Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

Un esprit se focalise déjà à Marrakech.

Les cinq piliers fondamentaux.
vendredi 28 mai 2010
par Boujemâ Kariouch
popularité : 3%

Un peu de répit, je reprends le clavier pour conclure enfin un article que j’avais à cœur de publier, ici, afin de donner un premier commentaire personnel sur ce que je considère « qu’il ne pouvait mieux nous arriver » en cette année 2010 qui, je l’espère, sera marqué de lettres écrites en or, lors la prochaine fondation de la "Professional Chess Association of Morocco".

Ceci dit j’ajouterais que cet article vient justement en complément à celui de Abu Wassil : Pourquoi adhérer au projet de ‘PCAM’

Mon esprit se focalise de plus en plus vers Marrakech.

Je réfléchis et essaye d’approfondir les thèmes qui seront les sujets des débats qui réuniront les acteurs de notre noble sport :


- Développement d’équipes de sponsoring global et local :

Voilà un thème qui touche un sujet fondamental pour le développement.

C’est le nerf de la guerre, c’est le carburant vital qui fera que notre petite R4 deviendra un 4X4 roulant au turbo avec du super sans plomb.

Les ressources stables sans lesquelles toutes ambitions nobles se réduisent en peau de banane. Mais cela veut dire aussi comment fidéliser ces équipes de sponsoring sinon que par un travail, une gestion des projets, des programmes à la professionnel aboutissant à terme à des résultats crédibles couronnés d’audits (de contrôle) à la clé.


- Développement de projets multi-sites et jumelages internationaux :

Voilà un autre point qui permettra de répandre sur le territoire du royaume chérifien des projets efficients (écoles d’échecs, tournois normaux par catégories, ou thématiques, formations, éditions d’œuvres d’une vie restées dans l’oubli, d’ouvrages techniques, musée des échecs marocains, centre de formation des cadres en complémentarité avec l’instance fédérale ou régionale, etc. Que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur des clubs. Cela pourrait nous donner quelques 10 000 licenciés en moins d’une dizaine d’années et serviront de leviers forts à ce développement désiré et on ne peut plus nécessaire, pour ne pas dire obligatoire. Pour prétendre à "être".

La richesse et la qualité des jumelages avec d’autres villes de clubs d’échecs internationaux ne peut que pousser à faire mieux et bien et a s’élever vers une conscience hautement responsable. Lyon Olympique Echecs fut un "miroir" fructueux du possible et du pourquoi pas qui a servit au Ménara Echecs Club. Ainsi qu’au FUS avec l’association russe KAD-M et la Maison Tangéroise avec un club espagnol, dernière en date.


- Perfectionnement et mise en commun d’outils modernes de formation et d’enseignement des échecs :

Voilà, ici, un sujet que tout le monde aime et voudrait voir naître et pérenniser pour travailler "moderne" "professionnel" "facile" et ne plus travailler avec les moyens du bord. Les éternels moyens du bord...en amateurisme frustrant à plus d’un égard. Pour moi ce thème, c’est comme la sève de l’arbre avec laquelle ce dernier grandit, devient majestueux et très beau, prêt à s’élancer vers le ciel azur sous le vent berceur et les oiseaux gazouillant.

Pour un outil de formation moderne où les connaissances seront enfin unifiées, actualisées, assimilables à souhait, pratiques, avec pour résultats logiques des bénéficiaires bien dans leur tête et sur le terrain, sans "hésitation" d’aucune sorte...


- Promotion d’une élite nationale de joueurs :

Que nous soyons à la Fédération, dans les ligues, où dans les clubs l’un des buts essentiels, sinon le premier sur la liste, pour lequel tout dirigeant doit œuvrer à son niveau de responsabilité c’est effectivement la promotion des joueurs nationaux pour leur baliser le chemin vers les hauteurs, vers cette catégorie qui s’appelle "élite" et d’où sortent les GM et MI.

Stages, circuits de tournois bien choisis, matériels informatiques, web, soutien matériel spécifique, etc (selon des normes d’appréciation) tout ne sera qu’un investissement naturel qui nous rapportera image de marque pour le pays et des Maîtres de très grandes qualité avec des résultats constants.

Il était temps qu’on pense à eux à ce niveau ! Les joueuses et les joueurs. Nous le savons les marocains et marocaines sont talentueux. Au moment du passage vers un degré supérieur, ils ont toujours manqué de ce petit "tremplin", de ce petit coup de pouce pour se hisser et attraper la pomme mure qui les mène à une autre plus mure, plus belle et plus haute.


- Promotion du Maroc par l’organisation de tournois d’envergure internationale :

Ce thème, c’est la crème de la crème, la vitrine échiquéenne du royaume en terme, non seulement, d’échecs sportif à 100%, mais aussi se être la vitrine réelle des capacités et du génie (Oui, oui, les marocains en ont pour autant qu’ils le veuillent bien !) des marocains à se mettre au niveau des meilleurs tournois internationaux et à accompagner un changement de mentalité profond en matière d’organisation (malgré tout il se trouve des organisateurs hors paires actuellement, heureusement) sans oublier cet espace précieux qui est offert aux joueuses et joueurs locaux d’y participer et d’y côtoyer des GM et MI qui habituellement ne dépassent pas l’écran de leur PC ou de leur revue.


C’est géant tout cela.

Cela tombe sans transition.

Mais je sais bien, j’en suis persuadé, la capacité à suivre ce soudain moderniste ne peut effrayer, ni déboussoler nos dirigeants.

Peut-être un peu au début, un tout petit peu, un chouia de chouia, pour certains c’est normal en soit car c’est sans précédent. Comme je l’ai dit c’est géant. Ce n’est pas facile aussi de plonger d’un coup dans ce travail « pro » requis obligatoirement dans ce genre de cadre moderne

Mais nous en sommes tous capables. C’est le début qui semble être difficile à suivre, mais la R4 deviendra le turbo 4X4, les semailles sur le territoire se feront avec responsabilité, le suivi et l’entretien également et la récolte ou le bilan des résultats sera surprenant tout simplement.

Aussi, je pense qu’il faut se pencher encore plus vers ces thèmes proposés, je pense qu’ils constituent les cinq piliers fondamentaux sur lesquels va reposer la reconstruction solide de notre sport dans les dix prochaines années. Les cinq piliers dans lesquels pourront se situer d’autres sous-thèmes comme les échecs à l’école et à l’université notamment. Ces cinq piliers fondamentaux qui nous vaudront l’affection des générations échiquéennes montantes.

Cet organe de développement que sera la « Professional Chess Association of Morocco » semble être à portée du doigt. L’outil est prêt. C’est presque du PCMA clé en mains. Il restera le travail des président pour finaliser le projet. L’initiateur nous annonce :

« Des statuts simplifiés, l’organe de contrôle ainsi qu’un premier budget de fonctionnement de la PCAM seront annoncés en fin de tournoi. »

Comment appelle-t-on cela ?

Du concret ? Oui certainement.

Cela sera le 1er juillet 2010 à Marrakech. La locomotive démarrera. Que personne ne rate le train. Que personne ne reste à la gare. Que personne ne se sente pas concerné. Ce ne sera évidement pas de la polémique, c’est uniquement de la construction effective d’un cadre sportif échiquéen sur des bases solides et porteuses dans un esprit de paix, de travail et éventuellement de complémentarité avec d’autres acteurs échiquéens du pays.

Enfin, nous allons voir des jours meilleurs pour nous tous et pour notre sport !

Ah, j’oubliais, il parait que d’autres "surprises" vont être bientôt annoncé ! Je ne sais pas de quoi il s’agit. Ce que je sais c’est que cela sera également "géant". Comme d’habitude, maintenant, avec Marrakech !

On est toujours dans le rêve. Vivement le 25 juin et le 1er juillet.

P.S. : Quelle coïncidence ! Je m’aperçois que le présent article est le 400ème (Déjà ! Comme le temps et les chiffres passent vites !) que je publie sur Maroc-Echecs. C’est de bonne augure... !


GIF - 199.1 ko




Commentaires

Logo de <FONT COLOR="#0000FF">Boujemâ Kariouch</FONT >
vendredi 4 juin 2010 à 07h25, par  Boujemâ Kariouch

Voir dans le même sens du présent article, celui, en langue arabe, de Monsieur Abderrazak Bentarka sur : www.marrakech-echecs.com

بوصلة الأمل : تأسيس الجمعية الاحترافية للشطرنج في المغرب

Avec nos compliments à M.Bentarka.

Boujemâ Kariouch

Logo de Larbi HOUARI
samedi 29 mai 2010 à 19h35, par  Larbi HOUARI

Bonsoir. J’ignore l’impact de Maroc-Echecs après des responsables de Clubs mais j’ai un besoin d’aide sur trois points : - Rassembler des informations sur les clubs existant (Nom/date création/Président/Email/adhérents/matériel d’échecs à disposition) et les particularismes régionaux (Ville/Habitants/sites touristiques-géologiques-historiques/Economie locale- Secteurs et Sociétés leaders). Quelqu’un peut-il et veut-il se charger de collecter cela de la part de TOUS les présidents de clubs pour environ le 20/6 ? - Avoir quelques informations historiques (les 10 dernières années max) sur les événements échiquéens majeurs, leurs organisateurs - les moyens - les MI-GM présents... Pareil pour le 20/6.

- Les statuts de la Fédération et les éventuels documents qui la lient au Ministère de tutelle, traduits en Français pour des besoins spécifiques.

Voilà. Tout est pour très vite. Bien entendu le premier point est le plus important de tous puisqu’il fournit un panorama global des moyens actuels.

Merci pour votre aide, je propose des échanges directs par Email sur pcam2010@callson.fr.

A bientôt

Logo de Larbi HOUARI
vendredi 28 mai 2010 à 18h14, par  Larbi HOUARI

Cher Monsieur Kariouch, Je n’ai pas eu le plaisir de vous voir encore. Je n’ai pas eu cette chance de vous cotoyer. Je comprends Monsieur El Amri lorsqu’il parle de devise rare. Unique aurait sans doute été aussi approprié. Vos souhaits je pense ont été entendus. Tout le monde a bien conscience des enjeux. L’absence d’idée ou de prolongement sur le site ne reflète à mon sens pas du tout l’état d’esprit. Les présidents seront là à n’en pas douter et seront tous accueillis comme il se doit ; non pour faire comme si de rien n’était, mais simplement que demain sera.

Soignez-vous Si Boujemaa sans vous inquiéter, votre rêve est en marche.

Amicalement

vendredi 28 mai 2010 à 17h24

Boujemâ,Mon Boujemâ,

Les échecs te font vivre et te donnent goût à la vie.

Ton bonheur actuel me fait plaisir.

Que Dieu Te tienne en Sa Sainte Garde.

Pierre BEISO.

Logo de El amri
vendredi 28 mai 2010 à 15h49, par  El amri

Mon cher Boujemaa

Prends soin de toi, c’est le plus important

Cesse de fumer, je te l’ai dis maintes fois, c’est prémordial !

Le reste n’est plus important ! avoir des échecs developpés ou pas, ce n’est vraiment pas la question ! alors, prends soin de toi, je ne veux pas que tu sois encore frustré, ton état de santé ne le permet plus, le futur des échecsx Marocains c’est encore à discuter, tes collègues on en le grand soufle, alors, prends soin de toi pour nous revenir plus fort, on a besoin de toi cher Kariouch, tu deviens une devise rare !

Navigation