voyager à ma deusième Ville Chefchaouen que j’aime beaucoup et surtout le Club Alwan Fania d’Echecs avec son Comité Présidé par mon Grand Ami Abdeslam Mouissou, Bouchta Goumri, IM Moubarek Ryan Capitaine de l’Equipe de Alwan Fania ainsi que tous ces Joueurs.

Au revoir et à Bientôt.

HAJAJ MOHAMED DE TANGER.

Brèves

2 septembre 2009 - Décès d’Ahmed Chakroun, cousin de M.Mohamed Chakroun.

Nous venons d’apprendre le décès d’Ahmed Chakroun, à Tanger à l’âge de 60 ans, le cousin de Monsieur (...)

3 février 2009 - Condoléances à la Famille Youness Benjelloun.

Nous avons appris avec tristesse, le décès du grand-père de notre ami Youness Benjelloun, joueur (...)

9 août 2008 - المغرب في البطولة العربية للفئات العمرية بفضل الأندية وآباء الأبطال وتعاون الرئيس بالنياب

تحقق حلم الأبطال المغاربة في الفئات الصغرى للشطرنج في المشاركة في البطولة العربية للشطرنج للفئات العمرية أقل (...)

8 juillet 2008 - مدينة طنجة تحتضن اجتماع المناظرة الوطنية لتنمية الرياضة

استنادا لاجتماع الأندية الرياضية بمدينة تطوان مع المندوب الإقليمي لوزارة الشبيبة والرياضة تم إخبار كافة (...)

Navigation