Rechercher dans le site
fontsizeup fontsizedown

Une pierre, deux coups

mardi 15 septembre 2009
par Pierre Beiso
popularité : 2%

La famille des échecs marocains est au complet, nous sommes silencieux, heureux et émus.

Nous nous réjouissons de la paix conclue entre AIT HAMIDOU, MEJATI et El AMRI,et nous voyons en arriver une autre, entre JANATI et le même El AMRI.

Nous savons tous qu’AIT HAMIDOU, MEJATI et JANATI appartiennent à la "Commission bildy pour innocenter AMAZZAL", dont le rapport final, un document de 500 pages, a circulé sous le manteau vers la clientèle AMAZZALIENNE, qui l’a accepté comme argent comptant, sans plus d’examen.

Nous avons remarqué que ce rapport était primitivement à l’ordre du jour de l’Assemblée Générale du 10 mai 2009, pour en être retiré in extremis.

Premier faux départ, ça risque de ne pas être le seul.

______________________________

Je ne vais pas m’attaquer à la validité de cette Commission,remettant en cause l’autorité de la chose jugée et la qualité d’une défense en retard sur l’instruction d’un procès équitable, auquel AMAZZAL n’a pas daigné se rendre.

Nous lirons dans le volume des peines infligées, AMAZZAL 3 ans, la FRME 2 ans, une indication précieuse de la conviction du C.E de la FIDE pour nous désigner le maître d’œuvre des falsifications de l’arbitrage marocain.

Cette cour de justice en frappant plus fortement l’homme/AMAZZAL, que la personne morale/FRME, "déculpabilise" la FRME des agissements fautifs de son Président et nous encourage à faire le ménage chez nous.

Ce message n’a pas été entendu,puisque la "Commission bildy" en a pris le contre-pied à grands cris et par des scènes pittoresques , où nous verrons AMAZZAL jouer le rôle d’un magistrat-instructeur, interrogeant lui-même vertement les personnes convoquées.

_________________________________

Les travaux de cette Commission ne serviront sans doute jamais, ils n’auraient aucune force probante,et s’il l’avait par quelques complaisances, cela ne pourrait que nous attirer les foudres de la FIDE,se retournant vers la Chancellerie du Royaume.

Au passage, je prends la liberté de dire que ces travaux sont d’une maladresse affligeante et échappent à toutes méthodes connues d’instruction à décharge.

Nous sommes dans l’ânerie rare, de celle qui travaille en sens contraire du but recherché, en tentant de satisfaire un délinquant vexé d’avoir été pris sur le fait et condamné.

_________________________________

J’en viens maintenant au principal, après cet exposé volontairement bref. Par principal, j’entends la matière juridique qu’il reste de ces travaux.

. Je passe sur tout :

- "Il a dit","Il n’a pas dit"......

- "Je n’ai jamais arbitré....Menteur !"

Les auditions sont inexploitables, une sorte de rentrée des classes un jour de pluie.

. Par contre,il reste un résidus irréductible, qui garde une indépendance de la mauvaise procédure,ce sont les pièces de l’instruction, particulièrement les témoignages.

Voilà des témoignages tardifs, par rapport à l’instruction de la FIDE.

Ils appartiennent à des témoins, en position de subordination dans leur club par rapport à un AMAZZAL, l’un d’entre eux est mineur, au moment de l’attestation.

Leurs attestations contredisent les témoignages de la chose jugée, sur la présence d’un arbitre en un lieu donné, à un moment donné.

___________________________________

__. Je ne développerai pas ici ce qui incrimine ces témoignages tardifs, qui auraient dû apparaitre lors du procès FIDE,cela les rend suspects et les charges de complaisance.

__ . Je n’exposerai pas ce que le lien de subordination à AMAZZAL, retire de la force des témoignages.

__ .Je ne chercherai pas à rassembler les témoignages des joueurs qui n’appartenaient pas au RAJA ce jour-là, ils sont au nombre de neuf, ils ont gardé la mémoire claire et leurs feuilles de partie .

Cinq ont déjà témoigné dans le sens contraire des sociétaires du RAJA, les quatre autres pourraient suivre.

Trois contre neuf, score accablant, mais il ne s’agit plus de sport, mais d’un faux serment constitué en bande organisé,ce pauvre AMAZZAL est fou, ou manque d’arithmétique.

__ .Je ne rappellerai pas que le Ministère de la Jeunesse et des Sports, a refusé de siéger dans cette belle "Commission bildy", ce qui nous fait découvrir une terrible condamnation muette de la part de l’immense allié et employeur.

__ .Plus tout le reste, qu’il serait fastidieux d’énoncer, qui ridiculise la production des preuves AMAZZALIENNES et ouvre un nouveau champs pénal.

_____________________________________

Les affaires de témoignages ont de lourdes implications pour ceux qui les donnent, et pour ceux qui les reçoivent, pour en faire usage.

Les témoins de complaisance n’échappent pas à un principe, qui finit toujours par les rattraper :

"Les témoins sont censés rapporter des faits dont ils ont eu personnellement connaissance.".

Là,on ne peut plus dire qu’on ne savait pas, qu’on a mal vu, qu’on a cru que....qu’on a perdu ses feuilles de partie.

_______________________________________

Pour synthèse, un magistrat qualifierait les faits de la manière suivante :

" Faux témoignages groupés, obtenus sur deux adultes et un mineur en position de subordination.".

" Admission comme preuves,sans examen, de ces trois faux témoignages, sur douze possibles.".

" Forte odeur de bande organisée entre l’émission et la réception de ces trois attestations des témoins, comme condition aggravante.".

" L’intention de nuire n’est pas apparente chez les trois témoins complaisants.".

" L’on retiendra la connaissance de la fausseté des faits, à l’émission et à la réception des attestations des témoins.".

Sans aller aussi loin, un simple magistrat débutant, dernier de sa classe, retiendra le non-recollement arithmétique, entre les trois faux témoignages produits par AMAZZAL, sur les douze possibles de ce Championnat.

Ou, dit autrement, dans la langue des échecs :

" Sur les douze témoins possibles, présents lors de ce Championnat fermé, à Mohamédia en 2004, la "Commission bildy pour servir de machine à laver à AMAZZAL", n’a retenu que les trois faux témoins du RAJA.".

On n’est plus dans le Sport, on est dans le monde du faux en tous genres : falsificateur, fraudeur et maintenant faussaire, comme faux témoignages.

________________________________________

AIT HAMIDOU, JANATI et MEJATI n’avaient pas envisagé tout cela en s’engageant dans cette "Commission bildy d’AMAZZAL", ces hommes d’échecs historiques et ces honnêtes hommes, n’ont pas vu la grosse patte velue du faussaire.

A l’époque, au moment des faits, nos trois amis n’ont vu qu’AMAZZAL apportant des papiers pour démontrer son innocence.

Aujourd’hui, la vérité explose, la "Commission bildy" est morte, le "Roman de 500 pages d’AMAZZAL" reste.

Innocenter AMAZZAL de ses falsifications de l’arbitrage marocain,en contresens du jugement de la FIDE, en désignant de nouveaux coupables et en impliquant lourdement les témoins dérisoires de son club, est moralement insoutenable et juridiquement vain.

La paix entre les hommes d’échecs passe par l’anéantissement des travaux de cette "Commission bildy" qui restera une aimable farce contre ses auteurs, jusqu’à ce que les incriminés les attaquent en justice.

Pierre BEISO.



Commentaires

Logo de Pierre Beiso
mardi 15 septembre 2009 à 22h13, par  Pierre Beiso

Abderrazak,

Non,rien à voir avec mon article,dont le titre vient d’une expression française trés usuelle :" FAIRE D’UNE PIERRE DEUX COUPS.".

Tout le monde n’étant pas un angliciste distingué,je pense que rares seront ceux qui feront ce rapprochement auquel je n’avais absolument pas pensé.

D’autant que les mots employés sont terriblement différents.

En conclusion,rassure-toi,j’ai consulté et fait lire cet article à beaucoup de monde avant parution,personne ne m’a fait de remarque en ce sens.

Bon Ramadan,pour toi,ta famille et tous nos amis de Youssoufia.

Pierre BEISO.

Logo de Bentarka Abserrazzak
mardi 15 septembre 2009 à 21h20, par  Bentarka Abserrazzak

Le titre de cet article fait penser à la mention "I shot two kills !" (D’ une balle, j’ai buté deux !) populaire et à la mode dernièrement en Israel, surtout. Mention inscrite sur les T-shirts des jeunes et qui parait avec l’ impression de l’ image d’ une femme Palestienne enceinte dans un viseur de fusil ! C’est provoquant, non ?!

Peut-etre que ce titre est le produit du hasard ! Mais quand il vient dans le meme temps ou cette image et cette mention circule, ceci provoque tant de questions... L’ auteur, notre ami Beiso, aurait bien pu choisir l’ autre maxime, qui circule actuellement et qui n’ insulte personne et qui pourrait passer : "You Lie !" (Vous mentez !"). (Cependant je pense tout de meme qu’ il ne s’ agit ici que d’ une coincidence).

Versons la version pour bien comprendre que ce titre et cette mention sont du mauvais gout ! Imaginons un peu les réactions si dans le même genre d´idée nauséabonde, on faisait imprimer des t-shirt a l´effigie d´une femme juive enceinte dans le ghetto de Varsovie, avec la mention « D`une balle j´ai buté deux juifs »...

La cause Palestiniénne est inéstimable parce qu’ elle est cause juste. Elle nous est trés chère ; plus chère que l’ amitié ou les échecs.

Bon fin de Ramadan

Logo de Pierre Beiso
mardi 15 septembre 2009 à 20h39, par  Pierre Beiso

Cette contribution de Youssef BOUKDEIR,selon ma connaissance du dossier, est juste.

Je précise,parce que Youssef nous apporte des éléments de conjonction que je ne possédais pas,qu’elle est juste au plan analytique.

Pour ma part,j’ai surtout porté mon attention sur quelques chaînes de délits,que j’ai intégrées dans un contexte pour écrire cet article.

Je remercie d’ailleurs tous ceux qui m’ont apporté assistance et conseil.


J’en arrive au fondamental,à savoir ce que peut provoquer l’ouverture judiciaire de ce dossier , pour la communauté échiquéenne nationale.

Sur la base du principe selon lequel les complices sont aussi coupables ,que le coupable lui-même,nous basculons dans l’horreur.

Je suis entièrement d’accord avec Youssef BOUKDEIR,qui ne veut pas se porter en justice,tant qu’il n’aura pas à se défendre.

Nous ne devons jamais perdre de vue , que nous sommes des sportifs qui souffrons des parts de délinquance qu’AMAZZAL a introduites dans notre discipline. Pour cela,nous ne devons pas écarter le voleur de poules à coups de canon.

Nous devons admettre que des sportifs comme nous,sont manipulés par AMAZZAL et qu’à ce titre ils sont des victimes,même si cela nous enrage.


Je vous assure qu’AMAZZAL tombera tout seul,mordu par un poulet enragé.

Nous assistons actuellement à sa longue chute :

- Perte de la Présidence de la FRME.

- Violence et injures en A.G de la FRME.

- Fraude électorale pour conserver le pouvoir entre les mains de Mounib.

- Devenu infréquentable pour ses collègues du MJS.

- FRME en ruine,qu’il ne rembourse pas.

- Plus d’équipes nationales ,plus d’Elo.

- Défection des derniers hommes d’échecs de son camp.

- La manipulation,son outil principal,ne marche plus.


Bravo Youssef,pour ta sagesse.

Pierre BEISO.

Logo de Youssef BOUKDEIR
mardi 15 septembre 2009 à 18h44, par  Youssef BOUKDEIR

Cette commission de honte n’est pas issue démocratiquement - comme on voulait nous faire croire - de l’assemblée générale extra ordinaire du 28 octobre 2007, l’idée est de l’ancien président, qui au lendemain de l’annonce de verdict de la Fide (Août 2007) chercha une issue pour sauver sa peau, il n’a pas trouvé mieux que de créer cette commission qui l’innocentera en lui attribuant seulement une FAUTE ADMINISTRATIVE, disant qu’il a été induit en erreur par ses collaborateurs. Lors de championnat des catégories abrité par El Jadida au cours de mois de Septembre 2007 (vous pouvez vérifier la date portée sur ces faux témoignages ), il entama la collecte des témoignages par ceux soutirés de certains joueurs de Raja qui allaient participer aux jeux pan arabes de Caire en Novembre 2007 (chantage habituel), puis les témoignages de la plus part des membres du bureau fédéral toujours prêts à démontrer leur loyalisme contre quelques faveurs ; j’ ai été mis au courant de ces événements le jour même de la collecte de ces faux témoignages , collecte assurée par l’ex président , des membres du bureau fédéral et aussi par quelques joueurs de Raja qui ont fait le déplacement au Caire . La veille de l’assemblée générale extra ordinaire du 28 Octobre 2007 (c’est-à-dire le samedi 27 Octobre), les coups de téléphone s’accélèrent pour convaincre certains présidents de faire partie de cette commission (j’ai des témoins), car on sentait qu’il y aurait peu beaucoup de monde qui assisterait à cette assemblée (imposée par le ministère selon la déclaration qui a été faite à une délégation de responsables des clubs par le chargé de département de sport). Ce même responsable du MJS a confirmé à la dite délégation que le ministère n’accorde aucun intérêt à cette commission. Durant l’absence de 2é vice président (intérimaire à cette époque) qui était désigné chef de la délégation aux jeux pan arabes du Caire, l’ex président qui se pointait quotidiennement au local de la fédération, préparait tranquillement les dossiers à présenter à la commission, il sélectionna les dossiers qui l’arrangent, et fait disparaître les dossiers gênants tels que les PV de la commission technique et ceux de la commission d’arbitrage , les feuilles des parties ( PV ) relatifs aux compétitions controversées ..Etc. Même le planning des réunions de la commission c’était lui l’auteur, ainsi il veilla à me réunir à la première séance avec le président de la commission d’arbitrage espérant tirer profit de nos points de vue différents sur le problème de la gestion des dossiers d’arbitrage. Je voudrais, encore une fois, déclarer sur les colonnes de ce site, que je ne garde aucune rancune ni contre certains membres de cette commission qui s’acharnaient à m’inculper sans fondements, ni contre certains membres du bureau fédéral qui ont démontré qu’ ils n’ont pas de personnalité , ni contre ceux qui ont fourni des faux témoignages ; je suis persuadé qu’ils ont été manipulés par l’ancien président d’une façon ou d’une autre , je n’irai pas ester en justice comme me le conseillent certains amis que je respecte, je ne le ferai que lorsque je serais obligé de le faire .

Brèves

17 février 2010 - La famille Zitane en Deuil...

Nous venons d’appprendre avec profonde tristesse le décès de Mme Khadouj Zitane, mère de notre (...)

10 février 2010 - Elamri à la Fédération de cricket

Hier mardi 9 février, vers les 20 heures, la chaine 2M a diffusé des séquences d’un match de (...)

9 janvier 2010 - Kasparov & Carlsen chess simultaneous - Marrakech - Morocco January 8, 2010

F.Y

30 décembre 2009 - نادي الفتح يدعو إلى استقبال بطل العالم كاسباروف بمطار محمد الخامس بالدار البيضاء

يتشرف اتحاد الفتح الرياضي فرع الشطرنج بدعوة مسيري أندية الشطرنج المغربية والممارسين والهواة للمشاركة في (...)

14 octobre 2009 - Décès de la soeur de M.Youssef Boukdeir.

C’est avec une grande tristesse que nous avons été informé du décès tragique de la soeur de Monsieur (...)

Navigation