Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

Sur l’article "J’ai un problème".

La création de la PCMA à Marrakech.
lundi 24 mai 2010
par Boujemâ Kariouch
popularité : 1%

Suite à la demande de son auteur, l’article "J’ai un problème" a été retiré du site.

Les propositions de M.Larbi Houari tiennent toujours en ce qui concerne la création de la "Professional Chess Association of Morocco " qui aura lieu à Marrakech dans le cadre du 1er Tournoi International du 25 juin au 2 juillet 2010.

Rappelons les axes de discussions qui précéderont cette création :

- Développement d’équipes de sponsoring global et local

- Développement de projets multi-sites et jumelages internationaux

- Perfectionnement et mise en commun d’outils modernes de formation et d’enseignement des échecs

- Promotion d’une élite nationale de joueurs

- Promotion du Maroc par l’organisation de tournois d’envergure internationale

Les clubs d’échecs nationaux sont attendu pour cette occasion importante.


Par ailleurs voici l’annonce faite sur le site du partenaire officiel et co-organisateur du 1er Tournoi International de Marrakech :

http://www.callson.fr/chess/index.htm


Professional Chess Association of Morocco

Marrakech, c’est aussi la possibilité qui s’offre de rencontrer des acteurs échiquéens de tous pays permettant à nos dirigeants de clubs, joueurs, responsables associatifs et évènementiels de s’inspirer d’autant d’expériences.

Ainsi, les organisateurs annoncent des debats de 4 demi-journées (à une seule ronde) devant aboutir à la création de la Professional Chess Association of Morocco. Cet organe, rassemblant des échéphiles autant que des Chefs d’entreprises, Cadres supérieurs du privé et du public aura comme vocation principale la professionnalisation des Echecs au Maroc selon 5 axes :

* Développement d’équipes de sponsoring global et local

* Développement de projets multi-sites et jumelages internationaux

* Perfectionnement et mise en commun d’outils modernes de formation et d’enseignement des échecs

* Promotion d’une élite nationale de joueurs

* Promotion du Maroc par l’organisation de tournois d’envergure internationale

Des statuts simplifiés, l’organe de contrôle ainsi qu’un premier budget de fonctionnement de la PCAM seront annoncés en fin de tournoi.




Commentaires

Logo de <FONT COLOR="#888888">Youness Fareh</FONT >
mercredi 26 mai 2010 à 20h36, par  Youness Fareh

Salam

Je me demande pourquoi cette nouvelle association porte un nom en anglais : Professional Chess Association of Morocco ?

Normalement le Maroc a une langue officielle l’Arabe et une autre secondaire le Français .. Après on peut ajouter appellation en anglais ou même en espagnol ..

Bonne chance à cette aventure .. en n’espérant pas le même sort de l’AMAJEC ..

Youness MTL

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Mohamed Moubarak Ryan</FONT >
mercredi 26 mai 2010 à 17h26, par  Mohamed Moubarak Ryan

Bonsoir à tous,

Partant de son expérience dans le monde des affaires et de la communication, et de sa passion pour le noble jeu, Monsieur Houari nous propose un projet fort intéressant pour promouvoir les échecs dans notre pays, plaidant pour une gestion rigoureuse, une organisation professionnelle la seule possible pour attirer les sponsors et développer les compétitions de haut niveau, avec leurs retombés positives sur l’image du pays et sur le secteur touristique parmi d’autres .

Ce projet, présenté, par la plume de son initiateur comme, un problème à résoudre, apparaît effectivement dans un contexte défavorable, étant donné la sclérose qui affecte le principal organe national de gestion du paysage échiquéen, à savoir la FRME .

Monsieur Houari, qui était apparemment loin des arcanes de la crise fédérale  : ses origines, ses péripéties et ses conséquences, ne devait pas, à mon avis, appeler à surmonter les querelles « fédération/ opposition », pour lancer son projet, car la conciliation souhaitable nécessite de réunir des conditions favorables. Or, on constate que Monsieur Mounib manque franchement de légitimité en tant que président fédral,issu de l’AG contestable de mai 2009 ; IL est attaqué en justice pour flsification des la liste des clubs réglementaires. Il assume fièrement, à côté de son bureau , (voir le site de la fédération), le bilan catastrophique et la gestion calamiteuse d’Amazzal et son équipe. Son parrain fut désigné PRESIDENT d’HONNEUR de la FRME au cours de la dernière AG ( avril 2010), le comble du mépris et du cynisme, étant donné que monsieur Amazzal est toujours l’objet d’une condamnation de trois ans par la FIDE, qui n’expirera qu’en octobre 2010 .

Maintenant que Monsieur Houari nous propose un calendrier précis, pour la cristallisation de son projet, sans attendre la décrispation du climat actuel, je trouve que c’est approche correcte et pragmatique. Cette association professionnelle pourrait constituer un cadre propice pour présenter et promouvoir un « produit » échiquéen de qualité. Elle pourrait créer dans un futur proche, par la compétence et l’exemple, des conditions adéquates pour un changement en profondeur .

Bien amicalement .

Logo de LAMALIF, Lameti Mohamed
mercredi 26 mai 2010 à 15h07, par  LAMALIF, Lameti Mohamed

Salut

Oui,effectivement "En temps opportun", dont acte.Quant à mes autres amis, quelques uns de l’autre bord aussi, je les invite à clore le débat et laisser cette équipe de jeunes avec à leur tête un" espoir pour nos espoirs" travailler en paix.

Logo de <FONT COLOR="#884444"><B>Mourad Métioui</B></FONT >
mercredi 26 mai 2010 à 14h21, par  Mourad Métioui

Bonjour M. Hakiki,

En effet, on apprend en management, notamment en matière de gestion de conflit, que parmi les éléments essentiels pour obtenir une communication de qualité le fait de parler en "je" permet d’affirmer son désir et ne pas attaquer l’autre avec des "tu". M. Houari s’est exprimé en "je", nous a parlé de son problème et nous proposé sa solution. L’article était bien ficelé, clair et précis.

L’auteur nous a fait part avec lucidité et humilité de sa vision et de la façon avec laquelle il comptait agir. M. Houari est une page blanche et donc source d’espoir pour les échecs nationaux. Il n’a pas été affecté par le passage à vide marquant et douloureux que nous avons connu ces dernières années. Il s’exprime donc en toute liberté d’esprit sans que rien n’entrave ni sa vision ni son ambition.

Jusque-là tout allait bien. Certaines interventions tout aussi bien ficelées n’ont pas tardé à saluer l’initiative, même si des bémols ont été judicieusement et naturellement introduits. Jusque-là, tout était normal. Les gens doivent s’exprimer, parler de leur passé et de leur vécu qui fait partie intégrante de leur réalité. Les esprits marqués ne peuvent aller de l’avant que s’ils ont tourné la page. Tant que le deuil n’est pas fait, il reste toujours des séquelles qui atténuent la motivation et freinent l’imagination. Et il faut du temps pour panser les blessures. Du temps et des remous pour changer.

Jusque-là tout était "correct". D’aucuns ont applaudi, d’autres, plus mitigés, ont préféré ne pas réagir. Jusqu’à ce que des commentateurs irrités, toujours branchés en mode "canard enchaîné" n’ont pu s’empêcher de réagir à chaud, de briser les règles de base de toute communication qui se respecte et, faisant fi de la Charte de ME et de la nouvelle orientation du site, se sont permis de répondre en "tu" et de tirer à bout portant sur des personnes plutôt que sur leurs idées.

Le mal fait et la minorité impétueuse risquait d’enflammer le débat et d’entrainer les esprits dans une voie sans issue alors qu’une lueur d’espoir naissant avait permis à d’autres d’entrevoir une sortie du tunnel. Il a donc fallu éradiquer le mal pour permettre à un bien potentiel de se frayer son chemin.

D’où le retrait de l’article et la proposition d’un nouvel espace de discussion, dans le respect des règles fondamentales de la bienséance.

Quand j’écrivais que l’article avait "ressuscité les haines mises en quarantaine depuis un certain temps", je ne faisais pas directement allusion au contenu de l’article, mais plutôt aux réactions démesurées qui s’en sont suivies.

Cordialement,

Mourad

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Abdelaziz Onkoud</FONT >
mercredi 26 mai 2010 à 13h23, par  Abdelaziz Onkoud

Bonjour Pierre ,

Le petit billet était après le petit déjeuner. Et non dans la nuit , car je dors tôt !

Le site Maroc Echecs est hébergé aux États-unis d’où le décalage horaire.

Collabo , camp de concentration , morts , blessés. Tu es pessimiste pierre.

N’est-il pas venu le moment de chercher des issus ? N’est-il pas venu le moment de construire ? J’ai toujours eu ce tempérament de garder des contacts , malgré les sérieuses divergences et la difficulté de la relation parfois très conflictuelle. Je ne suis pas de ceux qui coupent et qui haïssent à l’infini son prochain. Malgré les accrochages . Je reste très humain de mon approche relationnelle. Je ne suis pas rancunier ! Et je ne le serai jamais...

Tu parles de ma rencontre avec Mustapha Amazzal en 2007 ( et non en 2008). Effectivement , mais , j’ai toujours eu des contacts avec lui , où est le problème ? En 2007 , j’ai cherché activement à résoudre certains problèmes. Il y a eu de bonne intentions des deux parties. Hélas , vous étiez pour le maintien de la situation. Vous vouliez garder des martyres. C’est trop beau pour une cause, avoir des martyres... Non , les joueurs ne doivent rester en otage.

Pierre , tu es le bienvenu sur Maroc Échecs. Si tu as un sixième point. Tu peux créer un article...

Mais c’est quoi exactement ton 6ème point ? j’espère qu’il soit un enrichissement des 5 points annoncés. Sinon on ne rame pas dans le même sens....

Abdelaziz

Logo de Said Arif
mercredi 26 mai 2010 à 13h04, par  Said Arif

Merci Mr Larbi pour ces éclaircissements et pour tous ce que vous faites pour les échecs marocains. Avec vous nous avons réussi à faire de ce rêve une réalité, au lieu de faire de cette réalité une fatalité.

Tout le monde a compris que c’est le temps de l’action. Notre principal ennemi pour l’instant est la perte de temps. Le résultat importe plus que la parole.

Logo de Youssef BOUKDEIR
mercredi 26 mai 2010 à 12h42, par  Youssef BOUKDEIR

Marrakech se prépare à organiser son premier tournoi international et aussi donner le coup d’envoi à un ambitieux projet de développement des échecs dans notre pays ; Messieurs les présidents vous êtes invités à venir nombreux participer à la création de la PCAM - Professional Chess Association of Morocco " - ; les absents auront tort . يها السادة رؤساء الأندية الوطنية إنكم مدعوون لحضور حفل تأسيس هذا المشروع الطموح عنوانه الوحيد هو خدمة الشطرنج بإحترافية ، قريبا سيطلعكم السيد العربي الهواري المساند الرسمي للدوري الدولي الأول لمدينة مراكش وراعي مشروع جمعية الشطرنجيين المحترفين بالمغرب ؛ على تفاصيل حفل التأسيس و المواضيع التي ستناقش مع رجال الأعمال و المستشهرين

Logo de Larbi HOUARI
mercredi 26 mai 2010 à 08h29, par  Larbi HOUARI

Merci à Messieurs les administrateurs d’avoir retiré mon article. J’assume bien entendu l’entière responsabilité de son contenu, de son retrait et des dommages qu’il a occasionnés. Le mal était nécessaire, je m’en expliquerai en temps opportun.

J’ignore si la FRME sera ou non présente à Marrakech. Elle y est invitée car on lave son linge sale en famille, non devant un parterre d’étrangers. Elle y est invitée car ses membres prennent conscience aussi que l’orgueil l’a parfois emporté sur la raison. Elle y est invitée enfin car je ne la crains pas plus que les partisans du "sang qui coule à flot".

J’ignore donc si M. Abedelmajid Mounib sera de la partie, mais je sais une chose, M. Beiso, dont j’ignore même la légitimité à se prononcer sur des questions aussi cruciales, lui ne le sera pas.

Cette parenthèse étant fermée en ce qui me concerne, j’aimerais juste demander aux joueurs de garder confiance ; de bonnes nouvelles successives arrivent ! Je ne peux malheureusement rien dire de plus ne serait-ce que pour l’effet de surprise.

Le rève c’est pour vous, la réalité nous nous en chargeons.

A bientôt.

Logo de Pierre Beiso
mercredi 26 mai 2010 à 08h19, par  Pierre Beiso

Bonjour Aziz,

J’ai bien reçu ton gentil petit billet d’hier,qui m’a fait un trés grand plaisir,ça nous fait du bien à tous , quand tu penses à nous.

Je te trouve en trés grande forme,tu n’as rien perdu de ta belle énergie d’antan.

Ici,au pays,il n’en va pas de même,l’année a encore apporté son lot de têtes coupées et de mauvaises récoltes.

Tu verras,quand tu viendras.

___ "Dis-moi,Aziz." : J’ai cru lire dans ton gentil petit billet d’hier,que j’étais méchant.Mais alors,trés,trés,méchant. Au motif , de ne pas bénir ceux qui collaborent avec la fédération.

Les gentils sont donc ceux qui collaborent ?

___ "Dis-moi,Aziz." : Tu écris , que je légifère,mais tu juges que je suis hors-sujet. C’est contraire à la chartre d’être hors-sujet ? Qui peut juger que quelqu’un est hors-sujet,lorsqu’il exprime une opinion ? Toi,Aziz,tu le peux ?

.Devait-on obligatoirement suivre Mourad , sur ses cinq points ?

.Est-ce que le sixième point,non dicté par Mourad,ne serait pas à lui seul,plus important que les cinq autres ?

.Et enfin,pourquoi ouvrir un débat,en le restrégnant à cinq points ?

C’est là,qu’il faut chercher les intentions. On doit parler de la paix,mais il est interdit de parler des morts,des blessés et des camps de concentration.


"Te souviens-tu,Aziz,lorsque tu es venu rencontrer AMAZZAL,à Casablanca,en septembre 2008 ?".

Tous les amis présents,lors de nos nombreux débats,tous,avec beaucoup de bienveillance , t’ont déconseillé d’aller le voir.

Tu es allé le voir,tu n’as rien obtenu.

Au panier le Championnat Arabe,pareil pour les Olympiades de Dresde,un peu plus tard.

Seulement la récolte annuelle des têtes coupées,au moment des A.G de la FRME.


Sur le sol marocain,il ne nous reste que l’honneur Aziz,d’autant que nous savons comment il traite toutes tentatives de collaboration.

Voilà,mon Aziz,ce que je pouvais te répondre,sans soulever trop de cartes.

Par contre,si tu ne veux plus que je m’exprime sur MAROC ECHECS,tu n’as qu’à me le demander et je m’exécuterai aussitôt,sans récriminer.

Je t’embrasse Aziz.

Pierre BEISO.

Logo de Amer El Hakiki
mercredi 26 mai 2010 à 06h17, par  Amer El Hakiki

Bonjour,

Pourtant Mourad, j’ai trouvé l’article de Mr. Larbi très instructif, "j’ai un problème" est une invitation pour arrêter les querelles, et arrêter le discours de "tu es mon problème" ! et d’aller vers le bien des Échecs au Maroc, chaqu’un -si la réconciliation des concepts n’est pas possibles- par sa façon et ces moyens.

Je ne vois pas pourquoi l’article à ressusciter les haines mises en quarantaine depuis un certain temps.

Je trouve que tout le monde à apprécier la manière dont Mr. Larbi à aborder la polémique des Échecs au Maroc, et que les deux règles d’Or d’un débat règne ; Constructif et Respect.

Cordiales Salutations,

Amer El Hakiki

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Abdelaziz Onkoud</FONT >
mercredi 26 mai 2010 à 05h24, par  Abdelaziz Onkoud

Bonjour Pierre,

Étant cité dans ton dernier commentaire, je répond à ton appel sans tarder. Un exercice que j’ai délaissé depuis plus d’une année.

Ton message est d’abord hors sujet ! Le souhait de Mourad n’a pas été une fois encore respecté. Cet article restreint le débat à 5 points. Peut être les lecteurs peuvent en proposer d’autres. Mais , apparemment tu t’en moques.

Personne ne peut prétendre dire que les lecteurs sont frustrés par le retrait de l’article en question. Pour le moment , tu es le seul .Par contre , les administrateurs , oui ! Nous étions débordés . Le débat a été fortement animé et de manière fructueuse . Finalement le débat a été clôturé par des résolutions . Des leçons ont été retenus !

Mais notre mission n’est pas facile. Car encore une fois , on doit composer avec des interventions hors-sujet. La tienne par exemple n’a aucune place dans cet article.

Tu m as cité "Ce qu’aime les gens,ce sont les gros débats sur la fédé". Effectivement , certains lecteurs aiment assister à des polémiques bien nourries.

Ma position ? Je l ai bien éclairci dans mon article n°2653. Le 29 septembre 2009.

« Je vous propose deux problèmes en cinq coups . Je souhaite que vous serez nombreux « polémiquer » sur ces deux problèmes . Je lève mes deux mains au ciel et prie Dieu pour que vous viendrez par milliers et que vous exploserez le nombre des commentaires. Amen. Je vous souhaite de passer un moment agréable avec ces deux problèmes très simples avec des pointes subtiles à trouver. Je suis impatient de vous lire ! Bons problèmes. »

Cette position tient toujours. Et elle est irréversible.Y en marre des polémiques !!

C’est un choix de raison ! Et j’aimerai bien que la tranquillité et la symbiose règnent dans notre communauté. Je sais que nos problèmes sont nombreux. Mais on peut les résoudre..si on a la volonté et si on donne le temps nécessaire pour cela. L’important c’est d’avoir de bonne intention.

Pierre , tu étais encore une fois hors sujet !

Quand tu dis dans ton commentaire : Quiconque s’assied,pactise,traite,contracte,correspond,approche,parle,communique,ou confère avec l’actuelle FRME,en passant sous silence les effets de sa condamnation pour délit ,se disqualifie en tant que tel.

Pierre légifère !

Et puis encore dans ton dernier commentaire : « Pour le tournoi de monsieur HOUARI à Marrakech,je voudrais savoir s’il sera avec,ou sans,la FRME. Cette question emporte toutes les autres. »

Effectivement , c’est la question qui te hante ,le reste ne t’intéresse pas !

Moi je te pose une contre question : Toute personne qui voudra travailler les échecs au Maroc doit-il s’opposer à la fédération pour avoir ta bénédiction ?

Le summum de la méchanceté !

Non ce n’est pas le premier article retiré !

La preuve :

- Nouveau message DEMANDE D’ANNULATION D’ARTICLE.
- 22 novembre 2007 à 16h53min  
- Je demande l’annulation de mon article,"De la FRME et de la FIDE."
- MERCI.
- Pierre BEISO.

- Nouveau message DEMANDE D’ANNULATION D’ARTICLE.
- 22 novembre 2007 à 22h29min 
- Annulé

- Nouveau message DEMANDE D’ANNULATION D’ARTICLE.
- 22 novembre 2007 à 22h37min  
- Je peux savoir les raisons de ce changement ?

- Nouveau message DEMANDE D’ANNULATION D’ARTICLE.
- 22 novembre 2007 à 23h54min  
- Je m’ éloigne simplement de MAROC Echecs,sans bruit,comme Ali SEBBAR.
- Je souhaite simplement que Boujema vous revienne.
- Tu as fait un travail herculien .
- Pierre BEISO.

- Nouveau message DEMANDE D’ANNULATION D’ARTICLE.
- 23 novembre 2007 à 00h02min  
- Ton message est clair. Merci.
- Répondre à ce message

Tu veux d’autres exemples d’articles retirés ?

Abdelaziz

Logo de Pierre Beiso
mardi 25 mai 2010 à 21h31, par  Pierre Beiso

Bonjour Mourad,

Je pense que si une intervention ne vous convient pas,vous avez le loisir de ne pas la passer.

Si par mégarde elle a échappé à votre vigilance,vous pouvez toujours la supprimer par la suite.

Mais retirer un article,c’est frustrer tous les intervenants qui se sont donnés la peine d’écrire,sans parler des lecteurs qui se trouveront privés d’y revenir,ou qui auraient voulu répondre.

Pour ma part,je continue de lire MAROC ECHECS tous les jours,que je tiens en page de garde,mais je n’intervenais plus et pour une fois que j’interviens,on nous apprend que Monsieur HOUARI retire son article et maintenant tu nous dit que c’est MAROC ECHECS qui l’a retiré.

On est loin de la grande époque de MAROC ECHECS,celle où le sang coulait à flots,celle où vous faisiez baisser la tête aux méchants,cette époque qui a pu faire sauter AMAZZAL sur les falsifications.

Durant cette belle époque ,il y avait plein de gaffes et des débordements à la pelle,il y avait la vie d’une communauté souffrante et pleine d’espoir,il y avait ce que tu dénonces aujourd’hui,de l’émotion et de la passion.

Et puis dans tout ça,comme me le disait Abdelaziz :"Ce qu’aime les gens,ce sont les gros débats sur la fédé".

Un sport,les échecs,c’est toujours avec une communauté de passion,ou ça meurt.

Bien à toi Mourad,merci de toute la peine que tu te donnes.


Pour le tournoi de monsieur HOUARI à Marrakech,je voudrais savoir s’il sera avec,ou sans,la FRME.

Cette question emporte toutes les autres.

Pierre BEISO.

Logo de <FONT COLOR="#884444"><B>Mourad Métioui</B></FONT >
mardi 25 mai 2010 à 14h04, par  Mourad Métioui

Le « J’ai un problème » de M. Houari s’est transformé en « Nous avons un problème » pour Maroc Echecs. L’article a attisé les frustrations et fait ressusciter les haines mises en quarantaine depuis un certain temps, bon gré mal gré, par résignation ou par dépit. Le site avait jusque-là plus ou moins bien réussi à contenir ce type de réactions purement émotionnelles, épuisantes et dévastatrices à souhait, depuis l’instauration de la Charte. La vigilance accentuée des administrateurs avait tant bien que mal réussi à éviter que ce genre de dérive ne refasse surface comme par le passé et ne vienne perturber une sérénité certaine qui planait sur le site depuis quelques mois et qui lui a permis d’adopter une politique de neutralité, garante d’une continuité de sa mission d’information.

L’article a attiré la foudre. Certains esprits se sont lâchés. Les réactions ont fusé. C’était prévisible. Car on ne peut pas parler de rêve sans accepter la réalité. Car on ne peut pas évoquer le futur en faisant table rase du passé. Car on ne peut pas parler du douloureux passé sans réveiller les blessures qui n’ont toujours pas été pansées. On ne peut pas en vouloir aux gens, voire les provoquer, sous prétexte qu’ils manquent de retenue et qu’ils sapent le rêve sans s’attendre à de vives réactions.... Ces dernières ont été tellement démesurées qu’elles ont dépassé le cadre de l’article et ignoré, consciemment ou pas, le plan proposé par M. Houari et sa démarche courageuse qui force le respect. Elles ont été tellement véhémentes qu’elles ont percuté et échappé au contrôle des administrateurs qui les ont validées sans brancher. Certaines interventions s’en sont prises directement ou indirectement à des personnes, parfois clairement nommées. Les commentaires se sont lâchés et ont fait mal. Ils ont fait mal, sans retenue, à l’auteur qui aurait souhaité qu’on s’attaque à son idée et son projet plutôt qu’à ses liens d’amitiés dont il est le seul responsable, ils ont fait mal à la ville de Marrakech qui s’apprête à organiser un évènement international que beaucoup nous envient et que tous les échéphiles marocains attendent avec impatience. Ils ont fait mal au site qui a été obligé de retirer l’article, un acte qui va à l’encontre de certains points de sa charte. Mais c’était là un mal nécessaire. On ne va pas revenir en arrière pour réparer les dégâts. Le mal est fait. L’article aurait pu (dû ?) s’appeler « J’ai un projet ». Les interventions auraient pu (dû) être modérées ou refusées dans leur forme.

L’article a certes été retiré ex abrupto, sans crier gare, mais c’était un choix nécessaire bien que douloureux que nous devions faire pour arrêter les frais. Si en agissant de la sorte, vous l’avez vécu comme un manque de respect, nous nous en excusons. Là n’était pas notre propos. En échange, notre rédacteur en chef nous a immédiatement concocté un article recentré sur le fond du courageux projet lancé par M. Houari en énumérant les objectifs de la future association (http://www.maroc-echecs.com/article...) :

Développement d’équipes de sponsoring global et local
Développement de projets multi-sites et jumelages internationaux
Perfectionnement et mise en commun d’outils modernes de formation et d’enseignement des échecs
Promotion d’une élite nationale de joueurs
Promotion du Maroc par l’organisation de tournois d’envergure internationale

Le débat constructif peut donc continuer dans le respect et la sérénité.

Voyons grand ! Rêvons grand !

Navigation